Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1106 - le dernier en 1246



Mariage de Léopold III de Babenberg avec Agnès de Franconie

Agnès de Franconie est veuve de Frédéric Ier de Souabe.

Léopold III de Babenberg épouse en 1106 Agnès de Franconie, fille d'Henri IV de Franconie et de Berthe de Savoie. Leurs enfants sont :



Naissance d'Andronic Ier Ange

Andronic Ier Ange naît en 1125, fils de Constantin Ange et de Théodora Comnène.


Foulques V d'Anjou et Mélisende de Jérusalem Blason des Comtes d'Anjou

Geoffroy V Plantagenêt Comte d'Anjou et du Maine

Mariage de Foulques V d'Anjou avec Mélisende de Jérusalem

Lutte de Geoffroy V Plantagenêt contre une révolte de ses barons en Anjou

Foulques V d'Anjou règle ses affaires et cède toutes ses possessions en France dont le Comté d'Anjou, à son fils Geoffroy V Plantagenêt.

Foulques V d'Anjou quitte la France au début 1129.

Il aborde à Saint-Jean-d'Acre au milieu du printemps 1129.

Foulques V d'Anjou est veuf d'Eremburge du Maine.

Foulques V d'Anjou épouse le 2 juin 1129 Mélisende de Jérusalem, fille de Baudouin de Bourcq et de Morfia de Malatya. Leurs enfants sont :

Dès le départ de Foulques V d'Anjou, Geoffroy V Plantagenêt est confronté à une coalition de ses vassaux conduite par Lisiard, Seigneur de Sablé.

Il vient à bout des révoltés un à un.

Il s'empare et brûle Meslay en Mayenne et oblige Guy IV de Laval à demander la paix.

Amaury VI de Thouars engage la lutte contre Geoffroy V Plantagenêt qui s'empare de Thouars en et fait raser le Donjon du château.

Les Seigneurs de Blaison et Parthenay se rendent et Mirebeau se soumet après un siège de 40 jours.

Geoffroy V Plantagenêt s'empare de l'Ile Bouchard dont le Seigneur, Peloquin, se soumet.

Geoffroy V Plantagenêt enlève Briollay et La Suze au Seigneur de Sablé et fait construire un château à Châteauneuf sur Sarthe pour le contrôler.


États latins de Terre Sainte en 1135

Mariage de Raymond Ier de Poitiers avec Constance d'Antioche

Mélisende de Jérusalem profite de son ascendant sur Foulques V d'Anjou, son mari, pour le faire autoriser le retour d'Alix de Jérusalem, sa sœur, à Antioche.

Le nouveau patriarche d'Antioche, Raoul de Domfront, en lutte contre son clergé, trouve en Alix de Jérusalem une alliée et ne s'oppose pas à son retour.

Foulques V d'Anjou trouve une parade à ce retour et à cette complaisance en négociant le mariage de Raymond Ier de Poitiers avec Constance d'Antioche.

Le mariage a l'approbation de Raoul de Domfront, mais pas celui d'Alix de Jérusalem, mère de Constance d'Antioche à qui Raymond Ier de Poitiers a fait croire qu'il devait l'épouser.

Raymond Ier de Poitiers, Prince d'Antioche, épouse vers 1136 Constance d'Antioche. Leurs enfants sont :

Les premières années du règne commun de Raymond Ier de Poitiers et de Constance d'Antioche sont occupées par des conflits avec Jean II Comnène, qui cherche à récupérer la Cilicie et à réaffirmer ses droits sur Antioche.



Naissance de Théodora Comnène

Théodora Comnène naît en 1146, fille d'Isaac Comnène, Sébastocrate, et de Theodora Kamaterina.



Mariage d'Henri II Jasomirgott avec Théodora Comnène

Henri II Jasomirgott épouse en 1148 Théodora Comnène, nièce de Manuel Ier Comnène. Leur enfant est :


Henri II Jasomirgott - Vienne

Diète impériale à Ratisbonne

Henri III Welf le Lion Duc de Bavière

Henri II Jasomirgott Duc d'Autriche

Privilegium Minus

Frédéric Ier Barberousse essaie de trouver un consensus avec les Welfs et de faire la paix avec Henri III Welf le Lion et lui rend la Bavière.

Une rencontre secrète a lieu entre Frédéric Ier Barberousse et Henri II Jasomirgott le 5 juin 1156 à Ratisbonne.

La diète de Ratisbonne commence le 8 septembre 1156, le camp d'Henri II Jasomirgott se trouve près de la ville, il est arrivé pour confirmer des décisions déjà en vigueur depuis le 5 juin 1156.

Frédéric Ier Barberousse, accompagné des Grands du royaume dont Henri III Welf le Lion, visite le camp d'Henri II Jasomirgott sur les prés de Barbingen.

Le fait que Frédéric Ier Barberousse se déplace pour Henri II Jasomirgott, même si ce n'est que pour 2 000 allemandes, montre l'attitude conciliante du roi vis-à-vis des Babenbergs.

Henri II Jasomirgott donne symboliquement sept drapeaux à Frédéric Ier Barberousse, qui signifient l'abandon de la Bavière.

Henri III Welf le Lion devient alors le vassal de Frédéric Ier et rend deux des sept drapeaux au roi.

Henri III Welf le Lion devient Duc de Bavière sous le nom d'Henri XII de Bavière.

Frédéric Ier Barberousse élève le margraviat d'Ostarrîchi en duché héréditaire et donne symboliquement deux drapeaux à Henri II Jasomirgott et à sa femme.

Par le biais du Privilegium minus, signé le du 17 septembre 1156 par Frédéric Ier Barberousse, l'Autriche devient un duché indépendant de la Bavière.

Henri II Jasomirgott devient Duc d'Autriche sous le nom d'Henri II d'Autriche.

Il reçoit le duché avec tous ses fiefs du temps de Léopold IV de Babenberg.

Frédéric Ier a réussi à résoudre le conflit autour de la Bavière à long terme par la vassalité.

La transformation du margraviat en duché est proclamée par l'un des plus importants Grands de l'Empire, Venceslas Ier de Bohême.

Les Babenberg portent le titre de duc sans cependant renoncer aux privilèges du margrave.

En tant que margrave, il avait la possibilité de demander des services, surtout de nature financière à l'Église.

Frédéric Ier Barberousse reçoit les contingents militaires nécessaires pour sa campagne en Italie sans devoir faire des concessions à Henri III Welf le Lion.

En cas d'absence d'un héritier direct, Henri II Jasomirgott obtient le droit de choisir son successeur.

La descendance en ligne féminine est prévue.

C'est un cas très rare au Moyen Âge pour un vassal de pouvoir choisir son successeur au lieu du roi.

Ce privilège n'est valable que pour Henri II Jasomirgott et sa femme Théodora Comnène.

Frédéric Ier garde le droit de nommer des successeurs ultérieurs.

Ce privilège est basé sur la situation des Babenbergs à cette époque.

Henri Jasomirgott et Théodora Comnène n'ont pas d'enfant.

De son premier mariage, Henri II Jasomirgott a une fille, Agnès, qui est alors encore mineure.

L'obligation de participer aux diètes impériales est restreinte à celles ayant lieu en Bavière en cas d'invitation.

Le but est de soulager financierement Henri II Jasomirgott

Le service militaire n'est uniquement obligatoire que dans les territoires proches de l'Autriche.



Négociation du mariage de Baudouin III d'Anjou

Mort d'Attard Archevêque de Nazareth

La Haute Cour du royaume de Jérusalem décide en 1157 que Baudouin III d'Anjou doit épouser une princesse originaire de l'empire byzantin, l'état le plus puissant et le plus proche.

Une alliance byzantine apporterait au royaume de Jérusalem des subsides et une aide militaire contre Nur ad-Din.

Attard, Archevêque de Nazareth, Onfroy II de Toron, Connétable du royaume, Joscelin Piscellus, et William de Barris sont envoyés à Byzance pour négocier le mariage de Baudouin III d'Anjou.

Attard meurt au cours de cette mission.

Les ambassadeurs séjournent à Byzance pendant une année entière, et c'est finalement Théodora Comnène qui est choisie, déjà renommée pour sa beauté malgré son jeune âge.

Sa dot se montait à 100 000 hyperpères et Guillaume de Tyr estime que sa garde robe extravagante vaut 14 000 hyperpères.



Naissance de Léopold V d'Autriche

Léopold V d'Autriche ou de Babenberg, dit le vieux, naît en 1157, fils d'Henri II Jasomirgott et de Théodora Comnène.



Mariage de Baudouin III d'Anjou avec Théodora Comnène

Humiliation de Renaud de Châtillon devant Manuel Ier Comnène

Reconnaissance de la suzeraineté de Manuel Ier Comnène sur Antioche et Jérusalem

Entrée triomphale de Manuel Ier Comnène à Antioche

Manuel Ier Comnène, forcé d'abandonner ses ambitions en Méditerranée occidentale, y gagne d'avoir les mains libres en Orient.

Les princes francs d'Orient désirent son alliance.

Les ambassadeurs reviennent à Jérusalem avec Théodora Comnènen, nièce de Manuel Ier Comnène, en septembre 1158.

Baudouin III d'Anjou épouse Théodora Comnène.

Amaury de Nesle, patriarche latin de Jérusalem, vient seulement d'être élu et n'est pas encore consacré.

Aussi Aimery de Limoges, le patriarche d'Antioche, célèbre le mariage.

Théodora Comnène reçoit en douaire la ville de Saint-Jean-d'Acre.

Elle en bénéficiera dans le cas où Baudouin III d'Anjou mourrait sans enfant.

Baudouin III d'Anjou, précédemment connu pour sa frivolité, devient un mari dévot et loyal.

L'empereur réunit une importante armée, reconquiert la Cilicie sur les Arméniens et prend ses quartiers d'hiver à 150 kilomètres d'Antioche.

La nouvelle de l'avance incroyablement rapide de l'armée byzantine atteint Antioche, et frappe Renaud de Châtillon de terreur.

Il réalise qu'il n'a aucune chance de battre la formidable armée de Manuel Ier Comnène, et qu'il ne peut attendre aucune aide de Baudouin III d'Anjou.

Renaud de Châtillon sait que les autres princes francs désapprouvent sa conduite à Chypre et que Manuel Ier Comnène lui en tient rigueur.

Une soumission humiliante est la seule porte de sortie.

À l'automne 1158, Renaud de Châtillon prend les devants et se présente devant Manuel Ier Comnène à Mamistra.

Vêtu d'une robe de pénitent, prosterné, pieds nus et la corde au cou, Renaud de Châtillon demande le pardon de l'empereur.

Manuel Ier Comnène, ignorant le repentant, mène discussion avec ses courtisans.

Cette scène ignominieuse dure si longtemps que tous les présents en sont dégoûtés

Enfin, Manuel pardonne à Renaud de Châtillon, aux conditions :

Renaud de Châtillon devient donc un vassal de Manuel Ier Comnène, ce qui inféode plus étroitement Antioche à Byzance.

Les termes de l'accord montrent que Manuel ne veut pas seulement ramener Antioche dans le giron impérial, mais qu'il considère les Latins et l'Occident comme une force à utiliser pour affirmer la présence byzantine sur tout le pourtour méditerranéen.


Couronnement d'Amaury Ier d'Anjou - Guillaume de Tyr - Historia (BNF, Mss.Fr.68, folio 297v)

Mort de Baudouin III d'Anjou

Amaury Ier d'Anjou Roi de Jérusalem

Séparation d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay

Baudouin III d'Anjou meurt le 10 janvier ou février 1162, sans enfants.

Théodora Comnène, sa veuve, reçoit comme promis Saint-Jean-d'Acre ou elle se retire.

Initialement élective, la couronne du royaume de Jérusalem était devenue au fil du temps héréditaire, mais le nouveau roi doit toujours être approuvé par la Haute Cour des barons.

Le prétendant au trône est Amaury Ier d'Anjou, frère de Baudouin III d'Anjou.

Or la plupart les barons déclarent qu'ils jugent Agnès de Courtenay trop volage et intrigante pour devenir leur reine.

Ils somment Amaury Ier d'Anjou de choisir entre sa femme et le trône.

Il choisit le trône.

Comme d'habitude on invoque le motif de consanguinité et le divorce est officiellement légitimé.

Amaury Ier d'Anjou est sacré Roi de Jérusalem le 18 février 1162.

En réalité beaucoup de gens sont persuadés qu'au travers d'Agnès de Courtenay c'était plutôt Josselin III que l'on veut écarter du pouvoir.

Marie de Salerne témoigne en 1162 lors de ce procès en annulation.

Cependant Amaury Ier d'Anjou légitime les deux enfants qu'Agnès de Courtenay lui a donnés :



Liaison d'Andronic Ier Comnène avec Théodora Comnène

En 1166, Andronic Ier Comnène, un cousin de Théodora Comnène, visite le royaume de Jérusalem et reçoit Beyrouth en fief d'Amaury Ier d'Anjou.

Andronic Ier Comnène invite Théodora Comnène à Beyrouth et a une liaison avec elle.

Leurs enfants sont :

Cela suscite la colère de Manuel Ier Comnène qui demande à Amaury Ier d'Anjou de s'emparer d'Andronic Ier Comnène et de lui crever les yeux.

Mais les deux amants s'enfuient et se réfugient à Damas à la cour de Nur ad-Din, pendant qu'Amaury Ier d'Anjou confisque Acre et Beyrouth.

Andronic Ier Comnène et Théodora Comnène voyagent ensuite en séjournant dans diverses cours musulmanes :

Mais ils n'y restent jamais longtemps, tant la crainte de Manuel Ier Comnène incite les émirs musulmans à envoyer le couple chez l'émir voisin.

Finalement, Nicéphore Paléologue, gouverneur byzantin de Trébizonde, réussit à capturer Théodora Comnène.



Mariage de Bohémond III de Poitiers avec Théodora Comnène

Bohémond III de Poitiers est veuf d'Orgueilleuse de Harenc.

Bohémond III de Poitiers épouse vers 1176 Théodora Comnène. Leurs enfants sont :

Théodora Comnène est probablement une nièce de Manuel Ier Comène.



Andronic Ier Comnène Empereur byzantin

Mort de Alexis II Comnène

Mariage d'Andronic Ier Comnène avec Agnès de France

Andronic Ier Comnène se fait associé au trône.

Andronic Ier Comnène est couronné empereur byzantin en septembre 1183.

Andronic Ier Comnène fait ensuite étrangler Alexis II Comnène avec une corde d'arc.

Andronic Ier Comnène monta sur le trône avec une volonté réformatrice, lutte contre la corruption et les abus.

Andronic Ier Comnène s'attaque aux abus administratifs mais devient à son tour corrompu et impopulaire.

Devenant suspicieux, Andronic Ier Comnène fait torturer toutes les personnes suspectées de vouloir le trahir. Son comportement discordant entraîne des rébellions internes, notamment de la noblesse

Son cousin Isaac II Ange Comnène s'établit officiellement à Chypre et se déclare politiquement indépendant.

Andronic Ier Comnène abandonne Théodora Comnène.

Andronic Ier Comnène épouse en 1183 Agnès de France, contre son gré.


Théodora Comnène

Mariage de Léopold VI d'Autriche avec Théodora Comnène

Léopold VI d'Autriche épouse en 1203 Théodora Comnène, une princesse byzantine. Leurs enfants sont :



Naissance de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche ou de Babenberg naît en 1204, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Naissance d'Agnès de Babenberg

Agnès de Babenberg naît en 1205 ou 1206, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Naissance d'Henri Ier l'Impie

Henri Ier l'Impie naît en 1208, fils de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Naissance de Gertrude de Babenberg

Gertrude de Babenberg naît en 1210, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Naissance de Frédéric II d'Autriche

Frédéric II d'Autriche, dit le Querelleur ou le Batailleur, naît le 25 avril 1211, fils de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Mariage d'Albert Ier de Saxe avec Agnès de Babenberg

Albert Ier de Saxe épouse en 1222 Agnès de Babenberg, fille de Léopold VI d'Autriche et Théodora Comnène. Leur enfant est :



Révolte d'Henri Ier l'Impie contre Léopold VI d'Autriche

Léopold VI d'Autriche fait Henri Ier l'Impie, son fils, Duc de Mödling.

En 1226, Henri Ier l'Impie se révolte contre son père et chasse Théodora Comnène, sa mère, du château de Haimbourg.



Mariage de Henri Raspe IV de Thuringe avec Gertrude de Babenberg

Henri Raspe IV de Thuringe épouse en 1238 ou 1239 Gertrude de Babenberg, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Mort de Théodora Comnène

Théodora Comnène meurt en 1246.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !