Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



4 événements affichés, le premier en -794 - le dernier en 117


Mars et Réa Silvia d'après Rubens - Liechtenstein Museum - Vienne

Naissance de Romulus

Naissance de Remus

Certains auteurs attribuent la paternité de Romulus et Rémus :

Dans cette version, Mars est séduit par la beauté de Rhéa Silvia alors qu'elle se rend à une fontaine chercher de l'eau pour laver les objets du culte dans un bois sacré qui lui est dédié.

Profitant de son sommeil Mars rend Rhéa Silvia mère.

Lorsqu'il devient évident que Rhéa Silvia va être mère, Amulius la fait mettre en prison.

Mais elle échappe à une mort immédiate, comme cela doit être le cas pour une vestale fautive, grâce à l'intercession de sa cousine Anthô, la fille d'Amulius.

Rhéa Silvia accouche de Romulus et Rémus, des jumeaux.

Pour certains auteurs, sur l'ordre d'Amulius, Rhéa Silvia est décapitée ou noyée dans le Tibre aussitôt après sa délivrance, pour d'autres, elle meurt des mauvais traitements qui lui sont infligés,

Dans la version où Rhéa Silvia est jetée au Tibre, on voit le dieu du fleuve Anio (affluent qui se jette dans Tibre en amont de Rome) sortir de l'eau pour l'accueillir et en faire son épouse.


Romulus offre la tête d'Amulius à Numitor

Numitor à nouveau Roi d'Albe-la-Longue

Devenus adultes, Romulus et Rémus, à qui est révélé le secret de leur naissance, tuent Amulius, l'usurpateur :

Ils restaurent leur grand-père Numitor sur le trône d'Albe.

Numitor règne une seconde fois sur la cité d'Albe-la-Longue de 754 avant Jésus-Christ à 735 avant Jésus-Christ.

Pour certains auteurs, Rhéa Silvia qui aurait survécu, est alors délivrée par Romulus et Rémus, ses enfants.



Fondation de Rome

Mort de Remus

Romulus Roi Latin de Rome

En récompense, Numitor permet à Romulus et Rémus de bâtir une ville nouvelle sur les bords du Tibre : Rome.

La date origine du calendrier de Rome est 753 avant Jésus-Christ.

Selon la légende, Romulus et Remus décident de fonder ensemble une ville et choisissent l'endroit où ils ont été abandonnés et où ils ont passé leur enfance.

Rome s'étend sur les 7 collines : le Palatin, le Capitole, l'Esquilin, le Viminal, le Quirinal, l'Aventin et le Celio.

Y règnent alors des rois latins et des rois sabins.

Les Sabins prétendent être une ancienne colonie de Lacédémone.

Le Palatin, la plus importante des 7 collines légendaires de Rome, aujourd'hui un peu isolée au milieu de la végétation, voit naître la ville et est le siège d'habitations archaïques bien avant sa fondation.

Des fouilles entreprises au XXe siècle, confirment qu'y existaient des constructions primaires.

En ces lieux se tenaient les cultes traditionnels et originels de Rome. On y adorait :

au pied de la grotte légendaire où la louve aurait nourri Remus et Romulus.

Le quartier est très tôt celui des résidences de la noblesse et des classes dirigeantes avant de devenir un gigantesque complexe impérial sous l'impulsion de Auguste et de ses successeurs qui lui donneront le nom de Palatium (palais).

La majeure partie de ces constructions est abandonnée dès l'Antiquité tardive.

Selon Tite-Live, l'origine du conflit fratricide entre Romulus et Remus est le choix du nom de la ville et celui de celui qui la gouvernera.

Pour se départager, Romulus et Remus consultent les auspices :

L'interprétation du présage est problématique : Remus aperçoit le premier 6 vautours, Romulus finit par en observer 12.

Une légende tardive veut que Remus n'ait pas été tué, mais simplement chassé et soit parti fonder Reims.

Romulus continue la construction de sa ville, qu'il nomme Rome d'après son propre nom.


Arènes de Nîmes Arènes de Nîmes

Arènes de Nîmes

C'est Hadrien qui fit construire les arènes de Nîmes.

Construit à la fin du Ier siècle, à l'époque flavienne, l'amphithéâtre de Nîmes compte parmi les plus grands en Gaule romaine.

De forme ovale, à structure creuse, il mesure environ 133 m de long et 101 m de large.

La façade, haute de 21 m, se compose de deux niveaux de soixante arcades superposées et un attique, séparés par une corniche.

Au sommet des pierres en saillie trouées, recevaient des mats auxquels on accrochait un velum, immense toile déployée au-dessus des spectateurs pour les protéger du soleil et des intempéries.

A l'origine toutes les arcades du rez-de-chaussée, séparées par des pilastres d'ordre toscan, étaient ouvertes pour servir d'entrée ou de sortie.

Entre les arcades de l'étage se trouvent des colonnes posées sur des socles.

À l'intérieur, plus de 20 000 spectateurs pouvaient assister aux combats des gladiateurs et chasses.

Un système complexe de couloirs et d'escaliers permettaient à chacun des spectateurs d'atteindre rapidement sa place ou de quitter l'édifice à la fin des représentations.

Deux carrières situées à proximité de la ville, Barutel et Roquemaillère ont fourni les pierres pour la construction.

Sur une des travées, on observe deux avant-corps de taureaux aux pattes repliées de part et d'autre de l'arcade.

Ceux du niveau supérieur, mieux conservés, supportent un fronton triangulaire. Cette travée, qui s'ouvre du côté de la ville, donnait un accès direct aux premiers gradins face au petit axe de la piste.

Un autre décor en bas-relief sur l'un des pilastres, face au Palais du Justice, montre une louve allaitant deux enfants, Romulus et Remus, les fondateurs mythiques de Rome. La louve nîmoise, contrairement au modèle romain, a le regard tourné vers les enfants.

L'observateur très attentif peut encore reconnaître une scène de combat de gladiateurs, très érodée, sur un des garde-corps du niveau supérieur.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !