Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 1552 - le dernier en 1578



Mariage de Jean de Portugal avec Jeanne d'Espagne

Jean de Portugal épouse à Toro près de Zamora en Espagne le 7 décembre 1552 Jeanne d'Espagne. Leur enfant est :



Naissance de Sébastien Ier le Désiré

Deux semaines après le décès de son père, Sébastien Ier (Sebastião), dit le Désiré, naît à Lisbonne le 20 janvier 1554 jour de la Saint Sébastien, fils de Jean de Portugal et de Jeanne d'Espagne.


Sébastien Ier le Désiré

Mort de Jean III de Portugal Roi de Portugal

Sébastien Ier le Désiré Roi de Portugal

Henri d'Évora Régent du royaume de Portugal

Jean III de Portugal meurt le 11 juin 1557 à Lisbonne.

À 3 ans, succédant à son grand-père, Sébastien Ier le Désiré devient Roi de Portugal en 1557 "le Roi Chevalier".

La régence est menée par sa grand-mère espagnole, puis par son oncle Henri Ier le Chaste le cardinal d'Evora jusqu'en 1568. Le jeune roi reçoit l'enseignement des jésuites.



Projet de croisade au Maroc de Sébastien Ier le Désiré

En 1568, dès sa majorité (à quatorze ans), roi vierge et roi chevalier, Sébastien Ier le Désiré fait préparer les plans d'une croisade en Afrique du Nord contre Fès.

Sébastien Ier le Désiré s'arme chevalier à Sagres en soulevant l'énorme épée d'Alphonse Ier le Conquérant.


Marguerite de Valois - vers 1572 - par François Clouet

Liaison d'Henri Ier de Guise avec Marguerite de Valois

Henri Ier de Guise a une liaison avec Marguerite de Valois.

Les Guise étant partisans d'une monarchie placée sous la tutelle des Grands et préconisant des mesures radicales contre les protestants, l'opposé de ce que souhaitent les Valois, une union est absolument inenvisageable.

La réaction de la famille royale est donc très violente, d'autant que des négociations matrimoniales sont en cours.

Le duc de Guise est le premier d'une longue série d'amants prêtés à Marguerite de Valois.

Toutefois, il est difficile de faire la part de vérité et de la rumeur parmi les liaisons qu'on lui prête.

À la fin des années 1560, Catherine de Médicis propose Marguerite de Valois en mariage au fils de Philippe II d'Espagne mais le mariage ne se fait pas.

De sérieuses négociations ont aussi lieu pour marier Marguerite de Valois à Sébastien Ier le Désiré, Roi du Portugal, mais elles sont aussi abandonnées.


Bataille de Lépante Bataille de Lépante par Paul Véronèse

Don Juan d'Autriche Commandant suprême de la flotte de la Sainte Ligue

Bataille navale de Lépante

Prise de Chypre

Prise des forts autour de Tunis

En 1571, les Ottomans étendent leur empire méditerranéen vers l'occident et deviennent un réel danger pour le monde catholique.

Pie V s'efforce d'unir la Chrétienté contre les Turcs.

Pie V soutient les chevaliers de Malte et les chrétiens de Hongrie.

Pour mettre un terme à la progression de l'armada turque, Philippe II d'Espagne répond à l'appel du pape Pie V.

Antoine Perrenot de Granvelle négocie l'alliance entre les États pontificaux, la république de Venise et la couronne d'Espagne contre l'empire ottoman, le 25 mai 1571.

Philippe II d'Espagne constitue avec Venise une gigantesque flotte baptisée Sainte-Ligue qui bénéficie également de contributions mineures :

Grâce à ses succès précédents Don Juan d'Autriche obtient le commandement suprême de la flotte de la Sainte Ligue.

La flotte ottomane est commandée par Ali Pacha, aidé des corsaires Scirrocco et Euldj Ali (qui dirige l'aile gauche).

Face à la stratégie défensive que préconisent ses conseillers plus prudents, Don Juan d'Autriche impose son choix d'aller à la rencontre de la flotte turque.

Les flottes se rencontrent à Lépante, à proximité du golfe de Patras en Grèce, le 7 ou le 11 octobre 1571.

Don Juan d'Autriche enferme les Turcs dans le golfe de Lépante.

Pendant la bataille, le navire du commandant ottoman est envahi par les hommes des galères de Don Juan d'Autriche et d'André Provana de Leyni, l'Amiral de la flotte savoyarde.

Ali Pacha, l'amiral Turc, est décapité et sa tête est placée au bout du mat du navire principal espagnol.

Cela contribue à détruire le moral turc, entrainant des défections rapides dans leur flotte.

La bataille prend fin vers 16 h par une défaite complète des Ottomans.

On dénombre :

Les Turcs perdent 260 navires sur les 300 de leur flotte. 117 navires, 450 canons et 39 étendards leurs sont pris.

15 000 forçats chrétiens sont libérés de leurs fers.

Don Juan d'Autriche a sous ses ordres :

C'est la première fois que les galères se voient opposées à grande échelle à une flotte plus manouvrante et armée de canons.

On considère la bataille de Lépante comme la fin des flottes de galères au profit des galions armés de canons, même si l'emploi du canon a été moins décisif que la légende ne le dit.

Cette victoire chrétienne stoppe la progression ottomane vers l'Europe, met fin à leur suprématie en Méditerranée et confirme l'hégémonie espagnole sur la Méditerranée occidentale.

Elle a un grand retentissement mais n'a guère de suite.

Don Juan d'Autriche conquiert Tunis qui est reperdue peu après.

En effet, les Ottomans reconstruisent rapidement leur flotte et prennent peu après Chypre et les forts autour de Tunis mais ne s'aventurent plus dans la partie occidentale de la Méditerranée.

Le succès de Lépante accroit les ambitions de Don Juan d'Autriche.

Philippe II d'Espagne rejette prudemment ses plans de profiter de la situation pour se lancer dans une grande expansion territoriale en Méditerranée.

Il repousse également ses demandes d'être officiellement reconnu comme infant avec traitement d'altesse.

Pie V attribue le succès à la dévotion au rosaire et dédie le premier dimanche du mois d'octobre à la fête du rosaire.

La victoire est fêtée dans les rues de Rome comme un triomphe antique.

Sébastien Ier le Désiré croit pouvoir réaliser son projet d'expédition au Maroc.

Philippe II d'Espagne refuse de s'engager dans cette guerre et repousse le mariage du roi portugais avec une princesse espagnole.



Première expédition Sébastien Ier le Désiré au Maroc

Une première expédition Sébastien Ier le Désiré au Maroc en 1574 a peu d'effet.



Seconde expédition Sébastien Ier le Désiré au Maroc

Bataille de l'Alcazar-Quivir

Mort de Sébastien Ier le Désiré Roi de Portugal

Henri Ier le Chaste Roi de Portugal

Sébastien Ier le Désiré s'embarque pour Tanger avec 17 000 hommes et emporte avec lui la couronne d'empereur chrétien du Maroc. Il débarque le 9 juillet 1578 pour s'allier à Moulay Mohammed et combattre Moulay Abd el-Malik. Contre l'avis de ses capitaines, le roi s'engage dans l'intérieur du pays.

Le 4 août 1578, Sébastien Ier le Désiré est battu à la bataille de l'Alcazar-Quivir (ou Alcácer-Quibir ou Ksar el-Kébir). Seul 60 Portugais reviendront à Lisbonne.

Sébastien Ier le Désiré meurt lors de la Bataille.

Le roi Sébastien était un garçon fragile, et certains historiens estiment que sa volonté incessante de conquérir le Maroc est un signe de folie. Ils fondent leur raisonnement sur l'importante consanguinité dans la famille d'Aviz. En effet, Sébastien descend de quatre grands-parents (au lieu de huit normalement), et les quatre descendent eux-mêmes du roi Jean Ier de Portugal. Ensuite, une de ses aïeules a montré des signes de folie, son arrière-grand-mère la reine Jeanne la Folle, reine de Castille.

Faute de cadavre, beaucoup de Portugais ont estimé que le roi avait juste disparu. On se référa alors au "roi dormant" qui reviendrait au Portugal en cas de difficulté pour sauver le royaume.

Henri Ier le Chaste devient Roi de Portugal en 1578 et est acclamé roi, sans grandes pompes, dans l'église de Tous-Les-Saints, au Rossio. Après avoir reçu la confirmation de la mort du roi, au monastère d'Alcobaça, Henri renonce à ses fonctions ecclésiastiques et recherche immédiatement une fiancée pour prévoir la continuation de la dynastie d'Aviz. Le pape Grégoire XIII qui est lié aux Habsbourgs ne le libére pas de ses vœux. Il lui incombe de résoudre le problème de la récupération des captifs au Maroc.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !