Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



22 événements affichés, le premier en 1645 - le dernier en 1712



Naissance de Sidney Godolphin

Sidney Godolphin naît vers 1645.

Il descend d'une ancienne famille de Cornouailles.


Portrait de Charles II Stuart - par Thomas Hawker vers 1680 National Portrait Gallery à Londres Charles II Stuart

Convocation du Long Parlement

Charles II Stuart Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande

Restauration anglaise

Sans attendre le feu vert du Parlement, Édouard Montagu est envoyé par le général Monck aux Provinces-Unies au printemps 1660 pour en ramener le roi.

En mai 1660, Monck recommande au Long Parlement qu'il a rappelé, de proposer à Charles II Stuart le trône d'Angleterre et d'Écosse.

Monck est le premier à accueillir Charles II Stuart lorsqu'il débarque à Douvres, le 25 mai 1660.

Le 29 mai 1660, Charles II Stuart rentre à Londres, et le jour même, jour de son trentième anniversaire, il est proclamé roi. Henriette-Marie de France a la joie d'accompagner son fils.

Il accorde l'amnistie aux partisans de Cromwell, à l'exception de ceux impliqués dans l'exécution de son père. Certains des régicides sont exécutés, d'autres sont condamnés à l'emprisonnement à vie.

Le régiment de Monck est le seul de la New Model Army à être incorporé dans les troupes de Charles II Stuart, sous le nom des Coldstream Guards.

La Restauration anglaise (English Restoration, ou parfois simplement Restoration en anglais) est un épisode de l'histoire de l'Angleterre débutant lorsque la monarchie est restaurée et allant jusqu'à la fin de la dynastie des Stuarts. Elle se caractérise par une activité intellectuelle foisonnante : la littérature de la Restauration anglaise, notamment, brille par son innovation et par sa diversité.

Sidney Godolphin est introduit dans la Maison royale par Charles II Stuart, dont il devient le favori.

Sidney Godolphin entre à la Chambre des Communes comme député d'Helston, en Cornouailles.


Margaret Blagge - par Matthew Dixon

Mariage de Sidney Godolphin avec Margaret Blagge

Sidney Godolphin épouse le 16 mai 1675 Margaret Blagge, une dame pieuse.

Leur enfant est :



Mort de Margaret Blagge

Francis nait en en 1678, fils de Sidney Godolphin et de Margaret Blagge.

Margaret Blagge meurt en couches.

Godolphin ne se remariera jamais

La vie de Margaret Blagge a été racontée par John Evelyn.



Dissolution de la Chambre des communes

Sidney Godolphin au Conseil privé

Charles II Stuart prend la décision de dissoudre la Chambre des communes, mais la nouvelle assemblée qui se forma en mars 1679 lui est encore plus hostile qu'auparavant.

En mars 1679, Sidney Godolphin entre au Conseil privé.

Le 15 mai 1679, le comte de Shaftesbury présente à la chambre basse l'Exclusion Bill.

Une minorité de députés va jusqu'à soutenir la candidature au trône de James Crofts, Duc de Monmouth, fils naturel de Charles II Stuart mais protestant.

Les partisans de la cour, surnommés les Abhorrers parce qu'ils abhorraient cette loi, fondent le groupe des Tories.

Les Petitioners encore appelé le "Country party" qui deviendront les Whigs, soutiennent activement le texte.

Comme il semble probable que la loi va être adoptée, Charles II Stuart fait usage de ses prérogatives royales pour dissoudre le Parlement une nouvelle fois.

En septembre 1679, Sidney Godolphin est nommé, avec le vicomte de Hyde (futur comte de Rochester) et le comte de Sunderland, à la tête des affaires.



Sidney Godolphin Baron de Godolphin de Rialton

Sidney Godolphin Premier Lord du Trésor

En septembre 1684, Sidney Godolphin est créé 1er Baron de Godolphin de Rialton et succède à Rochester comme Premier Lord du Trésor.



Sidney Godolphin Chambellan de Marie Béatrix Éléonore de Modène

Après l'accession au trône de Jacques II Stuart, Sidney Godolphin est fait chambellan de la Reine : Marie Béatrix Éléonore de Modène.

Avec Rochester et Sunderland, Sidney Godolphin jouit des confidences secrètes du roi.



Sidney Godolphin Commissaire du Trésor

En 1687, Sidney Godolphin est nommé Commissaire du Trésor.



Glorieuse Révolution en Angleterre

Naissance de Jacques François Édouard Stuart

Débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau et de Marie II d'Angleterre

Fuite de Jacques II Stuart

La Glorieuse Révolution d'Angleterre (en anglais Glorious Revolution ou Bloodless Revolution), aussi appelée Seconde Révolution anglaise dure de 1688 à 1689. Elle instaure une monarchie constitutionnelle et parlementaire à la place du gouvernement autocratique des Stuarts.

Jacques François Édouard Stuart, dit le chevalier de Saint-George, naît au palais Saint-Jacques à Londres le 20 juin 1688, fils de Jacques II Stuart et de Marie Béatrix Éléonore de Modène. Il est Prince de Galles. La naissance d'un héritier mâle repousse Marie II d'Angleterre dans la ligne de succession et achève d'aliéner à Jacques II Stuart la sympathie d'une partie de ses sujets qui craignent que le garçon reçoive une éducation catholique.

Mais le souvenir encore frais de la guerre civile, assorti d'un certain loyalisme, dissuadent tout mouvement violent.

Bien qu'il n'y eût aucune preuve, certains estiment que ce fils a été apporté comme substitut de l'enfant mort-né. Mais Marie Béatrix Éléonore de Modène, la mère, proclame publiquement la légitimité du garçon.

L'opposition protestante se tourne donc d'abord vers Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark. Mais le 30 juin 1688, les Sept Immortels (en anglais Immortal Seven), une conspiration puissante de grands seigneurs, invite secrètement Guillaume III d'Orange-Nassau, résidant aux Pays-Bas avec Marie II d'Angleterre, à se rendre en Angleterre accompagné d'une armée.

Au départ, Guillaume était un peu réticent, jaloux de la position de sa femme, craignant qu'elle ne devienne plus puissante que lui. Marie expliqua alors à son mari qu'elle n'aspirait à aucun pouvoir politique. Il rend ses intentions officielles et publiques en septembre 1688.

Ils débarquent avec une petite armée anglo-hollandaise le 5 novembre 1688, à Brixham (Torbay) dans le Devon.

Charles Talbot, chambellan de Jacques II Stuart, désapprouvant sa politique, quitte son service, et favorise l'entreprise de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Élu du parti Whig, Robert Harley combat aux côtés de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Sidney Godolphin est membre du Conseil des cinq nommés par Jacques II Stuart pour le représenter à Londres, quand il rejoint l'armée, après le débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Avec Halifax et Nottingham, Sidney Godolphin est bientôt nommé commissaire pour négocier avec Guillaume III d'Orange-Nassau.

La confiance des Anglais envers Jacques II Stuart est si ténue qu'ils ne tentent rien pour le sauver.

Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark approuve le renversement de Jacques II Stuart.

Georges de Danemark est alors le chef nominal du Lord High Admiral's Regiment qui sera dissout l'année suivante. Le régiment de Hollande prendra sa place comme 3e régiment d'infanterie, avec le prince George comme colonel honoraire.

Pris de panique, Jacques II Stuart fuit sans combattre.

Jacques II Stuart est arrêté dans le Kent, le 11 décembre 1688

Une seconde tentative, le 23 décembre 1688, réussit. Jacques II Stuart trouve refuge, avec son épouse et leur fils, auprès de son cousin germain Louis XIV, comme nombre de ses partisans (les Jacobites).

Antonin Nompar de Caumont ramène à Saint-Germain-en-Laye la famille de Jacques II Stuart. Il est alors décoré de l'ordre de la Jarretière.

Marie II d'Angleterre est troublée par les circonstances de la déposition de son père, mais Guillaume III d'Orange-Nassau lui ordonne de paraître joyeuse à leur arrivée triomphante à Londres le 28 décembre 1688.

En conséquence, on lui reproche d'être indifférente à la situation de son père qui écrit une diatribe critiquant sa déloyauté. Elle en est profondément affectée.

John Churchill abandonne Jacques II Stuart. Le nouveau roi Guillaume III d'Orange-Nassau le maintient à l'écart.


Marie II d'Angleterre Reine d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse

Déposition de Jacques II Stuart comme Roi d'Angleterre et d'Écosse

Marie II d'Angleterre Reine d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse

Guillaume III d'Orange-Nassau Roi d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse

En janvier 1689, Guillaume III d'Orange-Nassau, en accord avec le Parlement, fait réunir une Convention (en anglais Convention Parliament).

Guillaume III d'Orange-Nassau fait valoir que la fuite du roi équivaut à une abdication.

Guillaume III d'Orange-Nassau est inquiet de son statut. Guillaume souhaite régner en tant que roi, plutôt que d'être restreint au rôle de Prince consort.

Le parlement n'offre pas la Couronne à Jacques François Édouard Stuart, l'aîné des fils de Jacques, qui aurait été l'héritier présomptif en circonstances normales. L'intention du Parlement est de donner le trône à Marie II d'Angleterre, mais, restant loyale vis-à-vis de son époux, elle décline l'offre, nerveuse à l'idée de gouverner seule.

Guillaume exige alors de rester Roi même après la mort de sa femme.

Le 13 février 1689, le parlement:

Le seul et plein exercice du pouvoir royal est seulement en la personne du Prince d'Orange et exécuté par lui aux noms dudit Prince et de la Princesse durant leur vie conjointe.

En temps normal, il revient à William Sancroft, l'archevêque de Cantorbéry de réaliser le couronnement, mais il refuse de reconnaître la destitution de Jacques II Stuart.

C'est donc Henry Compton, Évêque de Londres, qui couronne Guillaume III d'Orange-Nassau et Marie II d'Angleterre en l'abbaye de Westminster, le 11 avril 1689.

Le jour du couronnement, la Convention des États d'Écosse, plus divisée que le Parlement anglais, déclare finalement que Jacques II Stuart n'est plus le souverain de l'Écosse.

Guillaume III d'Orange-Nassau et Marie II d'Angleterre se voient offrir la Couronne d'Écosse, qu'ils acceptent le 11 mai 1689.

En pratique, lors de la première partie de leur règne, Marie II d'Angleterre agit comme une administratrice et Guillaume III d'Orange-Nassau comme commandant d'opérations. Elle gouverne simplement le royaume lorsque son mari parte guerroyer à l'étranger.

Sidney Godolphin n'obtient que le troisième siège au Conseil du Trésor, il est cependant aux commandes des affaires.

Guillaume III d'Orange-Nassau nomme Charles Talbot dès 1689 son principal ministre,

La méfiance de Guillaume III d'Orange-Nassau envers Georges de Danemark est surmontée durant la révolution de 1688-89, mais elle envenimera leurs relations pendant la suite du règne.

Catherine Henriette de Bragance retourne au Portugal sous le règne de Guillaume III et de Marie II.

Louis XIV accueilli Jacques II Stuart et sa cour au château de St Germain en Laye.


Sidney Godolphin

Sidney Godolphin Premier Lord

Sidney Godolphin se retire en mars 1690.

Sidney Godolphin est rappelé en novembre 1690 et nommé Premier Lord.

Tout en occupant ce poste, Sidney Godolphin aurait entretenu, pendant des années, tout comme John Churchill, une correspondance secrète avec Jacques II Stuart.

On dit qu'il lui aurait révélé les secrets de l'expédition tentée contre Brest.

Sidney Godolphin n'est pas seulement un Tory par tradition, mais semble avoir éprouvé une admiration romantique pour Marie Béatrix Éléonore de Modène, l'épouse de Jacques II Stuart.



Tentative d'assassinat de Guillaume III d'Orange-Nassau

Démission de Sidney Godolphin

Une tentative d'assassinat a lieu contre Guillaume III d'Orange-Nassau en 1696.

Après la confession de Fenwick, Sidney Godolphin, qui est compromis, offre sa démission.



Sidney Godolphin Lord trésorier

Les Tories parviennent au pouvoir en 1700.

Sidney Godolphin est à nouveau nommé Lord trésorier et conserve ce poste pendant un an.


Anne Ire de Grande-Bretagne

Mort de Guillaume III d'Orange-Nassau

Anne Ire de Grande-Bretagne Reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande

Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz Prince d'Orange

Guillaume III d'Orange-Nassau meurt le 8 mars 1702, des suites d'une chute de cheval. La lignée d'Orange-Nassau s'éteint.

Anne Ire de Grande-Bretagne, sœur de Marie II d'Angleterre, devient Reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande le 19 mars 1702, au détriment de son demi-frère Jacques François Édouard Stuart.

Elle est couronnée à Londres le 23 avril 1702.

Sidney Godolphin n'est pas un favori d'Anne Ire de Grande-Bretagne. Cependant Sidney Godolphin estnommé à son ancien poste, suivant les vives recommandations de John Churchill.

Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz est l'aîné dans les prétendants à la succession des Pays-Bas. Il a pour ascendant :

Les provinces qui sont gouvernées par Guillaume III d'Orange-Nassau-Nassau : la Hollande, Utrecht, Gelderland et Overijssel, restent sans gouverneur.

Selon la volonté de Guillaume III d'Orange-Nassau-Nassau, Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz devient Prince d'Orange en 1702.

Les relations si proches entre l'Angleterre et les Pays-Bas prennent de la distance.


Abigail Hill

Pauvreté de la famille d'Abigail Hill

Abigail Hill favorite d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Francis Hill effectue des spéculations qui conduisent sa famille à la pauvreté. Abigail Hill doit travailler comme servante chez Sir John Rivers du Kent.

Sarah Jennings, désormais Lady of the Bedchamber de la princesse Anne Ire de Grande-Bretagne, décide alors d'aider sa cousine.

Elle est probablement plus embarrassée par les conséquences de la situation d'Abigail Hill sur sa propre réputation que par véritable affection.

Sarah Jennings emploie donc Abigail Hill dans son propre ménage, à St Albans.

En 1704, Sarah Jennings permet à Abigail Hill d'obtenir une place dans le ménage de la reine.

En 1704, Sarah Jennings, Whig, fait régulièrement pression sur Anne Ire de Grande-Bretagne, Tory, pour qu'elle nomme des ministres Whigs, favorables à John Churchill, son époux.

Anne Ire de Grande-Bretagne commence à se lasser des absences fréquentes de Sarah Jennings.

Anne Ire de Grande-Bretagne n'est pas disposée à abandonner le parti de l'Église, même pour sa favorite.

Elle confie à Sidney Godolphin qu'elle ne pense pas qu'elle et Sarah Jennings pourront être à nouveau de vraies amies.

Dans ces conditions, il ne faut pas longtemps à Abigail Hill pour supplanter sa parente dans les bonnes grâces d'Anne Ire de Grande-Bretagne.



Sidney Godolphin Chevalier

Sidney Godolphin reçoit la dignité de chevalier en 1704.



Robert Walpole Membre du conseil des Lord de l'Amirauté

En 1705, Robert Walpole est nommé membre du conseil des Lord de l'Amirauté.

Ses aptitudes administratives sont remarquées.

Robert Walpole est promu par Sidney Godolphin haut responsable de la trésorerie et chef de cabinet.



Sidney Godolphin Vicomte de Rialton et Comte de Godolphin

En décembre 1706, Sidney Godolphin est créé Vicomte de Rialton et Comte de Godolphin.



Robert Harley écarté du gouvernement

Bien que Tory, Sidney Godolphin joue un rôle actif dans les intrigues qui conduisent peu à peu à la domination des Whigs alliés avec John Churchill. Cependant, l'influence de John Churchill auprès d'Anne Ire de Grande-Bretagne est peu à peu supplantée par celle d'Abigail Hill et de Robert Harley, Comte d'Oxford, son cousin.

La fortune de John Churchill et celle de Sidney Godolphin sont indissolublement unies.

Leurs services inspirent une telle confiance à la nation qu'il leur est possible, pendant un temps, de considérer la perte de la faveur royale comme négligeable.

En février 1708, John Churchill et Sidney Godolphin obtiennent l'expulsion de Robert Harley du gouvernement.

Après son renvoi, Abigail Hill l'aide à maintenir ses relations confidentielles avec Anne Ire de Grande-Bretagne.

Henry Saint-John est destitué de son poste de Secrétaire d'État en 1708.



Émeutes de Sacheverell

Henry Sacheverell est un pasteur et un docteur en théologie.

Les passions politique de la population britannique sont au cours de cette période partagées entre les factions rivales des Whigs et des Tories. Henry Sacheverell prononce des sermons particulièrement virulents, au nom de l'Église. Il donne aux Tories de nombreux arguments.

En 1710, le gouvernement whig est divisé sur l'opportunité d'engager des poursuites contre Henry Sacheverell.

Malgré son influence Robert Walpole ne peut empêcher Sidney Godolphin et les membres de la ligne dure de son parti d'intenter un procès à Henry Sacheverell. Il est condamné à une suspension de 3 ans et à ce que ses sermons soient brûlés au Royal Exchange.

Cela fait de lui un martyr aux yeux de la population, en particulier aux yeux des londoniens écrasés de taxes.

James Stanhope fait un voyage en Angleterre où il prend part à la destitution de Sacheverell.

Dans la nuit du 1er au 2 mars 1710, ont lieu les émeutes de Sacheverell (Sacheverell riots). À Londres et dans le reste du pays, la foule se déchaîne et s'en prend aux lieux de culte presbytériens et dissidents, certains étant réduits en cendres.

Seule l'arrivée de la garde montée évite le sac de la Banque d'Angleterre.


Henry Saint-John Vicomte de Bolingbroke

Disgrâce de John Churchill

Sidney Godolphin écarté du gouvernement

Henry Saint-John Ministère des affaires étrangères

Sous la pression des pacifistes, les Whigs sont défaits aux élections générales. John Churchill, lié au parti Whig, est destitué.

Anne Ire de Grande-Bretagne n'apprécie pas Charles Spencer.

En juin 1710, Henry Saint-John et Robert Harley renvoient brutalement du gouvernement Sidney Godolphin, Charles Spencer et plusieurs ministres Whigs.

Anne Ire de Grande-Bretagne offre à Charles Spencer une pension de 3 000£ par an. Il refuse et déclare que s'il ne peut pas avoir l'honneur de servir son pays, il ne le pillera pas.

Charles Spencer continue à prendre part à la vie publique et communique beaucoup avec la Maison de Hanovre, intéressée par la succession d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Le nouveau parti au pouvoir sous le gouvernement du Tory Robert Harley retire à Robert Walpole son ministère de la guerre mais lui permet de rester trésorier de la marine jusqu'au 2 janvier 1711.

Robert Harley essaye même de le convaincre de rejoindre les Tories.

Au lieu de cela, Robert Walpole préfère défendre Sidney Godolphin contre les attaques des Tories et de la presse.

Agacé par ces attaques politiques, les tories essayent par tous les moyens de ruiner sa carrière politique, ainsi que celle de John Churchill.

Henry Saint-John est chargé du ministère des affaires étrangères en 1710.

Henry Saint-John est en 1710 l'un des premiers rédacteurs du journal Examiner, lancé par les Tories pour contrer la presse du parti whig, qui comptait aussi parmi ses journalistes :



Mort de Sidney Godolphin

Sidney Godolphin meurt le 15 septembre 1712.

Sidney Godolphin a pu conserver le pouvoir sous 4 souverains grace à ses capacités financières

Il est calme, réservé et prudent, avec un plus grand souci de son propre bien-être que des considérations politiques.

Sidney Godolphin n'a guère tiré avantage des possibilités d'enrichissement que lui offraient ses fonctions et, malgré son penchant bien connu pour les chevaux de courses, les cartes et les combats de coqs, son train de vie était modeste.

Ses biens sont évalués à plus de 12 000 livres.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !