Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



21 événements affichés, le premier en 1464 - le dernier en 1535



Mariage d'Austremoine Bohier avec Anne Duprat

Austremoine Bohier ou Boyer, Secrétaire de Charles VII de France, s'installe à Tours.

Austremoine Bohier épouse Anne ou Béraude Duprat. Leurs enfants sont :



Naissance de Thomas Bohier

Thomas Bohier naît à Issoire en 1465, fils d'Austremoine Bohier et de Béraude Duprat.



Mariage de Thomas Bohier avec Katherine Briçonnet

Thomas Bohier épouse Catherine ou Katherine Briçonnet, fille d'un surintendant des finances, le cardinal Guillaume Briçonnet, Archevêque de Rheims, et de Raoulette de Beaune. Leurs enfants sont :



Thomas Bohier Maître des comptes à Paris

Thomas Bohier est notaire et nommé Maître des comptes à Paris en 1491.



Thomas Bohier Secrétaire des finances à Grenoble

Thomas Bohier est secrétaire de Charles VIII de France.

Thomas Bohier devient secrétaire des finances à Grenoble en 1494.



Achats à Chenonceau par Thomas Bohier

Thomas Bohier convoite le domaine de Chenonceau et surveille la ruine de la famille Marques. Thomas Bohier fait acheter en sous-mains par Jacques de Beaune, plusieurs dépendances de Chenonceau et diverses rentes constituées sur cette terre afin de contraindre Pierre Marques, en exigeant la régularité des versements, à vendre un jour son domaine principal.

Jacques de Beaune achète en décembre 1494 :



Reconstruction partielle du château de Saint-Cirgues

En 1495, Thomas Bohier rebâtit partiellement le château féodal de Saint-Cirgues.



Ruine de Pierre Marques

Le 27 avril 1496, Jacques de Beaune fait une déclaration de command et démasque Thomas Bohier qui prend aussitôt possession des Houdes et construit un château.

Thomas Bohier exige le versement des rentes (352 livres et 1 muid de froment).

Pierre Marques se trouve dans l'impossibilité de payer doit vendre Chenonceau.



Thomas Bohier est Général des finances de Normandie

Thomas Bohier Maire de Tours

Thomas Bohier est Général des finances de Normandie en 1497.

Thomas Bohier est élu maire de Tours en 1497.



Saisie de la seigneurie de Chenonceau

En 1506, la seigneurie de Chenonceau est saisie et est adjugée à Aymar de Prie.

Thomas Bohier, déçu de n'avoir pu acquérir ce domaine, demande au parlement de casser cette décision.

Le fief de Coulommiers dans la paroisse de Francueil est saisi sur Damoiselle Claire de Clermont et est adjugée à Thomas Bohier pour 1 450 livres



Achat du fief de la Juchepie

En 1507, Thomas Bohier achète le fief de la Juchepie à Francueil pour 320 livres.


Hôtel des Finances de Rouen

Construction de l'Hôtel des Finances de Rouen

En 1508, Thomas Bohier entreprend l'édification de l'Hôtel des Finances de Rouen, sur le parvis de la cathédrale.



Achat du fief d'Argy

En 1510, Thomas Bohier acquiert le vaste fief d'Argy qui s'étend sur Civray, la Croix, Bléré, Francueil, Luzillé, Saint-Georges, Chissay, Chisseaux et Chenonceau pour 1 311 livres et 10 sols.



Adjudication de Chenonceau

En 1512, la terre de Chenonceau est de nouveau saisie et remise aux enchères. Elle est adjugée à Thomas Bohier pour 15 641 livres.

Aymar de Prie avait avancé 18 000 livres mais s'est désisté au dernier moment peut-être contre une compensation financière de la part de Thomas Bohier.


Château de Chenonceau

Construction du château de Chenonceau

Le 8 février 1513, avec un dernier versement de 12 500 livres, Thomas Bohier devient l'unique propriétaire de Chenonceau et fait construire le château de Chenonceau.

Le château est édifié dans le lit du Cher, sur les piliers d'un pont devenu un moulin fortifié vers 1230 puis un château fort construit par la famille des Marques.

Le vieux château-fort est rasé à l'exception du donjon et du puits qui le jouxte. Le donjon (la tour des Marques) est adapté en style Renaissance.

Le corps de logis carré qui constitue le château originel, est construit de 1513 à 1521.

Katherine Briçonnet, son épouse, supervise la construction. Elle a une influence déterminante sur le style et la conception du château. Alors que son mari combat lors des guerres d'Italie, elle prend les décisions architecturales :



Création de la châtellenie de Chenonceau

En février 1514, les 7 fiefs achetés par Thomas Bohier sont réunis en châtellenie par lettres patentes de Louis XII.

Ce nouveau statut donne des obligations féodales ainsi que le paiement annuel d'une rente de 25 livres.

Pour satisfaire à cette obligation, Thomas Bohier achète à l'évêque de Meaux une rente de 26 livres qu'il perçoit sur la recepte de Chinon.



Achats complémentaires à Chenonceau

En 1515, Thomas Bohier achète dans le bourg de Chenonceau, 2 maisons qu'il fait démolir afin d'y bâtir le palais ou auditoire de la châtellenie et une halle pour y tenir les foires et marchés.

Thomas Bohier achète :



Cession du fief de Vrigny

En 1517, l'écuyer Jean Chapeau, Seigneur de Scephoux vend à Thomas Bohier le fief de Vrigny pour 280 livres situé sur la paroisse de Saint-Georges.



Thomas Bohier Lieutenant-général du roi et Trésorier général des guerres en Italie

Mort de Thomas Bohier

Thomas Bohier est Baron de Saint-Ciergues, Seigneur de Chenaie, de Chenonceau, de la Tour-Bohier, de Nazelles, du Coudray.

Thomas Bohier devient Lieutenant-général du roi et Trésorier général des guerres en Italie.

Lors d'une expédition en Italie, Thomas Bohier meurt au camp de Vigelli dans le Milanais le 24 mars 1524.

Son corps est ramené en Touraine et est inhumé dans l'église Saint-Saturnin à Tours.



Mort de Katherine Briçonnet

Katherine Briçonnet, veuve Thomas Bohier, meurt le 3 novembre 1526. Elle est inhumée dans l'église Saint-Saturnin à Tours.



Confiscation du domaine de Chenonceau

Àprès la mort de Thomas Bohier, un contrôle des comptes publics met en évidence des malversations. François Ier de France impose alors une forte amende à ses héritiers.

Le roi réclame à Antoine Bohier, fils de Thomas, près de 190 000 livres tournois et confisque le domaine de Chenonceau en 1535.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !