Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 505 - le dernier en 548



Mariage de Thierry Ier de Francie avec Suavegothe de Burgondie

Thierry Ier de Francie épouse vers 505 Suavegothe de Burgondie, fille Sigismond II de Burgondie, Roi de Burgondie. Leurs enfants sont :



Naissance de Théodebert Ier d'Austrasie

Thibert ou Théodebert Ier d'Austrasie naît en 504 ou vers 505, fils de Thierry Ier de Francie, Roi de Reims, et de Suavegothe de Burgondie.



Expédition danoise repoussée

Mort deCochiliac Roi des Normands

En 522, des pillards Danois transportés sur des vaisseaux effectuent leur premier débarquement en Gaule, près de l'embouchure de la Meuse. Thierry Ier de Francie envoie son fils Théodebert Ier d'Austrasie les arrêter et les refouler. Le jeune Théodebert fait preuve de courage et d'habileté en combattant l'armée danoise.

Théodebert tue de sa main le roi des Normands Cochiliac, et cette victoire lui fait donner le titre glorieux de Prince utile. Elle acquière à Théodebert l'attachement des guerriers du royaume.



Mariage de Waccho Ier de Lombardie avec Austricuse

Waccho Ier de Lombardie épouse Austriguse ou Austricuse, une princesse Gépide, dite aussi Ostrogotha ou Ostrogothe, peut-être en raison de ses origines ostrogothique. Leurs enfants sont :



Campagne contre les Wisigoths en Septimanie

Siège d'Arles

Fiançailles de Théodebert Ier d'Austrasie et de Wisigarde de Lombardie

Mariage de Théodebert Ier d'Austrasie avec Deuterie

En 533, Théodebert Ier d'Austrasie mène une campagne contre les Wisigoths en Septimanie.

Il prend Rodez, Lodève, une partie du Biterrois, puis avance vers le Rhône, prend Uzès et assiège Arles.

Les fiançailles de Théodebert Ier d'Austrasie et de Wisigarde de Lombardie ont lieu en 533.

Deutérie de Reims est veuve du gouverneur de Cabriera, près de Béziers.

Théodebert Ier d'Austrasie épouse en 533 ou 535 Deutérie de Reims, issue de l'aristocratie gallo-romaine d'Auvergne. Leur enfant est :



Mort de Thierry Ier de Francie

Théodebert Ier d'Austrasie Roi d'Austrasie

Thierry Ier de Francie, l'aîné des fils de Clovis Ier, s'éteint en 534. Il est inhumé à Metz.

Thierry Ier de Francie frappe les premières monnaies mérovingiennes afin de marquer son autonomie face à Byzance dont l'empereur garde théoriquement le privilège de la frappe monétaire. Néanmoins, il ne rompt pas totalement avec ce dernier puisque ses premières monnaies ne sont pas en or.

Childebert Ier et Clotaire Ier envisagent de s'emparer de son royaume de Reims en écartant voire en éliminant Théodebert Ier d'Austrasie, cet héritier gênant.

Théodebert Ier d'Austrasie doit interrompre rapidement le siège d'Arles pour faire prévaloir ses droits.

Grâce à l'attachement des guerriers du royaume depuis sa victoire de 522 sur les Danois, l'aristocratie locale défend son patrimoine.

Théodebert Ier d'Austrasie monte sur le trône de Reims, future Austrasie en 534.

Théodebert Ier d'Austrasie sera finalement adopté par Childebert Ier.

Le deux hommes partent alors en guerre contre Clotaire, qui se réfugie dans une forêt.

Tandis qu'il est assiégé, une tempête de grêle ravage le camp de ses ennemis, qui effrayés abandonnent le siège et concluent la paix.


Offensives franques

Annexion du royaume des Burgondes par les Francs

Abdication de Godomar III

Clotaire Ier Co-Roi de Burgondie

Childebert Ier Co-Roi de Burgondie

Gontran Ier Co-Roi de Burgondie

En 534, alors que le pouvoir ostrogoth, dernière protection de Godomar III, est de nouveau en guerre contre l'Empire romain d'Orient, qui souhaite reconquérir l'Europe Occidentale, Childebert Ier, Clotaire Ier, et Théodebert Ier d'Austrasie, s'allient contre leur voisin. Ils envahissent la Burgondie. Ils mettent le siège devant Arles.

On ne connaît pas le nom de la bataille décisive, mais cette nouvelle campagne des Francs amène, la destruction définitive et le partage du royaume burgonde entre les rois Francs.

Godomar III Roi des Burgondes est déposé en 534, mais reste libre jusqu'à sa mort.

Les Burgondes se soumettent à la domination des Francs et passent sous l'autorité de la monarchie mérovingienne.

Le Regnum Francium a atteint sa pleine expansion. Seul le littoral méditerranéen reste aux mains des Ostrogoths.



Naissance de Théodebald d'Austrasie

Thibaud ou Theodebald ou Théodebald d'Austrasie naît en 534 ou en 535, fils de Théodebert Ier d'Austrasie et de Deutérie de Reims.


La France vers 536

Mariage de Witiges avec Mathesuentha

Mort de Théodat d'Ostrogothie Roi des Ostrogoths

Witiges Roi des Ostrogoths

Cession de la Provence aux Francs

Witiges épouse en 536 Mathesuentha, la seule fille encore en vie d'Amalasonte.

Ce mariage est destiné à soutenir la revendication du trône de Witiges.

Witiges commandite l'assassinat de Théodat d'Ostrogothie après l'emprisonnement et la mort de sa belle-mère Amalasonte.

Théodat meurt en 536.

Witiges ou Vitigès ou Wittigeis un général est élu Roi des Ostrogoths en 536 au milieu de la guerre gothique.

Les Ostrogoths, en conflit en Italie contre les Byzantins de Justinien Ier, sont dans l'incapacité de défendre la Provence.

En 536, Witiges assure ses arrières en cédant la Provence aux Francs qui essayent depuis de nombreuses années d'accéder à la mer.

En vertu du traité passé avec Witiges, Théodebert Ier d'Austrasie envoie aux Ostrogoths une armée de 10 000 burgondes.

La Septimanie, toujours aux Wisigoths, échappe aux Mérovingiens.

Au cours de l'hiver de 536 à 537, Théodebert Ier d'Austrasie et son oncle Childebert Ier venu prendre possession de leur nouvelle acquisition, président à Arles des jeux à l'antique et y font frapper des monnaies à leurs effigies.


Offensives franques

Expédition contre les Alamans

En 537, Théodebert Ier d'Austrasie dirige une expédition victorieuse contre les Alamans, abandonnés par leurs alliés Ostrogoths.



Conquête de la Bavière et de la Souabe

En 538, Théodebert Ier d'Austrasie entreprend la conquête de la Bavière et de la Souabe.


Offensives franques

Théodebert Ier d'Austrasie en Italie du nord

Siège et Prise de Milan

Au printemps 539, Théodebert Ier d'Austrasie entre en Italie du Nord avec une armée de 100 000 hommes, après avoir rompu son accord de neutralité avec les Ostrogoths.

Appelé en même temps par Justinien Ier et par Witiges, qui se font la guerre, Théodebert Ier d'Austrasie écoute les propositions des deux partis, dans l'intention de les perdre l'un par l'autre, et d'agrandir son empire sur les débris de leurs États. Il trompe les deux puissances belligérantes par de fausses promesses.

En 539, allié avec l'empereur Justinien, Théodebert Ier d'Austrasie fond d'abord sur les Ostrogoths et ravage le nord de la péninsule Italienne jusqu'à l'Adriatique.

Puis Théodebert Ier d'Austrasie se retourne contre l'empereur Justinien Ier en aidant Witiges à assiéger Milan. Milan, la ville la plus importante de l'Italie après Rome, est reprise par les Ostrogoths et détruite. Les hommes sont massacrés et les femmes vendues comme esclaves en 539.



Répudiation de Deutérie de Reims par Théodebert Ier d'Austrasie

Mariage de Théodebert Ier d'Austrasie avec Wisigarde de Lombardie

Théodebert Ier d'Austrasie répudie Deutérie de Reims.

Théodebert Ier d'Austrasie épouse vers 540 Wisigarde de Lombardie, fille de Waccho Ier de Lombardie, Roi de Lombardie, et d'Austricuse. Leur enfant est :

Il est possible que Berthoara soit identique à la princesse franque dont Procope dit qu'elle est demandée en mariage par le Totila vers 547-550. Mais ce projet n'aboutira pas à une noces.

Grégoire de Tours parle ensuite d'un veuvage rapide et d'un troisième mariage, mais il ne donne pas le nom de cette épouse.



Bataille de Pavie

Projet de conquête de Byzance par Théodebert Ier d'Austrasie

Théodebert Ier d'Austrasie défait le général byzantin Bélisaire à Pavie, et y organise le massacre de la population. Par la suite, il poursuit sur sa lancée en ravageant Gênes. Après s'être emparé de la Vénétie, il a peut-être conquis brièvement une partie de la Pannonie en 540.

Selon une lettre qu'il écrit à l'empereur, Théodebert Ier d'Austrasie dévoile son rêve de poursuivre ses conquêtes jusqu'à Byzance. Il a déjà intéressé les Gépides, les Lombards et plusieurs autres peuples impatients du joug de Justinien.

Finalement, Théodebert Ier d'Austrasie est contraint de se retirer avec son armée décimée par une épidémie.

Mais Théodebert Ier d'Austrasie laisse un duc en Vénétie qu'il fera plus tard reconnaître par Totila.

À Bologne, Théodebert Ier d'Austrasie ose faire frapper monnaie une monnaie d'or à son effigie, prérogative exclusivement byzantine.



Mort de Théodebert Ier d'Austrasie

Théodebald d'Austrasie Roi d'Austrasie

Théodebert Ier d'Austrasie meurt en 548, tué à la chasse :

Théodebert Ier d'Austrasie, le plus accompli des descendants de Clovis, est aussi vaillant qu'habile et généreux. C'est, dit Mezeray, un homme horriblement gourmand, qui prenait de l'aloès pour digérer les viandes dont il se gorgeait.

Il ne consulte jamais que son intérêt dans les alliances qu'il contracte avec ses oncles Childebert Ier et Clotaire. Théodebert mène une politique totalement indépendante vis à vis de l'Empire romain d'Orient, au contraire de Clovis qui visait une légitimation de son pouvoir.

Théodebert Ier d'Austrasie est le premier à braver l'empereur en battant des monnaies d'or à sa propre effigie, privilège exclusif du Basiléus. Sur une de ses monnaies, il figure avec le titre d'Auguste

Auréolé d'un immense prestige lié à ses conquêtes et ses entreprises belliqueuses, Théodebert Ier d'Austrasie veille également à resserrer les liens de la monarchie et de l'Église en protégeant celle-ci de certains abus fiscaux notamment en Auvergne.

Toutefois son conseiller Parthénius, issu d'une famille gallo-romaine, vise à assurer des revenus réguliers à la royauté franque en rétablissant une lourde fiscalité inspirée de l'ancien empire romain.

Mais cette tentative se heurte à l'hostilité de la population.

En 547, devant la révolte des habitants de Trèves contre Parthénius, le projet est abandonné.

Théodebald d'Austrasie, son fils, hérite du royaume agrandi de Reims et d'Auvergne à l'âge de 13 ans.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !