Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 907 - le dernier en 1156



Mariage de Vratislav Ier de Bohême avec Drahomira de Stodor

Vratislav Ier de Bohême épouse Dragomir ou Drahomira de Stodor, princesse païenne de la région de Havel. Leurs enfants sont :



Naissance de Venceslas Ier de Bohême

Václav en tchèque ou Wenceslas ou Venceslas Ier de Bohême naît à Stochov près de Libušín en 907, fils de Vratislav Ier de Bohême et de Drahomira de Stodor.

Il aurait été baptisé par un prêtre slave disciple de Méthode.

Après une enfance très chrétienne, notamment sous l'influence de sa grand-mère Ludmilla de Bohême, il est envoyé à l'école de l'église Saint-Pierre à Budec où on enseigne le latin.



Mort de Vratislav Ier de Bohême

Mort de Ludmilla de Bohême

Vratislav Ier de Bohême meurt le 13 février 921 en défendant son royaume contre les Hongrois

Il est inhumé dans l'église Saint-Georges qu'il a fait construire dans l'enceinte du Château de Prague.

Drahomira de Stodor, sa veuve, prend le pouvoir en Bohême et voit d'un mauvais œil l'appartenance religieuse du jeune Venceslas Ier de Bohême.

Celui-ci doit se réfugier chez Ludmilla, sa grand-mère.

Ludmilla de Bohême meurt le 15 septembre 921 étranglée par des Varègues sur ordre de Drahomira de Stodor, sa belle-fille.

Ludmilla de Bohême sera plus tard canonisée.


Statue équestre de Venceslas Ier de Bohême à Prague

Venceslas Ier de Bohême Duc de Bohême

Venceslas Ier de Bohême accède au trône de Bohême en 924.

Henri Ier l'Oiseleur menace alors d'envahir la Bohême.

Venceslas Ier de Bohême lui propose de signer un pacte de non-agression et achète cette paix pour 129 bœufs et 500 talents d'argent par an, chose tout à fait inhabituelle à l'époque : Venceslas Ier de Bohême préfère la paix à la guerre.

Beaucoup de compagnons du souverain, y compris Boleslav Ier de Bohême, son frère, acceptent mal ce procédé.

Venceslas Ier de Bohême transforme la société dans les domaines religieux et institutionnels : il modifie le système judiciaire en réduisant le recours à la peine capitale ou à la torture.

Venceslas Ier de Bohême entreprend également la construction de la cathédrale Saint-Guy de Prague.


Tombeau de Venceslas Ier de Bohême Boleslav Ier de Bohême

Mort de Venceslas Ier de Bohême

Boleslav Ier de Bohême Duc de Bohême

Boleslav Ier de Bohême, avide de pouvoir et aidé par plusieurs seigneurs, conspire contre Venceslas Ier de Bohême, son frère, en l'attirant à la fête des patrons de l'église Saints-Côme-et-Damien de la ville de Stará, non loin de Prague.

Sans arme, Venceslas Ier de Bohême est attaqué et meurt le 28 septembre 929 ou 935 devant la porte de l'église.

Venceslas Ier de Bohême est tué le jour de la naissance du fils de Boleslav Ier de Bohême qui lui donne le nom étrange de Strachkvas, qui signifie une effrayante fête.

Pris de remords ou par calcul, Boleslav Ier de Bohême promis de consacrer son fils à l'Église et l'éduque pour en faire un membre du clergé sous le nom de Christian.

Boleslav Ier de Bohême accède au trône devient Duc de Bohême ou von Böhmen ou roi de Prague von Böhmen.

Boleslav Ier de Bohême parachève l'édification d'un état modernisé.

Boleslav Ier de Bohême inaugure la frappe monétaire et transforme en taxe fixée en argent la contribution des habitants libres.



Transfert des restes de Venceslas Ier de Bohême

En 938, Boleslav Ier de Bohême accepte que le corps de Venceslas Ier de Bohême, son frère, soit ramené à Prague et enterré dans l'église qui deviendra la cathédrale Saint-Guy de Prague.

Il est le saint patron de la République tchèque.



Création de l'évêché de Prague

Fondation du couvent Saint-Georges au château de Prague

Entre 974 et 976, Mlada de Bohême, fille de Boleslav Ier de Bohême, se rend avec une délégation à Rome en voyage diplomatique.

Elle en revient avec l'autorisation de créer un évêché, et celui de fonder au château de Prague près de Saint-Georges, le premier couvent de Bénédictines de Bohême.

Mlada de Bohême de Bohême en devient la première abbesse.

De ce centre rayonnera le culte de sainte Ludmila de Bohême, grand-mère de Boleslav Ier de Bohême et de Venceslas Ier de Bohême.


Henri II Jasomirgott - Vienne

Diète impériale à Ratisbonne

Henri III Welf le Lion Duc de Bavière

Henri II Jasomirgott Duc d'Autriche

Privilegium Minus

Frédéric Ier Barberousse essaie de trouver un consensus avec les Welfs et de faire la paix avec Henri III Welf le Lion et lui rend la Bavière.

Une rencontre secrète a lieu entre Frédéric Ier Barberousse et Henri II Jasomirgott le 5 juin 1156 à Ratisbonne.

La diète de Ratisbonne commence le 8 septembre 1156, le camp d'Henri II Jasomirgott se trouve près de la ville, il est arrivé pour confirmer des décisions déjà en vigueur depuis le 5 juin 1156.

Frédéric Ier Barberousse, accompagné des Grands du royaume dont Henri III Welf le Lion, visite le camp d'Henri II Jasomirgott sur les prés de Barbingen.

Le fait que Frédéric Ier Barberousse se déplace pour Henri II Jasomirgott, même si ce n'est que pour 2 000 allemandes, montre l'attitude conciliante du roi vis-à-vis des Babenbergs.

Henri II Jasomirgott donne symboliquement sept drapeaux à Frédéric Ier Barberousse, qui signifient l'abandon de la Bavière.

Henri III Welf le Lion devient alors le vassal de Frédéric Ier et rend deux des sept drapeaux au roi.

Henri III Welf le Lion devient Duc de Bavière sous le nom d'Henri XII de Bavière.

Frédéric Ier Barberousse élève le margraviat d'Ostarrîchi en duché héréditaire et donne symboliquement deux drapeaux à Henri II Jasomirgott et à sa femme.

Par le biais du Privilegium minus, signé le du 17 septembre 1156 par Frédéric Ier Barberousse, l'Autriche devient un duché indépendant de la Bavière.

Henri II Jasomirgott devient Duc d'Autriche sous le nom d'Henri II d'Autriche.

Il reçoit le duché avec tous ses fiefs du temps de Léopold IV de Babenberg.

Frédéric Ier a réussi à résoudre le conflit autour de la Bavière à long terme par la vassalité.

La transformation du margraviat en duché est proclamée par l'un des plus importants Grands de l'Empire, Venceslas Ier de Bohême.

Les Babenberg portent le titre de duc sans cependant renoncer aux privilèges du margrave.

En tant que margrave, il avait la possibilité de demander des services, surtout de nature financière à l'Église.

Frédéric Ier Barberousse reçoit les contingents militaires nécessaires pour sa campagne en Italie sans devoir faire des concessions à Henri III Welf le Lion.

En cas d'absence d'un héritier direct, Henri II Jasomirgott obtient le droit de choisir son successeur.

La descendance en ligne féminine est prévue.

C'est un cas très rare au Moyen Âge pour un vassal de pouvoir choisir son successeur au lieu du roi.

Ce privilège n'est valable que pour Henri II Jasomirgott et sa femme Théodora Comnène.

Frédéric Ier garde le droit de nommer des successeurs ultérieurs.

Ce privilège est basé sur la situation des Babenbergs à cette époque.

Henri Jasomirgott et Théodora Comnène n'ont pas d'enfant.

De son premier mariage, Henri II Jasomirgott a une fille, Agnès, qui est alors encore mineure.

L'obligation de participer aux diètes impériales est restreinte à celles ayant lieu en Bavière en cas d'invitation.

Le but est de soulager financierement Henri II Jasomirgott

Le service militaire n'est uniquement obligatoire que dans les territoires proches de l'Autriche.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !