Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1315 - le dernier en 1350



Mariage de Raoul Ier de Brienne avec Jeanne de Mello

Raoul Ier de Brienne, fils de Jean II de Brienne et de Jeanne de Guines, épouse en 1315 Jeanne de Mello.

Leurs enfants sont :



Mariage de Raoul II de Brienne avec Catherine de Savoie

Raoul II de Brienne épouse en 1340 Catherine de Savoie, fille de Louis II de Vaud et d'Isabelle de Chalon. Ils n'ont pas d'enfant.



Mort de Raoul Ier de Brienne

Raoul II de Brienne Connétable de France

Raoul II de Brienne Comte d'Eu et de Guînes

Raoul Ier de Brienne meurt, selon le calendrier de l'époque, le 19 janvier 1344 (selon le calendrier actuel le 19 janvier 1345 ramenant le premier jour de l'année de Pâques au 1er janvier).

Raoul II de Brienne succède à son père dans ses comtés d'Eu et de Guînes.

Raoul II de Brienne est fait Connétable de France en 1344 par Philippe VI de Valois.



Liaison de Raoul II de Brienne

Raoul II de Brienne a une liaison en 1345. Leur enfant est :



Débarquement d'Édouard III d'Angleterre dans le Cotentin

Siège de Caen

Raoul II de Brienne Prisonnier

Jean II de Melun Prisonnier

Début de la guerre de Cent Ans

Édouard III d'Angleterre réunit un millier de navires dans la rade de Portsmouth et met à la voile pour Bordeaux le 7 juillet 1346.

Jeanne-Louise de Belleville aide à maintenir la Manche libre de navires de guerre français.

Mais la tempête rejette la flotte sur la côte de Cornouailles et c'est finalement dans le Cotentin, sur la plage de Saint-Vaast-la-Hougue, que débarquent ses 20 000 soldats le 12 juillet 1346.

Cette armée, menée par le duc de Kent, bouscule sans mal les premières résistances. Robert VIII Bertrand de Bricquebec tente en vain de résister à l'armée anglaise.

À l'été 1346, Louis II de Sancerre aurait été à Harfleur et à Caen sous les ordres du connétable de France, Raoul II de Brienne.

Lors du siège de Caen, Raoul II de Brienne et Jean II de Melun sont fait prisonniers par les forces anglaises de Thomas Ier Holland.

Le duc de Kent s'empare de Caen qu'elle met au pillage.

Le Roi de France Philippe VI de Valois ne tarde pas à mobiliser ses troupes. À la tête de 50 000 hommes, il se dispose à aller à la rencontre de l'assaillant.

Les troupes d'Édouard III d'Angleterre incendient Nanterre. L'église Saint-Maurice de Nanterre est détruite.

Édouard III d'Angleterre, ne se souciant pas d'attendre Philippe VI de Valois, traverse la Seine à Poissy, contourne Paris et remonte en direction des Flandres où il bénéficie d'appuis nombreux parmi les habitants des villes.

L'abbaye Joyenval est incendiée lors de la chevauchée d'Édouard III d'Angleterre.

La guerre de Cent Ans commence.

Des travaux de défense sont effectués au château de Caen après la prise de la ville :



Mort de Raoul II de Brienne

Rattachement du Comté de Guînes au domaine royal

Jean d'Artois Comté d'Eu

En automne 1350, Raoul II de Brienne, prisonnier en Angleterre, est autorisé à rentrer en France afin qu'il puisse réunir la somme de 60 000 écus d'or pour payer sa rançon.

Le domaine Raoul II de Brienne a façade maritime à l'ouest et est partagé entre plusieurs royaumes : France, Angleterre et Irlande.

Le transport maritime est, à l'époque, plus performant que le transport terrestre.

La manche constitue une intense zone d'échange.

Les seigneurs dont les possessions sont dans le bassin de la Seine peuvent facilement commercer avec Paris.

Les autres seigneurs ayant des possessions sur la façade maritime ouest, dont Raoul II de Brienne, ont économiquement intérêt à soutenir l'Angleterre.

Aussitôt son arrivée à Paris, de mauvaises langues prétendent que le connétable aurait été libéré parce qu'il aurait rendu hommage à Édouard III d'Angleterre en lui cédant sa forteresse de Guînes, place forte sur le détroit du Pas-de-Calais.

Il semble qu'il ait négocié sa libération contre l'engagement de reconnaitre Édouard III comme Roi de France et que le Jean II le Bon en ai eu connaissance par l'interception de courriers à destination du souverain anglais.

Jean II le Bon ne souhaite pas que cela s'ébruite car cela remettrait en avant les problèmes de droits d'Édouard III d'Angleterre à la couronne.

Jean II le Bon fait arrêter Raoul II de Brienne et enfermer dans un cachot du Louvre le 6 novembre 1350.

Le 19 novembre 1350, Raoul II de Brienne est emmené devant l'hôtel de Nesle où, sans avoir eu de procès, il meurt décapité.

Son corps est porté aux Augustins, et enterré hors des murs du cloître.

Ses biens sont confisqués.

Le château de Jarnac et la cinquième partie des revenus des terres de Jarnac et de Châteauneuf sont confisquées et deviennent la propriété du roi de France.

On trouve encore de nos jours l'île du Quint, appellation ayant pour origine la confiscation faite par Jean II le Bon.

Jean II le Bon rattache le comté de Guînes au domaine royal et donne le comté d'Eu à Jean d'Artois, fils de Robert III.

Personne ne connaîtra jamais les vrais raisons de cette exécution.

L'opacité sur les raisons de cette exécution laisse place aux rumeurs: il se dit que le connétable a été exécuté parce qu'il entretenait une liaison avec feu la reine Bonne de Luxembourg, ce qui permettrait de discréditer les futurs Valois en instituant un doute sur leur hérédité et donc leur légitimité.

L'émotion est vive, Raoul de Brienne a de nombreux soutiens qui se rangent alors dans le camp de Charles II le Mauvais :

Au lendemain du meurtre de Raoul II de Brienne, Charles II le Mauvais écrit au duc de Lancastre : Tous les Nobles de Normandie sont passées avec moi à mort à vie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !