Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



19 événements affichés, le premier en 976 - le dernier en 1057



Mariage d'Otte-Guillaume de Bourgogne avec Ermentrude de Roucy

Ermentrude de Roucy est veuve d'Albéric II de Mâcon.

Otte-Guillaume de Bourgogne épouse en 976 ou en 982 Ermentrude de Roucy Leurs enfants sont :

Ermentrude de Roucy possède les comtés de Mâcon et d'Outre-Saône.



Naissance de Renaud Ier de Bourgogne-Comté

Renaud Ier de Bourgogne-Comté naît en 985 ou 986, fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Mariage de Richard II l'Irascible avec Judith de Bretagne

Richard II l'Irascible épouse au Mont-Saint-Michel en 1000 Judith de Bretagne, fille de Conan Ier le Tors et d'Ermengarde d'Anjou. Leurs enfants sont :



Renoncement d'Otte-Guillaume de Bourgogne au duché de Bourgogne

Maison des Capétiens direct

Robert II le Pieux Duc de Bourgogne

Mort de Guy Ier de Macon

Renaud Ier de Bourgogne-ComtéComte d'Amous, de Varais et de Portois

Othon II de Mâcon Comte de Mâcon.

Robert II le Pieux craint un glissement du duché de Bourgogne vers l'Empire.

Appuyé par les Normands de Richard II l'Irascible, Robert II le Pieux organise des expéditions en 1003 et 1005 qui lui permettent de garder la main sur ce territoire.

Otte-Guillaume de Bourgogne s'est joint au Roi, il a vraisemblablement fait sa soumission, et a renoncé au duché de Bourgogne et au Comté de Mâcon.

Deux raisons possibles :

En 1004, Robert II Le Pieux revient avec le Comte de Chalon sur Saône et le Duc de Normandie, et ils se dirigent vers Avallon détenu par des hommes de Landry IV de Maers.

Avallon est prise après 3 mois de résistance.

Otte-Guillaume de Bourgognese consacre à assurer son autorité sur les terres bourguignonnes à l'est de la Saône, au détriment de Rodolphe III le Fainéant.

Guy Ier de Mâcon meurt prématurément en 1004.

Otte-Guillaume de Bourgogne partage les terres de Guy Ier de Mâcon:

Otte-Guillaume de Bourgogne conserve ses droits sur les comtés de la Bourgogne Franque (Beaumont, Fouvent et Oscheret).

Les Comtes de Bourgogne conserveront pendant longtemps de nombreuses terres ou suzerainetés sur des comtés situés dans le duché de Bourgogne.

Durant 44 ans, Otte-Guillaume de Bourgogne est le maître souverain des comtés outre Saône avec ses fils, et il ruine le peu d'autorité du Roi Rodolphe sur ces territoires.



Mariage de Renaud Ier de Bourgogne-Comté avec Adélaïde de Normandie

Renaud Ier de Bourgogne-Comté, fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne, épouse le 1er septembre 1016 Aélis ou Adélaïde de Normandie, fille de Richard II l'Irascible, Duc de Normandie, et de Judith de Bretagne.

Leurs enfants sont :

Renaud Ier de Bourgogne élève par ailleurs à sa cour Robert de Nevers fils de Renaud Ier de Nevers, son neveu.



Naissance de Guillaume Ier Tête-Hardie

Guillaume Ier Tête-Hardie, dit le Grand, naît en 1017 ou 1020 ou 1024, fils de Renaud Ier de Bourgogne-Comté et d'Adélaïde de Normandie.



Richard III de Normandie associé au pouvoir en Normandie

Renaud Ier de Bourgogne-Comté Prisonnier

Durant le règne de Richard II l'Irascible, Richard III de Normandie est associé au pouvoir.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté est en guerre contre Hugues Ier de Chalon, Évêque d'Auxerre et Comte de Chalon-sur-Saône, en 1024.

Hugues Ier de Chalon le fait prisonnier à Auxerre.

Pour libérer son gendre Renaud Ier de Bourgogne-Comté, Richard II l'Irascible envoie son fils Richard III de Normandie combattre Hugues Ier de Chalon.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté est libéré.



Naissance de Gui de Bourgogne

Gui de Bourgogne naît vers 1025, fils de Renaud Ier de Bourgogne-Comté et d'Adélaïde de Normandie.

Gui de Bourgogne est élevé à la cour de Normandie.


Comté de Bourgogne vers 1026 Renaud Ier de Bourgogne-Comté - peinture de la cathédrale Saint-Jean de Besançon.

Mort de Otte-Guillaume de Bourgogne

Renaud Ier de Bourgogne-Comté Comte de Bourgogne

Otte-Guillaume de Bourgogne meurt à Lyons-la-Forêt dans l'Eure le 21 ou le 23 septembre 1026.

Il est inhumé dans l'église Saint-Bénigne de Dijon auprès de Guy Ier de Mâcon, son fils.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté, second fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne, à la tête, de nombreux comtés, depuis une vingtaine d'année, devient le premier Comte palatin de Bourgogne le 21 octobre 1026.

Il poursuit la lutte engagée par son père.

L'exploitation des mines de sel de Salins et de Lons-Montmorot et le développement des routes commerciales à travers le Jura assurent la prospérité de la région.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté crée l'atelier monétaire de Lons le Saunier.



Mort de Rodolphe III Roi de Bourgogne transjurane et d'Arles

Guerre de succession du royaume de Bourgogne transjurane et d'Arles

Rodolphe III le fainéant n'a pas d'héritier et fait son testament en faveur de Conrad II le Salique qui est alors l'héritier du royaume carolingien de Bourgogne et de Provence.

Rodolphe III le fainéant meurt en septembre 1032.

Les filles de Conrad III le pacifique sont à l'origine de la guerre de succession après la mort de leur frère.

La lutte s'engage entre l'empereur Conrad II le Salique et Eudes II de Blois.

Il est vrai qu'Eudes II de Blois est l'héritier le plus direct de Rodolphe, car il est le fils de sa seconde sœur Berthe, tandis que Conrad n'est que le mari de sa nièce Gisèle.

Eudes II de Blois envahit le royaume de Bourgogne.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté et les grands de Bourgogne choisissent le parti d'Eudes II de Blois.

La lutte entre les deux cousins dure 2 ans. Ce conflit accentue le malheur des pauvres, qui subissent depuis deux ans les méfaits de la grande famine qui sévit sur la France et la Bourgogne

Eudes II de Blois abandonne la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II le Salique et Henri Ier de France.

En 1032, Conrad II le Salique annexe le royaume d'Arles.

En 1032, le royaume de Bourgogne est rattaché à l'Empire

Raimbaud de Reillanne agit alors en prélat du Saint-Empire.



Renoncement d'Eudes II de Blois à la succession de Bourgogne

Conrad II le Salique est couronné en 1033 à l'Abbaye de Payerne puis une nouvelle fois, plus tard, à Genève.

Eudes II de Blois n'en poursuit pas moins son projet et envahit la Bourgogne: il s'empare de Vienne, et occupe les châteaux de Joux, de Neuchâtel et de Morat, dans le Jura et conserve l'appui de Renaud Ier de Bourgogne-Comté sur le comté de Bourgogne.

Eudes II de Blois se laisse appeler "Roi" par ses partisans.

Eudes II de Blois abandonne la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II le Salique et Henri Ier de France.

L'archevêque de Besançon Hugues Ier qui a choisit le parti de Conrad II le Salique, est récompensé. Il lance les travaux de restauration de l'église Saint-Étienne de Besançon vers 1033.



Victoire de Conrad II le Salique et de Boniface III de Toscane sur Eudes de Champagne

Conrad II le Salique Roi de Bourgogne

Nicolas II en Italie

Conrad pénètre en Bourgogne par Bâle et se fait élire et couronner Roi de Bourgogne à Payerne, le 2 février 1034, mais il ne peut pas reprendre les possessions de Eudes II de Blois.

En 1034, Conrad II le Salique intervient de nouveau vainc Eudes de Champagne, avec l'appui des troupes lombardes du marquis Boniface III de Toscane, ils s'emparent des places fortes détenues par son adversaire et prend possession du royaume de Bourgogne.

Le 1er août 1034, Conrad II le Salique se fait de nouveau couronner dans l'église Saint-Pierre de Genève et les grands de Bourgogne sont nombreux à la reconnaître.

L'archevêque de Lyon Burchard fait hommage a l'empereur Conrad II le Salique.

Comme chef des révoltés, Renaud Ier de Bourgogne-Comté est banni. Il se réfugie au-delà de la Saône et trouve refuge auprès du Duc de Bourgogne Robert Ier le Vieux.

Le royaume de Bourgogne, éclaté en différents comtés, passe pour une longue période sous la dépendance de l'empire germanique, le premier Reich allemand. Les différents comtés ont chacun une histoire particulière :

En fait, l'éloignement de l'Allemagne rend cette autorité purement théorique.

Par exemple, les Comtes provençaux descendant de Guillaume continuent à administrer directement leurs terres en toute impunité.

Le Comté de Bourgogne est rattaché à l'Empire Germanique mais sans y être véritablement incorporé. Bien que devant le service militaire à l'Empereur, le Comté reste libre de toutes tailles et impositions et garde sa langue et ses traditions. C'était donc un comté franc et libre ce qui lui aurait valu le nom de Franche-Comté.

Nicolas II se met au service du duc Boniface III de Toscane et part avec lui en Italie.

Nicolas II aurait alors entrepris durant une dizaine d'années, des études importantes, en Italie et peut-être même à Paris.



Henri III le Noir Roi de Bourgogne Transjurane

Conrad II le Salique fait couronner son fils Henri III le Noir, Roi de Bourgogne Transjurane, en 1038.

Les grands, dont le Renaud Ier de Bourgogne-Comté et l'archevêque de Besançon Hugues, sont présents à cette cérémonie qui se tient à Soleure.



Mort d'Adélaïde de Normandie

Adélaïde de Normandie, épouse de Renaud Ier de Bourgogne-Comté, meurt en 1038.


Henri III le Noir avec Agnès d'Aquitaine

Mariage de Henri III le Noir avec Agnès d'Aquitaine

Hugues Ier de Salins Prince de l'Empire Allemand

Henri III le Noir revient en 1043, à Besançon, pour se fiancer avec Agnès d'Aquitaine, nièce de Renaud Ier de Bourgogne-Comté.

Henri III le Noir épouse à Ingelheim en Allemagne le 21 novembre 1043 Agnès d'Aquitaine, fille de Guillaume V le Grand et d'Agnès de Bourgogne.

Leurs enfants sont :

Pour cette occasion, l'archevêque de Besançon Hugues Ier de Salins obtient des droits régaliens sur la ville de Besançon (droits juridiques, politiques, fiscaux et économiques ...) avec l'empereur et le Pape Grégoire VII pour seuls supérieurs.

Il est nommé prince de l'Empire Allemand (rang maximum avant Empereur) et règne en souverain sur la cité.

Lui et ses futurs successeurs échappe au pouvoir des comtes de Bourgogne.

Besançon change de statut, elle devient ville impériale (troisième dans l'ordre de la diète germanique).

L'archevêque tire Besançon de sa misère, en créant une ville nouvelle dans l'intérieur de la boucle.



Création du comté de Montbéliard

En 1044, le Roi de Germanie Henri III le Noir favorise ceux qui ont soutenu son père, il donne la ville de Montbéliard au Comte Louis de Mousson.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté assiége le château de Montbéliard, mais Louis défait les troupes de Renaud et maintient ainsi l'indépendance de ses terres hors du comté de Bourgogne.

Le comté de Montbéliard prend forme et va vivre sa propre histoire.



Condamnation de Gaucher II de Salins

En 1045, le jour de la Saint-Étienne, l'archevêque Hugues et Renaud Ier de Bourgogne-Comté rendent justice à Besançon, et condamnent le frère de l'archevêque, Gaucher II de Salins, à renoncer à l'avouerie du monastère de Romainmôtier qu'il occupe injustement.



Mariage de Robert Guiscard de Hauteville avec Aubrée de Bourgogne

Robert Guiscard de Hauteville poursuit sa vie de voleur jusqu'à son mariage qui améliore sa condition.

Robert Guiscard de Hauteville épouse vers 1051 ou 1052 ou 1057 Albérade ou Aubrée de Bourgogne ou de Buonalbergo, fille de Renaud Ier de Bourgogne-Comté, et parente d'un puissant baron d'Apulie servant le duché lombard de Bénévent. Leurs enfants sont :

Il reçoit en dot, l'autorité d'une troupe de quelques 200 chevaliers normands.


Guillaume Ier Tête-Hardie - Cathédrale Saint-Jean de Besançon

Mort de Renaud Ier de Bourgogne-Comté Comte de Bourgogne

Guillaume Ier Tête-Hardie Comte de Bourgogne

Renaud Ier de Bourgogne-Comté, Comte de Bourgogne, meurt le 4 septembre 1057. Renaud est enterré dans l'église Saint-Étienne de Besançon.

Guillaume Ier Tête-Hardie, son fils, devient comme Comte de Bourgogne sous le nom de Guillaume Ier de Bourgogne.

Il est déjà associé aux décisions comtales depuis quelques années et assure l'autorité sur la Comté en l'absence de tout souverain.

Il est vassal contre son gré de l'empire germanique.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !