Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 347 - le dernier en 395



Naissance de Théodose Ier le Grand

Flavius Theodosius dit Théodose Ier le Grand naît en 347, fils du général Théodose servant dans l'armée de Valentinien Ier

Il est d'origine d'Hispanique..



Naissance d'Arcadius

Flavius Arcadius dit Arcadius naît en 377, fils de Théodose Ier le Grand.



Stilicon Tuteur des enfants de Théodose Ier

Théodose Ier le Grand a 2 fils :

qui sont sous la tutelle de Stilicon.



Synode d'Antioche

Fin du paganisme comme religion d'État

Sous Gratien et Théodose Ier le Grand, l'hérésie n'est plus que tolérée et seule l'Église a une existence officielle.

Le synode d'Antioche en 378 édicte qu'un évêque doit être considéré comme légitime lorsqu'il est reconnu par le pape.

Le pape peut alors déposer les évêques qui demeurent attachés à l'arianisme. Cette hérésie disparaît ainsi de l'Empire presque totalement.

Gratien fait supprimer en 378 de la salle du Sénat la statue de la Victoire, référence païenne à ses yeux.

Gratien marque la fin du paganisme comme religion d'État.



Théodose Ier le Grand Empereur romain d'Orient

Avant que le chaos ne s'empare de l'Orient, Gratien donne le trône et le titre d'Auguste à Théodose Ier le Grand et lui confie le gouvernement de l'Orient en 379.

Moundzouk s'oppose alors à Théodose Ier.



Paix entre Romains et Wisigoths

Tentative d'alliance des Ostrogoths avec Théodose Ier le Grand

Théodose Ier le Grand conclut la paix avec Fritigern en 379.

Les Ostrogoths du Roi Alatheus tentent d'obtenir un traité similaire à celui très favorable signé entre les Wisigoths de Fritigern et l'empereur Théodose Ier le Grand en 379.



Edit de Thessalonique

Le Christianisme religion officielle de l'Empire

Concile de Constantinople

Grégoire de Naziance patriarche orthodoxe

Premier concile de Constantinople

Le 27 février 380, par l'édit de Thessalonique, Théodose Ier le Grand pour la première fois, reconnaît de manière officielle la primauté de l'église romaine. Il assure ainsi l'unité religieuse de l'Empire en faisant du christianisme la religion officielle de l'Empire.

Farouche partisan des thèses du concile de Nicée, Théodose Ier le Grand impose autoritairement les canons nicéens et combat systématiquement l'arianisme.

Pour célébrer le triomphe de l'orthodoxie nicéenne, Théodose Ier le Grand convoque à Constantinople, sans l'accord du pape Damase Ier, un concile œcuménique.

En 380, le premier concile de Constantinople confirme le dogme de Nicée, affirme la divinité du Saint-Esprit, et reconnaît, la suprématie du pontife romain tout en accordant une primauté d'honneur au patriarche de Constantinople.

À peine arrivé dans sa capitale de Constantinople, il convoque le patriarche arien et le somme de choisir entre une conversion à l'orthodoxie et l'exil, solution qui est adoptée par le prélat. Théodose Ier le Grand, tout juste baptisé, intronise Grégoire de Naziance, un chrétien fanatique, à la place de l'évêque exilé.

Ensuite, Théodose Ier le Grand envoie l'armée soumettre tous les ariens sous peine de mort.

Les églises hérétiques sont détruites ainsi que les livres sacrés.

En 15 années de règne, Théodose Ier le Grand allait promulguer pas moins de 15 édits de persécution des hérétiques, au rythme de un édit par an.

La connaissance des hiéroglyphes se perd avec la fermeture des lieux de culte païens.



Mort d'Athanaric II de Wisigothie

Depuis la scission deson peuple, Athanaric II de Wisigothie et ses fidèles sont dans les montagnes, laissant aux Huns la maitrise des plaines danubiennes.

Apprenant la vicloire de Fritigern, Athanaric II de Wisigothie se décide à quiter les Carpates et entre avec son peuplé dans l'Empire romain.

Il est possible aussi que ce soit Fritigern qui ait fait jouer de ses relations parmi les Goths restés avec Athanaric pour qu'ils le chassent, mais dans ce cas, Athanaric aurait déjoué les plans de son rival.

Athanaric II de Wisigothie est accueilli triomphalement par Théodose Ier le Grand, certainement au grand dam de Fritigern.

Athanaric II de Wisigothie renouvelle le feodus et reconnaît l'autorité de Théodose.

Athanaric II de Wisigothie meurt à Constantinople dans le palais Impérial le 21 janvier 381, probablement assassiné.

Théodose Ier le Grand organise des funérailles officielles



Rétablissement de la situation militaire de l'Empire romain d'Orient

En 382, la situation militaire de l'Empire romain d'Orient est rétablie.

Des discordes naissent entre les envahisseurs Goths après la mort de leur chef Athanaric II de Wisigothie.

Refusant toute grande bataille, Théodose Ier le Grand en profite habilement pour contenir l'ennemi, dressant les tribus les unes contre les autres, achetant la retraite des barbares plus hostiles et incorporant d'autres hordes à sa propre armée.

Théodose Ier le Grand conclut un nouveau traité avec les Wisigoths.



Arcadius Co-empereur

Le 19 janvier 383, Théodose Ier le Grand élève son fils Arcadius, âgé de 3 ans, à la dignité d'Auguste.



Maxime Empereur en Occident

Mort de Gratien

Reconnaissance de Maxime par Théodose Ier le Grand

Conan Meriadec chef de guerre en Armorique

En juin 383, les légions de Grande-Bretagne prennent l'initiative de la révolte et proclament Empereur leur commandant en chef Magnus Clemens Maximus, dit Maxime.

L'usurpateur arme une flotte et envahit la Gaule où toutes les forces de Gratien se rallient aussitôt à lui.

Maxime aurait débarqué vers l'embouchure du Rhin.

Gratien s'enfuit précipitamment de Paris, accompagné de quelques fidèles soldats de sa garde.

Rattrapé à Lyon, Gratien est assassiné par les soldats de Maxime le 25 août 383.

Maxime se fait reconnaître par Théodose Ier le Grand qui est bien trop occupé par sa guerre contre les Goths pour venger l'assassinat de son collègue occidental.

Cette paix précaire assure à Maxime la libre possession de la Grande-Bretagne, des Gaules et de l'Espagne.

Conan Meriadec ou en gallois Cynan Meiriadog, né en Grande-Bretagne, passe en Gaules. Il sert les intérêts Maxime, et est dux bellorum (chef de guerre) en Armorique.

Selon la légende il aurait gouverné pendant 26 ans, sous la dépendance des Romains, la partie de l'Armorique connue depuis sous le nom de Bretagne.



Expédition de pillage des Ostrogoths

Théodose Ier le Grand refuse et les Ostrogoths du Roi Alatheus entreprennent alors une longue expédition de pillage de 384 à 386 avant d'être vaincus à leur tour et installés en Phrygie.



Naissance d'Honorius

Flavius Augustus Honorius dit Honorius naît en 384, fils de Théodose Ier le Grand.



Conflit entre Justine et l'évêque Ambroise de Milan

Invasion de l'Italie par Maxime

Fuite de Valentinien II et de Justine en Orient

Justine est une adepte d'Arius et elle entre vite en conflit avec l'évêque Ambroise de Milan, farouche partisan de l'orthodoxie. Après une tentative d'assassinat ratée contre l'évêque, Justine promulgue un édit de tolérance qui met ariens et catholiques à égalité mais cela est un échec. Aussi Justine condamne Ambroise de Milan à l'exil mais il refuse de quitter son siège épiscopal et continue à haranguer ses fidèles.

Maxime décide de profiter de ce conflit, et feignant la plus stricte orthodoxie et fort du soutien des partisans d'Ambroise de Milan, il envahit l'Italie en 387. Valentinien II et Justine s'enfuient en Orient afin de demander justice à l'Empereur Théodose Ier le Grand. Étant catholique, Théodose Ier le Grand pose comme seule condition l'abandon de leurs croyances hérétiques et il s'engage à rétablir Valentinien II sur son trône.



Campagne de Théodose contre Maxime

Bataille sur la Save

Mort de Maxime Empereur

Au printemps 388, Théodose Ier le Grand ayant rassemblé toutes les forces de l'Orient, tant romaines que barbares, attaque l'usurpateur Maxime. Deux mois suffisent à abattre l'assassin de Gratien. Sur la Save, affluent du Danube, les cavaliers Alains, Huns et Goths de Théodose Ier le Grand eurent raison des Germains et des Gaulois de Maxime. L'usurpateur s'enfuit du champ de bataille et se réfugier dans la place forte d'Aquilée. Maxime est livré à l'empereur d'Orient qui le fait exécuter le 28 Août 388.



Campagne de Théodose Ier le Grand contre Victor

Cependant Théodose Ier le Grand, ayant décidé d'en finir avec Victor, envoie en Gaule le général Franc Arbogast, accompagné de nombreux contingents romano-barbares. Victor ne peut résister à cette invasion.



Valentinien II rétabli sur le trône d'Occident

Théodose Ier le Grand pénétre en triomphateur à Milan.

Valentinien II, demeure le seul Empereur légitime d'Occident. Théodose Ier le Grand le rétablit sur son trône en 388, mais l'envoie gouverner la Gaule.

Théodose Ier le Grand se réserve l'administration de l'Italie et séjourne à Milan.

L'évêque Ambroise de Milan qui avait évité de soutenir Maxime, n'est pas inquiété.



Naissance de Galla Placidia

Galla Placidia ou Placidie naît en 390, fille de Théodose Ier le Grand et la demi-sœur des empereurs Arcadius et Honorius.



Christianisme Religion d'État

En 390, Théodose Ier le Grand publie un édit qui a fait du Christianisme la religion d'État et interdit définitivement le culte des dieux dans tout l'Empire romain.

Dans tout l'Empire, la haine des Chrétiens pour l'ancienne civilisation se manifeste et permet de remplir le trésor épiscopal.

A Rome, à l'instigation du Pape Sirice, Théodose Ier le Grand impose un serment solennel aux sénateurs romains, qui devaient renoncer à Jupiter et jurer fidélité au Christ.

L'édit est suivi à Alexandrie de manière assez consciencieuse. Suite à cet édit, le temple de Sarapis est détruit, par exemple.



Incendie de la bibliothèque d'Alexandrie

En 391, le Sérapéion, la magnifique bibliothèque d'Alexandrie est pillée et tous ses livres brûlés lors d'une révolte contre Théodose Ier le Grand.



Rébellion des soldats Goths

Théodose Ier le Grand entreprend alors d'amoindrir les effectifs militaires et de faire des économies budgétaires en renvoyant des soldats Goths. Mais cette action engendre une rébellion qui est réprimée en 391.



Restauration du culte des anciens dieux à Rome

Confrontés à l'hostilité de Théodose Ier le Grand, le général Arbogast et Eugène n'eurent d'autre recours que de s'appuyer sur le parti païen. En 392, la restauration du culte des anciens dieux est proclamée à Rome.



Bataille d'Aquilée

Mort d'Arbogast

Mort d'Eugène

Théodose Ier le Grand Empereur romain d'Occident

En 394, Alaric Ier de Wisigothie devient chef des fédérés wisigoths et participe sous les ordres de Stilicon à la campagne contre l'usurpateur Eugène.

En 394, Théodose Ier le Grand et ses troupes, composées de barbares Goths, combattent les troupes franco romaines d'Arbogast et d'Eugène aux environs d'Aquilée, sur les rives du Frigidus.

L'affrontement est très violent.

Le général Arbogast vaincu préfère se suicider le 6 septembre 394.

Eugène, fait prisonnier, a la tête tranchée.

De leur côté, les fœderati Goths sont furieux de se voir spoliés de leur part de butin.

Théodose Ier le Grand une dernière fois, rétablit l'unité.

C'est le dernier empereur à régner sur un empire romain unifié.

C'est pourquoi il est parfois appelé le dernier des Romains.



Mort de Théodose Ier le Grand

Théodose Ier le Grand meurt le 17 janvier 395.

Son héritage est partagé entre ses deux fils :



Flavius Arcadius Empereur romain d'Orient

Honorius Empereur romain d'Occident

Gouvernement de l'orient par Rufin, Eutrope et Gainas

Régence de Stilicon en Occident

Flavius Arcadius, fils aîné de Théodose Ier le Grand, lui succède en 395.

Il le premier empereur d'Orient après la partition définitive de l'empire.

En 395, Honorius, fils de Théodose Ier le Grand, devient Empereur d'Occident.

Moundzouk s'oppose alors à Arcadius et à Honorius.

Arcadius, faible, laisse gouverner Rufin le Préfet du Prétoire et Eutrope, un eunuque du palais.

L'impératrice Eudoxie a une influence considérable sur l'Empereur. Le pouvoir militaire est entre les mains de Gainas, un Goth.

Honorius régne d'abord sous le gouvernement d'un régent, le Vandale Stilicon, qui tente de résister aux Barbares.


Migration des Wisigoths Alaric Ier de Wisigothie

Alaric Ier de Wisigothie Roi des Wisigoths

Alaric Ier de Wisigothie, commandant des troupes Gothiques au sein de l'armée romaine, espère recevoir un grand commandement à l'occasion du changement de règne, mais cela lui est refusé.

Peu de temps après la mort de l'empereur Théodose Ier le grand, Alaric Ier de Wisigothie quitte l'armée romaine et est élu chef de l'armée des Wisigoths en 395.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !