Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



62 événements affichés, le premier en 388 - le dernier en 733



Mariage d'Alaric Ier de Wisigothie

Alaric Ier de Wisigothie (vers 345-410) épouse une Wisigothe (née vers 348), fille d'Athanaric II de Wisigothie et d'Ascyla de Toxandrie ou Ascyla de Francie. Leur enfant est :



Naissance de Théodoric Ier de Wisigothie

Théodoric Ier de Wisigothie naît vers 390, fils d'Alaric Ier de Wisigothie.



Théodoric Ier de Wisigothie Roi des Wisigoths

Théodoric Ier de Wisigothie devient Roi des Wisigoths en 418. Il reste fidèle allié dorénavant de l'Empire Romain. Il choisit Toulouse comme capitale (probablement la 3ème ville de Gaule par la population). Il occupe l'Espagne imposant écriture et lois.



Mariage de Théodoric Ier de Wisigothie

Théodoric Ier de Wisigothie épouse :

Leur enfant est :



Naissance de Euric Ier de Wisigothie

Evaric ou Euric Ier de Wisigothie naît vers 420, fils de Théodoric Ier de Wisigothie.



Siège de Narbonne

En 435, Théodoric Ier de Wisigothie se rebelle contre l'empereur et assiége Narbonne



Nouvel écrasement des Bagaudes

Accord entre Aetius et Théodoric Ier

En 438, Aetius écrase à nouveau une nouvelle révolte Bagaude avant de contenir les turbulents Wisigoths.

Rétablissant magistralement la situation et le contrôle romain en Gaule, Aetius scelle alors une nouvelle alliance avec le Wisigoth Théodoric Ier de Wisigothie afin d'asseoir une nouvelle paix romaine et de clôturer les invasions barbares.



Invasion des Huns

Desctruction de Metz

Coalition d'Aetius

Attila, le Fléau de Dieu, tourne ses regards vers l'Occident gallo-romain et le royaume wisigoth de Toulouse.

En 450, parti de la plaine danubienne, Attila franchit le Rhin et attaque la Gaule. Les Ostrogoths combattent sous les ordres des Huns. Metz est détruite.

La redoutable menace des Huns ruine toute la politique d'apaisement d'Aetius. Autour des légions romaines, il forme alors une gigantesque coalition. Tous les peuples germaniques présents en Gaule répondent avec empressement à l'appel de Rome :

Mérovée II de Francie en profite pour faire reconnaître officiellement les territoires occupés par les Francs en échange de sa reconnaissance de l'autorité de l'empereur.

L'invasion des Huns contre la Gaule est réellement dévastatrice. Une très grande partie de la Gaule est pillée.



Bataille des Champs Catalauniques

Mort de Théodoric Ier Roi Wisigoth

Thorismond de Wisigothie Roi Wisigoth

Pillage d'Autun, Besançon, Luxeuil et Mâcon

Les Huns d'Attila sont rejoints et battus par Aetius le 20 juin 451, en un lieu que les chroniqueurs ont appelé "Champs Catalauniques". Le lieu de la bataille se situe :

Valamir d'Ostrogothie commande le contingent ostrogoth de l'armée d'Attila Lors de cette bataille.

Théodoric Ier de Wisigothie est tué durant la Bataille.

Thorismond de Wisigothie, fils de de Théodoric, lui succède en 451.

Les Huns doivent alors refluer vers le Rhin hors de Gaule.

En se repliant, Les Huns pillent Autun, Besançon, Luxeuil et Mâcon avant de re-traverser le Rhin et de retourner en Europe de l'Est.



Mort de Thorismond Roi Wisigoth

Théodoric II Roi Wisigoth

Thorismond meurt en 453.

Théodoric II de Wisigothie, un autre fils de de Théodoric Ier de Wisigothie, lui succède en 453.

Théodoric II de Wisigothie se fait céder Narbonne.



Mariage de Théodemir d'Ostrogothie avec Erelieva

Théodimir d'Ostrogothie épouse Erelieva la Gauloise de Tongres (née vers 430). Leur enfant est :



Naissance de Théodoric Ier d'Ostrogothie

Teodorico Amal o Grande ou Thiudoric ou Théodoric Ier d'Ostrogothie , dit le Grand, naît en 456, fils de Théodimir d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths et d'Erelieva.

Théodoric Ier d'Ostrogothie passe son enfance à Constantinople où il sert d'otage et de garantie du traité conclu par son père avec l'Empire byzantin.

Élevé comme un Romain, bien traité par les empereurs Léon Ier et Zénon, Théodoric Ier d'Ostrogothie apprend beaucoup sur le gouvernement et la conduite militaire d'un empire.

Théodoric Ier d'Ostrogothie participe à divers conflits, intrigues et guerres dans l'empire byzantin et il a comme rival Théodoric Strabo, un parent éloigné et fils de Triarius.

Ce Théodoric Strabo, plus âgé mais de moindre qualité, semble avoir été le chef et non le roi de la branche des Ostrogoths.


Visions de Childéric Ier de Francie et de la reine Basine - fol. 7v - Grandes Chroniques de France de Charles V

Mariage de Childéric Ier de Francie avec Basine de Thuringe

Childéric Ier de Francie épouse en 463 Basine de Thuringe, fille de Medelphus de Thuringe. Leurs enfants sont :

La légende dit que lors de leur nuit de noces, Basine demanda à Childéric de regarder par la fenêtre et de dire ce qu'il voyait.

Childéric dit : Je vois un lion avec une licorne et des animaux sujets qui sont très heureux et qui respectent le lion.

Basine lui répond : Retourne à la fenêtre, que vois-tu ?

Childéric dit : Je vois un ours et un léopard et des chacals qui leur mordent les pattes et des sujets qui baissent la tête et ne font plus la fête.

Basine lui demande : Que vois-tu maintenant ?

Childéric dit : Je vois des chacals, des chiens et des vautours qui se battent et des sujets malheureux !

Au matin de la nuit de noces, Basine lui révèle la signification de ses visions:



Installation des Ostrogoths en Macédoine

Léon Ier signe un nouveau foedus en 473 dans lequel les Ostrogoths sont installés en Macédoine avec une très large autonomie. Théodoric Ier d'Ostrogothie reçoit même le titre de maître des milices de cette province et reçoit un tribut annuel de la part de l'empereur.



Retour dans sa patrie de Théodoric Ier d'Ostrogothie

Quand il a une vingtaine d'années en 474, Théodoric Ier d'Ostrogothie retourne dans sa patrie.



Théodoric Ier d'Ostrogothie Roi des Ostrogoths

Théodoric Ier d'Ostrogothie devient roi des Ostrogoths en 474.



Reprise du pouvoir par Zénon

Mort de Basiliscus

Vérine se rapproche de nouveau de Zénon sans doute par l'intermédiaire de sa fille Ariane épouse de l'empereur déchu. Sans perdre de temps, Zénon réunit une armée, retourne de nouveau son camarade Illus qui abandonne Basiliscus, reçoit le renfort de Théodoric Ier d'Ostrogothie et reprend en 476 sa capitale sans combats tant Basiliscus, l'usurpateur, s'est déconsidéré. Zénon promet de ne pas faire couler son sang ni celui de sa famille mais il ne tient pas sa promesse... en faisant mourir Basiliscus de faim en Phrygie.



Mariage de Théodoric Ier d'Ostrogothie avec Audoflède de Francie

Afin de nouer une entente durable, Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, épouse Audoflède de Francie, sœur de Clovis Ier. Leurs enfants sont :



Naissance de Theudicote d'Ostrogothie

Theudicote d'Ostrogothie naît vers 470 ou vers 477, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie et d'Audoflède de Francie.



Lutte de Zénon contre Théodoric Ier d'Ostrogothie

Entre 478 et 483, Zénon doit lutter contre les Ostrogoths de Théodoric Ier d'Ostrogothie qui renoncent cependant à prendre Constantinople trop fortifiée.



Cession de la Mésie aux Ostrogoths

En 483 Zénon donne la Mésie à Théodoric Ier d'Ostrogothie ce qui n'empêche pas celui-ci de piller de nouveau la banlieue de Constantinople.



Mariage d'Alaric II de Wisigothie avec Theudicote d'Ostrogothie

Alaric II de Wisigothie épouse Theudicote d'Ostrogothie, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie et d'Audofèlde de Francie. Leurs enfants sont :



Campagne des Ostrogoths contre Odoacre Ier des Hérules

Zénon se révèle plutôt diplomate que guerrier.

En 487, incapable de chasser les Hérules d'Italie par ses propres forces, Zénon envoie Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, conquérir l'Italie et destituer Odoacre Ier des Hérules, Roi des Hérules. Zénon se débarrasse ainsi d'un chef de guerre gênant.



Boèce Consule

Boèce est élevé au consulat en 487 par Théodoric Ier d'Ostrogothie.



Les Ostrogoths en Pannonie et en Italie

En 488, les Ostrogoths s'installent en Pannonie et pénètrent en Italie.

Théodoric Ier d'Ostrogothie semble être aidé par des auxiliaires wisigoths.



Siège de Ravenne

Théodoric Ier d'Ostrogothie assiège Odoacre Ier des Hérules dans Ravenne à partir de 490.



Campagne de Gondebaud de Burgondie en Italie

De son côté, Gondebaud de Burgondie profite du conflit en Italie entre Odoacre Ier des Hérules, roi d'Italie, et Théodoric Ier d'Ostrogothie, roi des Ostrogoths, pour en 490, envahir la Ligurie et l'Émilie, et ramène des milliers d'esclaves qui vont travailler dans les champs burgondes.


Royaume des Ostrogoths

Mort d'Odoacre Ier des Hérules Roi des Hérules et d'Italie

Théodoric Ier d'Ostrogothie Roi d'Italie

Le 15 mars 493, simulant une conciliation, Théodoric Ier d'Ostrogothie fait assassiner Odoacre Ier des Hérules lors d'un banquet, alors qu'Odoacre Ier des Hérules venait de signer sa reddition. Théodoric Ier d'Ostrogothie prend alors Rome et conquiert ensuite la Rhétie, le Norique, la Pannonie et la Dalmatie. La puissance des Ostrogoths est alors pleinement établie en Italie, Sicile, Dalmatie et dans les terres situées au nord de l'Italie.

Théodoric Ier d'Ostrogothie devient Roi d'Italie. Dans l'ensemble, les Goths restent concentrés dans le nord de l'Italie. Dans le sud, ils ne forment guère plus que des garnisons. Les deux nations, différentes par leurs coutumes, leur langue et leur religion, vivent côte à côte sur le sol de l'Italie. Selon la conception de Théodoric, les Goths sont les protecteurs armés des paisibles Romains, le roi Goth a la charge de gouverner alors que le consul romain en reçoit les honneurs. Les Romains ont la possibilité d'être soumis aux lois et aux juridictions romaines, tandis que les Goths conservent leurs propres coutumes. Théodoric maintient toutes les formes de l'administration romaine. La politique et la culture romaine ont même une grande influence sur les Goths.

Les populations romaines sont alors pour la première fois sous le joug de barbares à qui ils doivent "l'hospitalitas" (entre la moitié et les deux tiers des terres ainsi que des esclaves), les barbares jouissent de l'immunité fiscale. Les populations sont dispensées du service militaire. L'organisation administrative est confiée à des comtes et à des ducs. Il semble que ceux qui se sont le mieux sortis de ce bouleversement soient le clergé; pour des raisons qui restent obscures et malgré la religion arianisante des envahisseurs, le clergé continue son expansion.

Sous le règne de Théodoric Ier d'Ostrogothie, sont construits certains parmi les plus beaux monuments de Ravenne.



Négociations entre Théodoric Ier d'Ostrogothie et Gondebaud de Burgondie

Théodoric Ier d'Ostrogothie sorti vainqueur du conflit italien, envoie vers 493 une ambassade à Gondebaud de Burgondie pour lui réclamer le retour des prisonniers.

Un accord est trouvé, une partie des Liguriens est rachetée, et l'autre partie est échangée par le mariage de la fille de Théodoric avec le fils de Gondebaud.



Mariage de Sigismond II de Burgondie avec Theudicote d'Ostrogothie

Sigismond II de Burgondie épouse vers 494 Theudicote d'Ostrogothie, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie et d'Audoflède de Francie. Leurs enfants sont :



Naissance d'Amalasonte d'Ostrogothie

Amalasunte ou Amalasonte d'Ostrogothie naît en 498, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie et d'Audoflède de Francie.


Symmaque Pape

Mort du Pape Anastase II

Symmaque Pape

Laurent Antipape

Anastase II meurt en 498. L'Église romaine se divisait sur les concessions accordées pour rapprocher l'Orient et l'Occident.

Symmache ou Symmaque, né en Sardaigne vers 450, devient Pape le 22 novembre 498.

L'Antipape Laurent est élu au même moment en 498 par une partie dissidente du clergé qui considère que Symmaque, tout comme son prédécesseur Anastase II, est trop proche de l'Église de Constantinople.

Symmaque a le soutien du roi Théodoric Ier d'Ostrogothie, pourtant arien. Symmaque réunit un concile, avec ses opposants et l'antipape Laurent et restaure une paix relative du clergé pour un temps.



Mariage d'Alaric II de Wisigothie avec Teodegonda Amal

Alaric II de Wisigothie épouse Teodegonda Amalasunta Amal, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths. Leur enfant est :



Nouveau schisme

Symmaque décide de fixer la date de Pâques au 25 mars faisant renaître le schisme de 501 à 505. Les partisans de Laurent profitent d'un voyage à Ravenne pour l'accuser de simonie et de bien d'autres crimes. Ils prennent possession des églises de Rome et veulent convoquer un nouveau concile, mais le roi Théodoric Ier d'Ostrogothie se déclare incompétent pour juger du pape légitime, ce qui donnait raison à saint Symmaque. La situation s'apaise peu à peu.



Pèlerinage à Rome de Sigismond II de Burgondie

Sigismond II de Burgondie se rend en pèlerinage à Rome où il rencontre le pape, puis sur le chemin du retour s'arrête à Ravenne, dans la capitale de son beau-père, Théodoric Ier d'Ostrogothie.


Expansion de l'empire franc

Nouvelle campagne contre les Wisigoths

Bataille de Vouillé

Mort d'Alaric II de Wisigothie

Conquête de l'Aquitaine par les Francs

Destruction de la première cathédrale d'Angoulême

Théodoric Ier d'Ostrogothie tuteur d'Amalaric Ier de Wisigothie

Gésalic Roi des Wisigoths

En 507, appelé par les évêques de Novempopulanie, Clovis Ier est accueillit comme un libérateur par les Aquitains qui ne supportent plus ces germains ariens.

C'est la guerre pour la conquête de la Gaule qui va opposer Francs et Burgondes chrétiens catholiques, contre Wisigoths et Ostrogoths.

Clovis Ier et son cousin par alliance Sigismond II de Burgondie concluent une entente contre Alaric II, le Wisigoth. Les deux cousins qui viennent de se convertir, expliquent leurs gestes par une croisade contre les Ariens, mais en fait, les Francs veulent s'installer au sud de la Loire et les Burgondes en Provence.

Clovis Ier est soutenu par l'empereur d'Orient Anastase, alors en guerre contre les Ostrogoths de Théodoric Ier d'Ostrogothie, Clovis Ier profite de l'impossibilité des Ostrogoths à venir en aide aux Wisigoths pour attaquer le royaume d'Alaric II.

Clovis Ier est aidé par Sigebert de Cologne, Roi des Francs rhénans de Cologne,

Sigismond II de Burgondie rejoint Clovis à Vouillé entre Poitiers et Tours, la coalition franco-burgonde sort vainqueur.

Alaric II de Wisigothie est tué des propres mains de Clovis Ier durant la bataille, ses troupes se dispersent..

Clovis Ier repousse les Wisigoths jusqu'au Pyrénées et annexe le sud de la Gaule. La Novempopulanie passe sous contrôle franc. Bordeaux, Toulouse et Narbonne tombent aux mains des vainqueurs de Vouillé, aidés par Gondebaud de Burgondie qui les a rejoint.

Clovis domine désormais toute la partie occidentale de l'ancien empire romain :

Les Wisigoths ne conservent que la Narbonnaise ou Septimanie.

Le royaume Wisigoth sur le Sud-Ouest aura duré un siècle. Des noms comme :

La première cathédrale d'Angoulême disparaît au moment de la prise d'Angoulême par Clovis Ier, lorsque celui-ci chasse les Wisigoths, après la victoire de Vouillé, en 507.

Théodoric Ier d'Ostrogothie, beau-père d'Alaric II, devient le tuteur de son petit-fils Amalaric Ier de Wisigothie, alors âgé de 6 ans. Geisalic ou Gésalic devient Roi des Wisigoths en 507.



Siège d'Arles

En 507, Clovis Ier, Sigismond II de Burgondie et Gondebaud de Burgondie retournent dans leur royaume, mais une partie de leur troupe tente de s'emparer de la Provence. Les Burgondes aidés des Francs s'emparent de la basse Durance et viennent faire le siège d'Arles. Mais la ville ne cède pas.

Mais, libéré de la menace d'un débarquement byzantin, Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, prenant sous sa protection la nation gothique tout entière, envoie une expédition commandée par le général Ibbas afin de secourir ses cousins.



Échec des Francs et des Burgondes en Provence

Création du duché de la Narbonnaise

En juin 508, Théodoric Ier d'Ostrogothie passe à l'offensive, il déloge les troupes franco-burgondes autour d'Arles, reprend la Provence et la Narbonnaise excepté Toulouse. Puis il entreprend la conquête du royaume Burgonde et s'empare d'Avignon, de Viviers, d'Orange et d'Embrun et s'avance jusqu'à Valence.

La cité de Narbonne et la Septimanie (la Narbonnaise) se constitue en duché, vassal du royaume wisigothique d'Espagne, pour 3 siècles. Le siège de la monarchie élective des Wisigoths est transféré à de Toulouse à Narbonne en 508. Cette région est la dernière partie de la Gaule qui est tenue par les Goths).

Elle gardera le nom de Gothie pendant encore longtemps.



Paix entre Gondebaud de Burgondie et Théodoric Ier d'Ostrogothie

Gondebaud de Burgondie et Sigismond II de Burgondie doivent signer une paix humiliante avec Théodoric Ier d'Ostrogothie pour arrêter la conquête ostrogothe, en 509.



Boèce Consule

Boèce est élevé à nouveau au consulat en 510 par Théodoric Ier d'Ostrogothie dont il est le ministre.



Boèce Consule

Boèce est élevé à nouveau au consulat en 511 par Théodoric Ier d'Ostrogothie.



La Provence et Septimanie aux Ostrogoths

En 511, Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, repousse les Burgondes au-delà de l'Isère. Les Wisigoths, en récompense, lui abandonnent la Provence. Comme les Ostrogoths agissent à la demande de l'empereur romain de Byzance, ils sont accueillis en libérateurs et ils rétablissent en Basse Provence pour une courte période les institutions romaines.



Déposition de Gésalic Roi des Wisigoths

Amalaric Ier de Wisigothie Roi des Wisigoths

Théodoric Ier d'Ostrogothie Régent du royaume wisigoth de Toulouse

Gésalic est déposé en 511. Amalaric devient Roi des Wisigoths en 511.

Théodoric Ier d'Ostrogothie, beau-père d'Alaric II de Wisigothie, assure la régence du royaume wisigoth de Toulouse. Tant que Théodoric vécut, le royaume Wisigoth demeura pratiquement indissociable de ses propres possessions.


Sigismond II de Burgondie - fresque sur le mur nord de la nef de l'église de la Trinité de Constance - peinte entre 1417 et 1437

Mort de Gondebaud de Burgondie

Sigismond II de Burgondie seul Roi des Burgondes

Gondebaud de Burgondie meurt en 516.

Sigismond II de Burgondie est dans une position confortable, il est :

Il a converti au catholicisme ses deux enfants : Suavegothe de Burgondie et Sigéric de Burgondie

À son avènement, Sigismond II de Burgondie envoie une ambassade à l'empereur d'Orient Anastase Ier.

Anastase Ier le confirme dans les dignités exercées par son père, dont peut-être celle de Magister militum per Gallias.

Lui-même se considère dans ses lettres comme le miles (soldat) de l'empereur.



Cassiodore ministre de Théodoric Ier d'Ostrogothie

Publication de l'Histoire des Goth

En 519, Cassiodore est ministre du roi Théodoric Ier d'Ostrogothie. Cassiodore publie "Chronica" l'Histoire des Goths.



Mort de Ségéric de Burgondie

Ségéric de Burgondie, fils de Sigismond II de Burgondie, a une violente dispute avec Constance, la nouvelle femme de son père.

Constance va se plaindre à Sigismond II de Burgondie en lui disant que son fils projette de le tuer, afin de joindre son royaume à celui de Théodoric Ier d'Ostrogothie dont il est le petit-fils par sa mère.

En 522, Sigismond II de Burgondie, sans enquête, le fait étrangler sous ses yeux pour l'éliminer de la succession royale.

Le roi ne tarde pas à comprendre, qu'il vient de commettre à la fois un crime d'infanticide horrible, une injustice, et une erreur politique.

Pris de remords, il se retire au monastère d'Agaune en Valais dans la douleur et la pénitence.

Théodoric Ier d'Ostrogothie entend bien châtier l'assassin de son petit-fils, qui aurait pu lui succéder sur le trône d'Italie.

t Sigismond II de Burgondie perd avec Théodoric Ier d'Ostrogothie son dernier espoir de résister aux Francs.

Quant à Clotilde de Burgondie, la veuve de Clovis qui est aussi la cousine paternelle de Sigismond II de Burgondie, elle réclame le prix du sang au nom de la famille burgonde.

Au-delà des règlements de compte familiaux il y a les enjeux géopolitiques :


Boèce enseignant - manuscrit de la Consolations de la philosophie - édition publiée en 1385 Consolations de la philosophie - édition publiée à Gand en 1485

Disgrâce de Boèce

Cassiodore Maître des offices

Boèce écrit le traité de l'incarnation qu'il dédie au Pape Jean Ier

Des ennemis trouvent le moyen faire perdre à Boèce la confiance de Théodoric Ier d'Ostrogothie. Des remontrances qu'il adresse à ce dernier, au sujet des exactions des receveurs des deniers publics, est le prétexte de sa disgrâce. Un décret du sénat le déclare coupable de trahison. Il est enfermé dans une prison en 523 où il écrivit son traité célèbre: De "consolatione philosophiœ" dont le titre indique bien le sujet: "Boèce dans son infortune cherche le bonheur; la philosophie le console en lui apprenant où et comment il le trouvera".

De 523 à 527, Cassiodore devient Maître des offices après Boèce.



Expédition des Francs en Burgondie

Guerre de Burgondie

Défaite de Sigismond II de Burgondie et de Godomar III de Burgondie

Sigismond II de Burgondie Prisonnier de Clodomir

Clotilde de Burgondie s'est alliée avec Clodomir Ier, roi d'Orléans, le seul de ses enfants dont le royaume est limitrophe du territoire burgonde, pour engager une action militaire.

Dans le coeur de la vieille reine, c'est l'occasion idéale de venger enfin le meurtre de ses parents, Chilpéric II de Burgondie et Carétène assassinés par Gondebaud de Burgondie, le père de Sigismond II de Burgondie.

En 523, les 3 fils de Clovis Ier et de Clotilde de Burgondie :

se joignent dans une expédition contre les Burgondes.

Thierry Ier refuse de participer à l'attaque arguant du fait qu'il était le gendre de Sigismond II de Burgondie.

Théodoric Ier d'Ostrogothie ne veut pas perdre ses forces militaires dans un combat qui lui est inutile.

Aussi il ordonne au Duc Tuluin d'avancer le plus lentement possible, à moins que la victoire des Francs n'ait été confirmée.

Après d'âpres combats, les Francs parviennent à écraser Sigismond II de Burgondie et son frère Godomar III.

Sigismond II de Burgondie fuit en direction du monastère de Saint Agaune, poursuivit par Clodomir Ier.

Sigismond II de Burgondie décide de se tonsurer et d'entrer définitivement au monastère, mais il est trahit et livré par les siens à Clodomir Ier ainsi que Constance, son épouse, et ses deux fils, Gisald et Gondebaud.

Godomar III, le frère cadet de Sigismond, se réfugie entre Isère et Durance.

La majeure partie du royaume burgonde est répartie entre les 2 vainqueurs et les Ostrogoths s'acquittent d'une amende pour compenser leur absence lors des combats.

Une fois l'expédition accomplie les rois francs retournent dans leurs royaumes en laissant une garnison sur place.

Clodomir Ier emmène ses prisonniers dans son royaume d'Orléans.



Godomar III Roi des Burgondes

Reconquête du royaume des Burgondes

Godomar III, le frère de Sigismond II de Burgondie, devient Roi des Burgondes en 524.

Godomar III revient triomphant en Burgondie, à la tête des troupes envoyées par son allié et parent, Théodoric Ier d'Ostrogothie.

Là, il reprend les places fortes occupées par les Francs, avec l'aide de troupes Ostrogothes, et fait massacrer la garnison que les Francs avaient laissée.



Mort de Boèce

Mort de Symmaque

Boèce meurt assassiné en 524 ou 525 à Pavie.

Ses biens, dont la confiscation avait été prononcée, sont rendus à sa veuve par la reine Amalasonte d'Ostrogothie qui fait relever ses statues.

Symmaque; père adoptif de Boèce, meurt lui aussi assassiné par Théodoric Ier d'Ostrogothie.

Boèce est l'écrivain et le philosophe le plus distingué de son temps.

Boèce, a coté du trivium (grammaire, dialectique et rhétorique) forge le terme quadrivium, ou voie quadruple, pour désigner les études scientifiques à savoir l'arithmétique, la géométrie, la musique et l'astronomie.

Boèce laisse des traductions :

Le Moyen Âge jusqu'au XIIIe siècle, ne connut Aristote que par lui. Il publia des Commentaires sur ces ouvrages, des traités personnels sur le syllogisme et autres sujets logiques et des écrits théologiques.

Il livre aux scolastiques plusieurs définitions célèbres, entre autres :

Boèce joue un rôle majeur dans la démarche intellectuelle des siècles suivants et l'émergence de la pensée. Son œuvre philosophique, bien que fragmentaire et peu originale, a une grande influence sur la formation de la scolastique. Boèce est un relais majeur entre l'Antiquité et le Moyen Age, voire les temps modernes.



Persécution des ariens par Justin Ier

À la fin de son règne, l'empereur byzantin Justin Ier persécute les ariens. Théodoric Ier d'Ostrogothie est de foi arienne et envoie le pape Jean Ier contre son gré à Byzance pour qu'il tente de faire adoucir un édit de l'empereur Justinien contre l'arianisme.



Persécution des catholiques dans le royaume ostrogoth

Théodoric Ier d'Ostrogothie réagit-il en persécutant, de son côté, les catholiques.



Mort du Pape Jean Ier

Félix IV Pape

Au retour à Rome de Jean Ier, il est arrêté par Théodoric Ier d'Ostrogothie qui le suspecte d'avoir comploté contre lui à Byzance. Il est enfermé à Ravenne où il meurt le 18 mai 526. Son corps est transporté à Rome et se trouve aujourd'hui dans la basilique Saint-Pierre. Il est considéré comme un martyr par les catholiques. Il est fait Saint.

En art, on le représente derrière les barreaux d'une prison ou en compagnie d'un diacre ou d'un sous-diacre.

Félix IV, né à Bénévent, est désigné Pape par Théodoric Ier d'Ostrogothie le 12 juillet 526 et non pas élu.


Tombeau de Théodoric Ier d'Ostrogothie à Ravenne

Mort de Théodoric Ier d'Ostrogothie Roi des Ostrogoths et d'Italie

Athalaric d'Ostrogothie Roi des Ostrogoths

Annexion de la Provence au royaume des Ostrogoths

Amalasonte Régente du Royaume des Ostrogoths

Prise du pouvoir en Wisighotie par Amalaric Ier de Wisigothie

Destiné séparée des Ostrogoths et des Wisigoths

Théodoric Ier d'Ostrogothie meurt à Ravenne le 30 août 526 de dysenterie. Il est enterré à Ravenne. Son tombeau est couvert d'une énorme coupole monolithe.

Il laisse derrière lui le souvenir de trente ans de paix pour l'Italie, événement heureux qui ne se répétera pas avant des siècles.

Athalaric d'Ostrogothie devient Roi des Ostrogoths en Italie en 526.

La régence est assurée par Amalasonte d'Ostrogothie, sa mère.

La Provence est ajoutée au domaine du nouveau roi Ostrogoth.

Amalaric Ier de Wisigothie prend le pouvoir du royaume wisigoth en Espagne et en Septimanie.

Les Ostrogoths et les Wisigoths sont de nouveau séparés. Aucun des deux souverains ne peut régler les conflits qui surviennent au sein des élites gothiques.



Mort de Badéric de Thuringe

Hermenfrid de Thuringe subit l'influence néfaste de son épouse, Amalabergue qui n'a de cesse de l'inciter à s'arroger seul la puissance et le pouvoir en Thuringe.

Hermenfrid de Thuringe envoie un émissaire à Thierry Ier de Francie, Roi d'Austrasie, afin de lui proposer une action militaire commune en échange d'une moitié du territoire thuringien.

Badéric de Thuringe regroupe, courageusement mais sans grand espoir, ses grands vassaux les plus fidèles.

Badéric de Thuringe est vaincu puis décapité par ses vainqueurs en 529.

Hermenfrid de Thuringe tarde à remettre à Thierry Ier de Francie les terres promises, sachant que, tant qu'il aura le soutien de Théodoric Ier d'Ostrogothie, son oncle par alliance, le Franc ne tentera aucune action punitive.

Radegonde de Thuringe est emmenée à l'âge de 3 ans à la cour d'Hermenfrid de Thuringe.


Expansion de l'empire franc Offensives franques Clotaire Ier obtient les deux enfants de Berthaire

Bataille le long de la rivière Unstrut

Annexion de la Thuringe par Thierry Ier de Francie

Fuite Amalabergue à Constantinople

Partage du Butin entre Thierry Ier de Francie et Clotaire Ier

Mort de Hermenfrid de Thuringe

Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, étant mort, Thierry Ier de Francie peut agir sans crainte de devoir faire face à un ennemi puissant. Il propose donc à son frère, Clotaire Ier, roi de Neustrie, une alliance en échange d'une part du butin.

En 531, une formidable armée franque se met en marche vers la Thuringe.

Pour pallier l'insuffisance de ses troupes, Hermenfrid de Thuringe fait creuser des fossés destinés à faire obstacle à la cavalerie ennemie. Le piège fonctionne mais les Francs réussissent à percer la défense des Thuringiens.

Contraints de se replier sur les rives de l'Unstrut, ceux-ci sont rattrapés par les hommes de Thierry et de Clotaire, et sauvagement massacrés.

Il s'en est suivi la destruction et l'annexion du premier royaume de Thuringe médiéval par l'empire des Francs.

Dans le "Decem Libri"Grégoire de Tours rapporte que :

la rivière fut remplie d'un tel monceau de cadavres que les Francs la traversèrent en marchant sur eux comme sur un pont.

Amalabergue, épouse d'Hermenfrid de Thuringe, s'enfuit à Constantinople. Hermenfrid de Thuringe se cache.

C'est tout juste si, lors du partage du butin, les deux frères n'en viennent pas aux mains. Clotaire Ier obtient notamment les deux enfants de Berthaire de Thuringe :

Faute de trouver un terrain d'entente avec son frère, Thierry Ier de Francie décide de négocier avec Hermenfrid de Thuringe, dont il a découvert la retraite.

Convoqué à Tolbiac, le Thuringien est accueilli en ami. Mais, lors d'une promenade sur les remparts, Thierry Ier de Francie le précipite dans le vide. La Thuringe, royaume germain, jusqu'à l'Elbe et la Saale est ainsi conquis par Thierry Ier de Francie.

Radegonde de Thuringe est emmenée en France, à Saint-Quentin, puis à Athies-en-Vermandois. Ingonde de Thuringe donne à Radegonde une éducation très religieuse.


Offensives franques

Siège d'Autun

Annexion du sud du Royaume des Burgondes

En 532, Clotaire Ier et Childebert Ier, les deux frères de Clodomir Ier se lancent à la conquête du royaume burgonde. La bataille a lieu à Autun où Godomar III s'est enfermé.

Les Francs conduisent le siège de la ville, mais celle-ci ne tombe qu'au bout d'une année. Godomar III a réussi à s'enfuir. Les deux frères ne poursuivent pas leur conquête et retournent dans leurs royaumes.

Cette ultime victoire des héritiers de Clovis doit beaucoup à l'influence de Clotilde de Burgondie qui a su, provisoirement, inciter ses fils à s'unir et à oublier les conflits qui ne cessent de les opposer.

Pendant ce temps, Théodoric Ier d'Ostrogothie en profite pour annexer avec ses Ostrogoths le sud du royaume Burgonde, vidé de ses soldats.

Le royaume Burgonde est affaibli, Godomar III convoque à Ambérieu-en-Bugey une grande assemblée de son peuple, pour décider des actions à conduire pour le renforcer.



Mort d'Athalaric d'Ostrogothie Roi des Ostrogoths

Théodat Roi des Ostrogoths

Athalaric d'Ostrogothie meurt le 2 octobre 534.

Théodat ou Thiudahad, neveu de Théodoric Ier d'Ostrogothie par la sœur de ce dernier, devient Roi des Ostrogoths en 534. Il pourrait être arrivé en Italie avec Théodoric Ier et est un vieil homme au moment de la succession.



Fondation du monastère de Vivarum

Après la mort de son ami Théodoric Ier d'Ostrogothie, Cassiodore se retire loin du monde dans le monastère de Vivarum (aujourd'hui Squillace), qu'il a lui-même fondé en Calabre dans le Sud de l'Italie en 537.

Cassiodore y passe les 30 dernières années de sa vie à mettre en oeuvre la transmission de l'héritage grécoromain à un Occident tombé aux mains des Barbares. Le monastère devient une véritable " ville d'études ". Cassiodore y introduit habilement les sciences profanes, les 7 arts libéraux y sont très largement enseignés. Faute de pouvoir fournir des maîtres à ses moines, il leur fournit des livres.



Conquête d'une partie de l'Italie par les Lombards

Siège de Pavie

Alboïn, Roi des Lombards, occupe le Frioul au printemps 569, faisant de la région le premier duché lombard en y installant un neveu, Gisulf, siègeant à Cividale, capitale du duché.

Du nord-est de la péninsule, Alboïn, Roi des Lombards, conquiert toute la fertile plaine du Pô jusqu'aux Alpes ainsi que l'Italie centrale à l'exception de Ravenne et de Rome qui lui échappent, conservées par les Byzantins, et installe son quartier général dans l'ancienne Reggia du roi Théodoric Ier d'Ostrogothie à Vérone.

Milan tombe à la fin de l'été 569.

Alboïn, Roi des Lombards, met le siège devant Pavie.



Autharic Roi des Lombards

Prise du duché de Bénévent par les Lombards

Autharic, fils du Roi Cleph, devient Roi des Lombards en 584, 10 années après la mort de son père, rétablissant la royauté lombarde après une période d'anarchie. Autharic, arien, prend le nom typiquement Romain de Flavius.

Autharic combat Francs et Byzantins, et soumet le duché de Bénévent.

Les ducs, surtout dans le nord de la péninsule, les gastaldii (du germanique, signifiant les "hôtes", les "serviteurs") et les colonies militaires lombardes (les arimannii : du germanique ; signifiant les "hommes libres", c'est-à-dire les "guerriers" pour un peuple germanique) fournissent le premier cadre, politique et militaire, du royaume.

La classe sénatoriale, qui avait conservé son pouvoir sous Odoacre Ier des Hérules, les Goths et les Byzantins, est laminée. L'efficace administration romaine, préservée autrefois par Théodoric Ier d'Ostrogothie, est anéantie.

Les terres d'État (fisc) et celles des dirigeants romains sont confisquées. Les petits propriétaires doivent verser des droits correspondant au tiers des produits de la terre. Peu à peu, paysans italiens s'appauvrissent et deviennent en quelque sorte les colons des Lombards : les coloni.

Á la différence des peuples germaniques avant eux tels les royaumes burgondes et le royaume wisigoth, les Lombards ne partagent pas leurs terres avec les autochtones.

Les habitations rurales de la plaine sont repoussées vers les collines et les montagnes, les champs et les systèmes d'irrigation sont laissés à l'abandon.



Habibai ben Natronai David Comte d'Autun

En 733, Charles Martel confie Autun à Habibai ben Natronai David Sous le nom de Théodoric Ier d'Autun. Il est le fondateur de la lignée des Thierry Comtes d'Autun


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !