Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1499 - le dernier en 1565



Naissance de Pie IV

Jean-Ange de Médicis, (en italien Gian Angelo de' Medici), futur Pape Pie IV, naît à Milan en 1499, dans une famille milanaise sans lien avec la puissante dynastie des Médicis florentins.



Pie IV Docteur in utroque jure

Pie IV fait des études de droit à l'université de Bologne, où il est reçu en 1525 docteur in utroque jure (dans les deux droits : civil et canonique).



Pie IV dans la Curie romaine

En 1527, Pie IV entre dans la Curie romaine.



Pie IV Cardinal

Pie IV reçoit le chapeau de cardinal en 1549.


Alphonse II d'Este

Mort d'Hercule II d'Este Duc de Ferrare

Alphonse II d'Este Duc de Ferrare, Modène et Reggio

Retour en France de Renée de France

Hercule II d'Este meurt en 1559 ou le 3 octobre 1560.

Alphonse II d'Este devient cinquième Duc de Ferrare, Modène et Reggio.

Alphonse II d'Este se résout à revenir de France en Italie, pour y revendiquer ses droits.

Peu après être monté sur le trône, à la demande du pape Pie IV, Alphonse II d'Este renvoie en France Renée de France, sa mère, car elle est calviniste.

Sous son règne, la cour de Ferrare atteint tout son faste et sa magnificence, accueillant des poètes (comme le Tasso) et des artistes au détriment des finances.



Pie V à Mondovi

En 1559, Pie V est transféré au diocèse de Mondovi.

Au sein du Sacré Collège, Pie V s'oppose vigoureusement à Pie IV qui entend y admettre Ferdinand de Médicis, âgé d'à peine 13 ans.

Pie V s'oppose vigoureusement à Maximilien II de Habsbourg, qui veut renoncer au célibat des prêtres.

Pie V tombe en disgrâce.

À Mondovi, Pie V mène une intense activité pastorale.

Pie V se bat contre le Duc de Savoie pour maintenir les privilèges de l'Église et protège les barnabites.


Pie IV Pie IV

Mort de Paul IV

Pie IV Pape

Paul IV meurt le 18 août 1559.

Au terme d'un long conclave, Jean-Ange de Médicis est élu pape en 1559 à sous le nom de Pie IV (en latin Pius IV, en italien Pio IV).

Pie IV est le fondateur des archives centrales du Vatican.

Pie IV s'intéresse à l'urbanisme de Rome, faisant :

Pie IV inaugure son pontificat par le procès de la famille de son prédécesseur, Paul IV, qui a pratiqué un népotisme jugé outrancier même pour l'époque.


Jean II Babou de La Bourdaisière - par François Clouet en 1553 - Musée Condé au château de Chantilly

Ambassade auprès du pape Pie IV envoyé par le François II de France

Le 26 novembre 1559, Jean II Babou de La Bourdaisière est chargé de diriger l'ambassade extraordinaire envoyée à Rome auprès du pape Pie IV par François II de France.


Philibert Babou de La Bourdaisière

Philibert Babou de La Bourdaisière Cardinal de Saint Sixte

Le pape Pie IV crée Philibert Babou de La Bourdaisière cardinal de Saint Sixte lors du consistoire du 26 février 1561.



Construction de la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs

En 1561, le pape Pie IV lui confie la construction de la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs dans les thermes de Dioclétien, œuvre qu'il ne pourra mener à son terme.



Démission de Philippe de Lenoncourt de l'Évêché d'Auxerre

Philibert Babou de La Bourdaisière Évêque d'Auxerre

Philippe de Lenoncourt Abbé commendataire de Rabais

Philippe de Lenoncourt prend séance au parlement de Paris, avec voix délibérative, le lundi 27 avril 1562.

Prévoyant la longueur de son absence et ne voulant pas que, à cette époque si périlleuse pour la foi, son diocèse fût privé des avantages de la visite d'un évêque, Philippe de Lenoncourt :

Philippe de Lenoncourt, se voyant obligé de rester à la cour, finit par se démettre de son évêché d'Auxerre en faveur de Philibert Babou de La Bourdaisière, en septembre 1562.

Les grandes dépenses cardinalices de Philibert Babou de La Bourdaisière amènent le pape Pie IV à le nommer à un évêché aux revenus plus importants que celui d'Angoulême.

Pie IV nomme Philibert Babou de La Bourdaisière 95e Évêque d'Auxerre, suggérant assez clairement dans sa bulle la motivation financière de sa translation.

Les bulles de Philibert Babou de La Bourdaisière sont du 16 décembre 1562.

Philibert Babou de La Bourdaisière donne à Philippe de Lenoncourt en retour l'abbaye de Rebais, ne retenant sur ce bénéfice qu'une pension de 1000 livres.



Réouverture du concile de Trente

Conformément à la capitulation électorale votée par les cardinaux pendant le conclave, et avec l'appui de Philippe II d'Espagne, Pie IV ouvre de nouveau en 1562 le concile de Trente.

Jean de Morvilliers fait partie de la délégation qui se rend au concile de Trente lors de sa dernière phase.

Philibert Babou de La Bourdaisière participe à ce Concile en 1562 et 1563.

La nouvelle session, à laquelle les Espagnols et Français assistent plus nombreux qu'auparavant, s'attache en particulier à réformer le clergé :

La bulle Professio fidei tridentina (" profession de foi tridentine ") s'impose désormais à tous les clercs, supérieurs d'ordre et professeurs d'université.

Pie IV suit de près les efforts conciliaires, dépêchant, outre ses légats, les théologiens Jacques Lainez et Alonso Salmeron, deux jésuites, ainsi que le dominicain Pedro Soto.

Les pères conciliaires en viennent à se plaindre de travaux trop dirigés par la papauté, et l'on raille l'Esprit Saint arrivant dans les carrosses de la Curie.

Ces dissensions touchent également le pouvoir pontifical en lui-même, la révision en 1564 du sévère Index édicté par Paul IV n'étant pas au goût de tous.

Dans ses efforts pour faire appliquer les décrets du concile, Pie IV est épaulé par son neveu, Charles Borromée, qu'il avait fait venir à Rome dès le début de son règne et qu'il a couvert d'honneurs : cardinal, archevêque de Milan, légat à Bologne et en Romagne et secrétaire privé.

Eustache du Bellay montre un grand zèle au concile de Trente :



Cession de l'hôtel épiscopal d'Auxerre à Paris

L'ouvrier de cette vente est l'archidiacre de Langres connu à Auxerre sous le nom de Passy, qui devient chanoine d'Auxerre et prend possession de sa prébende le 20 septembre 1563.

Pressé pour le paiement de sa quote-part de deniers de subvention à Charles IX de France, le 12 décembre 1563 Philibert Babou de La Bourdaisière vend et aliène avec l'accord du pape Pie IV (qui émet une bulle à cet effet), l'hôtel épiscopal d'Auxerre à Paris près de la porte Saint-Michel, pour 1 600 livres.

L'acheteur est Guillaume Manault, conseiller au Châtelet.


Antoine de Créquy

Antoine de Créquy Cardinal-diacre de Saint-Tryphon

Antoine de Créquy est créé cardinal-diacre de Saint-Tryphon par le pape Pie IV le 11 mars 1565.

Il fut le seul cardinal à porter ce titre.

Antoine de Créquy est fait chevalier de l'ordre de Saint-Michel par Henri II de France.



Mort du Pape Pie IV

Pie IV meurt de la fièvre le 9 décembre 1565 dans les bras d'une courtisane.

Inhumé d'abord à la basilique Saint-Pierre, il sera ensuite transféré à Sainte-Marie-des-Anges, dessinée sous son pontificat par Michel-Ange.

On connaît 3 enfants illégitimes à Pie IV.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !