Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1392 - le dernier en 1472



Mariage de Manuel II Paléologue avec Hélène Dragas

Manuel II Paléologue épouse le 10 février 1392 Hélène Dragas (1376-1450), fille de Constantin Dragas, un noble serbe. Leurs enfants sont :



Naissance de Thomas Paléologue

Thomas Paléologue naît en 1409, fils de Manuel II Paléologue et d'Hélène Dragas.



Naissance de Zoé Paléologue

Zoé Paléologue naît vers 1448, fille de Thomas Paléologue, despote de Morée.


Le siège de Constantinople. Peint en 1499 Les Turcs sous les murailles de Constantinople Siège de Constantinople - à gauche, la Corne d'Or - au fond à gauche le détroit du Bosphore à droite la mer de Marmara - manuscrit français de 1455

Siège et Prise de Constantinople

Mort de Constantin XI Paléologue Empereur byzantin

Fin de l'empire byzantin

Après deux ans de préparatifs, Mehmet II est prêt et part d'Edirne le 23 mars 1453.

Mehmet II arrive sous les murs de la ville le 5 avril 1453, précédé par son armée et met le siège.

À part quelques centaines de soldats vénitiens et génois venus défendre leurs intérêts, Constantinople est abandonnée par l'Occident à son sort.

Constantinople n'est plus défendue que par quelques milliers d'hommes valides aidés par quelques centaines hommes venus d'occident avant le début du blocus. Le lendemain, l'armée turque commence le pilonnage du mur de Théodose avec le fameux canon. Le feu de l'artillerie dure plusieurs jours.

Le soir du 20 avril 1453, une flotte de trois navires envoyés par le pape Innocent III avec vivres et munitions parvient à forcer le blocus maritime. Cette aide providentielle est cependant insuffisante. Venise tergiverse à envoyer en renfort 15 bateaux qui arriveront trop tard.

Le 22 avril 1453 au matin, une flotte d'une vingtaine de navires turcs mouille dans la Corne d'Or. Les constantinopolitains sont consternés car le passage vers ce havre naturel, situé à l'est de la ville, est commandé par une lourde chaîne dont les byzantins ont encore le contrôle. Les navires ont en fait été hissés sur terre par des centaines de bœufs durant la nuit.

L'assaut final est lancé dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 mai 1453. La bataille, acharnée, dure toute la nuit. Au petit matin, une escouade turque découvre une poterne, la Kerkoporta, près du palais des Blachernes, laissée ouverte par mégarde. Ils peuvent ainsi pénétrer dans la ville.

Constantin XI Paléologue meurt le 29 mai 1453 sur les murailles de Constantinople.

La légende entretient l'image d'un souverain ayant combattu héroïquement jusqu'aux dernières heures de Byzance, et mort l'épée à la main. Constantin XI Paléologue entouré de fidèles, se serait débarrassé des insignes impériaux et se serait jette dans la masse des janissaires dans une ultime charge héroïque.

Il est possible que le cadavre Constantin XI Paléologue ait été retrouvé et inhumé en secret dans ce qui est aujourd'hui l'hagiasma de Aydabir dans le quartier d'Unkapani par les rares habitants chrétiens demeurés à Constantinople. Mais il est plus probable que son corps n'ait jamais été identifié et qu'il soit enterré anonymement, avec ses compagnons de lutte, dans une fosse commune.

Constantin XI Paléologue est le dernier Empereur Romain de l'Histoire, au terme de presque 1500 ans pendant lesquels le titre fut porté. Mort sans héritier, Constantin XI Paléologue transmet les droits sur l'Empire à son frère Thomas Paléologue, despote de Morée.

La chute de Constantinople marque la fin de l'empire byzantin et une nouvelle ère d'expansion pour l'empire ottoman.

Les historiens considèrent quelques fois que cette date marque aussi la fin du Moyen Âge et le début de la Renaissance.



Mort de Thomas Paléologue

Thomas Paléologue meurt en 1465.

Thomas Paléologue transmet à Zoé Paléologue, sa fille, les droits sur l'Empire byzantin.



Mariage d'Ivan III de Moscou avec Zoé Paléologue

Ivan III de Moscou est veuf de Marie de Tver.

Ivan III de Moscou épouse le 12 novembre 1472 Zoé Paléologue, fille de Thomas Paléologue, despote de Morée. Leurs enfants sont :

Zoé Paléologue lui apporte en dot le blason de l'Empire byzantin, l'Aigle à deux têtes.

Zoé se convertit à l'orthodoxie et prend le prénom de Sophie ou Sophia Palaiologina.

Zoé Paléologue est sous la tutelle du pape Sixte IV qui espère par ce mariage favoriser l'entrée de la Russie dans le giron catholique.

Antoine Bonumbre, cardinal et nonce, lui sert d'escorte pendant le voyage, mais le métropolite Philippe force Ivan III de Moscou à lui refuser l'entrée dans la ville.

Il laisse cependant y pénétrer les artistes italiens qu'elle emmène.

Par sa présence, Zoé Paléologue légitime Moscou dans sa prétention à être la Troisième Rome.

Elle introduit au palais le cérémonial byzantin qui fait d'Ivan III de Moscou le successeur et l'héritier légitime des empereurs de Constantinople.

Parallèlement, Ivan III de Moscou se construit à Moscou un pouvoir absolu sans précédent calqué sur celui des empereurs romains et byzantins, que les rois de France et d'Angleterre, à cette époque, ne possèdent même pas.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !