Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



51 événements affichés, le premier en 642 - le dernier en 1338



Mort de Jean IV le Dalmate

Théodore Ier Pape

Condamnation de l'Ecthèse par Théodore Ier

Jean IV le Dalmate meurt le 12 octobre 642.

Théodore Ier, né à Jérusalem, d'origine grecque, devient le 73e pape en 642. Il s'oppose au monothélisme.



Excommunication de Paul patriarche œcuménique de Constantinople

Avant de se lancer en campagne contre les sarrasins, Constant II le Pogonat doit réunifier son empire, divisé par la querelle du monothélisme et par les intrigues de Martine.

En 647, le pape Théodore Ier excommunie le patriarche œcuménique de Constantinople, Paul.



Mort de Théodore Ier pape

Martin Ier Pape

Théodore Ier meurt le 14 mai 649.

Il est le premier pape à reprendre le titre de pontife (en latin pontifex maximus), tombé en désuétude depuis le déclin de l'antique religion romaine. A partir de ce pape, on peut parler de pontificat sans commettre d'anachronisme.

Martin Ier, né à Todi en Ombrie, est élu Pape en 649.



Naissance de Théodore Ier Lascaris

Théodore Ier Lascaris naît en 1175, fils de Manuel Lascaris et de Jeanne Karatzine.



Mariage de Roupen III d'Arménie avec Isabelle de Toron

Roupen III d'Arménie renoue avec les États croisés en se mariant avec une noble du royaume de Jérusalem.

Roupen III d'Arménie épouse en 1181 Isabelle de Toron, fille d'Onfroy III de Toron et d'Étiennette de Milly. Leurs enfants sont :

Mais des différends persistent avec Bohémond III d'Antioche, son voisin, qui, pour l'affaiblir, soutient le plus puissant de ses vassaux, Héthoum III, seigneur de Lampron et époux d'une fille de Thoros II.

Roupen III d'Arménie doit assiéger le château de son vassal pour le remettre au pas.

Cet épisode est symptomatique de l'agitation de la noblesse arménienne.



Retour en France de Pierre Augustus II de Courtenay

Mariage de Pierre Augustus II de Courtenay avec Yolande de Hainaut

Fiancailles de Philippe Ier de Hainaut avec Mathilde de Courtenay

Pierre Augustus II de Courtenay revient en France en 1193. Il reste Comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre.

Pierre Augustus II de Courtenay fiance sa fille Mathilde de Courtenay avec son beau-frère Philippe Ier de Hainaut, Comte de Namur.

Pierre Augustus II de Courtenay est veuf d'Agnès Ire de Nevers.

Pierre Augustus II de Courtenay épouse à Soissons le 1er juillet 1193 Yolande de Hainaut dite de Flandres, fille de Baudouin V de Hainaut et de Marguerite d'Alsace. Leurs enfants sont :



Mariage de Théodore Ier Lascaris avec Anne Ange

Théodore Ier Lascaris épouse en premières noces en 1199 Anne Ange (1156-1212), fille d'Alexis III Ange et d'Euphrosyne Kamaterina. Leurs enfants sont :



Installation de Théodore Ier Lascaris à Nicée

Dynastie des Lascaris

Théodore Ier Lascaris Empereur byzantin

Alexis III Prisonnier de Théodore Ier Lascaris

Aussitôt après la prise de Constantinople en 1204, Théodore Ier Lascaris, gendre d'Alexis III Ange, s'installe à Nicée et s'y fait proclamer empereur, mais les croisés lui enlèvent le Nord Ouest de l'Asie Mineure.



Conquête des territoires attribués

Sous l'influence de Baudouin VI de Hainaut et des francs, la civilisation latine est introduite dans tous les territoires formant l'Empire latin, par l'application des coutumes féodales et des cours d'Occident.

L'histoire de l'Empire latin n'est qu'expéditions, sièges ou défenses des places fortes en pays insoumis.

Henri Ier de Constantinople s'empare en novembre 1204 des villes d'Abyde et de Nicomédie.

Renier de Trit s'empare de de Philippopoli en novembre 1204.

Début novembre 1204, Henri de Blois envoie des troupes à Pèges ou Piga dans l'intention de s'emparer de Nicée.

Ayant défait à Pémanène, le 6 décembre 1204, Théodore Ier Lascaris, Henri de Blois se rend maître de toute la Bithynie, sauf de Pruse.

En Achaïe, Léon Sgonros, gendre d'Alexis II, se maintient quelque temps contre Guillaume de Champlitte.



Michel Ier Ange Comnène Doukas au service de Boniface Ier de Montferrat

Bataille de l'oliveraie de Koundouros

Fondation du despotat d'Épire

En 1204, la région de Bodonitza, aujourd'hui Mendenitsa en Phthiotide, est conquise par Boniface Ier de Montferrat , qui a obtenu le royaume de Thessalonique et la suzeraineté sur la Grèce.

Il la confie au marquis Guy Pallavicini, descendant d'une puissante famille d'Italie du Nord.

L'une des fonctions du Marquis de Bodonitza est d'assurer la garde du défilé des Thermopyles. Le marquis Guy Pallavicini résiste aux assauts.

Michel Ier Ange Comnène Doukas entre brièvement au service de Boniface Ier de Montferrat.

Michel Ier Ange Comnène Doukas abandonne rapidement Boniface Ier de Montferrat, et tente peut-être de résister aux forces croisées dans le Péloponnèse, en combattant à la bataille de l'oliveraie de Koundouros.

Perdant la bataille, Michel Ier Ange Comnène Doukas s'enfuit en Épire.

Jean X Camatéros, patriarche de Constantinople, ne considère cependant pas Michel Ier Ange Comnène Doukas comme un souverain légitime, et rejoint Théodore Ier Lascaris à Nicée.

En Épire, Michel Ier Ange Comnène Doukas résiste aux tentatives de Boniface Ier de Montferrat pour le soumettre.



Luttes pour la possession de la Bithynie

Théodore Ier Lascaris vainc Davis Comnène, frère de l'empereur de Trébizonde, et l'empêche d'occuper Nicomédie en 1205.

En juillet 1205, Henri de Blois est expulsé de Bithynie par Théodore Ier Lascaris et ne conserve que la place de Pèges.



Naissance de Marie Lascaris

Maria ou Marie Lascaris naît en 1206, fille de Théodore Ier Lascaris et d'Anne Ange.



Luttes pour la possession de la Bithynie

En mars ou avril 1206, le patriarche grec, Michel Autorien, proclame Théodore Ier Lascaris Empereur.

Théodore Ier Lascaris se trouve en compétition pour cette dignité avec deux concurrents :

Théodore Ier Lascaris les défait tous deux en novembre ou décembre 1206.



Henri Ier de Constantinople Empereur latin de Constantinople

Après la confirmation des rumeurs de la mort de Baudouin VI de Hainaut, Henri de Hainaut, son frère, est élu Empereur latin de Constantinople le 20 août 1206 sous le nom d'Henri Ier de Constantinople.

Pendant son règne l'empire se relève. Il refoule les Bulgares. Il conquiert l'Épire et la Macédoine. Il oblige Michel Ier Ange Comnène Doukas à se reconnaître son vassal et Théodore Ier Lascaris à traiter.



Prise de Cyzique et de Nicomédie par Théodore Ier Lascaris

Trêve avec l'empire latin

Théodore Ier Lascaris s'allie à Kalojan et s'empare de Cyzique et de Nicomédie, que l'empereur latin d'orient Henri Ier de Constantinople lui abandonne, et conclut une trêve en juin 1207.

En 1207, Boniface Ier de Montferrat donne le fief de Messinople à Geoffroi de Villehardouin.



Expédition contre les Bulgares

Henri Ier de Constantinople repart ensuite en expédition contre les Bulgares.

Au printemps 1207, cependant, les Bulgares mettent le siège devant Andrinople : également harcelé par les Byzantins en Asie, Henri de Flandres parvient à libérer Andrinople.

Théodore Ier Lascaris s'allie à Jean II Kalojan Asen et s'empare de Cyzique et de Nicomédie, que l'empereur latin d'orient Henri Ier de Constantinople lui abandonne

Théodore Ier Lascaris conclut une trêve en juin 1207.



Couronnement de Théodore Ier Lascaris Empereur byzantin à Nicée

Alexis III Ange Prisonnier de Théodore Ier Lascaris

Théodore Ier Lascaris se fait couronner Empereur de Nicée en avril 1208. Théodore Ier Lascaris fait de l'empire de Nicée l'exacte réplique de l'empire Byzantin. Inquiet de sa puissance, le sultan d'Iconium Keyhûsrev Ier s'entend contre lui avec l'Empire latin. Théodore Ier Lascaris s'allie alors à Léon II d'Arménie, Roi de Petite Arménie.

Alexis III Ange pose des problèmes à son gendre Théodore Ier Lascaris, qui l'emprisonne alors, et il restera en prison jusqu'à sa mort.

En novembre 1208, Henri Ier de Constantinople conclut une trêve avec les Bulgares et marie une de ses filles à Slav, prince de Bulgarie. Il met à profit ces temps de paix pour se concilier ses anciens ennemis, tâchant de s'allier les Byzantins, qu'il rappelle à Constantinople et admet à sa cour. Il parvient également à intéresser l'Occident à l'Empire latin.



Victoire de Théodore Ier Lascaris sur les Turcs

Théodore Ier Lascaris bat les Turcs qui le menacent près d'Antioche méandre en 1210.



Victoire des Latins sur Théodore Ier Lascaris

Théodore Ier Lascaris est battu par les latins en Mysie en octobre 1211.



Reconversion de l'ordre des chevaliers Teutoniques

Dès 1211, l'ordre des chevaliers Teutoniques est détourné de sa mission en Terre sainte au profit de la colonisation allemande des marches orientales et de la conversion des Slaves.

Théodore Ier Lascaris est battu par les latins en Mysie en octobre 1211.



Mariage de Jean III Doukas Vatatzès avec Irène

Jean III Doukas Vatatzès épouse en premières noces en 1212 Irène (morte en 1239), fille de Théodore Ier Lascaris, empereur de Nicée, et d'Anne Ange. Leur enfant est Théodore II Lascaris, futur empereur de Nicée.



Mariage de Théodore Ier Lascaris avec Philippa d'Arménie

Théodore Ier Lascaris épouse en 1214 Philippa d'Arménie, fille de Roupen III d'Arménie et d'Isabelle de Toron. Leur enfant est :



Conquête de Théodore Ier Lascaris d'une partie de l'Empire de Trébizonde

En 1214, Théodore Ier Lascaris annexe une longue bande de terre, le long de la mer Noire, au détriment des Comnènes de Trébizonde.

Théodore Ier Lascaris tente de restaurer l'union des églises entre 1214 et 1220.



Mort de Michel Ier Ange Comnène Doukas

Théodore Ier Ange Doukas Comnène Despote d'Épire

Michel Ier Ange Comnène Doukas meurt en 1215, assassiné par un de ses domestiques.

Théodore Ier Ange Doukas Comnène, son demi-frère, lui succède et devient Despote d'Épire.

Michel II Doukas part en exil après la mort de Michel Ier Ange Comnène Doukas, son père.



Séparation de Théodore Ier Lascaris et de Philippa

Théodore Ier Lascaris se sépare dePhilippa en 1216.



Siège de Durazzo

Pierre Augustus II de Courtenay Prisonnier

Régence de Yolande de Hainaut

Mort de Guillaume Ier de Sancerre Comte de Sancerre, Seigneur de Saint-Brisson et de La Ferté-Loupière

Pour défendre son empire, Pierre Augustus II de Courtenay vend ou engage une partie de ses domaines pour financer son expédition.

Pierre Augustus II de Courtenay ne réussit à réunir que 5 000 hommes.

Guillaume Ier de Sancerre suit son beau-frère.

Avant de quitter ses domaines, Guillaume Ier de Sancerre accorde à plusieurs localités la jouissance des franchises accordées à la ville de Sancerre.

Guillaume Ier de Sancerre prescrit à Eustachie de Courtenay et à ses deux fidèles Pierre de Champvallon et Simon d'Arrablay, de fonder en quelque église une rente de 10 livres pour le salut de son âme.

En 1218, en exécution de ces volontés Eustachie de Courtenay attribuera cette dotation au prieuré de Senan sur le minage et le tonlieu de La Ferté-Loupière.

Pour les convoyer à Constantinople, Pierre Augustus II de Courtenay s'adresse aux Vénitiens qui lui demandent de s'emparer de Durazzo ou Duras, occupée par Théodore Ier Ange Doukas Comnène, despote d'Épire.

Pierre Augustus II de Courtenay et les Vénitiens assiègent Durazzo, mais la ville, très bien défendue et suffisamment ravitaillée résiste.

Comme le siège de la ville est un échec, les Vénitiens refusent de transporter son armée à Constantinople.

Yolande de Hainaut, son épouse, se rend directement par mer à Constantinople où elle exerce la régence.

Pierre Augustus II de Courtenay décide alors de rejoindre Salonique par la voie terrestre et négocie le libre passage avec Théodore Ier Ange Doukas Comnène.

Ce dernier et des Grecs lui tendent une embuscade dans les montagnes d'Albanie, détruisent une partie de son armée et le capturent.

Guillaume Ier de Sancerre et Pierre Augustus II de Courtenay n'atteindront jamais Constantinople.

Mathilde de Courtenay devient Comtesse d'Auxerre et de Tonnerre.

Guillaume Ier de Sancerre meurt prisonniers de Théodore Ier Ange Doukas Comnène.



Mariage de Théodore Ier Lascaris avec Marie de Courtenay

Théodore Ier Lascaris épouse en 1219 Marie de Courtenay, fille de Pierre Augustus II de Courtenay et de Yolande de Hainaut.



Autocéphalie à l'église serbe

Théodore Ier Lascaris octroie l'autocéphalie à l'église serbe, sous la direction de Saint Suva en 1219.



Couronnement de Robert Ier de Courtenay

Robert Ier de Courtenay est couronné empereur dans l'église de Sainte-Sophie le 25 mars 1221.

Son règne est marqué par le renforcement des relations avec les Grecs de Nicée.

Robert Ier de Courtenay cherche à se faire un allié de Théodore Ier Lascaris, lequel lui promet sa fille Eudoxie.



Paix entre Théodore Ier Lascaris et Robert Ier de Courtenay

Théodore Ier Lascaris tente en vain de reprendre par diplomatie Constantinople, puis fait la paix avec l'empereur Robert Ier de Courtenay en 1222.

Mais, en 1222, la victoire de Jean Ier Vatatzès ou Vatace sur les frères Lascaris renforce la menace que les Grecs font peser sur l'Empire latin, chassé de ses territoires d'Asie et mal gouverné.

Vaincu par Jean Ier Vatatzès, Robert Ier de Courtenay doit lui abandonner presque toutes ses possessions d'Asie.



Jean III Doukas Vatatzès désigné comme successeur

Mort de Théodore Ier Lascaris Empereur byzantin

Jean III Doukas Vatatzès Empereur byzantin

Théodore Ier Lascaris choisit Jean III Doukas Vatatzès pour successeur en raison de sa valeur militaire.

Théodore Ier Lascaris meurt en 1222.

Théodore Ier Lascaris fait de l'empire de Nicée l'exacte réplique de l'empire Byzantin.

Un gendre de Lascaris, Calojean ou Jean III Doukas Vatatzès ou Ducas Vatace ou Vataiche ou Vastache devient Empereur byzantin en exil à Nicée en 1222.

Jean III Doukas Vatatzès refuse de remplir la promesse de mariage d'Eudoxie avec Robert Ier de Courtenay.

Jean III Doukas Vatatzès est un grand ennemi de l'empire latin.



Occupation du royaume de Thessalonique

Fin 1224, Théodore Ier Ange Doukas Comnène profite de l'absence de Démétrios de Montferrat, roi latin de Thessalonique, pour occuper son royaume.

Son territoire s'étend alors sur l'Épire, la Thessalie et une grande partie de la Macédoine.



Conquêtes de Théodore Ier Ange Doukas Comnène

En 1225, Théodore Ier Ange Doukas Comnène enlève :

Pour la prise d'Andrinople, Théodore Ier Ange Doukas Comnène se rapproche de Jean III Doukas Vatatzès et recherche l'alliance du tsar valaque de Bulgarie, Ioan Asan II.



Couronnement de Théodore Ier Ange Doukas Comnène

En 1230, Théodore Ier Ange Doukas Comnène devient le rival de Jean III Doukas Vatatzès, empereur de Nicée en se faisant couronner à Thessalonique.



Défaite de Clocotnita et dernières années de règne

Théodore Ier Ange Doukas Comnène Prisonnier

Michel II Doukas Despote d'Épire

Le 9 mars 1230, Théodore Ier Ange Doukas Comnène subit une écrasante défaite contre le royaume bulgare à Clocotnita en Thrace (Klokotnitsa signifie bouillonnante en bulgare).

Théodore Ier Ange Doukas Comnène est fait prisonnier par le tsar Ioan Asan ou Ivan Asen II de Bulgarie qui lui fait crever les yeux.

Ses possessions restantes sont divisées entre :



Libération de Théodore Ier Ange Doukas Comnène

Mariage d'Ioan Asan II

Théodore Ier Ange Doukas Comnène est libéré en 1238.

Ioan Asan II épouse Irène, fille de Théodore Ier Ange Doukas Comnène.

Théodore Ier Ange Doukas Comnène évince alors du trône de Thessalonique Manuel, son frère.

Théodore Ier Ange Doukas Comnène le remplace par son fils aîné Jean III Doukas Comnène.

Théodore Ier Ange Doukas Comnène s'installe ensuite à Nicée.



Renoncement de Jean III Doukas Comnène au titre impérial

Jean III Doukas Vatatzès fait intervenir Théodore Ier Ange Doukas Comnène auprès de Jean III Doukas Comnène, son fils, pour qu'il renonce à son titre impérial et se contente de celui de despote en 1242.



Retour de Théodore Ier Ange Doukas Comnène à Thessalonique

Prise de Thessalonique

De retour à Thessalonique, Théodore Ier Ange Doukas Comnène assume le gouvernement au nom de ses fils Jean III Doukas Comnène et Démétrios jusqu'à la prise de la ville par Jean III Doukas Vatatzès en 1244.



Retraite de Théodore Ier Ange Doukas Comnène à Vodhena

En décembre 1246, Théodore Ier Ange Doukas Comnène se retire à Vodhena.



Bataille de Pélagonia

Mort de Théodore Ier Ange Doukas Comnène

En 1252, Théodore Ier Ange Doukas Comnène incite Michel II Doukas, son neveu, le despote d'Épire, à attaquer Jean III Doukas Vatatzès.

Mais l'offensive échoue à la bataille de Pélagonia et Jean III Doukas Vatatzès se fait livrer Théodore Ier Ange Doukas Comnène, qui meurt en prison.

Théodore Ier Ange Doukas Comnène meurt après 1252.



Mariage de Andronic II Paléologue avec Yolande de Montferrat

Andronic II Paléologue Roi de Thessalonique

Andronic II Paléologue épouse en 1284 Yolande de Montferrat, fille de Guillaume VII de Montferrat et de Béatrice de Castille. Leurs enfants sont:

Ce mariage permet à Andronic de s'assurer le titre de roi de Thessalonique, porté par son beau-père et d'éteindre les prétentions de la famille de Montferrat sur Thessalonique.

Yolande est rebaptisée Irène.



Naissance de Théodore Ier de Montferrat

Théodore Ier de Montferrat ou Comnène Paléologue naît à Constantinople vers 1290, fils d'Andronic II Paléologue et de Yolande de Montferrat.



Mort de Jean Ier de Montferrat

Théodore Ier de Montferrat Marquis de Montferrat

Alors qu'il projette de nouvelles campagnes contre le Savoie, Jean Ier de Montferrat tombe gravement malade en janvier 1305.

Il rédige son testament

Jean Ier de Montferrat meurt le 9 janvier 1305.

Il est inhumé avec ses ancêtres dans l'abbaye Santa Maria de Lucedio.

Comme il est sans héritier, Théodore Ier de Montferrat, son neveu, lui succède et devient Marquis de Montferrat.



Théodore Ier de Montferrat à Gènes

Théodore Ier de Montferrat débarque à Gènes en 1306.



Mariage de Théodore Ier de Montferrat avec Argentina Spinola

Théodore Ier de Montferrat épouse en 1307 Argentina Spinola, fille d'Opizzino Spinola, Seigneur de Gênes. Leurs enfants sont :



Naissance d'Yolande de Montferrat

Violanta Palaiologina ou Yolande de Montferrat naît en 1318, fille de Théodore Ier de Montferrat et d'Argentina Spinola.



Naissance de Yolande de Montferrat

Violanta ou Yolande de Montferrat naît en 1318, fille de Théodore Ier Paléologue ou Tedro Ier Palaiologos, Marquis de Montferrat, et d'Argentina Spinola.



Naissance de Jean II de Montferrat

Giovanni II del Monferrato ou Jean II de Montferrat ou Palaiologos naît le 5 février 1321, fils de Théodore Ier de Montferrat et d'Argentina Spinola.



Mariage d'Aymon V de Savoie avec Yolande de Montferrat

Aymon V de Savoie épouse à Casal Monferrato le 1er mai 1330 Yolande de Montferrat, fille de Théodore Ier de Montferrat et d'Argentina Spinola. Leurs enfants sont :



Jean II de Montferrat Associé au gouvernement du Montferrat

Théodore Ier de Montferrat associe Jean II de Montferrat au gouvernement du Montferrat à partir de 1336.



Mort de Théodore Ier de Montferrat

Jean II de Montferrat Marquis de Montferrat

Théodore Ier de Montferrat meurt à Trino Vercellese le 24 avril 1338.

Jean II de Montferrat lui succède et devient Marquis de Montferrat.

Jean II de Montferrat commence à gouverner seul et tente avec des fortunes diverses d'étendre les domaines des marquis de Montferrat aux dépens des seigneuries frontalières.

Jean II de Montferrat entreprend de lutter contre l'influence au Piémont de la Maison capétienne d'Anjou-Sicile et de la maison de Savoie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !