Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 9 - le dernier en 180



Naissance de Vespasien

Titus Flavius Sabinus Vespasianus dit Vespasien naît en 9 à Réate en Sabine.



Naissance de Domitien

Deuxième fils de Vespasien, Titus Flavius Domitianus dit Domitien naît en 51.



Début de la guerre Juive

A cette époque, le général Vespasien écrasa la révolte des Juifs.



Dynastie des Flaviens

Vespasien Empereur

Vespasien fut proclamé empereur par l'armée à Alexandrie le 1er juillet 69



Bataille de Crémone

Vitellius ne peut se maintenir.

En décembre 69, après l'éclatement d'une sédition à Rome, Vitellius est vaincu par Vespasien à la bataille de Crémone.



Intérim de Mucien

De décembre 69 à octobre 70, la direction des affaires fut confiée à Mucien qui s'en acquitta fort bien, malgré les difficultés que lui causèrent l'ambition d'Antonius Primus et l'arrogance du jeune Domitien.

Mais Vespasien veillait de loin et envoyait ses ordres.



Vespasien Empereur

Vespasien est plus Italien que Romain, et la promotion sociale de sa famille a quelque chose de symbolique. Son grand-père et son père furent officiers subalternes puis versés dans les finances.

Vespasien est un homme de goûts simples qui avait réussi une brillante carrière.

Il était robuste et carré, sérieux et probe, sans ambition personnelle, mais imbu de la grandeur de sa charge, esclave de la raison d'État et sans passions, réaliste et doué d'un bon sens à toute épreuve.

Il devient empereur en octobre 70 à l'âge de 60 ans.



Hérédité du principat

Vespasien profitant de la lassitude des esprits et des progrès de l'idée dynastique dans les armées et les masses, en province surtout, il proclama d'emblée l'hérédité du principat en faveur de ses fils Titus et Domitien.

Titus est le principal collaborateur de Vespasien. Domitien dont Vespasien se méfie est pourtant promis au trône car Titus n'a pas de fils.

Le Sénat prisait en Vespasien l'esprit conservateur mais méprisait en lui le parvenu, et par dessus tout, ne pouvait accepter l'hérédité du principat.

Malgré sa déférence et des preuves de bonne volonté, Vespasien gouvernait en maître absolu.

Une opposition se forma, conduite par des sénateurs stoïciens mais Vespasien la musela. Il réussit à modifier profondément la composition de l'assemblée et de l'ordre sénatorial.

Vespasien expulsa les indésirables que les troubles avaient introduits au Sénat (des fils d'affranchis) et fit une grande fournée de sénateurs qui furent choisis parmi les chevaliers, officiers et notables des cités de l'Italie et des provinces occidentales.



Restauration des finances

Les finances publiques furent également restaurées et Vespasien laisse une réputation d'avarice.

Certaines exemptions d'impôts furent supprimées, le tribut des provinces augmenté, et des villes libres perdirent leurs immunités. L'administration financière fut réorganisée de manière stricte.



Économie florissante

De ces nouvelles ressources Vespasien fit un usage pertinent. Le retour de la paix et de la sécurité des biens favorisait l'économie et l'Empereur se souciait de donner du travail au peuple.

Il aida des sénateurs, récompensa des artistes, et célébra de fastueux triomphes.

Il consacra bien d'avantage à la reconstruction des villes détruites par la guerre ou les tremblements de terre, à la restauration du Capitole, à l'érection de temples nouveaux, à son forum et au Colisée (amphithéâtre flavien).

Les camps militaires sur le Rhin et le Danube furent reconstruits en pierres et on ouvrit de nombreuses routes stratégiques ou commerciales, en Asie mineure et en Afrique.

Vespasien favorisa en Occident la romanisation et l'urbanisation.

Il fonda des colonies en Europe centrale, en Gaule, en Italie, en Sardaigne et en Espagne.



Mort de Julius Sabinus

Au bout de 10 années, Sabinus, las de se cacher, se rend à Rome avec sa femme Éponine et ses deux fils jumeaux, pour implorer Vespasien, mais celui-ci ne voulant rien entendre, les fait éxecuter.

Julius Sabinus meurt en 78.

Eponine est autorisée à partager le supplice de son mari.

Leurs fils sont séparés :



Mort de Vespasien

Vespasien meurt en 79 âgé de 70 ans.


Arc de Titus

Titus Empereur romain

Premier fils de Vespasien dont il est le co-régent, Titus arrive au pouvoir en 79 à l'âge de 39 ans, il est bon général.

Titus est plus avenant que Vespasien et désireux d'être aimé, mais il gouverna comme lui, avec le même despotisme paternaliste, et se garda bien de donner à Domitien, qui le détestait, quelque place que ce soit dans l'État.

Il se montrait plus réformateur : il donna aux soldats le droit de tester.

Sa dévotion pour Isis et Apis l'aurait peut être incité à une politique tournée vers l'Orient qui du reste lui témoigna le plus d'attachement.

Son règne fut marqué par de nombreuses catastrophes, qui lui permirent de témoigner, à tous, cette attentive bienveillance qui a fait sa légende.



Construction de l'amphithéâtre Flavien - Le Colisée

Le plus vaste monument de l'Antiquité romaine arrivé jusqu'à nous prit son nom actuel au Moyen Age.

Il fut construit par Vespasien, à l'emplacement d'un lac artificiel qui s'insérait dans l'immense domaine de la Domus Aurea, et constitua le premier théâtre fixe de la ville.

En 80, Titus inaugura l'amphithéâtre Flavien que son père avait commencé avec des fêtes et des jeux splendides qui durèrent selon les récits plus de 100 jours

Domitien puis Alexandre Sévère y modifièrent certains aspects architecturaux.

Les 48,5 mètres de la façade se composent de trois niveaux d'arcs encadrés par des colonnes encastrées et sont recouverts de travertin.

A l'intérieur, l'arène elliptique était séparée des gradins par une cavea et une balustrade.

En haut, les femmes prenaient place tandis qu'en bas les hommes puissants avaient leur place réservée.

On voit aujourd'hui les galeries et labyrinthes qui constituaient les souterrains de l'arène; la machine fascine dans son organisation où ascenseurs, décors et effets scénographiques s'accumulaient pour le plaisir des romains.

On pouvait en placer plus de 50.000 dans cet espace souvent couvert par une grande toile…

Mais au Moyen Age la structure devint une forteresse et très vite une mine pour les chantiers en cours durant la Renaissance.

Grâce à Benoît XIV, le démantèlement de l'Amphithéâtre Flavien prit fin et l'édifice fut consacré à la Passion de Jésus.



Domitien Empereur romain

Il parvient au pouvoir en 81à l'âge de 30 ans.

Domitien avait participé au pouvoir lors de la crise de 69, mais fut tenu à l'écart ensuite tant sous Vespasien et que sous Titus.

Sa capacité était indiscutable, mais il était orgueilleux, violent, jalousement autoritaire et ces défauts augmentèrent avec l'exercice du pouvoir absolu.

Salué Empereur sans difficultés par les prétoriens à la mort de Titus, il fut investi très vite de tous les pouvoirs par le Sénat.

Il s'appuyait sur l'armée dont il augmenta les soldes d'un quart.

Pour l'essentiel son gouvernement ne différait guère de celui de Vespasien, avec une rigueur accrue, et la remise en vigueur de châtiments anciens.

Domitien était bon administrateur. L'ordre équestre vit grandir son importance.

Les gouverneurs et les procurateurs furent surveillés et les abus réprimés.

Il soutenu la viticulture en crise et s'acquit ainsi une popularité auprès des propriétaires italiens.

Dans les provinces, l'annexion fut préférée à la politique augustéenne des États clients.

Populaire en Italie, dans les armées, auprès des prétoriens, Domitien rencontra à Rome une opposition sans merci. Domitien commit l'erreur de s'aliéner les sénateurs.

On lui reprocha :

L'opposition bientôt dangereuse pour sa vie rendit Domitien impitoyable : exécutions, exiles, persécutions.



Commode Empereur

A la mort de Marc-Aurele, son fils Commode, âgé de 19 ans, est avec lui dans la région du Danube. Il lui succède sans difficultés et devient empereur le 17 mars 180.

Il fut le deuxième empereur à recevoir le pouvoir de son père biologique. Avant lui, il y eut Titus, fils de Vespasien et frère aîné de Domitien. Commode est le dernier souverain de la dynastie des Antonins.

Il fut nommé 7 fois Consul, 18 fois investi de la puissance tribunitienne, et 8 fois salué imperator (général).


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !