Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



19 événements affichés, le premier en -318 - le dernier en -272



Naissance de Pyrrhus Ier

Pyrrhos ou Pyrrhus Ier, dit le Roux, naît en Illyrie vers 318 avant Jésus-Christ, fils d'Éacide, Roi d'Épire.

Pyrrhus Ier prétend descendre d'Achille et était un parent éloigné d'Alexandre le Grand.



Pyrrhus Ier Hêgemôn d'Épire

À 12 ans, Pyrrhus Ier est rétabli par Glaucias et devient Hêgemôn d'Épire en 306 avant Jésus-Christ.



Pyrrhus Ier dépossédé de son royaume

En 302 avant Jésus-Christ, Pyrrhus Ier est de nouveau dépossédé de son royaume par son cousin Néoptolème.


Royaumes des diadoques en 301 avant Jésus-Christ

Bataille d'Ipsos

Mort d'Antigone le Borgne

Partage du royaume d'Antigone le Borgne

Prise de la Cilicie

En 301 avant Jésus-Christ, Séleucos Ier Nicator parvient à regrouper ses forces avec celles de Lysimaque en Phrygie.

Bloqué en Cœlé-Syrie, Ptolémée Ier Sôter ne peut joindre ses forces.

Antigone le Borgne est obligé de rappeler de Grèce Démétrios Ier Poliorcète, bien qu'il y ait encore remporté succès sur succès.

Pyrrhus Ier combat auprès d'Antigone le Borgne et de Démétrios Ier Poliorcète et s'annonce comme un grand capitaine.

Antiochos, fils de Séleucos Ier Nicator, est présent à Ipsos.

Les 500 éléphants reçus par le traité avec Chandragupta Maurya permettent à Séleucos Ier Nicator d'isoler Démétrios Ier Poliorcète.

Les forces coalisées remporter une victoire décisive sur l'armée d'Antigone le Borgne à la bataille d'Ipsos en Phrygie.

Antigone le Borgne meurt frappé par un javelot.

Démétrios Ier Poliorcète en fuite rejoint sa flotte encore puissante.

Le royaume d'Antigone le Borgne est partagé :

Démétrios Ier Poliorcète, qui réussit à sortir vivant des combats, obtient quelques places fortes, notamment en Phénicie.

Séleucos Ier Nicator et Ptolémée Ier Sôter sont alors les diadoques les plus puissants mais la grande Alliance ne durera pas.

Les alliés de Ptolémée Ier Sôter refusent de lui donner la Cœlé-Syrie, qui sera désormais l'enjeu d'une dispute permanente entre Lagides et Séleucides durant les 6 guerres de Syrie.

Séleucos Ier Nicator choisit alors de s'allier à Démétrios Ier Poliorcète et celui-ci, fort de cette nouvelle alliance choisit de s'emparer de la Cilicie, alors aux mains de Pleistarchos, un frère de Cassandre de Macédoine.

Cassandre de Macédoine en profite pour jouer les médiateurs et offre la Cilicie à Démétrios Ier Poliorcète en échange de l'assurance de ne pas le voir envahir la Grèce.

Cette assurance le renforce considérablement dans sa position de roi de Macédoine.



Pyrrhus Ier otage en Égypte

Après la bataille d'Ipsos, Pyrrhus Ier est amené comme otage en Égypte.



Mariage de Pyrrhus Ier avec Antigoné

Pyrrhus Ier hêgemôn d'Épire

Pyrrhus Ier s'attire les bonnes grâces du pharaon Ptolémée Ier Sôter qui, en 297 avant Jésus-Christ, lui accorde la main de sa fille.

Pyrrhus Ier épouse Antigoné, fille de Bérénice Ire et de Philippe.

Il lui donne l'appui nécessaire pour reconquérir son royaume d'Épire

Néoptolème doit partager le pouvoir avec lui.

Pyrrhus Ier devient Roi des Molosses et hêgemôn d'Épire à partir de 297 avant Jésus-Christ.



Mort de Philippe IV de Macédoine

Antipater II Étesias Roi de Macédoine

Alexandre V de Macédoine Roi de Macédoine

Mort de Thessalonique

Philippe IV de Macédoine meurt en 296 avant Jésus-Christ.

Antipater II Étesias et Alexandre V de Macédoine.se partagent le trône de Macédoine sous la régence de leur mère Thessalonique

Alexandre V de Macédoine reçoit la partie ouest du royaume (à l'ouest du fleuve Axios, actuel Vardar).

L'héritage paternel est disputé par les deux frères.

Antipater II Étesias fait assassiner Thessalonique, leur mère, au prétexte qu'elle a favorisé Alexandre V de Macédoine dans le partage.

Face aux visées d'Antipater II Étesias son frère, Alexandre V de Macédoine appelle à son secours Pyrrhus Ier d'Épire, et Démétrios Ier Poliorcète.

Pyrrhus intervient rapidement, rétablit la situation au profit d'Alexandre V de Macédoine (on retrouve le partage initial) et pour prix de son intervention se fait céder d'importantes provinces frontalières de son royaume.



Mort de Phila

Phila se suicide en 288 avant Jésus-Christ après le ralliement des Macédoniens à Pyrrhus Ier.



Occupation de la Macédoine par Lysimaque

Pyrrhus Ier d'Épire Roi de Macédoine

En 288 avant Jésus-Christ, Lysimaque reprend la lutte contre Démétrios Ier Poliorcète et s'empare de la Macédoine avec l'aide de Pyrrhus Ier d'Épire.

Lysimaque laisse pour le moment le trône à Pyrrhus Ier d'Épire.

Lysimaque forme une alliance avec Ptolémée II Philadelphe.



Pyrrhus Ier d'Épire Roi de Macédoine

Pyrrhus Ier d'Épire chasse Démétrios Ier Poliorcète de Macédoine en 287 avant Jésus-Christ,



Lysimaque Roi de Macédoine

En 285 avant Jésus-Christ, ambitionnant de régner du Taurus à la Macédoine, Lysimaque défait Pyrrhus Ier d'Épire et se fait proclamer Roi de Macédoine.



Pyrrhus Ier au secours de Tarente

Rome s'étend vers la Grande Grèce.

En 281 avant Jésus-Christ, la colonie dorienne de Tarente appelle à son secours Pyrrhus qui est tenté par la riche Sicile.



Mort de Séleucos Ier Nicator

Désireux de régner sur la Macédoine, Séleucos Ier Nicator traverse l'Hellespont, marche contre la Macédoine.

Séleucos Ier Nicator meurt près de Lysimacheia (en Chersonèse de Thrace) en 280 avant Jésus-Christ assassiné sur ordre de Ptolémée Kéraunos.

Ultime survivant des Diadoques, Séleucos Ier Nicator laisse l'Empire d'Alexandre entre les mains des Épigones.

Ptolémée Kéraunos s'allie avec Pyrrhus Ier d'Épire et parvient à repousser les assauts d'Antigone II Gonatas.



Bataille de Héraclée en Lucanie

Au printemps 280 avant Jésus-Christ, Pyrrhus Ier débarque avec une armée de 25 000 hommes dont 3 000 cavaliers et 2 000 archers ainsi que 20 éléphants. Cette armée plus moderne que toutes celles d'Italie, remporte la victoire à Héraclée en Lucanie contre les Romains deux fois plus nombreux, conduits par Publius Laverius Laevinius.Les Romains sont épouvantés à la vue des éléphants.

Mais Pyrrhus subit des pertes importantes et alors qu'il comptait sur un soutien des Latins seuls quelques Samnites et Lucaniens l'ont rejoint.



Bataille d'Ausculum

En 279 avant Jésus-Christ, à Ausculum, les Romains emmenés par Publius Dentius Mus, tentent d'utiliser le terrain pour annuler l'impact de la cavalerie et des éléphants. Mais Pyrrhus Ier d'Épire reste maître du champ de bataille.

Ses pertes sont telles qu'il fait des offres de paix aux Romains qui sont refusées.

Sa diplomatie n'est pas efficace, Carthage se montre hostile et renouvelle l'alliance avec Rome.

De la réflexion amère du roi Pyrrhus "Encore une victoire comme celle-ci et je suis perdu !" nous vient l'expression de "victoire à la Pyrrhus" pour désigner un vain succès.



Pyrrhus Ier d'Épire en Sicile

En 278 avant Jésus-Christ, Pyrrhus Ier d'Épire débarque avec la moitié de ses troupes en Sicile.

A Syracuse, toujours sous la pression punique, on se montre plus favorable à ce fin tacticien qu'à Tarente et Pyrrhus repousse l'armée carthaginoise jusqu'à l'extrémité occidentale de l'île.

Carthage lui offre beaucoup d'or pour qu'il quitte la Sicile mais il refuse.



Bataille de Bénévent

Pyrrhus Ier mécontente les habitants Grecs de l'île qui le forcent à rembarquer.

Pyrrhus est rappelé en Italie par ses alliés Samnites en difficulté.

Les Carthaginois détruisent une partie de la flotte de Pyrrhus Ier et les Romains, conduits par Curius Dentatus, l'écrasent à Bénévent en 275 avant Jésus-Christ.



Retour en Grèce

En 274 avant Jésus-Christ, Pyrrhus Ier quitte finalement la péninsule italienne pour retourner en Grèce.

Dès le départ des armées de Pyrrhus, Carthage reconquiert une bonne partie des positions perdues en Sicile et contrôle le détroit de Messine.

Carthage, maintenant dominante en Sicile, Rome est très proche. Ces deux ambitions vont se heurter dans les Guerres Puniques.

Pyrrhus Ier reconstitue son armée et reconquiert l'Épire et la Macédoine, et rétablit Cléonymos sur le trône de Sparte.

Antigone II Gonatas doit se replier sur la côte, à Thessalonique, où mouille sa flotte.



Pillage de la nécropole royale d'Aigéai

Bataille d'Argos

Mort de Pyrrhus Ier

Alexandre II d'Épire Roi d'Épire

Pyrrhus Ier s'aliène rapidement les Macédoniens en laissant ses mercenaires galates piller la nécropole royale d'Aigéai.

Il quitte la Macédoine, laissé à la garde de son fils Ptolémée, pour aller guerroyer dans le Péloponnèse.

Antigone II Gonatas reprend vite l'offensive.

Antigone II Gonatas, battu une première fois par Ptolémée, finit par le chasser de Macédoine en 272 avant Jésus-Christ.

Antigone II Gonatas envoie des secours à Sparte menacée par Pyrrhus Ier.

Celui-ci renonce alors à prendre la cité et se replie vers le Nord et Argos où Antigone II Gonatas arrive avant lui, bien qu'ayant dû contourner par la mer les territoires de la Ligue étolienne qui lui est hostile.

En pénétrant de force dans la cité d'Argos, Pyrrhus Ier meurt en 272 avant Jésus-Christ tué par une tuile lancée de la main d'une vieille femme.

Selon Plutarque, interrogé sur sa succession, Pyrrhus Ier aurait répondu qu'il laisserait son royaume à celui de ses enfants dont l'épée serait la plus tranchante.

Alexandre II d'Épire, son fils, lui succède comme Roi d'Épire et doit abandonner pour un temps toute ambition sur la Grèce.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !