Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 944 - le dernier en 1183



Prise d'Alep par l'émir de Mossoul

Seïf-ad-Daouleh,émir de Mossoul, s'empare d'Alep en 944.



Prise d'Alep

Nicéphore II Phocas et Léon Phocas retournent dans l'Est avec une armée forte et bien équipée durant l'hiver 961-962.

Ils reprennent de nombreuses villes de Cilicie dont d'Anarzabe et Sis. Ils passent ensuite en Syrie du nord et reprennent à l'émir Hamdanide Saïf-el-Dwala la ville d'Alep le 23 décembre 962 qui est impitoyablement saccagée. Brillant général, Jean Ier Tzimiskès, aimé de ses troupes, se distingue aux côtés de Nicéphore II Phocas pendant cette campagne. Ne pouvant s'emparer de la citadelle, Nicéphore II Phocas et Léon Phocas quittent la ville et rentre en Cilicie. Le thème de Séleucie est alors reformé.



Nouvelle prise d'Alep

Kargouya, un usurpateur, chasse Saad el-Dwala d'Alep. En décembre 969 ou janvier 970, Pierre Phocas prend à nouveau la ville d'Alep sauf la citadelle et se contente d'obtenir une promesse de vassalité ainsi que de relever toutes les églises chrétiennes.



Suzeraineté de Jean II Comnène sur la principauté d'Antioche

Prise de Bizâ'a

Siège de Shaizar

Jean II Comnène se rend avec son armée pour réaffirmer ses droits sur Antioche.

Raymond Ier de Poitiers est obligé de prêter hommage à Jean II Comnène et de s'engager à lui céder Antioche dès que Jean II Comnène et lui aurait conquis des terres plus à l'est.

Antioche redeviendrait alors byzantine, et Raymond Ier de Poitiers deviendrait Prince d'Alep.

Les opérations commencent au début 1138, et Raymond Ier de Poitiers et Josselin II de Courtenay accompagnent l'armée impériale.

Bizâ'a est prise le 7 avril 1138 et donné à Josselin II de Courtenay.

Mais ce siège leur a fait perdre l'effet de surprise, et l'armée piétine en assiégeant Shaizar.

Raymond Ier de Poitiers et Josselin II de Courtenay ne sont pas très coopératifs avec les Byzantins, car la prise d'Alep signifie pour Raymond la perte d'Antioche, et l'opération de conquête est abandonnée.

L'armée franco byzantine se replie sur Antioche, où Jean II Comnène exige la remise de la citadelle, mais Josselin II de Courtenay suscite des émeutes qui obligent les Byzantins à quitter la ville.

Jean II Comnène retourne à Constantinople après avoir demandé en vain le retour de la citadelle d'Antioche.



Prise d'Alep

Saladin repousse les attaques des différents princes zengides, et s'empare d'Alep en 1183.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !