Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 886 - le dernier en 936



Mariage de Richard le Justicier avec Adélaïde de Bourgogne

Richard le Justicier Comte d'Auxerre et de Nevers

Richard le Justicier épouse en 886 Adélaïde de Bourgogne ou d'Auxerre, fille du Conrad II d'Auxerre et de Waltrade de Wormsgau.

Leurs enfants sont :

Adélaïde apporte dans sa dot le comté d'Auxerre.

Richard le Justicier devient Comte de Nevers.

Richard le Justicier prend possession de l'abbatiat laïc de l'abbaye de Saint-Germain d'Auxerre.

Adélaïde de Bourgogne est la sœur de Rodolphe Ier de Bourgogne.



Naissance de Raoul Ier de France

Rodolphe ou Raoul de Ier France naît en 890, fils de Richard le Justicier et d'Adélaïde de Bourgogne.



Mariage de Robert Ier de France avec Béatrice de Vermandois

Robert Ier de France épouse en 893 ou 894 Béatrice de Vermandois. Leurs enfants sont :



Mariage de Boson VI d'Arles avec Willa II de Bourgogne

Boson VI d'Arles épouse en 912 Willa II de Bourgogne, fille de Rodolphe Ier de Bourgogne et de Willa Ire de Bourgogne. Leurs enfants sont :


Blason des Ducs de Bourgogne

Mort de Richard le Justicier

Raoul Ier de France Duc de Bourgogne Tranjurane

Raoul Ier de France Comte d'Auxerre, d'Autun et d'Avallon

Hugues le Noir Archicomte de Haute-Bourgogne

Richard le Justicier meurt à Auxerre le 1er novembre 921. Il est inhumé dans l'abbaye de Sainte-Colombe de Sens.

Sur son lit de mort, à l'évêque qui l'exhorte à demander pardon à Dieu d'avoir versé tant de sang humain, il lui répondit :

Quand j'ai fait mourir un brigand, j'ai sauvé la vie aux honnêtes gens, la mort d'un seul ayant empêché ses complices de faire plus de mal".

La disparition du Duc Richard est ressentie comme une grande perte pour toute la Bourgogne.

En 921, Raoul Ier de France succède à son père et devient Duc de Bourgogne Tranjurane sous le nom de Rodolphe II. Il devient également Comte d'Auxerre, d'Autun, de Sens et d'Avallon et Abbé laïc de Saint-Germain d'Auxerre et de Sainte-Colombe de Sens.

Hugues le Noir, autre fils de Richard le Justicier, est implanté de l'autre côté de la Saône comme Archicomte sur la Haute-Bourgogne et titulaire du Lyonnais.

Boson, autre fils de Richard le Justicier, est implanté en Lorraine.


Robert Ier de France

Haganon titulaire des bénéfices de l'abbaye de Chelles

Mort d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne

Déposition de Charles III le Simple

Robert Ier de France Roi de France

Charles III le Simple est impuissant contre les dynasties féodales qui se constituent, à l'abri des nombreux donjons.

En 922, Charles III le Simple retire à Rothilde de France les bénéfices d'Abbesse de Chelles. Il les donne à son favori Haganon.

Jamais un roi n'avait auparavant privé un de ses fidèles de ses honneurs, sauf en cas de trahison.

Cet outrage rejaillit sur l'entourage de Rothilde de France, notamment sur Hugues Ier du Maine, son fils, et Hugues le Grand, son gendre, les poussant à la révolte

Robert Ier de France, Duc des Francs, se met à la tête des seigneurs et du Clergé de France contre Charles III le Simple.

Participent à cette révolte :

Hérivée, Archevêque de Reims, et tous les vassaux de la seigneurie ecclésiastique de Reims prennent les armes pour la famille capétienne.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne est Prisonnier à Paris en 922 comme rebelle contre Robert Ier, roi de France.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne est révoqué en 922 de son titre honorifique d'archichancelier.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne inféode plusieurs terres de son Église à Eudes de Châtillon-sur-Marne, son frère : Châtillon-sur-Marne, Basoches,...

Hérivée de Châtillon-sur-Marne meurt à Reims le 2 juillet 922 sur son siège épiscopal.

Désormais les successeurs métropolitains d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne, renseignés sur l'attitude royale, ne viendront plus au secours du souverain.

Charles III le Simple se réfugie à Laon.

Charles III le Simple envahit les terres de l'archevêque de Reims, mais est forcé de se retirer devant Robert Ier de France et Raoul Ier de France, qui l'attaquent entre Épernay et Tours-sur-Marne.

Charles III le Simple se réfugie en Lorraine.

Robert Ier de France envoie son fils Hugues le Blanc avec une petite armée prêter appui à Giselbert, Duc de Lorraine, pour combattre Charles III le Simple en Lorraine.

Les Grands de Francie occidentale déposent Charles III le Simple.

Le 29 juin 922, ils offrent la couronne à Robert Ier de France, fils de Robert IV de Hesbaye et frère d'Eudes, en récompense de ses services.

Il est sacré à Saint-Remy de Reims le 30 juin 922 par Gautier, archevêque de Sens selon le rituel inauguré par Pépin III le Bref.

Èbles Manzer reste fidèle à Charles III le Simple.



Mariage de Raoul Ier de France avec Emma de France

Raoul Ier de France épouse en 923 Emma de France, fille de Robert Ier de France et de Béatrice de Vermandois.


Bataille de Soissons Raoul Ier Raoul Ier

Bataille de Soissons

Mort de Robert Ier Roi de France

Raoul Ier de France Roi de France

Charles III le Simple refuse la destitution et rassemble une armée considérable en Lorraine. Il rentre en France et marche sur Laon.

Robert Ier de France établit son camp près de Soissons, sur les bords de l'Aisne.

Charles III le Simple attaque Robert Ier de France à l'improviste, le dimanche 15 juin 923, et lui livre une bataille acharnée. Charles III le Simple fait preuve d'une grande bravoure.

Arnould Ier de Flandre soutient Charles III le Simple lors de la bataille de Soissons.

Robert Ier de France est tué.

La tradition raconte qu'il périt dans un duel légendaire, soit avec Charles III le Simple lui-même, soit avec le comte lorrain Fulbert, porte-étendard de l'armée carolingienne.

Mais Hugues le Grand, fils de Robert de France, aidé d'Herbert II de Vermandois, galvanise les soldats en montrant le cadavre de son père.

Malgré la mort de Robert Ier de France, Charles III le Simple est défait et est forcé de battre en retraite.

D'après Richer, qui était du parti des Carolingiens, les troupes françaises fortes de 20 000 hommes en perdent 11 000 et l'armée carolingienne au nombre de 10 000 en perdent 7 118.

Robert Ier de France est inhumé à Sainte-Colombe de Sens.

Les grands du royaume, ne voulant pas rendre la couronne à Charles III le Simple, choisissent pour roi Raoul Ier de France. Son beau-frère Hugues le Grand a refusé le titre de crainte d'abandonner ses comtés et de perdre ainsi son influence sur les grands.

Le 13 juillet 923, Raoul Ier de France est couronné Roi de France à Saint-Médard de Soissons, par l'archevêque Gautier de Sens. Raoul Ier de France conserve ses domaines bourguignons, mais également ses autres honneurs dans les provinces de Reims, Troyes, Laon et Berry qu'il administre en même temps que le royaume.

Pendant les premières années de son règne l'anarchie va régner dans tout le royaume. Malgré de réelles qualités, Raoul Ier de France va avoir du mal à se faire reconnaître comme roi par les grands vassaux.

Raoul Ier de France se bat contre le pillage des Vikings mais il intervient également en Lorraine et en Alsace à la demande de l'évêque de Metz.

Èbles Manzer reconnaît Raoul Ier de France.

Mais Guillaume le Jeune, héritier de Guillaume Ier le Pieux, refuse de le reconnaître.



Charles III le Simple prisonnier

Exil d'Edwige de Wessex et de Louis IV d'Outremer

Henri Ier l'Oiseleur Roi de Lotharingie

Charles III le Simple, devenu un roi sans couronne, appelle à la rescousse les Normands de Rollon et trouve refuge chez son vassal, Herbert II de Vermandois, Comte d'Omois. Mais ce dernier le fait prisonnier le 17 juillet 923 car sa sœur était l'épouse de Robert Ier de France.

Herbert II de Vermandois le garde prisonnier dans un premier temps à Château-Thierry

L'épouse de Charles III le Simple, Edwige de Wessex s'enfuit et trouve refuge en Angleterre avec son fils, le futur Louis IV d'Outremer (d'où son surnom).

En 923, la féodalité Lotharingienne offre la souveraineté de la Lotharingie au roi de Germanie Henri Ier l'Oiseleur.

Henri Ier l'Oiseleur entre en Lotharingie.

Gislebert II de Hainaut conduit les armées d'Henri Ier l'Oiseleur, contre Raoul Ier de France qui est obligé de lui céder le territoire.



Assemblée d'Autun

Hommage de Louis III l'Aveugle à Raoul Ier de France

Mariage de Boson avec Berthe de Toscane

Accord sur le comté de Lyon

Raoul Ier de France tient plusieurs assemblées, en 924, à Autun, à Chalon, pour neutraliser les seigneurs bourguignons, notamment Gilbert de Chalon-sur-Saône.

Lors de l'assemblée d'Autun, les grands du royaume sont présents :

Hugues d'Arles, régent du royaume de Provence, également présent à Autun, consent hommage au nom du roi Louis III l'Aveugle.

Boson, fils de Richard le Justicier, épouse en 924 Berthe de Toscane, nièce du régent Hugues d'Arles.

Ce mariage la scelle l'alliance entre les princes.

Un accord est passé entre Guillaume le Jeune, duc d'Aquitaine, et héritier de Guillaume Ier le Pieux, avec Raoul Ier de France, sur la possession du comté de Lyon. Hugues le Noir, exerce en toute intégrité ses fonctions sur ce comté.



Cession de l'Hiémois et du Bessin à Rollon

En 924, Raoul Ier de France est contraint de combattre sur les bords de l'Oise les Normands de Rollon venus suite à l'appel à la rescousse de Charles III le Simple. Poursuivi jusqu'en Normandie, Rollon demande à négocier la paix; en échange de l'arrêt des ses incursions dévastatrices, Rollon reçoit l'Hiémois et le Bessin.

Arnould Ier de Flandre soutient Raoul Ier de France contre Rollon.



Invasion des Normands de la Loire en Bourgogne

Bataille de Chalmont

Mort de Garnier de Sens Vicomte de Sens et Comte de Troyes

À l'automne 924, les Normands de la Loire pénètrent dans la Bourgogne du nord-ouest et pillent tout sur leur passage. Raoul Ier de France occupé sur la frontière Lorraine, ce sont les comtes Manassès II de Langres et Garnier de Sens qui leurs barrent la route.

Raoul Ier de France et Hugues le Grand arrivent en renfort, mais les Vikings réussissent à se sauver.

Le 6 décembre 924 à Chalmont, entre Milly-la-Forêt et Barbizon, Raoul Ier de France inflige une sévère défaite à Ragenold, le chef Viking qui s'était aventuré jusqu'en Bourgogne.

Garnier de Sens meurt au combat.



Mort de Séulf

Hugues de Vermandois Comte et Archevêque de Reims

Séulf meurt le 7 août 925.

Herbert II de Vermandois se sert de Charles III le Simple comme moyen de pression vis-à-vis de Raoul Ier de France et il obtient de ce dernier le siège archiépiscopal de Reims pour son fils Hugues de Vermandois. Hugues de Vermandois devient Comte et Archevêque de Reims en 925.



Bataille d'Eu

De 925 à 926, Raoul Ier de France combat les Normands.

Au cours de l'été 925, Raoul Ier de France réussit à rassembler une grande armée pour combattre les Normands qui ont une nouvelle fois rompu la paix. Avec l'aide d'Herbert II de Vermandois, d'Helgaud de Ponthieu, d'Arnoul Ier de Flandre et de son frère Adalolphe de Boulogne, Raoul Ier de France obtient à Eu une grande victoire qui fait de nombreuses victimes parmi l'envahisseur.



Bataille de Fauquembergues

Mort d'Helgaud III de Ponthieu Comte de Ponthieu et de Montreuil-sur-Mer et avoué de Saint-Riquier

Blessure de Raoul Ier

Herbouin II de Ponthieu Comte de Montreuil-sur-Mer et Abbé de Saint-Riquier

En 926, les Normands de Rollon mettent à mal l'ost de Raoul Ier de France à la bataille de Fauquembergues sur l'Aa, près de Thérouanne, entre Saint-Omer et Montreuil-sur-Mer.

Herbert II de Vermandois participe à cette bataille. Helgaud III de Ponthieu est tué. Raoul Ier de France est grièvement blessé et est contraint de fuir les combats et de regagner Laon.

Les vainqueurs ont le champ libre pour piller le pays jusqu'aux frontières de la Lorraine.

Herbouin II de Ponthieu devient Comte de Montreuil-sur-Mer et Abbé de Saint-Riquier.



Mort de Roger Ier de Laon

Roger II de Laon Comte de Laon

Roger Ier de Laon meurt en 926.

Herbert II de Vermandois revendique le comté de Laon pour Eudes de Vermandois. Raoul Ier de France refuse et investit Roger II de Laon du comté de Laon.



Rodolphe II de Bourgogne Vassal de Henri Ier l'Oiseleur

En 926, Henri Ier l'Oiseleur intervient dans le royaume bourguignon.

Henri Ier l'Oiseleur reconnaît à Rodolphe II de Bourgogne, les terres situées entre l'Aar et le Rhin, ainsi que le comté de Bâle.

En contrepartie il se fait remettre symboliquement la sainte Lance, insigne de la monarchie bourguignonne.

Cette alliance ressemble à un acte de vassalité, mais elle permet à Rodolphe II de Bourgogne de se protéger contre les ambitions de Raoul Ier de France.


Gisant de Rollon, dans la cathédrale de Rouen

Guillaume Ier Longue-Épée Jarl des Normands et Comte de Rouen

Mort de Rollon

Rollon associe au pouvoir son fils Guillaume Ier Longue-Épée en 927. Guillaume Ier Longue-Épée prête serment au roi de France, Raoul Ier de France.

Rollon meurt à Rouen ou à Eu à une date incertaine comprise entre 927 et 933. Il est inhumé dans la cathédrale de Rouen puis sa dépouille transféré à l'abbaye de Fécamp dans la seconde moitié du Xe siècle.

Guillaume Ier Longue-Épée poursuit la politique de restauration des monastères inaugurée par son père.

Les nombreuses possessions dont il les enrichit, ne font que développer leurs penchants mondains.

Il donne au Mont-Saint-Michel les villages de :



Mort de Louis III l'Aveugle

Hugues d'Arles Roi de Provence et de Bourgogne cisjurane

Boson de Toscane Comte d'Arles

Lyonnais, Viennois et Vivarais dans la dépendance du royaume des Francs

Louis III l'Aveugle meurt le 28 juin 928 à Vienne (Isère) sans enfant.

Hugues d'Arles succède à Louis III l'Aveugle sur le royaume de Provence, Bourgogne cisjurane en 928. Hugues d'Arles laisse le pouvoir effectif à Boson de Toscane, son frère, à qui il confère le titre de comte d'Arles. Hugues d'Arles est très occupé à se maintenir dans son royaume d'Italie, en combattant le marquis d'Ivrée, petit fils de Béranger de Frioul.

En 928, Raoul Ier de France s'intéresse au royaume de Provence ou Bourgogne Cisjurane, et à la mort de son cousin Louis III l'Aveugle, il rencontre Hugues d'Arles, Roi d'Italie Régent de la Provence. Ce dernier cède le Viennois à Raoul Ier de France qui lui-même le concède à Eudes, fils de Herbert II de Vermandois, afin d'éloigner ce dernier du domaine royal.



Herbert II de Vermandois Comte de Laon

Construction du château Gaillot à Laon

Destruction du château de Mortagne

En 928, Raoul Ier de France craint qu'Herbert II de Vermandois ne libère Charles III le Simple qu'il retient toujours prisonnier à Péronne.

Contre sa volonté initiale, Roger II de Laon doit donner Laon à Herbert II de Vermandois.

Herbert II de Vermandois construisit une citadelle, le château Gaillot, à Laon.

Roger II de Laon, lésé de son comté, combat Herbert II de Vermandois, qui fait raser son château de Mortagne.



Guerre entre Raoul Ier de France et Herbert II de Vermandois

En 929, la guerre reprend entre Raoul Ier de France et Herbert II de Vermandois. Le roi octroie alors le Viennois, à Charles-Constantin de Vienne.



Mort de Charles III le Simple

Le Berry retiré à Èbles Manzer

Après 6 années de captivité, Charles III le Simple meurt à Péronne le 7 octobre 929.

Sa dépouille est inhumée en l'église Saint-Fursy de Péronne.

Après la mort de Charles III le Simple, le Roi Raoul Ier de France essaie de réduire le pouvoir d'Èbles Manzer. Il lui retire d'abord le Berry.



Victoire de Raoul Ier de France sur les Normands

Début 930, Raoul Ier de France bat une nouvelle fois les Normands.



Hommage de Guillaume Longue Epée à Raoul Ier de France

En 930, Raoul Ier de France reçoit l'hommage de Guillaume Longue Epée.



Conflit de Raoul Ier de France et Hugues le Grand contre Herbert II de Vermandois

En 930, Herbert II de Vermandois s'empare du château de Vitry-en-Perthois appartenant à Boson, frère cadet de Raoul Ier de France. Ce dernier s'allie alors avec son beau-frère Hugues le Grand pour combattre Herbert II de Vermandois.



Charles-Constantin de Vienne Comte de Vienne

Suzeraineté de Raoul Ier de France sur le Viennois

La ville de Vienne est tenue par Charles-Constantin dès 931.

Raoul Ier de France se rend en 931 à Vienne, et reçoit l'hommage de son cousin, Charles-Constantin de Vienne. Le Lyonnais, le Viennois et le Vivarais entrent dans la dépendance du royaume des Francs.



Prise de Reims et Laon par Raoul Ier de France

Déposition d'Hugues de Vermandois comme Archevêque

Artaud de Reims Archevêque de Reims

En 931, Artald ou Artauld ou Artaud de Reims est moine.

Ses parents ne sont pas connus,

En 931, Raoul Ier de France et Hugues le Grand reprennent à Herbert II de Vermandois, les villes de Reims et Laon qu'il a occupé.

Ils chassent Hugues de Vermandois, Archevêque de Reims, fils d'Herbert II de Vermandois.

Raoul Ier de France nomme Artaud de Reims Archevêque de Reims.

En 931, Herbert II de Vermandois se rapproche d'Henri Ier l'Oiseleur.

Herbert II de Vermandois est obligé dans un premier temps de rendre :

Recevant de l'aide d'Henri Ier l'Oiseleur, Herbert II de Vermandois ravage la région autour de Reims et de Laon.



Confiscation du château d'Avallon par la reine Emma

Entre 931 et 932, Raoul Ier de France doit lutter contre Gilbert de Chalon-sur-Saône et Richard de Sens qui sont en révolte. L'origine du conflit tient à la confiscation du château d'Avallon, tenu par Gilbert, par la reine Emma de France.



Raymond III Pons Duc d'Aquitaine et Comte d'Auvergne

En 932 ou 934, Raoul Ier de France transfère le titre de Duc d'Aquitaine et le Comté d'Auvergne à Raymond III Pons Comte de Toulouse.

En outre le territoire de la Marche qui dépendait des Seigneurs de Charroux, vassaux d'Èbles, est transformé en Comté indépendant.

Èbles subit sans broncher ces provocations et préfère se consacrer à la gestion et l'unification du Poitou.

Raymond III Pons annexe la Septimanie et étend sa suzeraineté sur l'Albigeois, le Rouergue et le Quercy.



Hommage Loup-Aznar de Comminges à Raoul Ier de France

Loup-Aznar de Comminges rend hommage à Raoul Ier de France en 932.



Hommage de Guillaume Ier Longue-Épée à Raoul Ier de France pour le Cotentin et l'Avranchin

Guillaume Ier Longue-Épée rend alors hommage en 933 à Raoul Ier de France pour "la terre des Bretons située sur le rivage de la mer", c'est-à-dire le Cotentin qui avait été cédé aux Bretons par le traité de Compiègne en 868, et que Guillaume vient de conquérir. Certaines monnaies sont alors frappées où Guillaume Ier Longue-Épée porte le titre de "Duc des Bretons".

Guillaume Ier Longue-Épée n'a donc plus autant de raisons de défendre ses compatriotes vikings établis sur la Loire.



Occupation de Vienne par Raoul Ier de France

Raoul Ier de France occupe Vienne en 933.

Hugues d'Arles, Marquis de Provence, inquiet change de politique et se rapproche de Rodolphe II de Bourgogne.



Mort d'Emma de France

Mariage de Raoul Ier de France avec Berthe d'Italie

Emma de France meurt vers 934.

Veuf, Raoul Ier de France épouse vers 934 Berthe d'Italie.



Victoire de Raoul Ier de France sur les Hongrois

En 935, Raoul Ier de France met en déroute un autre envahisseur venu de l'Est, les Hongrois qui font leur apparition en Champagne et en Bourgogne. A partir de cette date, le royaume sera temporairement épargné des envahisseurs.



Accord entre Raoul Ier de France et Henri Ier l'Oiseleur

En 935, Raoul Ier de France rencontre Henri Ier l'Oiseleur pour signer un accord sur la Lotharingie, qui reste dans la mouvance du germanique.

Boson, frère de Raoul Ier de France, abbé laïc de Moyenmoutier et de Remiremont, et d'autres terres sur la Lorraine se soumet à Henri Ier l'Oiseleur.



Soumission de Herbert II de Vermandois à Raoul Ier de France

Herbert II de Vermandois se soumet à Raoul Ier de France en 935.

Raoul Ier de France rend à Herbert II de Vermandois ses domaines, sauf Reims, Château-Thierry et Laon.


Louis IV d'Outremer Louis IV d'Outremer

Mort de Raoul Ier de France

Louis IV d'Outremer Roi de Francie occidentale

Hugues le Grand Régent du Royaume de Francie occidentale

Hugues le Grand Duc des Francs

Raoul Ier de France multiplie les fiefs et réduit ainsi le domaine royal au comté de Laon.

Dans la consternation générale, Raoul Ier de France meurt le 15 janvier 936 (le 2 des ides) à Auxerre, atteint de pédiculose corporelle, "prolifération de poux, de morpions et de vermines sur tout le corps".

Il est inhumé dans l'église abbatiale de Sainte-Colombe près de Sens, à côté de son père.

La succession se dispute entre :

Hugues le Grand, fils de Robert Ier de France, ne souhaite toujours pas régner car il craint de perdre ses comtés de Neustrie.

Hugues le Grand fait accepter par les grands, la restauration carolingienne.

Il fait élire Louis IV d'Outremer, fils de Charles III le Simple.

Par cette élection, Hugues le Grand neutralise les ambitions d'Herbert II de Vermandois.

Le soutien normand se révèle décisif pour Louis IV d'Outremer.

Hugues le Grand accueille à Boulogne Louis IV d'Outremer qui était jusqu'alors auprès de son grand-père le roi de Wessex.

Le dimanche 19 juin 936, Louis IV d'Outremer est couronné et sacré Roi par Artaud de Reims, Archevêque de Reims, dans l'église abbatiale de Saint-Vincent de Laon, sa ville natale et place forte de la famille carolingienne.

Herbert II de Vermandois et Hugues le Grand rendent l'hommage au nouveau roi.

Louis IV d'Outremer concède à Hugues le Grand le titre pompeux de Duc des Francs (Francorum dux) et lui rétrocède ses possessions de Francie occidentale, ne conservant que les territoires entre Rhin et Meuse.

Les domaines propres du roi sont essentiellement la région de Laon.

Hugues le Grand, régent, règne sur la Francie Occidentale et la Bourgogne où Louis IV d'Outremer n'a aucune autorité.


Blason des Ducs de Bourgogne

Hugues le Noir Duc de Bourgogne et Comte d'Autun

Hugues le Grand co-duc de Bourgogne et Comte d'Auxerre

En 936, Raoul Ier de France n'ayant pas pas d'héritier direct, son frère, Hugues le Noir, hérite du duché de Bourgogne du Comte d'Autun, mais ne réclame pas la succession sur le royaume des Francs. L'épouse d'Hugues le Noir s'appelle Ermengarde.



Mariage de Raymond II de Rouergue avec Berthe d'Italie

Berthe d'Italie est veuve Raoul Ier de France.

Raymond II de Rouergue épouse vers 936 Berthe d'Italie, Comtesse d'Arles et d'Avignon. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !