Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



3 événements affichés, le premier en -332 - le dernier en 1243



Prise de Tyr par Alexandre le Grand

Alexandre le Grand entame alors la conquête de la Phénicie.

En 332 avant Jésus-Christ, Alexandre le Grand fait le siège de Tyr. Carthage n'aide Tyr que pour le transport d'environ 70 000 non-combattants à l'abri ainsi que les trésors de la ville, ce qui est déjà une prouesse logistique.

Tyr offre une résistance obstinée, mais Alexandre le Grand prend la ville d'assaut en 332 avant Jésus-Christ après un siège de 7 mois.

Alexandre le Grand menace la délégation carthaginoise présente jusqu'à la fin avant de la remettre en liberté.

Inquiétée un moment par l'impérialisme macédonien, Carthage se sentait protégé par les déserts de Libye qu'une armée ne pouvait franchir sans une flotte d'accompagnement disposant de la supériorité maritime.

Carthage conclut une entente économique profitable avec la dynastie lagide qui domine l'Égypte, la Palestine et la Phénicie.



Baudouin de Bourcq Prisonnier

Eustache Ier de Grenier Connétable, Bailli du royaume de Jérusalem

Guermond Ier de Picquigny Régent du royaume de Jérusalem

Prise de Tyr

Baudouin de Bourcq parvient à redresser la situation.

Baudouin de Bourcq tente de délivrer Josselin II de Courtenay et Galéran du Puiset le 18 avril 1123.

Une cinquantaine d'Arméniens parviennent à s'emparer de la citadelle par ruse. Josselin II de Courtenay réussit à rejoindre Édesse, mais Baudouin de Bourcq et Galéran du Puiset sont repris.

Cela ne porte pas à conséquence, la présence franque étant déjà fortement enracinée en Syrie.

Le conseil nomme Eustache Ier de Grenier comme connétable et bailli du royaume de Jérusalem.

Guermond Ier de Picquigny est régent du royaume de Jérusalem de 1123 à 1124, durant la captivité de Baudouin de Bourcq.

Le connétable Eustache Ier Grenier réussit même à prendre la ville de Tyr.

Malgré plusieurs victoires, il ne peut s'emparer de la Syrie intérieure, les villes d'Alep et de Damas restant aux musulmans.



Prise de Tyr

Une lutte oppose les barons du royaume de Jérusalem et les partisans de l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen.

Philippe Ier de Montfort-Castres prend avec son cousin Balian d'Ibelin la tête du parti des barons.

Philippe Ier de Montfort-Castres prend la ville de Tyr, tenue par les impériaux, en 1243.

Jean de Jaffa prend part au siège Tyr.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !