Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 711 - le dernier en 711


Bataille de Guadalete

Conflit de Julien avec Rodrigue

Débarquement des berbères à Gibraltar

Prise de Cadix et d'Algésiras

Bataille de Guadalete ou Wadi Lakka

Bataille de Xérès

Mort de Rodrigue Roi des Wisigoths

En 711, Julien, chef wisigoth ou exarque byzantin en Afrique du Nord à Septem, vassal de Rodrigue ou Rodrigue mais aussi gouverneur d'Algésiras, partisan d'Agila II entre en conflit avec le roi Rodrigue qui aurait violé sa fille. Il prend contact avec le wali (gouverneur musulman) omeyyade de l'Ifriqya (le Maghreb) Musa ibn Nusair qui lui envoie un corps d'armée berbère commandé par un jeune chef, Tarik ibn Zyad ou Ziyâd. Les partisans d'Akhila sont loin de soupçonner les véritables intentions de conquête des Arabes. Leur demande d'aide pour récupérer le trône en échange d'un tribut va leur coûter cher.

Dans la nuit du 27 au 28 avril 711 un contingent 6 000 guerriers, essentiellement des Berbères, commandé par Tariq ibn Ziyad débarque en Espagne à Tarifa (Tarif). Il concentre ses troupes sur le Mont Calpé, un rocher qui prendra le nom de Gibraltar (Djebel al-Tarik, " la montagne de Tarik ").

Tariq ibn Ziyad prend Cadix et Algésiras (al Djezirah, l'Ile Verte, aujourd'hui reliée à la terre). Il y affronte victorieusement une première armée wisigothe commandée par Sancho, neveu de Rodrigue venu à sa rencontre.

Cette victoire permet à Tariq d'organiser une cavalerie qui lui faisait gravement défaut. De plus son armée est renforcée par 5 000 autres berbères envoyés par Musa, forte alors de 12 000 à 15 000 soldats.

Rodrigue, était alors occupé dans le nord de l'Espagne à combattre une rébellion des Vascons (Basques). Les nouvelles de l'invasion mettent deux et trois semaines à lui parvenir.

Rodrigue descend à marche forcée vers le sud. La crise que traverse le royaume wisigoth, avec des complots continus et des guerres fratricides, limite considérablement la marge de manœuvre de Rodrigue au moment de recruter une armée pour faire face à l'ennemi Il est obligé d'accepter l'aide intéressée des partisans d'Akhila, prêts à le trahir.

Il organise précipitamment dans le sud de l'Espagne, en Andalousie à Cordoue une armée de 40.000 hommes et part à la rencontre de Tariq qui tirant parti de l'impopularité des Wisigoths, avance vers l'intérieur des terres.

Le choc a eu lieu le 19 juillet 711. La rencontre est dite bataille de Wadi Lakka par les chroniqueurs arabes et bataille de Guadalete par les historiens espagnols. L'incertitude plane sur sa localisation exacte :

Pendant 2 jours les deux armées se mesurent dans des escarmouches sanglantes.

Des le début la bataille les fils de Witiza et ses partisans sèment la discorde dans les rangs des partisans de Rodrigue, en les trahissant, se retirant, et laissant dépourvu les flancs de l'armée. Les Wisigoths ignorent totalement la manière de combattre des arabes.

Bien que les Wisigoths soient très supérieurs en nombre, le centre de l'armée de Rodrigue résiste autant qu'il peut mais à la fin cède.

Rodrigue, dernier Roi des Wisigoths, meurt en juillet 711 près de Jerez de la Frontera.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !