Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



3 événements affichés, le premier en 1290 - le dernier en 1314



Naissance de Philippe d'Aunay

Philippe d'Aunay ou d'Aulnay ou d'Aulnoy naît entre 1290 et 1293, fils de Gauthier V d'Aunay (1260-entre 1318et 1325), Seigneur de Moussy-le-Neuf, d'Aulnay et de Grand Moulin, et d'Isabelle.



Mariage de Philippe d'Aunay avec Agnès de Montmorency-Conflans

Philippe d'Aunay épouse vers 1301 Agnès de Montmorency-Conflans. Leurs enfants sont :


La Tour de Nesle délabrée - telle qu'ébauchée au XVIIe siècle par Jacques Callot

Scandale de la tour de Nesle

Arrestation de Marguerite de Bourgogne, Jeanne de Bourgogne et Blanche de Bourgogne

Mort de Philippe d'Aunay

Mort de Gautier d'Aunay

Marguerite de Bourgogne et Blanche de Bourgogne Prisonnières à Château-Gaillard

Jeanne de Bourgogne Prisonnière à Dourdan

Au début 1314, Philippe IV le Bel fait arrêter ses 3 belles-filles :

sur dénonciation de sa fille Isabelle d'Angleterre parce qu'elles auraient été prises en flagrant délit d'adultère avec deux jeunes chevaliers, Philippe d'Aunay et Gauthier d'Aunay (dans la tour de Nesle, d'après la légende).

Sous la torture, ceux-ci auraient avoué leurs relations avec les princesses, qui duraient depuis 2 ans et 1/2.

Ils sont roués et écorchés vifs, écartelés, émasculés, du plomb soufré en ébullition épandu sur eux, décapités, traînés à travers rues, puis suspendus par les épaules et les jointures des bras. à un gibet place du Grand Martroy à Pontoise le 19 avril 1314, y pourrissant durant des semaines.

On rapporte que Blanche de Bourgogne et Marguerite de Bourgogne, enfermées dans leur chariot, assistent à ce supplice.

Blanche de Bourgogne et Marguerite de Bourgogne sont condamnée pour adultère et enfermées dans la forteresse de Château-Gaillard.

Marguerite de Bourgogne aurait reconnu son adultère et est tenue au secret dans sa prison.

Marguerite est placée à dessein dans une salle haute, copieusement éventée. Elle passe ses journées à se lamenter, à pleurer.

Blanche de Bourgogne s'accroche à la vie. Elle espère obtenir son pardon. On l'enfermée dans une salle basse, moins inconfortable. Elle se console comme elle le peut et devient grosse de son geôlier.

Compromise pour connivence dans l'adultère de ses belles-sœurs, Jeanne II de Bourgogne est enfermée dans la forteresse de Dourdan.

Elle ne cesse de crier son innocence et échappe à l'accusation d'adultère, mais est poursuivie pour ne pas avoir dénoncé la conduite de ses belles-sœurs.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !