Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



4 événements affichés, le premier en 116 - le dernier en 261



Conquêtes de la Mésopotamie

En 116, avec l'ambition de reconquérir l'empire d'Alexandre, Trajan lance une grande offensive et conquiert l'ensemble de la Mésopotamie, y compris Ctésiphon, la capitale construite en face de Séleucie du Tigre, près de l'actuelle Bagdad.

Il dompte toutes les nations qui habitaient entre les fleuves fameux de l'Indus et de l'Euphrate, et obligea Cosroïs, roi des Perses, à lui donner des otages.

L'empereur parvient jusqu'à l'embouchure du Tigre. Pendant une brève période, Rome possède une ouverture sur le golfe Persique.

L'Assyrie, l'Arménie et la Mésopotamie deviennent province romaine tandis que le royaume Parthe est placé sous suzeraineté romaine.

En 116, ces pays se révoltent et Trajan étant trop vieux pour aller guerroyer sur place confie cette mission à un de ses généraux Lucius Quietus qui ne parvient pas à venir à bout durablement des révoltes.

En 117, l'armée de Trajan ne parvient pas à prendre Hatra, cité du désert. Trajan est finalement contraint d'arrêter les opérations et de lever le siège, car la situation des assiégeants ne cesse de se dégrader.

La campagne se termine par une difficile retraite car une révolte juive (judéo-chrétiennes, christo-judaïques) très grave éclate sur ses arrières.



Macrien, Quietus, Macrien Junius Empereurs

À l'instigation du préfet du Prétoire Ballista, les légions de l'armée d'Orient acclament T. Fulvius Macrianus dit Macrien Empereur à Ephèse en 260. Il accepte le trône et décide de le partager avec ses 2 fils qu'il élève au rang de co-empereur :



Marche de Macrien sur Rome

Ancien ministre des finances de Valérien, Macrien dispose de considérables ressources financières, d'or en quantité suffisante pour fléchir les consciences les plus loyales. Il est à la tête de troupes victorieuses, au moral d'acier.

Toutes les provinces orientales de l'Empire reconnaissent son autorité, à l'exception du petit royaume de Palmyre.

Odenath considérait Gallien comme unique empereur romain car il représentait un suzerain beaucoup moins encombrant que les Macriens, père et fils.

Macrien gagne à sa cause Émilien (ne pas confondre avec l'empereur du même nom) le préfet de la si fertile province d'Égypte. Son ralliement assure un ravitaillement abondant et bon marché aux soldats de Macrien.

Macrien décide alors de renverser l'empereur Gallien. Accompagné de son fils aîné Macrien Junius, ils partent vers le Nord et marche sur Rome à la tête de la plus grande partie de leur armée.

En son absence, son autre fils Quietus est chargé de gouverner l'Orient avec l'aide du Préfet du Prétoire Ballista Callistus et de maigres troupes.



Mort de Quietus et Ballista Callistus

Après s'être concerté avec l'empereur Gallien, Odenath attaque Quietus et Ballista et leurs faibles troupes. Il leur inflige une grave défaite.

Quietus se replie alors dans la ville d'Émèse. Il y est assiégé par Odenath et est tué ainsi que Ballista Callistus (tué par la foule ou exécuté sur l'ordre du roi de Palmyre ?).


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !