Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1634 - le dernier en 1707



Mariage de Michel-Laurent Mancini avec Hiéronime Mazarin

Michele Lorenzo ou Michel-Laurent Mancini épouse le 6 août 1634 Hiéronime Mazarin, fille de Pierre Mazarin. Leurs enfants sont :



Naissance de Philippe-Julien Mancini

Philippe-Julien Mancini naît à Rome le 26 mai 1641, fils de Michel-Laurent Mancini et de Hiéronime Mazarin.



Neveux et nièce de Jules Mazarin à Paris

Jules Mazarin fait venir à Paris Philippe-Julien Mancini et ses sœurs en septembre 1647, dans le but de les marier.

Il leur assure une place de choix dans la haute société.

Jeune homme, Philippe-Julien Mancini fréquente le salon de Paul Scarron dont Françoise d'Aubigné, la jeune épouse, se lie d'amitié avec sa sœur Marie Mancini.



Liaison de Philippe Ier d'Orléans avec Philippe de Lorraine-Armagnac

Selon certains historiens, ce serait Philippe-Julien Mancini qui aurait initié Philippe Ier d'Orléans au vice italien, comme on appelait les pratiques homosexuelles à l'époque.

Par la suite, Philippe Ier d'Orléans sera par conséquent notoirement connu pour son libertinage, son homosexualité, ainsi que pour ses parures extravagantes et son train de vie dispendieux.

Philippe Ier d'Orléans aura plusieurs favoris dont le marquis de Châtillon, le comte de Guiche.

Dès 1658, Philippe Ier d'Orléans a une liaison avec Philippe de Lorraine-Armagnac, beau comme un ange, mais dénué de tout sens moral.

Il le loge au Palais-Royal.

Si Philippe Ier d'Orléans est réellement épris, la réciproque semble loin d'être vraie et il se fera manipuler pendant 30 ans par Philippe de Lorraine-Armagnac.


Philippe-Julien Mancini

Philippe-Julien Mancini Duc de Nevers

En 1660, Philippe-Julien Mancini est créé 9ème Duc de Nevers ou de Nivernais, duché acheté par Jules Mazarin, son oncle, mais le parlement de Paris refuse de l'enregistrer.


Anne d'Autriche par Moncornet en 1660 Louis XIV en 1661 par Charles Le Brun.

Mort de Jules Mazarin

Prise du pouvoir par Louis XIV

Retraite d'Anne d'Autriche au Val-de-Grâce

Ayant brisé toutes les oppositions, Jules Mazarin reste premier ministre jusqu'à sa mort.

Jules Mazarin suggère à Louis XIV de prendre Jean-Baptiste Colbert à son service.

Deux jours avant sa mort, le 7 mars 1661, Jules Mazarin fait appeler les 3 ministres du Conseil :

et les recommande chaudement au Roi.

Mais le lendemain, veille de sa mort, sur les conseils de Jean-Baptiste Colbert, Jules Mazarin revient sur ses propos concernant Nicolas Fouquet jugé trop ambitieux et conseille au Roi de s'en méfier et de choisir Jean-Baptiste Colbert comme Intendant des finances.

Jules Mazarin meurt au château de Vincennes le 9 mars 1661 des suites d'une longue maladie.

À la mort de Jules Mazarin, le 9 mars 1661, la première décision de Louis XIV âgé de 23 ans, est de supprimer le poste de premier ministre et de prendre le contrôle du gouvernement.

Le règne personnel du Roi-Soleil commence, devenant monarque absolu.

Également connu sous le nom de Louis le Grand, Louis XIV renforce la monarchie qui devient monarchie absolue de droit divin.

Principal soutien de la Compagnie du Saint-Sacrement, Anne d'Autriche se retire jusqu'à sa mort au Val-de-Grâce, bien que toujours tenue en grande vénération par son fils.

Outre l'héritage politique, Jules Mazarin laisse une fortune de 35 millions de livres, dont 8 millions en espèces, soit l'équivalent de l'encaisse de la Banque d'Amsterdam, banque la plus importante du monde à l'époque.

Jules Mazarin a tout perdu tout pendant la Fronde, il avait donc accumulé ces richesses entre 1652 et sa mort, soit en moins de 9 ans.

Sous l'Ancien Régime, aucun héritage n'atteignit ce niveau, les plus élevés étant ceux du Cardinal de Richelieu (16 millions nets) et de Charles Gonzague (5,5 millions en 1637).

Sa rapacité était telle qu'il songe même, lui qui ne fut jamais ordonné prêtre, à devenir Archevêque d'un des riches territoires nouvellement conquis, mais le pape s'oppose à un zèle si intéressé.

Pour éviter que ne soit fait un inventaire de ses biens, et donc de ses agissements, il lègue tous ses biens au Roi, qui hésite 3 jours avant de les accepter, puis l'ayant fait, les laisse à ses héritiers, manœuvre classique en ces temps pour éviter les recherches de justice.

Louis XIV s'installe au Louvre.

Philippe Ier d'Orléans son frère reçoit le Palais-Royal en apanage.

Philippe-Julien Mancini hérite d'une partie de la colossale richesse de Jules Mazarin.



Mariage de Philippe-Julien Mancini avec Diane-Gabrielle Damas de Thianges

Philippe-Julien Mancini épouse en 1670 Diane-Gabrielle Damas de Thianges. Parmi leurs 6 enfants citons :

Diane-Gabrielle Damas de Thianges est la fille d'une sœur de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.



Nouveau refus de Philippe-Julien Mancini comme Duc de Nevers

Le parlement de Paris refuse à nouveau d'enregistrer la création de Philippe-Julien Mancini comme Duc de Nevers en 1676.



Naissance de Philippe Jules François Mancini

Philippe Jules François Mancini naît à Paris en 1676, fils de Philippe-Julien Mancini et de Diane-Gabrielle Damas de Thianges.



Affaire des sonnets

L'Affaire des sonnets désigne un échange de sonnets qui eut lie entre les ennemis et les amis de Racine durant la cabale contre Phèdre et Hippolyte en 1677.

On attribue la paternité du sonnet qui déclenche les hostilités à Philippe-Julien Mancini.

C'était une maligne et spirituelle analyse, aussi exacte que peut l'être une parodie.

Le premier tercet, à propos duquel la lutte prend le plus de vivacité,

L'affaire prend fin par l'intervention de Louis II de Bourbon-Condé, qui déclare hautement mettre Boileau et Racine menacés sous sa protection.



Naissance de Jacques Hippolyte Mancini

Jacques Hippolyte Mancini naît à Paris le 2 mars 1690, fils de Philippe-Julien Mancini et de Diane-Gabrielle Damas de Thianges.

Il est baptisé le 16 mai 1690.



Mort de Philippe-Julien Mancini

Philippe-Julien Mancini meurt à Paris le 8 mai 1707.

Philippe Jules François Mancini ne peut hériter du titre de Duc de Nevers de son père, à cause du défaut d'enregistrement du duché au parlement de Paris.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !