Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



3 événements affichés, le premier en 1241 - le dernier en 1244



Entrevu entre Saint-Louis et Raymond IX de Toulouse

Siège de Montségur

Raymond IX n'a ni aidé Trencavel ni collaboré avec l'armée royale. Saint-Louis le convoque à Montargis le 14 mars 1241 et lui rappelle ses engagements.

Raymond IX de Toulouse va alors assiéger Montségur sans conviction ni résultat.



Siège de Montségur

Montségur accueille près de 500 personnes réunies au sommet du "pog".

L'armée croisée forte de 1 500 hommes, conduite par Hugues d'Arcis sénéchal de Carcassonne, met le siège devant Montségur où les combattants ne sont à peine qu'une centaine mais ils bénéficient de l'appui des populations voisines qui les approvisionnent depuis Péreille ou Fanjeau.

Les croisés ne peuvent installer de catapultes dans ce relief très incliné et inaccessible.

En novembre 1243, une petite troupe de basques appartenant aux forces royales escaladent le Roc de la Tour et prennent la position.

Les assiégeants y installent une catapulte.

La situation devient intenable pour les assiégés.



Capitulation de Montségur

Bûcher de Montségur

Cession du château de Montségur à la couronne de France

Exil des Cathares vers l'Italie

Le 2 mars 1244, après 9 mois de siège, Montségur capitule après avoir obtenu un sursis de 15 jours pour permettre à chacun de réfléchir et d'abjurer sa foi cathare.

Pendant ce sursis 3 ou 4 parfaits s'échappent avec le trésor qui n'a jamais été retrouvé.

210 à 215 personnes qui refusent d'abdiquer leur foi sont brûlées vivantes au pied du pog le 16 mars 1244.

Raymond de Péreille, Seigneur de Montségur reste seul : sa femme et sa fille finissent dans les flammes, les survivants (dont ses deux filles) sont soumis aux interrogatoires de l'inquisition.

Raymond de Péreille livre son château à la couronne de France.

Durant le siège de Montségur une correspondance est attestée avec Crémone en Italie.

Après la chute de Montségur, les Cathares qu'ils soient faydits, bons hommes traqués ou simples croyants, sont nombreux à s'exiler vers l'Italie.

C'est probablement vers cette destination que le trésor des cathares est parti.

Mais ces émigrés occitans vivent mal leur exil, reviennent et se font prendre.

Cunéo à la frontière franco-italienne a constitué une plaque tournante importante dans cette émigration.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !