Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 1482 - le dernier en 1565



Naissance de Paul de La Barthe

Paul de La Barthe naît à Couserand en 1482.



Siège de Naples

Mort d'Odet de Foix Maréchal de France

Mort d'Antoine de Tournon

Mort de Jean de Tournon Seigneur d'Arlenc

Envoyé au siège de Naples, en 1528, Charles Ier de Cossé est attaqué par les Espagnols à la descente des galères.

Paul de La Barthe fait ses premières armes dans les guerres d'Italie et se signale au siège de Naples en 1528.

Ses troupes reculent jusqu'au bord de la mer : seul, à pied, sans casque, sans cuirasse, sa seule épée à la main, Charles Ier de Cossé se défend contre un cavalier armé de toutes pièces et le fait prisonnier.

Ferdinand Ier Gonzague défend Naples contre les troupes françaises d'Odet de Foix.

La France, avec Odet de Foix à la tête des troupes, reconquiert le Milanais durant l'été 1528.

Après la capture de François Ier de Bourbon-Saint-Pol, Claude d'Annebault assume pour la première fois le commandement d'armées à la campagne milanaise de 1528-1529.

Mais Odet de Foix meurt le 15 août 1528 d'une épidémie de choléra qui décime l'armée française, qui par la suite connaît la déroute.

François Ier de France s'embourbe en Italie.

Antoine de Tournon et Jean de Tournon, son frère, meurt lors de ce siège.



Paul de La Barthe Prisonnier

Au retour de cette expédition dans le royaume de Naples, le navire de Paul de La Barthe est pris par des corsaires qui l'emmènent dans les pays barbaresques.

Paul de La Barthe sera captif pendant 2 ans avant d'être racheté par sa famille.



Huitième guerre d'Italie

Conquête de la Savoie et du Piémont

La Huitième guerre d'Italie se déroule de 1536 à 1538.

François Ier de France réclame l'héritage de sa mère, Louise de Savoie, sur la Bresse et le Faucigny.

Au début 1536, envahissant la Savoie et s'arrêtant à la frontière lombarde, François Ier espérant trouver une solution négociée.

En février 1536, François Ier de France et 40 000 soldats français franchissent la frontière.

Ces troupes prennent Chambéry puis Turin et s'empare de la Savoie et du Piémont

En mars 1536, Claude d'Annebault est l'un des principaux chefs de l'armée qui conquiert le Piémont.

Durant cette campagne, Claude d'Annebault conserve Turin malgré un siège de plusieurs mois.

Paul de La Barthe sert lors de la conquête du Piémont.

La Savoie et le Piémont resteront possession française jusqu'au Second traité de Cateau-Cambrésis en 1559.

François Ier de Bourbon-Saint-Pol est chargé de la conquête de la Savoie.

Charles III de Savoie est obligé de se réfugier à Verceil.

Dans les territoires contrôlés par les Bernois, la conversion à la Réforme protestante est générale, bien qu'en majeure partie contrainte, créant de ce fait un fossé cultuel désormais insurmontable.



Ravitaillement de Thérouanne

Claude d'Annebault Prisonnier

Gaspard de Saulx sert à la défense de Thérouanne.

Paul de La Barthe participe au ravitaillement de Thérouanne en 1537.

Après avoir pris la place de Saint-Pol, Claude d'Annebault sauve Thérouanne en la ravitaillant par 2 fois.

Claude d'Annebault s'y révèle un ingénieux stratège, mais il est capturé au retour du deuxième trajet.

Le montant de sa rançon est très élevé, mais François Ier de France offre immédiatement de la payer.

Le siège de Thérouanne est levé le 30 juillet 1537, François Ier de France ayant conclu une trêve avec Charles Quint.

Toutefois, Marie de Habsbourg ne libère pas Claude d'Annebault avant la conclusion de la paix, qu'elle prépare avec le concours de son prisonnier.

Une fois libre, Claude d'Annebault est récompensé de ses bons services

Antoine van Halewijn est fait prisonnier par les Impériaux.



Siège de Perpignan

Paul de La Barthe participe au siège de Perpignan en 1541.

François de Scépeaux sert au siège de Perpignan, où il est adoubé chevalier.

François Gouffier le Jeune participe à ce siège.



Paul de La Barthe Gouverneur de Savillan

En 1542, François Ier de France nomme Paul de La Barthe Gouverneur de Savillan.



Bataille de Cérisoles

Paul de La Barthe Prisonnier

Mort de Jean IV de Hautemer Seigneur du Fournet, de Fervaques et du Mesnil-Tison

François de Bourbon-Vendôme, Lieutenant Général du roi, commande les forces françaises du nord de l'Italie et François Ier de Bourbon-Saint-Pol s'oppose à la bataille de Cérisoles, mais Blaise de Lasseran parvient à décider François Ier de France.

Le 14 ou 15 avril 1544, François de Bourbon-Vendôme remporte la bataille de Cérisoles ou Ceresole Alba, Coni en Italie sur les troupes impériales commandées par Alfonso de Avalos.

François de Scépeaux se signale à cette bataille.

Blaise de Lasseran participe à cette bataille.

Gaspard de Saulx se distingue lors de cette journée.

A la bataille de Cerisoles, François Gouffier le Jeune combat la pique à la main au milieu de l'infanterie, n'ayant pu trouver de cheval de service. Il est blessé.

François Ier de Coligny-d'Andelot fait ses premières armes en Italie, et se distingue tellement à cette bataille que François de Bourbon-Vendôme l'arme chevalier sur le champ de bataille. Il est alors surnommé le chevalier Sans-Peur.

Paul de La Barthe est colonel de la cavalerie légère à la bataille de Cérisolles où il met en déroute la cavalerie florentine. Il y est cependant fait prisonnier.

Jean IV de Hautemer, enseigne de la compagnie de Jacques d'Albon, meurt le 14 avril 1544 lors de cette bataille.



Libération de Paul de La Barthe

À sa libération, Paul de La Barthe se rend en Écosse comme lieutenant du roi jusqu'en 1549.



Prise du duché de Parme et de Plaisance

Siège de Parme

Henri II de France déjà présent dans le Piémont depuis 1548, se met en guerre contre Charles Quint en 1550 et investit le duché de Parme et de Plaisance.

Paul de La Barthe participe au siège de Parme.



Guerre de Sienne

La ville de Sienne chasse sa garnison espagnole le 26 juillet 1552 et demandé l'intervention française.

Dans le cadre de la dixième guerre d'Italie, la France ouvre un nouveau front : cette guerre de Sienne durera 3 ans.

Paul de La Barthe commande l'armée du roi à Sienne.

François II de Saint-Nectaire sert en Piémont en 1552.

On retrouve Paul de La Barthe sur l'ile de la Corse.

Pendant l'absence de Charles Ier de Cossé, Paul de La Barthe assure le commandement du Piémont.



Mariage de Paul de La Barthe avec Marguerite de Saluces Cardé

Paul de La Barthe épouse en Piémont vers 1554 Marguerite de Saluces Cardé, héritière du marquisat de Saluces qui n'a qu'une vingtaine d'années.



Paul de La Barthe Comte de Comminges

Henri II de France, satisfait de ses services, donne à Paul de La Barthe le comté de Comminges le 10 février 1555.

Paul de La Barthe devient gouverneur de la ville de Calais



Siège de Thionville

Mort de Pierre Strozzi Seigneur d'Épernay

Bataille de Gravelines

Après la prise de Calais, François Ier de Lorraine-Guise peut contre-attaquer les espagnols.

Étant au siège de Thionville, alors qu'il va reconnaître un emplacement de batterie, Pierre Strozzi meurt le 21 juin 1558 frappé d'un coup d'arquebuse.

Pierre Strozzi est inhumé à Épernay.

L'armée française commandée par le Paul de La Barthe est composée de 12 000 fantassins, de 2 000 cavaliers et d'une nombreuse artillerie.

L'armée espagnole est commandée par Lamoral d'Egmont.

François de Scépeaux s'empare de Pont-à-Mousson et de Thionville en 1558.

François Ier de Lorraine-Guise prend Thionville et Arlon en juillet 1558.

Paul de La Barthe prend la ville de Dunkerque mais perd la bataille de Gravelines le 13 ou 14 juillet 1558.

Albert de Gondi participe à cette bataille.

François Gouffier le Jeune participe à cette bataille.

Guillaume V de Hautemer participe à cette bataille.

Seul 1.500 français en réchappent.

La route de Paris est ouverte. Henri II de France réunit alors une armée de 50 000 hommes et se porte à la rencontre de ses adversaires.

Stupéfaction, les Espagnols doivent licencier leur armée, faute d'argent.


Paul de La Barthe - Maréchal de Thermes - d'après François Clouet - 1554

Paul de La Barthe Maréchal de France

Paul de La Barthe, Seigneur de Thermes, est fait Maréchal de France en juin 1558 par Henri II de France.

Il est nommé à la place de Pierre Strozzi.



Mort de Paul de La Barthe Seigneur de Thermes

Paul de La Barthe nomme comme héritier Roger de Saint-Lary, Seigneur de Bellegarde, son petit neveu, qui l'a accompagné dans ses campagnes depuis son gouvernement du Piémont.

Paul de La Barthe meurt à Paris le 6 mai 1562. Il est inhumé en l'église des Célestins, au coin de la rue du Petit-Musc à Paris.



Mariage de Roger de Saint-Lary avec Marguerite de Saluces Cardé

Marguerite de Saluces Cardé est veuve de Paul de La Barthe.

Par dispense obtenue grâce à Emmanuel-Philibert de Savoie, son protecteur, Roger de Saint-Lary épouse le 20 aout 1565 Marguerite de Saluces Cardé, sa tante.

Leurs enfants sont :

Brantome suggère que le mariage a eu lieu dès 1562, la dispense de mariage n'arrivant que 3 ans plus tard.

Curieusement, Roger de Saint Lary avait aimé la femme de son oncle du vivant de celui-ci, mais dès qu'il l'épouse il la traite fort mal, ce qui fera les délices de la cour.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !