Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 513 - le dernier en 610



Naissance de Radegonde de Thuringe

Radégonde (en allemand Radegunden) ou Radegonde de Thuringe ou de Poitiers naît en Thuringe vers 513 ou 519, fille de Berthaire de Thuringe, Roi de Tongres une partie de la Thuringe.



Mort de Badéric de Thuringe

Hermenfrid de Thuringe subit l'influence néfaste de son épouse, Amalabergue qui n'a de cesse de l'inciter à s'arroger seul la puissance et le pouvoir en Thuringe.

Hermenfrid de Thuringe envoie un émissaire à Thierry Ier de Francie, Roi d'Austrasie, afin de lui proposer une action militaire commune en échange d'une moitié du territoire thuringien.

Badéric de Thuringe regroupe, courageusement mais sans grand espoir, ses grands vassaux les plus fidèles.

Badéric de Thuringe est vaincu puis décapité par ses vainqueurs en 529.

Hermenfrid de Thuringe tarde à remettre à Thierry Ier de Francie les terres promises, sachant que, tant qu'il aura le soutien de Théodoric Ier d'Ostrogothie, son oncle par alliance, le Franc ne tentera aucune action punitive.

Radegonde de Thuringe est emmenée à l'âge de 3 ans à la cour d'Hermenfrid de Thuringe.


Expansion de l'empire franc Offensives franques Clotaire Ier obtient les deux enfants de Berthaire

Bataille le long de la rivière Unstrut

Annexion de la Thuringe par Thierry Ier de Francie

Fuite Amalabergue à Constantinople

Partage du Butin entre Thierry Ier de Francie et Clotaire Ier

Mort de Hermenfrid de Thuringe

Théodoric Ier d'Ostrogothie, Roi des Ostrogoths, étant mort, Thierry Ier de Francie peut agir sans crainte de devoir faire face à un ennemi puissant. Il propose donc à son frère, Clotaire Ier, roi de Neustrie, une alliance en échange d'une part du butin.

En 531, une formidable armée franque se met en marche vers la Thuringe.

Pour pallier l'insuffisance de ses troupes, Hermenfrid de Thuringe fait creuser des fossés destinés à faire obstacle à la cavalerie ennemie. Le piège fonctionne mais les Francs réussissent à percer la défense des Thuringiens.

Contraints de se replier sur les rives de l'Unstrut, ceux-ci sont rattrapés par les hommes de Thierry et de Clotaire, et sauvagement massacrés.

Il s'en est suivi la destruction et l'annexion du premier royaume de Thuringe médiéval par l'empire des Francs.

Dans le "Decem Libri"Grégoire de Tours rapporte que :

la rivière fut remplie d'un tel monceau de cadavres que les Francs la traversèrent en marchant sur eux comme sur un pont.

Amalabergue, épouse d'Hermenfrid de Thuringe, s'enfuit à Constantinople. Hermenfrid de Thuringe se cache.

C'est tout juste si, lors du partage du butin, les deux frères n'en viennent pas aux mains. Clotaire Ier obtient notamment les deux enfants de Berthaire de Thuringe :

Faute de trouver un terrain d'entente avec son frère, Thierry Ier de Francie décide de négocier avec Hermenfrid de Thuringe, dont il a découvert la retraite.

Convoqué à Tolbiac, le Thuringien est accueilli en ami. Mais, lors d'une promenade sur les remparts, Thierry Ier de Francie le précipite dans le vide. La Thuringe, royaume germain, jusqu'à l'Elbe et la Saale est ainsi conquis par Thierry Ier de Francie.

Radegonde de Thuringe est emmenée en France, à Saint-Quentin, puis à Athies-en-Vermandois. Ingonde de Thuringe donne à Radegonde une éducation très religieuse.



Mort d'Ingonde de Thuringe

Mariage de Clotaire Ier avec Radegonde de Thuringe

Mort d'Amalafroy

Ingonde de Germanie meurt en 536 en 538.

Clotaire Ier veut alors épouser Radegonde de Thuringe à Vitry-en-Artois. Elle tente d'abord de s'enfuir dans les alentours de Péronne. Rattrapée, elle doit se résoudre à la cérémonie, présidée par l'évêque Saint Médard, à Soissons.

Radegonde de Thuringe se détache des préoccupations mondaines pour mener une vie pieuse et charitable auprès des pauvres.

Clotaire Ier massacre Amalafroy, frère de Radegonde de Thuringe.

Elle est de plus en plus attirée par une vie de prière, alors que Clotaire Ier la veut toujours comme épouse et comme reine.



Fondation du monastère Sainte-Croix de Poitiers

Consacrée diaconesse par saint Médard, Radegonde de Thuringe fait un pèlerinage à Tours sur le tombeau de saint Martin. Radegonde demande ensuite conseil à saint Jean de Chinon qui vit dans un ermitage troglodyte toujours existant au-dessus de la ville. Radegonde se rend ensuite sur la terre de Saix que Clotaire Ier lui a donnée et y fonde un oratoire et un hospice où elle s'occupe elle-même des malades : c'était un des premiers hospices organisé en France.

Mais Clotaire Ier, qui avait d'abord accepté la vocation de la reine, change d'avis. Il envoie une troupe à Saix pour la ramener à la cour. Lorsque les soldats arrivent en vue de Saix, Radegonde s'enfuit vers le Sud à travers un champ d'avoine que des ouvriers achèvent de semer. La reine fait instantanément pousser l'avoine pour s'y cacher. Questionnés par les poursuivants, les moissonneurs, peuvent affirmer qu'ils n'ont vu personne dans le champ depuis le temps où cette avoine a été semée.

À partir de ce moment, Clotaire Ier lui laisse suivre son chemin vers une vie consacrée à la religion.

Radegonde de Thuringe va à Poitiers où elle fonde le monastère Notre-Dame (devenu depuis Sainte-Croix).

Avec Agnès, sa sœur spirituelle qu'elle choisit comme future abbesse du monastère, et Venance Fortunat, poète italien biographe de Radegonde, qui devient évêque de Poitiers, elle va en Arles pour se renseigner sur la règle de saint Césaire et l'adopter.

Le 25 octobre 552 ou 553, Radegonde de Thuringe entre dans le monastère Notre-Dame accompagnée de nombreuses jeunes filles, en présence d'une grande foule. Elle donna à ses compagnes une règle stricte. Elle se place sous la protection du Saint-Siège, pour être libre du pouvoir épiscopal.

Radegonde de Thuringe en rassemble un grand nombre de reliques qui seraient toujours au monastère Sainte-Croix, dont un fragment de la croix du Christ, qu'elle avait demandé et obtenu auprès de l'empereur Justin II. C'est à l'occasion de l'arrivée à Poitiers de cette insigne relique que saint Venance-Fortunat a composé l'hymne "Vexilla regis prodeunt".

Radegonde de Thuringe a le reste de sa vie une grande influence sur les grands de son époque, notamment Sigebert, successeur de Clotaire.



Mort de Radegonde de Thuringe

Radegonde de Thuringe meurt à Poitiers le 13 août 587, à 68 ans, dans le monastère Notre-Dame. Elle est inhumée dans l'église Sainte-Marie-hors-les-murs (aujourd'hui Sainte-Radegone) à Poitiers.

Pendant les invasions normandes, sa dépouille fut emmenée à Saint-Benoît-de-Quincay, puis ramenée à Poitiers en 868. De nombreux miracles lui sont attribués, ce qui attira de nombreux pèlerins. Elle fut déclarée Sainte peu de temps après sa mort.



Fondation du couvent du vallon de Combeau

Le couvent du vallon de Combeau dans la Drome est fondé en 610 par Meltride, envoyée de Poitiers par Radegonde de Thuringe.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !