Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1610 - le dernier en 1666



Naissance de Paul Scarron

Paul Scarron naît à Paris le 4 juillet 1610 à Paris, fils de Paul Scarron, Conseiller au Parlement de Paris à la cour de comptes, et de Gabrielle Goguet.



Mariage d'Antoine d'Aumont de Rochebaron avec Catherine Scaron

Antoine d'Aumont de Rochebaron épouse le 14 mars 1629 Catherine Scarron (morte en novembre 1691), Dame de Vaures. Leurs enfants sont :

Elle est la nièce de Paul Scarron.



Paul Scarron dans les ordres

Paul Scarron entre dans les ordres en 1629.



Paul Scarron au Mans

Paul Scarron vit au Mans de 1632 à 1640, dans l'entourage de l'évêque Charles de Beaumanoir de Lavardin et fréquente les salons provinciaux.



Paul Scarron Paralysé

En 1638, Paul Scarron est atteint d'une maladie, après, selon la légende, un bain nu durant le carnaval, qui finit par le rendre paralysé des jambes.

Paul Scarron prend de fortes quantités d'Opium qui ne soulagent pas sensiblement son martyre.



Neveux et nièce de Mazarin à Paris

Mazarin fait venir à Paris Philippe-Julien Mancini et ses sœurs en septembre 1647, dans le but de les marier.

Il leur assure une place de choix dans la haute société.

Jeune homme, Philippe-Julien Mancini fréquente le salon de Paul Scarron dont Françoise d'Aubigné, la jeune épouse, se lie d'amitié avec sa sœur Marie Mancini.


Paul Scarron

Mariage de Paul Scarron avec Françoise d'Aubigné

Paul Scarron est le protégé de Madame de Neuillant, alors gouvernante des filles d'honneur de son amie, Anne d'Autriche.

Écrivain humoriste, fêtard et cultivé, ami de nombreux artistes, Paul Scarron propose à Françoise d'Aubigné, orpheline, de payer pour qu'elle puisse intégrer un couvent, ou de l'épouser.

Paul Scarron épouse en avril 1652 Françoise d'Aubigné, de vingt-cinq ans sa cadette.

Selon lui elle lui apporta deux grands yeux forts mutins, un très beau corsage, une paire de belles mains, et beaucoup d'esprit.

La belle Indienne influencera la deuxième partie de l'œuvre de Paul Scarron, qui fera ensuite fréquemment référence à la nécessité d'aller aux Indes et à la Martinique.

Pour faire plaisir à sa jeune épouse, Paul Scarron accepte d'enlever de son œuvre des répliques trop grivoises.

L'humoriste investi 3 000 livres dans une société commerçant avec la Martinique.

Françoise d'Aubigné, Madame Scarron, devient l'animatrice du salon ouvert par son mari, dans le quartier du Marais, très fréquenté par les écrivains de l'époque.

Dès lors, Françoise d'Aubigné se tisse un solide réseau de relations avec les beaux esprits du Marais parmi lesquels se trouvent :

Paul Scarron possède une propriété de campagne à Fontenay-aux-Roses.

À l'annonce de son mariage, la reine Anne s'écria: Une femme? C'est le meuble le plus inutile de sa maison!



Mort de Paul Scarron

Paul Scarron meurt à Paris le 6 octobre 1660.

De son mariage, Françoise d'Aubigné a gagné l'art de plaire et en a conservé les relations;

Scarron ne lègue à Françoise d'Aubigné que des dettes. Anne d'Autriche, sollicitée par des amis communs, accorde à Françoise d'Aubigné, la veuve Scarron une petite pension.



Mort d'Anne d'Autriche

Anne d'Autriche meurt le 20 janvier 1666 à Paris d'un cancer du sein.

Françoise d'Aubigné et Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart se sont rencontré chez le maréchal d'Albret, cousin par alliance de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et proche de Paul Scarron.

À la mort d'Anne d'Autriche, la pension de Françoise d'Aubigné est rétablie grâce à Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart qui n'est pas encore favorite.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !