Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1445 - le dernier en 1510



Naissance de Sandro Botticelli

Alessandro di Mariano Filipepi dit Sandro Botticelli naît à Florence en 1445.

Botticelli est un surnom, de "botticello" qui signifie "petit tonneau", donné à son frère aîné et qui passa rapidement au cadet.


Autoportrait de Sandro Botticelli figurant sur sa peinture l'Adoration de la Vierge médicéenne

Entrée de Sandro Botticelli dans l'atelier de Fra Filippo Lippi

Botticelli entre en 1460, à l'âge de 15 ans, dans l'atelier de Fra Filippo Lippi (1406-1469), moine et peintre de Florence, auteur de peintures religieuses. Il y travaille avec les peintres Antonio del Pollaiuolo et Andrea del Verrocchio. Cet apprentissage de l'orfèvrerie, de la gravure et de la ciselure influence la ligne de son dessin. Botticelli travaille beaucoup avec les artisans et notamment avec son frère Antonio, orfèvre avec qui il partage son atelier.


Le châtiment de Coré - fresque murale de la Chapelle Sixtine

Sandro Botticelli à Rome

En 1481, Sandro Botticelli est appelé à Rome par le pape Sixte IV pour décorer la chapelle Sixtine aidé de 3 autres grands peintres. La rivalité qui existe entre le pape et les Médicis, leurs mécènes, fait que son talent n'est pas reconnu. Il réalise trois grandes fresques :


Le Châtiment de Coré

…ou Soulèvement contre la loi de Moïse, est la dernière fresque peinte par Botticelli à Rome. Elle comprend 3 scènes où Moïse apparaît représenté en vieillard à longue barbe blanche revêtu d'un manteau vert olive recouvrant une tunique jaune :


Naissance de Vénus

Retour de Sandro Botticelli à Florence

Sandro Botticelli revient à Florence, furieux de l'injustice qui est faite à ses chefs-d'œuvre, et décide de ne plus jamais quitter sa ville natale. Aussitôt rentré, il peint la Naissance de Vénus en 1484, l'une de ses plus belles œuvres.


Pucci, Laurent de Médicis, et Sassetti. Pierre II de Médicis par Agnolo Bronzino

Mort de Laurent de Médicis

Prise du Pouvoir de Pierre II de Médicis à Florence

Installation de Michel-Ange à Bologne

Il semble que Laurent de Médicis sur son lit de mort, réfléchissant sur ce qu'il avait fait réclame Jérôme Savonarole. Comme ce dernier hésite à venir, Laurent renvoie un messager avec la promesse que si Savonarole vient, il fera tout ce qu'il demandera, voulant juste soulager sa conscience avec une confession.

Il déclare regretter les mauvais traitements envers Savonarole, et 3 crimes qu'il n'a jamais oublié :

Savonarole répond que 3 choses doivent être faites :

À cette dernière demande, Laurent aurait tourné le dos à Savonarole, qui l'aurait alors quitté sans l'absoudre.

Laurent de Médicis meurt dans la nuit du 8 au 9 avril 1492 dans la propriété familiale de Careggi,. Il est enterré aux côtés de son frère Julien dans la basilique San Lorenzo, dans une chapelle conçue par Michel-Ange et décorée de magnifiques sculptures.

La vie de Laurent de Médicis coïncide avec la Première Renaissance des Arts, et il disparaît lors de l'apogée de la puissance florentine.

Laurent est un homme très charismatique, ferme, et énergique, partageant ses talents entre sa cité, sa famille, la religion et les arts. Au delà de ses talents de diplomate et d'homme politique, il a excellé dans des disciplines aussi variées que la joute, la chasse, la poésie, le maniement des armes ou l'athlétisme : par cet éventail de talents, il constitue ainsi l'une des plus belles incarnations de l'idéal de l'Homme de la Renaissance.

Laurent fréquente et soutient la plupart des grands artistes de son époque : Antonio Pollaiuolo, Andrea del Verrocchio, Léonard de Vinci, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Filippino Lippi, ou bien sûr Michel-Ange. Bien que ses ennuis financiers ne lui permettent pas de passer lui-même toutes les commandes, il convainc nombre de bourgeois de passer commande à certains artistes. Michel-Ange a vécu chez Laurent de Médicis pendant plusieurs années et a quasiment fait figure de membre à part entière de la famille; le sculpteur n'oubliera jamais ce geste de générosité.

Par ailleurs, Laurent est très attaché à agrandir et à ouvrir au public la bibliothèque familiale initiée par Cosme de Medici. Il contribue ainsi à retrouver et à rassembler des textes antiques disparus.

Laurent de Médicis est également très actif dans le soutien des humanistes par le biais de la création de cercles de réflexion sur les philosophes grecs. Ces cercles ont permis d'initier un courant Néo-Platonicien comprenant notamment des philosophes comme Pic de la Mirandole, Marsile Ficin ou le poète Ange Politien.

Le seul domaine dans lequel Laurent n'eut pas de succès est paradoxalement celui qui bâtit la puissance de sa famille : la banque. Sous son contrôle, plusieurs filiales de la banque s'effondrèrent à cause de mauvais placements, à tel point qu'à la fin de sa vie il connut de graves difficultés financières et dut avoir recours à l'argent de la cité pour se renflouer.

Pierre II de Médicis est nommé gonfaliere de Florence et devient maître de Florence à la mort de son père en 1492.

Pierre II de Médicis refuse d'être le mécène de Michel-Ange qui décide de quitter Florence et de s'installer à Bologne ou il reste 3 ans.



Bûcher des Vanités

Excommunication de Jérôme Savonarole

En 1497, Jérôme Savonarole et ses disciples élèvent le bûcher des Vanités.

Des jeunes garçons sont envoyés de porte en porte pour collecter tous les objets liés à la corruption spirituelle : miroirs, cosmétiques, les images licencieuses, les livres non religieux, les jeux, les robes les plus splendides, les livres de poètes jugés immoraux, comme les livres de Boccace et de Pétrarque.

Ces objets sont brûlés sur un vaste bûcher de la Piazza della Signoria.

Des chef-d'œuvres exceptionnels de l'art florentin de la Renaissance ont ainsi disparu dans le bûcher, y compris des peintures de Sandro Botticelli que l'artiste a apportées lui-même au bûcher.

On peut s'interroger pour savoir si cet acte est plus ou moins volontaire ou forcé.

Cependant, Florence se lasse des excès de Jérôme Savonarole.

Lors du sermon de l'Ascension du 4 mai 1497, des bandes de jeunes déclenchent une émeute, qui devient une révolte : les tavernes rouvrent, les jeux reprennent publiquement.

Le 23 mai 1497, Jérôme Savonarole est excommunié par Alexandre VI.


Le retour de Judith - reprise du thème biblique et hébraïque de Judith et Holopherne Le Printemps de Sandro Botticelli

Mort de Sandro Botticelli

Sandro Botticelli meurt en mai 1510.

Ce peintre est connu pour ses allégories. Son étude de l'Antiquité gréco-romaine fait partie de ses humanités (apprentissage).

Peintre intellectuel dont le public est composé des courtisans d'un haut niveau de culture, autant que richissimes, il peint de nombreux tableaux sur le mode de la référence à la mythographie hellénique pour en tirer des allusions fines destinées à ses amateurs. La Calomnie d'Apelle constitue un emblème de ce type de travaux.

Son thème général de travail est la représentation de la femme, sur laquelle il porte un regard nouveau, tout en la magnifiant et la rendant sublime : les amateurs de son art de son époque n'ont jamais pu égaler une telle splendeur dans la finesse des traits et la représentation charnelle.


Peintures de Sandro Botticelli

1467 Madone et un enfant

1468 Madone et deux anges

1470 La Fortitude

1470 La Madone à la Roseraie (La Vierge et l'enfant et 5 anges)

1470 Allégorie de la force

1472 Le Retour de Judith

1472 Découverte du meurtre d'Holopherne

1473 Saint Sébastien

1473 Portrait d'un inconnu tenant la médaille de Cosme de Médicis (au dessus)

1475 L'Adoration des mages

1475 Sainte Catherine d'Alexandrie portrait de Catherine Sforza conservé au Lindenau-Museum de Altenburg (Allemagne).

1478 Portrait de Julien de Médicis

1480 Venus et Mars

1480 Portrait d'une jeune femme

1481/85 La Madone du Magnificat tondo

1482 Le Printemps

1482 Scène de la vie de Moïse

1482 Le Châtiment de Coré

1482 La Tentation de Christ

1482 Pallas et le Centaure

1483 Vénus et Mars

1483 L'Histoire de Nastagio degli Onesti (en 4 épisodes)

1485 La Naissance de Vénus

1487 La Madone de Pomegranate

1489 L'Annonciation

1490 Saint Jérôme

1495 Portrait de Dante

1495 L'Abandonnée

1501 La Calomnie d'Apelle

1501 La Nativité mystique


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !