Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1048 - le dernier en 1125



Mariage de Roger II de Montgommery avec Mabille de Bellême

Roger II de Montgommery épouse en 1048 Mabille de Bellême. Leurs enfants sont :

Par ce mariage la Maison de Bellême s'éloigne de l'orbite Royale pour celle des Ducs Normands.



Naissance de Robert II de Bellême

Robert II de Bellême naît en 1060, fils de Roger II de Montgommery, Seigneur de Montgomery et de Mabille de Bellême.



Robert II de Bellême Chevalier

Robert II de Bellême est fait chevalier en 1073.



Mariage de Robert II de Bellême avec Agnès de Ponthieu

Robert II de Bellême épouse en 1087 Agnès de Ponthieu, fille de Guy Ier de Ponthieu, Comte de Ponthieu et Ade d'Amiens. Leurs enfants sont :



Bataille de Rochester

En 1089, Guillaume II le Roux bat à Rochester son frère Robert II Courteheuse qui lui dispute le trône.

Il est possible que Robert II de Bellême, Hugues de Montgomery et Arnoult de Montgomery, soit présent à Rochester avec ses frères.



Intervention en Normandie

En 1090, Guillaume II le Roux décide d'intervenir en Normandie.

D'après le chroniqueur Orderic Vital, il est encouragé en cela par le clergé normand qui souffre de l'anarchie qui s'est installée en Normandie, à cause des piètres qualités de gouvernant de Robert II Courteheuse.

Il obtient le soutien des barons anglais, et achète la loyauté de plusieurs barons de la Haute-Normandie principalement ceux qui contrôle des points stratégiques : ports, châteaux...

Parmi eux :

Guillaume II le Roux contrôle une partie importante de ce qui est aujourd'hui la Haute-Normandie.

Ceux-ci fortifient leurs châteaux et y accueillent des chevaliers mercenaires.

En octobre 1090, Robert II Courteheuse apprend que les partisans de Guillaume le Roux complotent pour s'emparer de la ville de Rouen.

Pour contrer cette conspiration, il réussit à réunir autour de lui d'importants barons :

Le soutien des deux premiers est plutôt surprenants, vu qu'ils avaient un temps été emprisonnés par Robert II Courteheuse en 1088.

Pour l'historien britannique Frank Barlow, il est probable que les deux hommes, comprenant le sérieux de la situation, aient préféré conserver Robert II Courteheuse comme duc.

Toujours d'après Barlow, c'est presque certainement ce qui sauve la mise à celui-ci.

Après la répression sanglante de la révolte des bourgeois de Rouen, Robert II Courteheuse organise sa défense.

Il s'attache la loyauté d'Hélias de Saint-Saëns qui possède le château-fort de Saint-Saëns, qui est idéalement placé entre Rouen et les trois châteaux tenus par les partisans de Guillaume II le Roux :

Robert II Courteheuse demande l'aide de son ancien allié Philippe Ier de France.

Après une courte incursion en Normandie, Philippe Ier de France est soudoyé par Guillaume II le Roux et repart en France.



Révolte des habitants de Domfront

En 1092, les Domfrontais se révoltent contre Robert II de Bellême, transmettent leur fidélité à Henri Ier Beauclerc.

Yves de Chartres s'était alors violemment emporté contre ce mariage et avait subi un emprisonnement.



Mort de Roger II de Montgommery

Hugues de Montgomery Comte de Shrewsbury

Soulèvement général du Pays de Galles

Roger II de Montgommery se retire comme moine dans l'abbaye de Shrewsbury.

Trois jours plus tard, Roger II de Montgommery meurt le 27 septembre 1094.

À sa mort, les biens de Roger sont divisés entre ses fils :

En 1094, une conjonction d'événements favorables aux Gallois, suite la mort de Rhys ap Tewdwr, conduit à un soulèvement général du Pays de Galles. Hugues de Montgomery doit y faire face et passera ses 4 années comme comte à combattre dans les marches du Pays de Galles.

Les Gallois reprennent de nombreuses terres aux Normands : Deheubarth, Pembroke, Anglesey,… et dévastent le Shropshire.

À la fin de l'année, toutes les conquêtes des Montgomery sont perdues.



Naissance de Guillaume III de Bellême

Guillaume III de Bellême et de Montgomery dit Talvas naît en 1095, fils de Robert II de Bellême et d'Agnès de Ponthieu.



Mort d'Hugues de Montgomery

Robert II de Bellême

À l'été 1098, Hugues de Montgomery joint ses forces à celles d'Hugues d'Avranches, 1er Comte de Chester, afin de reprendre d'Anglesey, que le comte de Chester a perdue dans la révolte galloise de 1094.

Le roi Magnus III de Norvège, dit Nu-Pieds, débarque inopinément près de la fin orientale de la Menai.

Leurs troupes d'Hugues de Montgomery et d'Hugues d'Avranches prennent le dessus mais Hugues de Montgomery meurt dans l'île Anglesey le 31 juillet 1098.

D'après Jean de Worcester, la flèche qui le tue est tirée par le roi Magnus lui-même. Selon Orderic Vital, c'est le frère du roi qui l'aurait transpercé sur la plage avec une lance.

Le corps d'Hugues de Montgomery tombe dans la mer, et ses troupes ont le plus grand mal à le récupérer.

Hugues de Montgomery est inhumé dans l'abbaye de Shrewsbury.

Il est probable qu'Hugues de Montgomery a désigné son jeune frère Arnoult de Montgomery comme héritier.

Robert II de Bellême paie 3000 livres sterling à Guillaume II le Roux pour devenir le 3e Comte de Shrewsbury.

Robert II de Bellême entre ainsi en possession de terres Hugues de Montgomery.

Une dissension apparait entre Robert II de Bellême et Arnoult de Montgomery, les deux frères.



Invasion de l'Angleterre par Robert II Courteheuse

Traité d'Alton

Henri Ier Beauclerc est menacé par la désertion de ses barons au profit de Robert II Courteheuse, son frère aîné.

Arnoult de Montgomery et Robert II de Bellême participe à la rébellion contre Henri Ier Beauclerc.

Robert Ier de Beaumont-le-Roger conseille à Henri Ier Beauclerc de satisfaire les désirs des Grands du royaume le temps que l'orage passe.

En 1101, Robert II Courteheuse, poussé par Rainulf Flambard, débarque à Portsmouth avec son armée essaie de reprendre la couronne.

Guillaume II de Warenne rejoint Robert II Courteheuse dans sa tentative d'invasion de l'Angleterre.

Le manque de soutien populaire parmi les Anglais permet à Henri Ier Beauclerc de résister à l'invasion.

Henri Ier Beauclerc achète le retrait de son frère pour une pension annuelle de 3 000 marcs d'argent.

Par le Traité de paix d'Alton, Robert II Courteheuse accepte de reconnaître Henri Ier Beauclerc comme Roi d'Angleterre et de retourner pacifiquement en Normandie.

Guillaume II de Warenne se retrouve rebelle sans cause.

Bien que le traité prévoit une amnistie pour les barons qui ont participé à l'invasion, Guillaume II de Warenne perd ses terres anglaises et est exilé en Normandie. Cela lui est peut-être lié en plus de la violation de son serment d'allégeance, à des violences perpétrées dans le Norfolk.

Robert Ier de Beaumont-le-Roger profite largement du succès du roi. Robert Ier de Beaumont-le-Roger est notamment encouragé par celui-ci à conserver les terres du Leicestershire de Yves de Grandmesnil qu'il avait reçu en gage pour 15 ans. Robert Ier de Beaumont-le-Roger devient l'un des principaux propriétaires terriens en Angleterre, avec des possessions particulièrement importantes dans les Midlands.



Alliance de Robert II de Flandre avec Louis VI le Gros

Attaque de la Normandie

Henri Ier Beauclerc refuse de payer les traites de la rente annuelle accordée au Comte de Flandre en échange d'une aide qui lui a apportée. Robert II de Flandre s'allie à Louis VI le Gros et attaque la Normandie. Robert II de Bellême est du coté du Roi de France avec Foulques V d'Anjou.

En diversion, Thibault IV de Champagne dresse les barons français contre leur roi.



Guillaume Cliton réfugié à la cour de Baudouin VII de Flandre

Rébellion normande contre Henri Ier Beauclerc

Robert II de Bellême Prisonnier

En 1112 Henri Ier Beauclerc veut faire revenir Guillaume Cliton, mais avec la complicité d'Hélias de Saint-Saens, le jeune homme se réfugie à la cour de Baudouin VII de Flandre.

Bientôt une coalition se crée entre les barons normands mécontents et les ennemis d'Henri Ier Beauclerc, réclamant le duché de Normandie pour Guillaume Cliton. Cette revendication sert de prétexte à la rébellion normande qui durera de 1112 à 1120. Elle est soutenue par :

En 1112, Henri Ier Beauclerc emprisonne Robert II de Bellême. On n'entendra plus jamais parler de lui.



Mort de Robert II de Bellême

Robert II de Bellême meurt au château de Wareham en Grande-Bretagne en 1117.



Rattachement de Bellême au Comté du Perche

Vers 1125, Henri Ier Beauclerc attribue les biens de Robert II de Bellême à Rotrou III du Perche.

A partir de cette date Bellême fait partie du Comté du Perche.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !