Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1520 - le dernier en 1595



Mariage de Philippe II de Croÿ avec Anne de Croÿ

Philippe II de Croÿ épouse le 30 août 1520 Anne de Croÿ, fille de Charles de Croÿ et de Louise d'Albret.

Leurs enfants sont :



Naissance de Philippe III de Croÿ

Philippe III de Croÿ naît à Valenciennes le 10 juillet 1526, fils de Philippe II de Croÿ et d'Anne de Croÿ.


Philippe III de Croÿ

Mort de Charles II de Croÿ

Philippe III de Croÿ Duc d'Aerschot

Charles II de Croÿ meurt à Quiévrain en 1551 assassiné.

Philippe III de Croÿ, son frère, hérite des titres de sa famille et devient 3e duc d'Aerschot.



Philippe III de Croÿ Prisonnier

François II de Saint-Nectaire sert en Flandre et en Hainaut en 1553.

En 1553, commandant d'un corps de cavalerie, François II de Saint-Nectaire affronte Philippe III de Croÿ et le fait prisonnier.



Philippe III de Croÿ Chevalier de la Toison d'or

Philippe III de Croÿ est ordonné chevalier de la Toison d'or par Philippe II d'Espagne en 1555.

Philippe III de Croÿ officie à partir de cette date en tant que diplomate.



Mariage de Philippe III de Croÿ avec Jeanne Henriette d'Halewyn

Philippe III de Croÿ épouse au château de Comines le 24 janvier 1558 Jeanne Henriette d'Halewyn (29 septembre 1544-à Bergues 6 décembre 1581). Leurs enfants sont :



Opposition de Philippe III de Croÿ à Guillaume Ier d'Orange-Nassau

En 1563, Philippe III de Croÿ s'oppose à Guillaume Ier d'Orange-Nassau et aux autres princes réformistes des États généraux des Pays-Bas qui demandent le départ d'Antoine Perrenot de Granvelle.


Don Juan d'Autriche

Attribution de la rose d'or à Don Juan d'Autriche

Don Juan d'Autriche Gouverneur des Pays-Bas

La victoire de Lépante vaut à Don Juan d'Autriche de recevoir du pape, en 1576, la rose d'or, d'abord réservée exclusivement au préfet de Rome, puis, plus tard offerte à un fidèle catholique qui rend un service important à l' Église.

Pour récompenser Don Juan d'Autriche de sa victoire à Lépante, peut-être aussi pour mettre fin à ses ambitions, Philippe II d'Espagne investit Don Juan d'Autriche comme gouverneur aux Pays-Bas en 1576.

Ferdinand Alvare de Tolède et Luís de Zúñiga y Requesens ont déjà échoués à ce poste extrêmement difficile, incapables de mettre fin à la rébellion protestante.

Pour convaincre Don Juan d'Autriche d'accepter cette mission périlleuse, Philippe II d'Espagne évoque la possibilité de lancer par la suite une invasion de l'Angleterre, destinée à placer sur le trône britannique une reine catholique, Marie Ire Stuart.

Très rapidement, Don Juan d'Autriche comprend le caractère irréaliste de ce projet, tandis qu'il échoue entretemps jour après jour dans sa tentative de contenir la rébellion des Pays-Bas.

À son arrivée, Don Juan d'Autriche trouve toutes les provinces unies contre les armées espagnoles qui ravagent le pays.

Philippe III de Croÿ réserve un accueil mitigé à Don Juan d'Autriche.



Édit perpétuel

Philippe III de Croÿ Gouverneur militaire de la place d'Anvers

Philippe III de Croÿ Prisonnier

En 1577, Don Juan d'Autriche tente d'établir un compromis par l'Édit perpétuel de Marche-en-Famenne.

Don Juan d'Autriche :

La proposition est rejetée par Guillaume Ier d'Orange-Nassau. La guerre est alors inévitable.

Antonio Pérez organise à la Cour des intrigues qui placent Don Juan d'Autriche dans une situation délicate avec Philippe II d'Espagne.

Les ressources dont il a besoin, tant en hommes qu'en argent, arrivent avec parcimonie.

Philippe II d'Espagne charge Don Juan d'Autriche d'établir des contacts avec la France, les Anglais et les factions rebelles en vue de régler la situation insurrectionnelle, tâche bien trop grande pour le piètre diplomate qu'il est.

Au repli du corps expéditionnaire espagnol, malgré la défiance de la population, Philippe III de Croÿ est nommé gouverneur militaire de la place d'Anvers.

Opposé à Don Juan d'Autriche, jaloux de la popularité de Guillaume Ier d'Orange-Nassau, Philippe III de Croÿ prend la tête des partisans de Matthias Ier de Habsbourg et est bientôt élu gouverneur général des Flandres par les États généraux des Pays-Bas.

Mais une faction puissante de bourgeois Gantois le déteste et se saisit de lui au cours d'une émeute.

Philippe III de Croÿ ne sera libéré qu'après avoir démissionné de son poste de Gouverneur militaire de la place d'Anvers.



Philippe III de Croÿ Vice-gouverneur des Pays-Bas

Une fois libre, Philippe III de Croÿ cherche à rentrer en faveur auprès de Philippe II d'Espagne.

Philippe III de Croÿ obtient effectivement son pardon en 1580.

Philippe III de Croÿ est nommé Vice-gouverneur des Pays-Bas.


Pedro Enriquez de Acevedo

Mort d'Ernest de Habsbourg

Pedro Enriquez de Acevedo Gouverneur des Pays-Bas

Albert VII de Habsbourg Gouverneur des Pays-Bas

Ernest de Habsbourg meurt à Bruxelles le 20 février ou le 21 mars 1595.

Matthias Ier de Habsbourg, son frère, reprend le titre de gouverneur de Hongrie.

Les Pays-Bas sont alors en pleine révolte, soutenus par la France et l'Angleterre.

Pedro Enriquez de Acevedo devient éphémère gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Sa sévérité excessive persuade Philippe II d'Espagne de le remplacer par Albert VII de Habsbourg.

Philippe III de Croÿ préfère se retirer à Venise.



Mort de Philippe III de Croÿ

Philippe III de Croÿ meurt à Venise le 11 décembre 1595.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !