Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1799 - le dernier en 1799



Siège d'El Arish

Le 2 janvier 1799, Djezzar Pacha envoie 4 000 soldats et 3 canons, sous le commandement d'Abdullah Pacha, pacha de Damas, pour renforcer le Kaalat El-Arich.

En arrivant, le groupe prend position dans le fort et dans le village.

Pendant ce temps, Jean-Louis-Ébénézer Reynier termine les travaux de fortification du fort de Katieh.

Début février 1799, la division Jean-Louis-Ébénézer Reynier atteint Masoodiah, où elle capture un courrier mamelouk qui leur apprend qu'El-Arich est maintenant sous contrôle ottoman.

Jean-Louis-Ébénézer Reynier envoie un message à Napoléon Ier appelant immédiatement des renforts et prend position sur une colline près d'El-Arish.

En réponse, l'armée ottomane emménage à proximité dans une palmeraie où elle reçoit 12 canons.

La cavalerie commence à harceler les Français.

Après une demi-heure de tirs d'artillerie, Jean-Louis-Ébénézer Reynier envoie la 85e demi-brigade de deuxième formation pour prendre le village El-Arich.

Les défenseurs se réfugient dans le fort, tandis que la cavalerie se retire sous le couvert d'un défilé, sur la route de Gaza.

Vers 11 heures, le gros des forces ottomanes prend position sur le côté droit du défilé.

Le 12 février 1799, la division de Jean-Baptiste Kléber rejoint El-Arich et commence le blocus du fort, tandis que la division Jean-Louis-Ébénézer Reynier prend position dans la palmeraie.

Le 14 février 1799, les forces de Jean-Louis-Ébénézer Reynier assaillent et prennent le camp ottoman, tuant 500 hommes et faisant 900 prisonniers.

Dans l'action, 3 Français sont tués et 20 sont blessés.

Après avoir dégagé la place, Jean-Louis-Ébénézer Reynier établi un camp à partir duquel il bloque lui aussi le fort, à l'intérieur duquel, se trouvent encore 1 000 hommes commandés par Ibrahim Nizam.

Des renforts français arrivent à Kalaat el-Arich.

Le 17 février 1799, le général Louis Caffarelli commence les travaux de génie.

Le 18 février 1799, commencent des tirs d'artillerie sur la fortification.

Le 20 février 1799, les Français partent à l'assaut et prennent le fort.

Les Turcs ont perdu 400 hommes, près de 300 rejoignent les rangs de l'armée française, le reste est transféré à Bagdad.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !