Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 192 - le dernier en 198



Provinces biens administrées

Cependant les horreurs de Rome ne frappaient que des cercles restreints.

Les provinces épargnées étaient bien administrées par d'excellents officiers, légats et gouverneurs de provinces, souvent d'anciens collaborateurs de MarcAurèle comme Clodius Albinus, Pescennius Niger ou Helvius Pertinax, Septime Sévère,

Jamais le nombre de provinciaux, Africains et Orientaux surtout, ne fut aussi important au Sénat et dans la haute administration.



Pescennius Niger Empereur

En avril 193, les troupes de Syrie proclament Caius Pescennius Niger et rallient à sa cause les légions de Palestine et d'Égypte. L'Orient marquait son désir de voir son influence reconnue à l'échelon le plus élevé.

Pescennius Niger fut rapidement accepté et soutenu par les cités riches, Antioche en particulier, et même par des rois orientaux, celui des Parthes de Mésopotamie, celui d'Arménie et par le prince indigène d'Hatra, prêts à tirer parti des dissensions entre Romains !

A Rome même, des voix s'élevaient en la faveur de Pescennius Niger.



Clodius Albinus César

Maître de Rome, Septime Sévère pouvait maintenant s'occuper de ses concurrents.

Ne pouvant lutter sur deux fronts, pour gagner du temps, il s'arrange avec Clodius Albinus, qui tenait la Gaule et la Grande-Bretagne. En avril 193, il a l'habileté de conférer le titre de "César", une promotion qui l'associait au trône, afin de le dissuader de prendre le pouvoir dans son dos.

Septime Sévère peut alors consacrer tous ses soins à l'éviction de son autre concurrent, Pescennius Niger qui tenait tout l'Orient romain, la partie la plus riche et la plus peuplée de l'Empire.



Siège de Byzance, Bataille d'Issos, pillage d'Antioche

En juillet 193, Pescennius Niger est déclaré ennemi public.

En 193, Septime Sévère entreprend le siège de Byzance.

Lors d'une véritable guerre civile, il inflige 3 défaites à Pescennius Niger :

Antioche, la capitale du vaincu, est saccagée.



Mort de Pescennius Niger

Pescennius Niger perd son rang et est placée sous l'autorité de sa rivale Laodicée.

Les Parthes font semblant de soutenir Pescennius Niger, et le tuent lorsqu'il se réfugie auprès d'eux en 194.

En 194 et 195, Septime Sévère fait campagne à l'Est de l'Euphrate pour faire respecter l'autorité de Rome chez les princes clients.

L'Osrhoène est transformée en province (sauf Edesse), il s'empare de Nisibe et conquiert l'Adiabène.

En décembre 195, Byzance capitule enfin.



Victoire des Romains sur les Parthes

En 198, une attaque des Parthes contraint Septime Sévère à une deuxième campagne en Mésopotamie, plus brillante que la Première. Septime Sévère reprend la Mésopotamie aux Parthes. Il prend, saccage et incendie Ctésiphon pour punir les Parthes d'avoir soutenu son rival Pescennius Niger.

Il voyagea ensuite en Orient, visita l'Égypte.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !