Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1204 - le dernier en 1267



Naissance de Raymond II Trencavel

Raymond II Trencavel naît vers 1204, fils de Raymond-Roger Trancavel et d'Agnès de Montpellier.



Mort de Raymond-Roger Trencavel

Raymond-Roger Trencavel meurt en prison le 10 novembre 1209 de dysenterie ou empoisonné.

À Montpellier, sa veuve Agnès signe une renonciation à ses droits ainsi que ceux de son fils à Simon IV de Montfort. En contrepartie, elle reçoit une rente viagère de 3 000 sous et le remboursement sur un an, réalisé en quatre versements, de sa dot se montant à 25 000 sous. Raymond II Trencavel est alors confié à la tutelle du comte Raymond-Roger de Foix.

Simon IV de Montfort offre hommage à Pierre II le Catholique. Il refuse.

Castres et Lombers notamment se soulèvent. Simon IV de Montfort perd de nombreuses places.


Château de Peyrepertuse

Tentative de reconquête de Raymond II Trencavel

Réfugié en Aragon, Raymond II Trençavel veut reprendre ses terres confisquées. Bénéficiant du soutien de la population, il lève en Catalogne une armée de faydits dont Olivier de Termes, Pierre Fenouillet et Chabert de Barbaira. Son armée comporte un fort contingent d'Almogavares, routiers catalan ayant une réputation de fiers combattants. Il traverse les Corbières et s'empare de Limoux, Montolieu, Montréal et Saissac. Il arrive à Carcassonne, défendu par le sénéchal Guillaume des Ormes, qu'il assiège du 17 septembre au 11 octobre 1240.

Apprenant l'arrivée de l'armée royale conduite par Jean de Beaumont, il fuit et s'enferme dans Montréal.

Jean de Beaumont va alors se lancer à sa poursuite et reprendre toutes les Corbières. L'armée royale prend quelque place comme Laroque-de-Fa défendu par Olivier de Termes.

Peyrepertuse capitule après 3 jours de siège le 16 novembre 1240.

Saint-Louis l'érige en bastion redoutable de la frontière sud du royaume de France.

La répression est féroce. Les habitants des châteaux qui résistent sont brûlés, ceux qui se rendent sont épargnés ou emprisonnés.

Après des tractations, Raymond II Trencavel se réfugie à nouveau en Aragon. C'en est véritablement fini des espoirs des cathares.



Cession des droits de Raymond II Trencavel à Saint-Louis

Raymond II Trencavel abandonne définitivement ses droits à la couronne de France en 1246.


Sceau de Trencavel-Vicomte de Bezins (Archives nationales)

Soumission de Raymond II Trencavel devant Saint-Louis

En 1247, Raymond II Trencavel brise son sceau en signe de soumission devant Saint-Louis qui autorise la création de la bastide sur la rive de l'Aude.



Septième Croisade

Régence de Blanche de Castille

Mort d'Hugues Ier de Châtillon-Saint-Pol Seigneur de Châtillon-sur-Marne, de Troissy, de Melun et de Crécy Comte de Saint-Pol et de Blois, Bouteiller de Champagne

Guy II de Châtillon-Saint-Pol Comte de Saint-Pol et de Blois

Saint-Louis est prévenu que les musulmans ont repris la Palestine, et menacent l'Empire latin de Constantinople, qui est en pleine décadence.

Saint-Louis au cours d'une grave maladie, fait le vœu d'entreprendre une croisade, s'il en guérissait.

Blanche de Castille assure la Régence.

participent à la Septième Croisade.

Hugues X de Lusignan est obligé de partir en croisade.

Au passage à Avignon, le 9 avril 1248, une rixe a lieu entre les Croisés et les habitants de la ville, Hugues Ier de Châtillon-Saint-Pol y est tué.

Il est inhumé dans le chœur de l'abbaye de Pont-aux-Dames en Seine-et-Marne.

Les 50 Chevaliers qui l'accompagnent arrêtent pour la plupart leur Croisade et rentrent dans leur domaine.

Guy II de Châtillon-Saint-Pol devient Comte de Saint-Pol et de Blois sous le nom de Guy Ier de Blois.

Saint-Louis s'embarque à Aigues-Mortes le 28 août 1248 pour l'Égypte avec son frère Charles Ier d'Anjou.

Il emmène sa femme Marguerite de Provence.

Les armes de Jean Ier d'Aumont figurent à la salle des Croisades au palais de Versailles

Après leur soumission à Saint-Louis, beaucoup de seigneurs méridionaux essaient de se racheter, à l'exemple, d'Olivier de Termes et Raymond II Trencavel, en accompagnant le roi de France en Terre Sainte.

Les croisés abordent à Chypre en août 1248.

Henri Ier de Lusignan accueille Saint-Louis et la septième croisade, qui hivernera à Chypre jusqu'à mai 1249.



Mort de Raymond II Trencavel

Raymond II Trencavel meurt vers 1267.

Son fils Roger apparaît sous le titre de Roger Trencavel, vicomte de Béziers.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !