Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1030 - le dernier en 1081



Mariage de Raoul III de Valois avec Adèle de Bar-sur-Aube

Adèle de Bar-sur-Aube est veuve de Renaud de Semur, de Renaud de Joigny et de Roger de Vignory.

Raoul III de Valois épouse Adèle de Bar-sur-Aube, fille et héritière de Nocher III, Comte de Bar-sur-Aube. Leurs enfants sont :



Naissance de Simon de Valois

Simon de Crépy ou Simon de Valois naît à Crépy-en-Valois en 1048, fils de Raoul III de Valois et d'Adèle de Bar-sur-Aube.

Simon de Valois est élevé à la cour de Guillaume le Conquérant.


Tombeau de Raoul III de Valois dans l'église Saint-Pierre de Montdidier

Mort de Raoul III de Valois

Simon de Valois Comte de Valois, de Vexin , d'Amiens et de Montdidier

Raoul III de Valois meurt à Péronne le 23 février 1074 ou à Montdidier le 8 septembre 1074.

Il est inhumé dans l'église Saint-Pierre de Montdidier.

Simon de Valois, son fils, devient Comte de Valois, de Vexin, d'Amiens et de Montdidier.

Il hérita de plusieurs autres possessions en Champagne.

Cela porte ombrage à Philippe Ier de France.

Une guerre s'en suit.

Pendant 3 ans Simon de Valois tient tête au roi de France.

Les troupes de Philippe Ier de France ravagent le Valois.

Les troupes de Simon de Valois dévastent les terres royales.



Transfert de l'Abbaye Saint-Arnoult de Crépy-en-Valois à l'ordre de Cluny

En 1077, Simon de Valois confie l'Abbaye Saint-Arnoult de Crépy-en-Valois à l'ordre de Cluny.



Mariage de Simon de Vexin

Simon de Valois Moines

Herbert V de Vermandois Comte de Valois

Amiens réuni à la Couronne de France

Partage du Vexin

Thibault III de Blois Comte de Bar-sur-Aube et de Vitry

Sur les conseils du pape Grégoire VII, Simon de Valois renonce à la guerre contre Philippe Ier de France.

Simon de Vexin épouse la fille du comte d'Auvergne.

Plus tard, en accord avec elle, Simon de Valois remet ses domaines à Adèle de Valois, sa sœur, et les deux époux entrent chacun dans la vie religieuse.

En 1077, Simon de Valois prend l'habit des Moines de l'Abbaye de Saint Claude dans le Jura, ses biens sont répartis par Philippe Ier de France.

Herbert V de Vermandois, époux d'Adèle de Valois, hérite d'une partie des fiefs de son beau-frère Simon de Valois et devient Comte de Valois.

Amiens est réuni à la Couronne de France.

Le Vexin est partagé entre Guillaume le Conquérant et Philippe Ier de France.

Thibault III de Blois, époux d'Adélaide de Valois, reçoit le Comté de Bar sur Aube.

Le Comté de Vitry lui est restitué ainsi que le château de Bussy.

Le comté de Champagne s'ouvre sur la Bourgogne et prend le contrôle d'une partie de la grande voie commerciale entre les Flandres et l'Italie.

Thibault III de Blois maintient de bonnes relations avec Philippe Ier de France.



Installation de Simon de Valois à Mouthe

En 1077, retiré depuis peu à l'abbaye de Saint-Claude, Simon de Valois n'y apprécie pas la décadence qu'il y constate.

Simon de Valois vient s'établir avec quelques compagnons près de la source du Doubs, au milieu des bois.

Il construit quelques cabanes destinées certaines à la vie monastique et d'autres aux besoins de la vie agricole.

L'ermitage subsiste et se transforme au XIIe siècle en un petit prieuré rural dépendant de Saint-Claude puis de l'abbaye de Saint-Oyend de Joux.

Malgré les rudes conditions climatiques, quelques paysans s'installent et fondent le village de Mouthe.

Le nom initial du village était la Motte qui correspondait à une surélévation de terrain, plus facile à défendre.

Le village prendra successivement les noms de Muthua, Mutua, Mote en 1356 et Mouthe dès 1485.


Bras de Simon de Valois

Mort de Simon de Valois

Simon de Valois part en pèlerinage en Terre Sainte, puis à Rome. Simon de Valois meurt en 1081 d'une maladie. Il reçoit les sacrements de l'Église de la main de Grégoire VII. Simon de Crépy sera béatifié.

Une relique (un os de son bras) est toujours conservée à Mouthe. Une statue, inaugurée en 1934, domine le village. Les habitants, les Meuthiards le vénèrent depuis toujours.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !