Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1476 - le dernier en 1562



Naissance de Paul IV

Pietro Carafa, futur Paul IV, naît à Sant'Angelo della Scala en Campanie le 28 juin 1476.



Paul IV Évêque de Chieti

Paul IV devient Évêque de Chieti en 1504.



Paul IV Archevêque de Brindisi

Paul IV devient Archevêque de Brindisi en 1518.



Création de la Sacrée congrégation de l'inquisition romaine et universelle

En 1542, lors de la création pontificale de la Sacrée congrégation de l'inquisition romaine et universelle, Paul IV est nommé contrôleur général de l'inquisition.



Pie V Commissaire général de l'Inquisition à Rome

Son activité à Côme et Bergame attire l'attention du cardinal Carafa, futur Paul IV, qui le nomme commissaire général de l'Inquisition à Rome en 1551.


Marcel II Paul IV

Mort du Pape Jules III

Marcel II Pape

Mort du Pape Marcel II

Paul IV Pape

Le pape Jules III meurt à Rome le 23 mars 1555.

Son inactivité pendant les 3 dernières années de son pontificat peut avoir été causée par les crises fréquentes et sévères de la goutte qui le tourmentait.

Marcello Cervini est élu 222e pape le 9 avril 1555 sous le nom de Marcel II (en latin Marcellus II, en italien Marcello II).

Il fut le dernier pape à choisir comme nom de règne son prénom de baptême.

Marcel II meurt le 30 avril ou le 1er mai 1555, ayant régné pendant 22 jours.

Pietro Carafa devient 223e pape le 23 mai 1555 sous le nom de Paul IV (en latin Paulus IV, en italien Paolo IV).

Il est un des fondateurs de l'ordre des Théatins.



Laurent Strozzi Cardinal

En contrepartie de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, Paul IV nomme Laurent Strozzi cardinal lors du consistoire tenu le 20 décembre 1555.



Pie V Évêque de Sutri

En 1556, Paul IV le nomme évêque de Sutri et inquisiteur de la foi à Milan et en Lombardie.


Philippe II d'Espagne Ferdinand Ier de Habsbourg Table de Ferdinand Ier de Habsbourg à Francfort en 1558

Abdication de Charles Quint

Retraite de Charles Quint

Philippe II d'Espagne Roi d'Espagne

Philippe II d'Espagne Comte de Bourgogne et de Charolais

Ferdinand Ier de Habsbourg Empereur germanique

En 1556, affaibli par la vieillesse, malade de la goutte, aigri par les revers, Charles Quint abdique de ses différentes fonctions et partage son empire.

Philippe II d'Espagne est couronné Roi d'Espagne le 16 janvier 1556 à Bruxelles. Il devient également Comte de Bourgogne et de Charolais.

Personnage intransigeant et fervent défenseur du catholicisme, partout où il allait, sa gravité, son inflexibilité et sa prédilection pour son entourage espagnol (notamment le duc d'Albe) lui attire l'aversion durable de ses sujets.

Ferdinand Ier de Habsbourg, frère cadet de Charles Quint, lui succède dans ses possessions autrichiennes et comme empereur germanique en 1556. Il est à l'origine de la branche des Habsbourg d'Autriche dits aussi Habsbourg de Vienne.

Le pape Paul IV refuse de le reconnaître pour chef de l'empire, par la raison que le consentement du Saint-Siège n'était intervenu ni à son élection ni à l'abdication de Charles Quint : Ferdinand nie la nécessité de ce consentement, et depuis, les empereurs cessent de demander la confirmation du pape.

Charles Quint se retire en 1556 dans son palais monastère résidentiel de Yuste près de Madrid en Espagne.

Éprouvée par toutes ses années de gouvernance et sa santé fragile, Marie de Habsbourg suit son frère dans sa retraite en Espagne avec leur sœur Éléonore d'Autriche.

Charles Quint se retire dans l'abbaye d'Yuste, en Estrémadure.



Onzième guerre d'Italie

Campagne de Philippe II d'Espagne en Italie

La onzième guerre d'Italie dure de 1556 à 1559.

Philippe II d'Espagne continue la lutte contre la France d'Henri II de France alliée au pape Paul IV.

En 1556, François Ier de Lorraine-Guise prend la tête de l'expédition qui doit reprendre Naples aux Espagnols.

François Ier de Lorraine-Guise arrive en Italie au début 1557.

En 1556 et 1557, Claude de La Châtre accompagne François Ier de Lorraine-Guise en Piémont et en Lombardie.

L'Espagne y tente des offensives, partant de Naples, occupant Anagni, Tivoli près de Rome. Les français, dont Blaise de Lasseran doivent se retirer de Toscane.

Philippe II d'Espagne charge Ferdinand Alvare de Tolède d'envahir les états pontificaux en automne 1556.



Fuite de Renée de Rieux

Excommunication de Renée de Rieux

En 1557, Renée de Rieux s'échappe avec le secours d'un de ses gardes, et retourne dans ses terres, dont les habitants la reçoivent avec joie.

Guy XVIII de Laval la somme de revenir auprès de lui, et fait rendre un arrêt au parlement pour l'y contraindre.

Renée de Rieux refuse d'obéir.

Guy XVIII de Laval s'adresse au pape Paul IV qui donne contre elle une bulle d'excommunication que les officiaux de Paris et de Meaux sont chargés de fulminer.

Cette sentence lui est signifiée au château de Meriais, près de Vitré, le 20 février 1557.

Renée de Rieux embrasse la religion Protestante par défi.

Elle est bientôt surnommée Guyonne la folle



Laurent Strozzi Cardinal au titre de Sainte-Balbine

Paul IV donne à Laurent Strozzi le chapeau de Cardinal au titre de Sainte-Balbine le 15 mars 1557.



Alliance de Henri II de France avec Paul IV

Prise d'Ostie

Siège de Rome

En 1557, Henri II de France répond à l'appel au secours du pape Paul IV et met un terme à la trêve de Vaucelles et reprend les hostilités dans le royaume de Naples.

François de Montmorency est envoyé en Italie pour chasser les espagnols de la péninsule italienne.

Pierre Strozzi est nommé Lieutenant général de l'armée qui doit défendre le Pape.

Pierre Strozzi reprend la ville d'Ostie et quelques autres places aux environs de Rome fait lever le siège de Rome

Philippe Strozzi di Piero débute sa carrière dans l'armée française et fait ses premièrs armes dans des batailles au Piémont.

Henri II de France envoie François Ier de Lorraine-Guise avec 10 000 hommes en Italie.

Il franchit les Alpes en décembre 1557.

Loup de Courtenay accompagne François Ier de Lorraine-Guise.

En réponse, la couronne d'Espagne reprend sa stratégie coutumière, elle contre-attaque en Picardie.

Concentrant tous ses moyens, Philippe II d'Espagne mobilise en 1557 une formidable armée de 50 000 hommes, multitude encore jamais rassemblée.

Les Français subissent des épidémies.

François Ier de Lorraine-Guise est rappelé en toute urgence en France et doit quitter la péninsule et rentre à en France qui est menacée sur son territoire national.

Après le départ de François Ier de Lorraine-Guise, Gaspard de Saulx ramène l'armée envoyée en Italie au secours du pape.

François Ier de Lorraine-Guise ne peut faire face à Philippe II d'Espagne, augmentés d'anglais envoyés par Marie Ire Tudor.

De plus son allié Octave Farnèse s'est rangé du côté de l'empereur.


Élisabeth Ire Tudor

Mort de Marie Ire Tudor Reine d'Angleterre

Élisabeth Ire Tudor Reine d'Angleterre

Rétablissement de l'Anglicanisme

Catherine Grey prétendante potentielle au trône d'Angleterre

La prise de Calais abrège les jours de la reine Marie.

On raconte que Marie Ire Tudor sur son lit de mort aurait dit : Quand je serai morte et ouverte, on trouvera Philippe (son mari) et Calais inscrits dans mon cœur.

Marie Ire Tudor meurt le 17 novembre 1558.

Philippe II d'Espagne, Roi consort, perd tout pouvoir sur l'Angleterre et est déçu de ne pas avoir un fils d'elle pour gouverner ce pays.

Élisabeth Ire Tudor, demi-sœur de Marie Ire Tudor, lui succède en novembre 1558.

Élisabeth Ire Tudor rétablit l'Anglicanisme. Cela ne rend ni Philippe II d'Espagne ni le pape Paul IV heureux.

En tant qu'arrière-petite-fille d'Henri VII Tudor et petite-fille de Mary Tudor, Catherine Grey, protestante, peut légitimement prétendre au trône d'Angleterre.

Cependant, Élisabeth Ire Tudor parait être assez chaleureuse envers Catherine Grey. On pense qu'elle envisage même de l'adopter.


Pie IV Pie IV

Mort de Paul IV

Pie IV Pape

Paul IV meurt le 18 août 1559.

Au terme d'un long conclave, Jean-Ange de Médicis est élu pape en 1559 à sous le nom de Pie IV (en latin Pius IV, en italien Pio IV).

Pie IV est le fondateur des archives centrales du Vatican.

Pie IV s'intéresse à l'urbanisme de Rome, faisant :

Pie IV inaugure son pontificat par le procès de la famille de son prédécesseur, Paul IV, qui a pratiqué un népotisme jugé outrancier même pour l'époque.



Réouverture du concile de Trente

Conformément à la capitulation électorale votée par les cardinaux pendant le conclave, et avec l'appui du roi d'Espagne, Pie IV ouvre de nouveau en 1562 le concile de Trente.

Jean de Morvilliers fait partie de la délégation qui se rend au concile de Trente lors de sa dernière phase.

La nouvelle session, à laquelle les Espagnols et Français assistent plus nombreux qu'auparavant, s'attache en particulier à réformer le clergé :

La bulle Professio fidei tridentina (" profession de foi tridentine ") s'impose désormais à tous les clercs, supérieurs d'ordre et professeurs d'université.

Pie IV suit de près les efforts conciliaires, dépêchant, outre ses légats, les théologiens Jacques Lainez et Alonso Salmeron, deux jésuites, ainsi que le dominicain Pedro Soto.

Les pères conciliaires en viennent à se plaindre de travaux trop dirigés par la papauté, et l'on raille l'Esprit Saint arrivant dans les carrosses de la Curie.

Ces dissensions touchent également le pouvoir pontifical en lui-même, la révision en 1564 du sévère Index édicté par Paul IV n'étant pas au goût de tous.

Dans ses efforts pour faire appliquer les décrets du concile, Pie IV est épaulé par son neveu, Charles Borromée, qu'il avait fait venir à Rome dès le début de son règne et qu'il a couvert d'honneurs : cardinal, archevêque de Milan, légat à Bologne et en Romagne et secrétaire privé.

Eustache du Bellay montre un grand zèle au concile de Trente :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !