Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 1271 - le dernier en 1337



Mariage de Robert VI Bruce avec Margaret de Carrick

Robert VI Bruce épouse en 1271 Margaret de Carrick. Leurs enfants sont :

Robert VI Bruce devient Comte de Carrick en droit de sa femme.



Naissance de Robert Ier d'Écosse

Roibert a Briuis (en Écossais médiévale) ou Robert De Brus (en normand) ou Robert the Bruce (en anglais moderne), ou Robert Ier d'Écosse, naît au château de Cardoss sur le Firth-of-Clyde à Turnberry le 11 juillet 1274, fils de Robert VI Bruce et de Margaret de Carrick.



Mort de Margaret de Carrick

Robert Ier d'Écosse Comte de Carrick

Margaret de Carrick meurt en 1292.

Robert Ier d'Écosse devient Comte de Carrick.


Robert Ier d'Écosse et Isabelle de Mar

Mariage de Robert Ier d'Écosse avec Isabelle de Mar

Robert Ier d'Écosse épouse vers 1295 Isabelle de Mar, fille de Donald Ier, Comte de Mar. Leur enfant est :



Robert Ier d'Écosse Baron d'Anandale

Robert Ier d'Écosse reconnaît pendant longtemps la suzeraineté d'Édouard Ier d'Angleterre qui le fait Baron d'Anandale dans la pairie d'Angleterre en 1295.



Mariage de Robert Ier d'Écosse avec Élisabeth de Burgh

Robert Ier d'Écosse épouse vers 1302 Élisabeth de Burgh, fille de Richard Og de Burgh, Comte d'Ulster. Leurs enfants sont :



Hommage des nobles Écossais à Édouard Ier d'Angleterre

En février 1304, les négociations menées par John Comyn conduisent la plupart des nobles restant à rendre hommage à Édouard Ier d'Angleterre et les Écossais à tout, sauf à la reddition.

Robert Ier d'Écosse et William Lamberton nouent une alliance dans le but de placer Robert Ier d'Écosse sur le trône d'Écosse et continuent la lutte.



Accord entre Jean Comyn et Robert Ier Bruce

Un accord est passé entre Jean Comyn et Robert Ier d'Écosse stipulant que l'un des deux prétendants renoncerait au Trône mais obtiendrait des terres en soutenant l'autre prétendant.


Robert Ier Bruce

Mort de Jean Comyn

Robert Ier d'Écosse Roi d'Écosse

Nouvelle campagne de Robert Ier Bruce contre l'Angleterre

Bataille de Methven

En 1306, un messager transportant des documents écrits par Jean Comyn et destinés à Édouard Ier d'Angleterre est capturé par des partisans de Robert Ier d'Écosse.

Il semble que Jean Comyn ait rompu cet accord et informé Édouard Ier d'Angleterre des intentions royales de Robert Ier d'Écosse, pensant ainsi obtenir les terres et la couronne d'Écosse.

Lors d'une rencontre à Dumfries le 10 février 1306, Robert Ier d'Écosse se dispute avec Jean Comyn et le tue.

Le 25 mars 1306, Robert Ier d'Écosse rassemble les prélats écossais et les nobles qui le soutiennent toujours et se couronne à Scone Roi des Écossais.

Robert Ier d'Écosse fonde une nouvelle dynastie qui succède à celle de Kenneth Mac Alpine.

Robert Ier d'Écosse mène une nouvelle campagne pour libérer son royaume.

Robert Ier d'Écosse est battu par Aymar Ier de Valence, Comte de Pembroke, à Methven le 19 juin 1306.

Il doit se cacher et se faire passer pour mort.

Robert Ier d'Écosse se réfugie alors dans les Hébrides intérieures, domaine d'Angus Óg MacDonald, Seigneur d'Islay, qui deviendra ensuite son fidèle allié.

Alors qu'il se cache dans une grotte et qu'il réfléchit à l'abandon de sa cause, Robert Ier d'Écosse, selon la légende, aurait regardé une petite araignée tentant de tisser un fil au travers d'un vide trop large.

L'araignée persévérant, Robert Ier d'Écosse pense qu'elle est stupide mais soudain, elle réussit à rejoindre l'autre côté.

Robert Ier d'Écosse décide qu'il doit lui aussi persévérer en dépit des circonstances.



Retour de Robert Ier d'Écosse

Bataille de Loudon Hill

En février 1307, Robert Ier d'Écosse débarque dans son comté de Carrick. De nombreux Écossais le rejoignent.

Début mai 1307, Robert Ier d'Écosse progresse à travers l'Ayrshire.

Avec l'aide de ses partisans locaux il repousse l'armée de chevaliers d'Aymar Ier de Valence lors du combat de Loudon Hill le 10 mai 1307.


Édouard II Carnavon - Histoire de l'Angleterre de Cassel - 1902

Mort d'Édouard Ier d'Angleterre Roi d'Angleterre

Édouard II Carnavon Roi d'Angleterre

Édouard II Duc de Guyenne

Reconquête de l'Écosse

Édouard Ier d'Angleterre meurt près de Carlisle le 7 juillet 1307.

Édouard Ier d'Angleterre a plus d'habileté militaire et politique que son père. Guerrier indomptable, Édouard Ier d'Angleterre, conquérant du Pays de Galles et de l'Écosse, écrase toute opposition à son règne, et part plusieurs fois en croisade. En Angleterre, il est surnommé "Longshanks" (à cause de sa taille) et "Hammer of the Scots" (le marteau des Écossais).

Édouard II Carnavon devient Roi d'Angleterre et Duc de Guyenne en 1307.

Édouard II Carnavon a une réputation d'homosexuel avec des mignons comme Piers Gaveston et Hugues le Despenser.

Édouard II Carnavon laisse Hugues le Despenser gouverner à sa place.

Profitant de la mort d'Édouard Ier d'Angleterre, Robert Ier Bruce défait les Anglais dans plusieurs batailles et se rend maître de presque toute l'Écosse.

Entre l'automne 1307 et l'été 1308, Robert Ier d'Écosse mène campagne contre ses ennemis du nord de l'Écosse.



Bataille d'Inverurie

Robert Ier d'Écosse bat le Comte de Buchan à Inverurie le 23 mai 1308. Ce dernier, comme le comte de Ross, accepte alors de le reconnaître comme roi.

Robert Ier d'Écosse mène ensuite campagne en Argyll et au Galloway.



Traité d'amitié entre Robert Ier d'Écosse et Hakon V de Norvège

Robert Ier d'Écosse signe le 29 octobre 1312 un traité d'amitié avec Hakon V de Norvège, le frère et successeur d'Éric II de Norvège.



Fin des Templiers

Exil de Pierre d'Aumont en Écosse

Jacques de Molay grand maître des Templiers, avec ses grands prieurs, sont toujours en prison.

Ils passent ensuite devant une commission apostolique dont Philippe Le Portier de Marigny fait partie.

Ayant rétracté les aveux que leur avaient arraché les supplices, Jacques de Molay et le "Prince Dauphin" sont déclarés, par Philippe IV le Bel, relaps le 11 mars 1314.

Charles Ier de Valois s'oppose farouchement au supplice de Jacques de Molay.

Le 14 mars 1314, ils montent sur un bûcher dressé dans l'île de la Cité, à l'endroit même où se trouve aujourd'hui, sur le terre-plein du Pont Neuf, la statue d'Henri IV.

On raconterait que le Grand Maître, en ce moment suprême, assigne le roi Philippe et le Pape Clément à comparaître dans l'année devant le tribunal de Dieu.

Le lendemain de l'exécution de Jacques de Molay, Pierre d'Aumont, grand maître du Temple en Auvergne, et 7 Templiers, déguisés en maçons, viennent recueillir les cendres du bûcher.

Ils auraient été enterré dans l'église du prieuré Saint-Laurent-en-Lyons.

Pierre d'Aumont avec 2 commandeurs et 5 chevaliers s'enfuit, déguisés en ouvriers maçons.

Ils se réfugient dans l'île de Mull en Écosse, où ils retrouvent d'autres Templiers et décident de continuer l'Ordre...

Le siège magistral est confié à Pierre Aumont, succédant à Beaujeu, neveu de Jacques de Molay.

Les francs-maçons s'y réfèrent pour la continuation de leur Ordre depuis les Templiers et se veulent leurs successeurs.

Pierre d'Aumont aidera alors Robert Ier d'Écosse dans sa lutte contre les Anglais.



Bataille de Bannockburn

En juin 1314, Édouard II Carnavons arrive avec une forte armée à la rescousse de la forteresse de Stirling qui menace de se rendre.

Les Anglais 3 à 4 fois supérieurs en nombre sont écrasés par les schiltrons de Robert Ier d'Écosse le 13 ou le 24 juin 1314.

Un certain nombre de nobles écossais, menés par Édouard Balliol et Henry Beaumont soutiennent les Anglais.

Robert Ier d'Écosse les prive de leurs titres et de leurs terres pour les donner à ses alliés.

Ils sont alors connus sous le nom des "déshérités" (the Disinherited).



Débarquement d'Édouard Bruce en Irlande

Bataille de Connor

Siège de Carrickfergus

Robert Ier d'Écosse et Édouard Bruce, son frère, décident ensuite d'attaquer les intérêts anglais en Irlande.

Édouard Bruce débarque à Larne en Irlande le 25 mai 1315.

Édouard Bruce prend Dundalk et défait le comte d'Ulster à la bataille de Connor près de Ballymena dans le Comté d'Antrim le 10 septembre 1315.

Les forces de Roger Ier Mortimer sont défaites en décembre 1315, et il doit s'enfuir à Dublin.

Édouard Bruce commence alors le long siège de Carrickfergus, principale forteresse de la province.



Arrivée d'une armée de renfort

Une armée de renfort est menée par Robert Ier d'Écosse en personne au début de 1317.

Elle permet à Édouard Bruce de s'approcher de Dublin mais sa position reste faible dans le pays car il n'obtient qu'un soutien limité des dynastes gaéliques.



Campagne de Robert Ier d'Écosse en Ulster

En 1317, Robert Ier d'Écosse mène en personne mais sans grand succès une campagne en Ulster afin d'appuyer Édouard Bruce, son frère cadet.



Bataille de Blackmore

Jean Comte de Richemont prisonnier

Indépendance de l'Écosse

Robert Ier d'Écosse vainc les Anglais à la bataille de Blackmore en 1321.

Jean, Comte de Richemont qui sert Édouard II Carnavon est fait prisonnier.

Édouard II Carnavon doit se résoudre à rendre son indépendance à l'Écosse.



Naissance de David II d'Écosse

David Bruce ou David II d'Écosse naît à Dunfermline dans le Fifeshire le 5 mars 1324, fils de Robert Ier d'Écosse et d'Élisabeth de Burgh.



Traité de Corbeil

En 1326 ou en avril 1327, le Traité de Corbeil entre la France de Charles IV le Bel et l'Écosse de Robert Ier d'Écosse renouvelle l'alliance.



Traité d'Édimbourg Northampton

L'invasion du nord de l'Angleterre par Robert Ier d'Écosse force Édouard III d'Angleterre, à signer le traité d'Édimbourg-Northampton le 1er mai 1328, reconnaissant de facto l'indépendance de l'Écosse et de son roi Robert Ier d'Écosse.

La paix est rétablie, les "déshérités" ne reçoivent aucune indemnisation.



Mort de Robert Ier d'Écosse Roi d'Écosse

David II d'Écosse Roi d'Écosse

Thomas Randolf Comte de Moray Gardien de l'Écosse.

Robert Ier d'Écosse meurt au château de Cardross ou Cadroos à Dumbarton en Écosse le 7 juin 1329. Il est inhumé à l'abbaye de Dunfermline.

David II d'Écosse, son fils, devient Roi des Écossais le 7 juin 1329 mais il est trop jeune pour pouvoir régner.

Thomas Randolf, Comte de Moray, devient Gardien de l'Écosse.



Mort de Thomas Randolf Gardien de l'Écosse

Donald Mormaer Gardien de l'Écosse

Expédition des "déshérités"

Bataille de Dupplin Moor

Édouard Balliol Roi des Écossais

Archibald Douglas Gardien de l'Écosse

Trêve entre Archibald Douglas et Édouard Balliol

Thomas Randolf, Comte de Moray, meurt le 20 juillet 1332.

La noblesse écossaise se réunis à Perth où elle élit Donald Mormaer, Comte de Mar, au poste de Gardien de l'Écosse.

Édouard Balliol rend probablement hommage en secret à Édouard III d'Angleterre, officiellement en paix avec David II d'Écosse.

Édouard lui refuse l'autorisation d'envahir l'Écosse en traversant la rivière Tweed, le traité d'Édimbourg Northampton aurait été trop visiblement rompu. Mais il accepte de fermer les yeux sur une invasion maritime mais il les désavouera et confisquera toutes leurs terres en Angleterre si jamais ils échouent.

Le petit groupe dirigé par Édouard Balliol prend la mer depuis la rivière Humber. Composés des nobles déshérités et de mercenaires, ils ne sont probablement pas plus de quelques centaines. Ils débarquent à Kinghorn sur le Fife le 6 août 1332.

La nouvelle de leur avancée les précède. Alors qu'ils marchaient sur Perth, ils trouvent sur leur chemin une vaste armée, composée principalement d'infanterie, sous le commandement de Donald Mormaer.

Lors de la bataille de Dupplin Moor, l'armée d'Édouard Balliol, dirigée par Henry Beaumont, vainc les forces écossaises, pourtant plus nombreuses. Beaumont utilise la tactique utilisée par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, avec des chevaliers à pied au centre et des archers sur les côtés. Pris sous une meurtrière pluie de flèches, la plupart des soldats Écossais n'atteignent pas la ligne ennemie. Quand la massacre est finalement terminé, Donald Mormaer, Robert Bruce, un fils illégitime de Robert Ier d'Écosse, de nombreux nobles et environ 2 000 écossais ont péri.

Édouard Baliol se couronne Roi des Écossais, d'abord à Perth, puis à l'abbaye de Scone en septembre 1332.

Archibald Douglas, est promu Gardien de l'Écosse.

En octobre 1332, Archibald Douglas conclut une trêve avec Édouard Balliol afin de laisser le parlement écossais se rassembler et décider qui serait le roi.



Fin de l'invasion de l'Écosse

Édouard III d'Angleterre cesse ses assauts en février 1335, en raison du mauvais temps.

Édouard III d'Angleterre et Édouard Baliol reviennent une nouvelle fois en juillet 1335, menant une armée forte de 13 000 hommes, et avance au cœur de l'Écosse, d'abord à Glasgow, puis à Perth, où il s'installe pendant que son armée pille et détruit la campagne alentour.

Quelques chefs écossais, notamment David de Strathbogie, le Comte d'Atholl et Robert, le neveu de Robert Ier d'Écosse, se soumettent toutefois à Édouard III d'Angleterre à Perth.

Les Écossais évitent les batailles rangées et évacuent autant que possible les habitants des Lowlands pour les réfugier dans les collines, plus sûres.



Jan Crabbe Prisonnier

Walter Mauny Amiral de la flotte du nord

Walter Mauny fait prisonnier Jan Crabbe, pirate flamand, mercenaire de Robert Ier d'Écosse et le revend à Édouard III d'Angleterre pour 1000 £.

En 1337 Walter Mauny est nommé amiral de la flotte du nord.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !