Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



3 événements affichés, le premier en 415 - le dernier en 516



Mort d'Athaulf de Wisigothie Roi des Wisigoths

Sigéric Roi Wisigoth

Assassinat des enfants d'Athaulf de Wisigothie

Mort de Sigéric Roi Wisigoth

Wallia Roi Wisigoth

Athaulf de Wisigothie meurt en Espagne en septembre 415, assassiné par Obi, un serviteur, sans doute guidé par le parti hostile à ce roi trop romanisé par son épouse.

Sigéric, frère du général Sarus, est élu roi Wisigoths en septembre 415, porté au pouvoir par la faction hostile à la politique du roi Athaulf de Wisigothie.

Brutal et violemment anti-romain, Sigéric élimine les 6 enfants d'Athaulf de Wisigothie né d'un premier mariage.

Sigéric impose à Galla Placidia, la veuve d'Athaulf de Wisigothie, de marcher sur 12 milles devant son cheval.

Après une semaine de règne, Sigéric est assassiné par Vallia, un proche d'Athaulf de Wisigothie, au nom de la faide germanique (vendetta).

Wallia ou Valia ou Vallia, fils de Modaharius, un noble wisigoth de haut lignage peut-être lié à la famille sacrée des Balthes, succède à Sigéric et devient Roi Wisigoths en 415.



Mariage de Sigismond II de Burgondie avec Theudicote d'Ostrogothie

Sigismond II de Burgondie épouse vers 494 Theudicote d'Ostrogothie, fille de Théodoric Ier d'Ostrogothie et d'Audoflède de Francie. Leurs enfants sont :


Sigismond II de Burgondie - fresque sur le mur nord de la nef de l'église de la Trinité de Constance - peinte entre 1417 et 1437

Mort de Gondebaud de Burgondie

Sigismond II de Burgondie seul Roi des Burgondes

Gondebaud de Burgondie meurt en 516.

Sigismond II de Burgondie est dans une position confortable, il est :

Il a converti au catholicisme ses deux enfants : Suavegothe de Burgondie et Sigéric de Burgondie

À son avènement, Sigismond II de Burgondie envoie une ambassade à l'empereur d'Orient Anastase Ier.

Anastase Ier le confirme dans les dignités exercées par son père, dont peut-être celle de Magister militum per Gallias.

Lui-même se considère dans ses lettres comme le miles (soldat) de l'empereur.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !