Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



4 événements affichés, le premier en 1030 - le dernier en 1253



Naissance de Stanislas Szczepanowski

Stanislas Szczepanowski naît à Szczepanów près de Brzesko le 26 juillet 1030, fils de Wielislaw et de Bogna, un couple de pieux nobles.

Il fait des études à Gniezno, dans une école dépendant de la cathédrale.



Stanislas Szczepanowski Évêque de Cracovie

Boleslas II le Généreux nomme Stanislas Szczepanowski Évêque de Cracovie en 1072.

Mais Stanislas n'accepte cette charge qu'à la demande explicite du pape Alexandre II.

Stanislas devient un des premiers évêques d'origine polonaise.



Boleslas II le Généreux Déposé

Mort de Stanislas Szczepanowski

Ladislas Ier Herman Duc de Pologne

Les opposants, soutenus par le Saint-Empire et la Bohême, commencent à dessiner un complot contre Boleslas II le Généreux qu'ils souhaitent remplacer par Ladislas Ier Herman, son jeune frère.

Ayant eu vent de la conspiration, Boleslas II le Généreux soupçonne Stanislas Szczepanowski, évêque de Cracovie, d'en être l'instigateur

Selon Wincenty Kadlubek, Stanislas Szczepanowski a pris la défense de l'épouse infidèle d'un chevalier qui a accompagné Boleslas II le Généreux dans sa campagne contre la Rus' de Kiev.

Boleslas II le Généreux condamne lourdement cette femme alors que son mari lui pardonne.

Pour avoir osé s'opposer à la justice royale, Boleslas II le Généreux condamne Stanislas Szczepanowski à la peine de mort, de façon à faire un exemple et effrayer ses nombreux opposants.

Stanislas Szczepanowski meurt le 11 avril ou le 8 mai 1079 à Cracovie assassiné alors qu'il célèbre l'eucharistie.

Selon la tradition le lieu du martyre de Stanislas Szczepanowski est l'église Saint-Michel-Archange et Saint-Stanislas de Cracovie, aussi appelé en polonais Skalka.

En 1079, face à l'indignation et à la révolte des nobles et des prélats, Boleslas II le Généreux est excommunié et déposé.

Il abandonne la couronne pour s'enfuir en Hongrie, accompagné de son épouse et de son fils Mieszko.

Ladislas Ier Herman, frère de Boleslas II le Généreux, est installé au pouvoir par les magnats dont il est la marionnette.

Ladislas Ier Herman se contente du titre de Duc de Pologne, reconnaissant au Saint-Empire une certaine suprématie.

Zbigniev ne renonce pas à succéder à son père malgré son illégitimité, car Judith de Bohême, la duchesse, est apparemment stérile.

L'homme qui détient réellement le pouvoir est un certain Sieciech, qui est Comte palatin à la cour de Boleslas II le Généreux, et qui a l'ambition de fonder une nouvelle dynastie qui succéderait aux Piasts.

Ladislas Ier Herman change radicalement la politique menée par son prédécesseur.

Il arrête la Réforme grégorienne ainsi que la politique d'indépendance par rapport au Saint-Empire.

Il dénonce l'alliance avec la Hongrie.

Ladislas Ier Herman installe sa résidence à Plock.


Saint Stanislas

Canonisation de Saint Stanislas

Boleslas V le Pudique collabore avec l'évêque de Cracovie pour mener à bien la canonisation de Stanislas Szczepanowski : Saint Stanislas en 1253.

Boleslas V le Pudique a de bonnes relations avec l'Église, accordant à celle-ci de nombreux privilèges économiques et juridiques.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !