Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1309 - le dernier en 1328



Mort de Guido Bonacossi

Rinaldo Bonacossi Capitaine général du peuple de Mantoue

Guido Bonacossi meurt à Mantoue le 24 janvier 1309.

Rinaldo Bonacossi, dit il Passerino, son frère cadet, lui succède.

Il est obligé de permettre le retour des guelfes dans Mantoue, et d'admettre dans cette ville un vicaire impérial envoyé par Henri VII de Luxembourg. Mais, peu de temps après, Rinaldo Bonacossi fait prendre les armes aux gibelins de Mantoue. Il chasse les guelfes de la ville, et avec eux le vicaire de l'Empereur.



Rinaldo Bonacossi Vicaire impérial à Mantoue

Rinaldo Bonacossi obtient d'Henri VII de Luxembourg, qui a alors à se plaindre des guelfes, un décret qui le constitue lui-même vicaire impérial à Mantoue.



Rinaldo Bonacossi Seigneur de Modène

Le 5 octobre 1312, Rinaldo Bonacossi réussit à se faire déclarer aussi Seigneur de Modène par les gibelins de cette ville.



Règne de Rinaldo Bonacolsi sur Mantoue

À cette époque, Mantoue est sous la coupe de Rinaldo Bonacolsi, dit le Passerino (le Moineau) et de sa famille.

Rinaldo a été nommé, par l'empereur Henri VII de Luxembourg, vicaire impérial pour la ville et, avec sa famille, il impose sa volonté sur le peuple et élimine sans ambages ses ennemis.

Rinaldo Bonacossi passait pour le meilleur politique parmi les tyrans de l'Italie, et pour celui dont l'autorité était la plus solidement établie.

On le reconnaissait pour un des plus habiles capitaines de son siècle.

Sa capitale était estimée imprenable, ses soldats lui étaient dévoués, son peuple même n'étaient pas mécontent.



Prise de Modène par François Pic de la Mirandole

Modène est enlevée à Rinaldo Bonacossi, en 1318, par François Pic de la Mirandole.



Reprise de Modène par Rinaldo Bonacossi

Rinaldo Bonacossi reprend Modène à François Pic de la Mirandole en 1319.



François Pic de la Mirandole Prisonnier

Mort de François Pic de la Mirandole

En 1321, François Pic de la Mirandole et deux de ses fils tombent entre les mains de Rinaldo Bonacossi qui les enferme au fond de la tour de Castellero où il les laisse mourir de faim.



Mariage de Rinaldo Bonacossi avec Alisia d'Este

Rinaldo Bonacossi épouse en 1325 Alisia, fille d'Aldobrandino II, Marquis d'Este et Seigneur de Ferrare, et d'Alda Rangoni.

Rinaldo Bonacossi a des fils naturels :



Émeute à Mantoue

Mort de Rinaldo Bonacolsi et de François Bonacolsi

Louis Ier Gonzague Capitaine général du peuple de Mantoue

Rinaldo Bonacossi a pour beau-frère Louis Ier Gonzague, qui tient alors le premier rang parmi la noblesse de Mantoue. Les Gonzague sont fortement implantés dans les places importantes des rouages du pouvoir : juges, administrateurs, ambassadeurs...

Filippino ou Philippino, Guy et Feltrino, les 3 fils de Louis Ier Gonzague, et François, fils de Rinaldo Bonacossi, sont liés, non par l'amitié, mais par l'habitude des mêmes débauches.

François, quelque peu jaloux de Philippino Gonzague, lui déclare, dans un accès de colère, qu'il se vengera de lui en violant sa femme sous ses propres yeux. Philippino Gonzague appelle ses frères au secours, rassemble les mécontents et obtient l'assistance de Cosme de la Scala, qui ne pardonne pas à Rinaldo Bonacossi d'occuper le premier rang dans le parti gibelin.

Le 14 août 1328, Philippino Gonzague introduit dans la ville ses vassaux qu'il a armés, et les soldats de Cosme de la Scala. Rinaldo Bonacossi, alarmé par les cris dans les rues, accourt à cheval pour calmer la sédition. Il est renversé par le comte Albert Saviola qui le tue d'un coup d'épée aux portes mêmes de son palais.

Ses fils naturels Giovanni et Francesco, enfermés à Castellaro près de Trente, mourront de faim dans leur cellule comme Rinaldo Bonacolsi avait fait mourir de faim François Pic de la Mirandole.

Plusieurs partisans des Rinaldo Bonacossi sont massacrés. Les autres s'étant enfui, leurs biens sont confisqués.

Rinaldo Bonacossi aura été le dernier membre de la puissante famille des Bonacossi à diriger la ville de Mantoue.

Louis Ier Gonzague, âgé de 60 ans, est proclamé le surlendemain, le 16 août 1328, par le peuple, sauveur et seigneur de Mantoue et prend le titre de capitaine général du peuple (capitano generale del popolo)

Louis Ier Gonzague devient le premier capitaine du peuple (capitano del Popolo) de la ville de Mantoue.

Dans les décennies suivantes, les Gonzague vont faire en sorte d'enrichir la ville. La région de Mantoue devient une sorte de grenier à blé du nord de l'Italie. Bien sûr, les Gonzague vont également s'enrichir en augmentant leurs possessions (terres, demeures ou moulins par exemple) et ils iront jusqu'à détenir le dixième de la ville et de ses richesses.

Pour pallier toute surprise, les Gonzague vont tisser un véritable réseau relationnel avec bon nombre d'habitants, ce qui leur permettra d'instaurer une seigneurie héréditaire.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !