Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 1039 - le dernier en 1081



Naissance de Thibault de Provins

Selon la Vita Sancti Tetbaldi (XIe siècle) de Pietro della Vangadizza, Theobaldus ou Thiébaut ou Thibaut ou Thibault de Provins naît à Provins en 1039, fils d'Arnolf de Provins et de Guille ou Willa.



Périple de Thibault de Provins

Thibault de Provins est attiré de bonne heure par la vie érémitique et rend visite à un ermite nommé Burchard qui se trouve sur une île de la Seine.

Sur son conseil Thibault de Provins part pour Reims, à Pâques 1054, avec un ami chevalier, Gautier, et leurs écuyers.

De là, après avoir renvoyé leurs écuyers et échangé leurs habits militaires avec des pèlerins de passage, ils se rendent :

Ils vivent là du travail de leurs mains, se faisant faucheurs, palefreniers (au château-fort de Pettingen), manœuvres, charbonniers ou hommes à tout faire.

Thibault de Provins souffre beaucoup de ce nouvel état.

Ils décident alors de partir pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

Revenant par l'Auvergne, ils remontent à Trèves.

Arnolf de Provins , son père, vient retrouver Thibault de Provins, par indiscrétion. Thibault de Provins n'apprécie pas du tout.

Aussi Thibault de Provins et Gautier partent pour l'Italie. Ils vont à Rome, suivant les routes pèlerines, tout en souhaitant poursuivre jusqu'à Jérusalem.



Thibault de Provins à Sossano

La fatigue de Gautier, comme celle de Thibault de Provins, après ces quelque 8 à 10 mille kilomètres parcourus pieds nus, selon la coutume, les oblige à s'arrêter à Sossano, près de Vicence, sur la route de Venise.

Vers 1057, Ils y élèvent l'ermitage de Sayanega.

Gautier va y vivre 2 ans et Thibault de Provins 7 ans de plus avec une communauté de laïcs et de prêtres qui se forme autour de lui.

Thibault de Provins se nourrit de pain d'orge et d'eau, puis de fruits, de racines et d'herbes.

Thibault de Provins porte un cilice et s'applique la discipline avec un fouet de plusieurs lanières de cuir.

C'est la conception de l'époque, pour un anachorète, de se défaire ainsi de soi-même et devenir ainsi plus transparent au Christ et à ceux qu'il rencontre à l'ermitage.

Thibault de Provins dort assis selon la coutume des humbles et, le plus souvent, reste éveillé, préférant colloquer avec Dieu et prier pour le pauvre qu'il a croisé pendant la journée.

Thibault de Provins apprend la vie d'anachorète, ce qui ne l'empêche pas d'accueillir avec toute la tendresse qui rayonne de lui, avec le pain et le bon vin qu'il garde au cellier pour le pèlerin qui passe.

L'évêque de Vicence l'ordonne prêtre sur sa réputation de sainteté et après avoir entendu des récits de ses miracles.

L'ermitage acquiert une renommée qui traverse les frontières.

Arnolf de Provins apprenant que Thibault de Provins, son fils, rayonne en Italie, vient le retrouver en passant par Rome, avec des amis de la noblesse.

Arnolf de Provins raconte cette visite à Willa, sa femme.

Willa décide d'aller rejoindre Thibault de Provins, son fils.

L'ayant retrouvé, elle décide de rester avec lui pour se consacrer au service de Dieu dans la solitude.

Elle y restera au moins jusqu'en 1075, année où l'on perd sa trace.



Mort de Thibault de Provins

Thibault de Provins meurt le 30 juin 1066 à Sossano près de Vicence en Italie dans un état d'épuisement prévisible et fort perceptible.

Il est inhumé à la cathédrale.



Canonisation de Thibault de Provins

Thibault de Provins est canonisé par le pape Alexandre II en 1073.

Cette canonisation est parrainée :



Transfert des restes de Thibault de Provins

Les restes de Thibault de Provins sont transférés en 1074 à l'abbaye Notre-Dame de la Vangadizza de Badia Polesine (Italie) où il est vénéré aujourd'hui et considéré comme patron de la cité.

Son tombeau en marbre de Carrare garde ses reliques dans l'église principale de la ville.



Transport d'une partie du corps Thibault de Provins

En 1075, Arnoul de Champagne, son frère, moine bénédictin va chercher en Italie à Notre-Dame de La Vangadice (Polesine), à dos de cheval une partie du corps de Thibault de Provins et la ramène en France.

Il distribue ces reliques aux abbayes qu'il dirige :

tout en les faisant honorer, au passage, dans les villes bourguignonnes de Joigny et Sens comme dans la ville champenoises de Provins.

(cf. Jean Mabillon, translation des reliques de saint-Thibault d'Italie en France, Act.Sanct.OSB, VI, 1er juillet, Vita S. Theobaldi eremitae)



Création de Saint-Thibault-des-Vignes

Saint-Thibault-des-Vignes, ville attenante à Lagny-sur-Marne, est créée en 1081 en l'honneur de Thibault de Provins.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !