Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1020 - le dernier en 1127



Mariage de Bernard II de Saxe avec Elika de Schweinfurt

Bernard II de Saxe épouse en 1020 Eilika de Schweinfurt, fille d'Henri Ier de Schweinfurt et de Gerberge Konradiner de Gleiberg. Leurs enfants sont :



Mariage de Baudouin V de Flandre avec Adèle de France

Baudouin IV de Flandre fait épouser Adèle de France, fille du roi Robert II, à son fils. Baudouin V de Flandre épouse à Lille en 1028 Adèle de France. Leurs enfants sont :



Naissance de Robert Ier de Flandre

Robert Ier de Flandre, dit le Frison, naît en Flandre vers 1031 ou en 1035, fils de Baudouin V de Flandre et d'Adèle de France.

Dans sa jeunesse, Robert Ier de Flandre participe à la Reconquista et tente de s'établir en Espagne, mais est chassé par les Sarrasins. Une seconde tentative aboutit à un naufrage, et Robert Ier de Flandre abandonne le projet. Le dessein d'une expédition vers la Grèce avorte tout autant.



Mariage de Robert Ier de Flandre avec Gertrude de Saxe

Robert Ier Comte de Hollande

Gertrude de Saxe est veuve de Florent Ier de Hollande. À l'appel des barons hollandais révoltés contre la comtesse Gertrude de Saxe, Robert Ier de Flandre intervient en Frise. De là vient son surnom de Frison.

Robert Ier de Flandre épouse en 1063 Gertrude de Saxe, fille de Bernard II de Saxe et d'Eilika de Schweinfurt. Leurs enfants sont :

Robert Ier de Flandre devient gouverneur de Hollande pendant la minorité de Thierry V de Hollande.

Baudouin V de Flandre attribue à Robert Ier de Flandre la partie impériale du comté de Flandre :

Robert Ier de Flandre prête serment de ne pas nuire à Baudouin VI de Flandre, son frère aîné.

Robert Ier de Flandre assure la tutelle de ses beaux-enfants et la régence de la Frise occidentale. Il est surnommé Robert le Frison pour cette raison.



Naissance d'Adèle de Flandre

Adèle de Flandre naît vers 1065, fille de Robert Ier de Flandre et de Gertrude de Saxe.



Naissance de Robert II de Flandre

Robert II de Flandre, dit le Hiérosolymitain ou de Jérusalem, naît vers 1065, fils de Robert Ier de Flandre et de Gertrude de Saxe (vers 1034-1113).



Naissance de Gertrude de Flandre

Gertrude de Flandre naît en 1070 ou en 1080, fille de Robert Ier de Flandre, Comte de Flandre, et de Gertrude de Saxe.



Assemblée d'Audenarde

Se sachant malade, Baudouin VI de Flandre règle sa succession au cours de l'assemblée d'Audenarde :

En cas de décès de l'un de ses fils, l'autre hériterait.

Malgré ces précautions, la mort précoce de Baudouin II laisse la Flandre et le Hainaut en contestation dynastique.



Invasion du comté de Hollande

Bataille de Leyde

Richilde d'Egisheim se saisit de la tutelle d'Arnould III et des fiefs de Robert Ier de Flandre, cependant que le comté de Hollande est envahi par Godefroy III d'Ardennes et l'Évêque d'Utrecht, qui a obtenu de l'Empereur Frédéric Ier l'investiture du comté.

Les troupes lorraines s'emparent alors de l'héritage hollandais des beaux-fils de Robert Ier de Flandre et le défont à Leyde.



Exil de Robert Ier de Flandre

Prise de Lille

Bataille de Cassel

Mort de Guillaume de Crépon

Mort de Drogon de Boves Seigneur de Boves Vicomte de Corbie

Mort Arnould III de Flandre

Robert Ier de Flandre Prisonnier puis libéré

Pillage de Saint-Omer

Invasion du Hainaut

Bataille de Broqueroie

Depuis la mort de Baudouin VI de Flandre, sa veuve Richilde d'Egisheim suscite le mécontentement des Flamands.

Robert Ier de Flandre se réfugie avec Gertrude de Saxe et ses enfants auprès de Bernard de Saxe.

C'est là que Robert Ier de Flandre reçoit l'appel à l'aide de la noblesse des villes de Flandre révoltée contre Richilde d'Egisheim.

De 1071 à 1072, Albert III de Namur et Henri II de Louvain aident Richilde d'Egisheim.

Bernard de Saxe fournit des troupes à Robert Ier de Flandre qui paraît en Flandre.

Gand, puis Ypres et les villes flamandes le reconnaissent.

Robert Ier de Flandre défait Richilde d'Egisheim et Arnoul III de Flandre, son fils, et prend Lille.

Richilde d'Egisheim appelle à son secours Philippe Ier de France, qui accourt, en plein hiver, et prend position au pied du Mont-Cassel où Robert Ier de Flandre s'est retranché.

Guillaume de Crépon mène une petite force (environ 10 hommes) pour aider Arnould III de Flandre.

Alors qu'ils vont rejoindre l'armée française, Robert Ier de Flandre les surprend dans une embuscade à Cassel entre Dunkerque et Hazebrouck.

Guillaume de Crépon meurt 20 ou 21 février 1071 au combat.

Drogon de Boves meurt le 22 février 1071 lors de cette bataille.

Guillaume le Conquérant perd l'un de ses meilleurs barons mais aussi, selon l'historien François Neveux, son seul ami ou pour le moins son plus fidèle et loyal collaborateur.

Il est inhumé dans son abbaye de Cormeilles.

Guillaume de Breteuil succède à Guillaume de Crépon, son père, en Normandie,

Roger de Breteuil succède à Guillaume de Crépon en Angleterre.

Le 22 février 1071, Robert Ier de Flandre et les piquiers flamands mettent en déroute les Français près de Bavinche ou Bavinckhove ou Bavinchove, près du mont Cassel.

Guy Ier de Campdavaine assiste à cette bataille.

Arnould III de Flandre est tué durant la bataille.

Il est inhumé par son oncle qui lui édifie un mausolée à St-Bertin.

La mort précoce de ce Comte est à l'origine de la légende de Gerbodon, homme lige d'Arnould, qui l'aurait tué et, pris de remords, aurait demandé au pape de lui couper les mains; celui-ci aurait ordonné à son cuisinier d'exécuter la besogne, sauf si elles ne tremblaient pas, ce qui se serait produit.

Pardonné, Gerbodon aurait terminé sa vie à Cluny, en odeur de sainteté.

En poursuivant les fuyards, Robert Ier de Flandre est capturé par le Comte de Boulogne, enfermé à Saint-Omer, mais il est délivré par les propres habitants de la cité.

Saint-Omer est alors ravagée et pillée par Philippe Ier de France, qui s'enfuit cependant, craignant l'arrivée de Bernard de Saxe.

Pour sa première action militaire, Philippe Ier de France est vaincu par un vassal révolté.

Les troupes royales n'ont guère montré de qualités militaires, il ne reste qu'à sauver par habile négociation la dynastie, l'honneur et le prestige.

Richilde d'Egisheim entre-temps reconnaît la suzeraineté de l'Évêque de Liège sur le Hainaut.

Robert Ier de Flandre envahie le Hainaut.

Richilde est définitivement vaincue à la bataille de Broqueroie près de Mons.


Blason des Comtes de Flandre Robert Ier de Flandre

Robert Ier de Flandre Comte de Flandre

Baudouin II de Hainaut Comte de Hainaut

Les conseillers du jeune Philippe Ier de France imposent la paix.

Robert Ier de Flandre est définitivement reconnu par tous comme Comte de Flandre, défenseur des libertés flamandes en 1071.

Le comté de Hainaut échoit à Baudouin II de Hainaut, neveu de Robert, fils cadet de Baudouin VI de Flandre et de Richilde d'Egisheim.

La paix sera scellée par le mariage de Philippe Ier de France avec Berthe de Hollande, la belle-fille de Robert Ier de Flandre.



Mort de Godefroy III d'Ardennes Duc de Basse-Lotharingie

Godefroy de Bouillon Marquis d'Anvers

Conrad de Germanie Duc de Basse-Lotharingie

Conrad de Germanie Marquis de Turin

Albert III de Namur Régent du duché de Basse-Lotharingie

Albert III de Namur Vice duc de Basse-Lotharingie

Thierry Comte de Hainaut

Dans la querelle des Investitures, Mathilde de Toscane est partisane du pape Grégoire VII (parti gibelin), tandis que Godefroy III d'Ardennes soutient l'empereur germanique Henri IV (parti guelfe).

Godefroy III d'Ardennes soutient l'évêque d'Utrecht attaqué par son vassal Thierry V de Hollande, Comte de Hollande, et par Robert Ier de Flandre, Comte de Flandre

Godefroy III d'Ardennes meurt assassiné par des envoyés de Robert Ier de Flandre le 20 ou le 27 février 1076 alors qu'il s'apprêtait à livrer combat au bord de l'Escaut.

Sans postérité et malgré l'opposition de Mathilde de Toscane, Godefroy III d'Ardennes a désigné pour lui succéder son neveu Godefroy de Bouillon qui hérite de ses terres.

L'empereur lui concède l'office de Marquis d'Anvers mais préfère nommer en apanage son fils Conrad de Germanie Duc de Basse-Lotharingie et Marquis de Turin.

Soutenu par Mathilde de Toscane, Albert III de Namur revendique le duché de Bouillon, estimant avoir des droits par sa mère, et combat contre Godefroy de Bouillon pour faire valoir ses prétentions.

Comme le jeune prince n'avait que 2 ans, la régence du duché est confiée à Albert III de Namur, qui est nommé Vice Duc.

Le beau-fils de Robert Ier de Flandre, Thierry est rétabli en Hollande.



Robert II de Flandre Co Comte de Flandre

En 1077, Robert Ier de Flandre associe à la charge comtale Robert II de Flandre, son fils aîné, probablement pour asseoir définitivement la branche cadette des Baudouinides de Flandre sur le comté.



Mort d'Henri II de Louvain

Henri III de Louvain Comte de Louvain et de Bruxelles

Henri II de Louvain apparaît dans un acte de 1078 pour le chapitre de Bruxelles à côté de son frère Régnier.

Henri II de Louvain meurt en 1078.

Il est inhumé à Nivelles.

Henri III de Louvain devient Comte de Louvain et de Bruxelles.

Henri III de Louvain est allié à la plupart des seigneurs voisins.

il est :

L'évêque de Liège Henri Ier de Verdun est un prélat pacifique.

Ne redoutant pas d'invasions extérieures, Henri III de Louvain peut se consacrer à l'administration de ses domaines.

Henri III de Louvain est un législateur et assainit ses terres en éliminant le brigandage.



Mariage de Canut IV de Danemark avec Adèle de Flandre

Canut IV de Danemark épouse en 1080 Adèle de Flandre, fille de Robert Ier de Flandre et de Gertrude de Saxe.

Leurs enfants sont :



Pèlerinage de Robert Ier de Flandre à Jérusalem

Robert II de Flandre assure la régence du comté lorsque son père effectue le pèlerinage vers Jérusalem en 1085. L'absence de Robert Ier de Flandre dure 6 ans, durant lesquels il se rend à Jérusalem et au Mont Sinaï, et aide Alexis Ier Comnène dans sa lutte contre les Bulgares et les Sarrasins.


Mort de Canut IV de Danemark Olaf Ier de Danemark

Mort de Canut IV de Danemark

Libération d'Olaf Ier de Danemark

Olaf Ier de Danemark Roi de Danemark

Une révolte éclate dans le nord du Jutland à l'occasion d'un tribut, le leding, que Canut IV de Danemark a imposé :

Éric Ier de Danemark défend Canut IV de Danemark, son frère, contre les paysans révoltés et parvient à se soustraire au massacre.

Canut IV de Danemark est tué avec Benoît de Danemark, son frère, et 17 hommes de sa Hirdh le 10 juillet 1086, dans l'église Saint-Alban d'Odense, où il s'est réfugié.

Il est inhumé à Odens.

On parle bientôt de miracles.

Adèle de Flandre et Charles de Danemark se réfugie en Flandres auprès de Robert Ier de Flandre, son père.

Charles de Danemark grandit à la cour de Robert Ier de Flandre, son grand-père, et de Robert II de Flandre, son oncle.

Robert Ier de Flandre relâche Olaf Ier de Danemark, le frère-ennemi de Canut IV de Danemark.

Olaf Ier de Danemark devient Roi de Danemark en 1086.



Mariage de Henri III de Louvain avec Gertrude de Flandre

Henri III de Louvain épouse en 1090 Gertrude de Flandre, fille de Robert Ier de Flandre et de Gertrude de Saxe. Parmi leurs 4 filles citons :



Retour de Robert Ier de Flandre en Flandre

En 1091, Robert Ier de Flandre ramène une lettre d'appel au secours d'Alexis Ier Comnène, se reconnaissant même vassal des princes latins, lettre qui eut un écho très large.



Tentative de captation de l'héritage des ecclésiastiques morts en Flandre

Synode de Reims

Robert Ier de Flandre tente en 1091 la restauration de l'usage qui interdisait aux ecclésiastiques morts en Flandre de tester en faveur d'une autre personne que le comte. Il est obligé d'y renoncer face à la menace de son excommunication par Urbain II au synode de Reims : il restitue au clergé flamand les biens qu'il avait saisis et demande son pardon à l'archevêque Renaud.



Nomination d'un évêque à Arras

Robert Ier de Flandre obtient en 1093 la nomination d'un évêque à Arras, distinct de celui de Cambrai.


Blason des Comtes de Flandre

Mort de Robert Ier de Flandre

Robert II de Flandre Comte de Flandre

Robert Ier de Flandre meurt le 3 octobre 1093 au château de Wijnendale. Il est inhumé le 12 octobre dans l'église Saint-Pierre de Casse.

Robert II de Flandre devient Comte de Flandre en 1093.



Mariage de Baudouin III de Hainaut avec Yolande de Wassemberg

Baudouin III de Hainaut épouse en 1107 ou en 1108 Yolande de Wassemberg, fille de Gérard Ier de Gueldre. Leurs enfants sont :

Ce mariage lui apporte l'espoir d'une aide pour conquérir la Flandre, Comté dont Baudouin II de Hainaut, son père, a été dépossédé par Robert Ier de Flandre.


Mort de Charles de Danemark Blason des Comtes de Flandre

Mort de Charles de Danemark Comte de Flandre

Guillaume Cliton Comte de Flandre

Siège de Lille

Prestation de serment à Bruges

Charte accordée à Saint-Omer

Charles le Bon, Charles Ier de Flandre, meurt le 2 mars 1127, assassiné dans l'église Saint-Donatien de Bruges pendant la messe du mercredi des Cendres. Il meurt sans héritiers directs.

Le corps de géant du comte (il mesurait, dit-on, 9 pieds de haut, une exagération typique de l'époque, qui équivaudrait à environ 2,75 mètres) est inhumé dans la sacristie de Saint-Donatien de Bruges.

Ses meurtriers, des marchands de la lignée du chancelier Bertholf, son neveu Burchard en tête, ont été mécontentés à plusieurs reprises par la justice du comte, rendue en leur défaveur. Ils sont impitoyablement pourchassés et exécutés.

Les chroniqueurs voient dans cet assassinat la punition de la branche cadette de Flandre qui avait évincé la branche aînée plus d'un demi-siècle auparavant.

Très populaire, Charles de Danemark sera très vite considéré comme un martyr et un saint.

Les prétendants au titre de Comte de Flandre sont :

Louis VI le Gros investit Guillaume Cliton du comté de Flandre à Arras, sous le nom de Guillaume III, en présence des barons flamands assemblés 23 mars 1127.

Louis VI le Gros montre sa force en mettant le siège devant Lille, puis se rend à Bruges assister aux mutuelles prestations de serments de Guillaume Cliton, le nouveau comte, et de ses barons le 6 avril 1127.

Guillaume Cliton promet notamment l'abolition du tonlieu et du cens et jure de respecter les lois et les privilèges des villes. Saint-Omer reçoit une charte.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !