Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 823 - le dernier en 864



Mariage de Pépin Ier d'Aquitaine avec Rigarde

Pépin Ier d'Aquitaine épouse Rigarde.

Leur enfant est :



Naissance de Pépin II d'Aquitaine

Pépin II d'Aquitaine naît en 823, fils de Pépin Ier d'Aquitaine et de Rigarde ou de Ringarde ou Ringart.



Mort de Pépin Ier d'Aquitaine

Pépin II d'Aquitaine Roi d'Aquitaine

Pépin Ier d'Aquitaine meurt le 13 décembre 838.

Pépin II d'Aquitaine devient Roi d'Aquitaine.

En 838, Pépin II d'Aquitaine est destitué par Louis Ier le Pieux au profit de son demi-frère Charles II le Chauve.

Émenon de Poitiers, Comte de Poitou, ainsi que de nombreux autres Comtes, se range aux cotés de Pépin II d'Aquitaine contre Louis Ier le Pieux.



Échard de Mâcon fidèle de Louis Ier le Pieux

Échard de Mâcon Seigneur de Perrecy

Échard de Mâcon apparait dans une charte de 839 où l'empereur Louis Ier le Pieux et son fils le roi Pépin Ier d'Aquitaine le qualifient de fidèle.

Échard de Mâcon hérite de la Seigneurie de Perrecy dans le Charolais, dont il se fait confirmer la possession par Louis Ier le Pieux.

Il est aussi chargé de la forêt de Marnay, dans le Morvois.

En juin 839, Pépin II d'Aquitaine confirme à Échard la possession des terres de Perrecy.



Prise de la Germanie par Louis II le Germanique

Mort de Louis Ier le Pieux

Lothaire Ier Empereur d'Occident

Louis II le Germanique, voyant Judith de Bavière se rapprocher de l'ambitieux Lothaire Ier, pense que ce rapprochement entre deux ennemis mortels a pour but de l'exclure de l'héritage.

Il se saisit donc de ce qui devait lui revenir et prend les armes contre Louis Ier le Pieux et s'empare, en 840 :

Ainsi on ne lui objectera pas plus tard les prétendues dispositions que l'empereur aurait faites à sa mort.

Il se crée lui-même Roi de Germanie.

Louis II le Germanique hâte ainsi la mort de son père.

Louis Ier le Pieux meurt à sur une île du Rhin à Ingelheim-Am-Rhein près de Mayence le 20 juin 840.

Lothaire Ier devient Empereur d'Occident en 840.

Louis II le Germanique et Charles II le Chauve refusent de reconnaître Lothaire Ier comme suzerain.

Lothaire Ier désire subordonner :

Il envisage de les combattre et de les vaincre séparément.

Hilduin de Saint-Denis rejoint le camp de Lothaire Ier, l'aîné, qu'il suit à Cologne et à Prüm.

Dès juillet 840, Lothaire Ier arrive en Francie avec une véritable armée et s'enfonce dans les terres de Charles II le Chauve : Reims, la Meuse.

Lothaire Ier essaie de soudoyer les vassaux de Charles II le Chauve et reçoit l'appui des Grands, dont les Bretons et les Aquitains.

Nominoë entre en rébellion contre Charles II le Chauve, Roi de Francie.

Charles II le Chauve revenant d'Aquitaine sillonne son royaume : Tours, Orléans, Quierzy...

Avant l'hiver la situation est telle que Charles II le Chauve négocie avec Lothaire Ier une trêve.

Il lui envoie une assemblée l'exhortant à respecter les dernières volontés de Louis Ier le Pieux.

Charles II le Chauve en profite pour se rapprocher de Lambert II de Nantes et de ses partisans au Mans.



Siège de Poitiers

Bernard de Poitiers Comte de Poitou

Pépin II d'Aquitaine essaie de s'emparer de Poitiers.

Il échoue car Charles II le Chauve et son armée commandée par Adalard de Fézansac l'obligent à lever le siège de la ville.

Face à Ramnulf Ier de Poitou, Bernard de Poitiers, un frère d'Émenon de Poitiers, devient Comte de Poitou en 840 nommé par Pépin II d'Aquitaine.

L'administration de Poitiers et du Comté est en fait assurée par l'Évêque Ebroin qui est apparenté aux Rorgonides.


Blason des Comtes de Toulouse

Frédelon de Toulouse Comte de Toulouse

Vers 840, Pépin II d'Aquitaine nomme Frédelon de Toulouse, jusque-là Comte de Rouergue, Comte de Toulouse.



Bataille de Fontenay-en-Puisaye

Mort de Gérard Ier de Vergy Comte d'Auvergne

Mort de Gui de Vannes

Mort de Ricouin Préfet de la marche de Bretagne

En 841, Charles II le Chauve et Louis II le Germanique se promettent assistance.

Lothaire Ier marche vers Louis II le Germanique qui fuit en Bavière.

Charles II le Chauve et Louis II le Germanique se dirigent l'un vers l'autre, avec les renforts de Judith de Bavière et se rejoignent à Auxerre.

Ils demandent à négocier avec Lothaire Ier mais celui-ci attend l'arrivée de Pépin II d'Aquitaine pour les attaquer.

L'affrontement a lieu à Fontenay-en-Puisaye ou Fontonoy-en-Puisaye, près d'Auxerre, le 25 juin 841.

Baudouin Ier Bras-de-Fer et Girard II de Paris participe à la bataille, dans le camp de Lothaire Ier.

Charles II le Chauve doit sa victoire à Guérin de Provence.

Lothaire Ier vaincu est obligé de fuir et continue malgré tout à tenter d'attaquer séparément ses frères.

Girard II suit sans aucun doute Lothaire Ier à Aix.

Gérard Ier de Vergy, Comte d'Auvergne, Gui de Vannes, Ricouin, préfet de la marche de Bretagne, meurent lors de la bataille.

Pépin II d'Aquitaine abandonne Lothaire Ier.



Campagne de Charles II le Chauve contre Pépin II d'Aquitaine

Mort de Bernard de Septimanie Duc de Septimanie, Comte de Barcelone, de Poitiers et de Toulouse

Guillaume Comte de Toulouse

Sunifred Ier de Barcelone Marquis d'Espagne Comte de Barcelone et d'Ausona

Charles II le Chauve doit mener dès 844 une expédition contre Pépin II d'Aquitaine.

Cependant, subissant un véritable désastre en Angoumois aggravé par le pillage de Nantes, Charles II le Chauve parvient à se rétablir en menant le siège de Toulouse.

Bernard de Septimanie participe à la rébellion de Pépin II d'Aquitaine contre Charles II le Chauve

Ayant favorisé la rébellion de Pépin II d'Aquitaine, Bernard de Septimanie est mis à mort à Toulouse par Charles II le Chauve en 844.

Un comte Guillaume lui succède comme Comte de Toulouse.

Sunifred Ier de Barcelone devient Marquis d'Espagne et Comte de Barcelone et d'Ausona en 844.



Traité de Saint Benoît sur Loire

Frédelon de Toulouse Comte de Toulouse

Raymond Ier de Toulouse Comte de Quercy

Toutefois, Charles II le Chauve est contraint de reconnaître la souveraineté de Pépin II d'Aquitaine lors du traité de Saint-Benoit-sur-Loire en 845.

Charles II le Chauve es se réconcilie avec Lambert II de Nantes.

Frédelon de Toulouse se rallie à Charles II le Chauve, qui le confirme dans ses fonctions en 845 et nomme Raymond Ier de Toulouse, son frère, Comte de Quercy.



Révolte des aquitains contre Pépin II d'Aquitaine

Charles II le Chauve Roi d'Aquitaine

En 848, profitant de la révolte des aquitains contre leur roi Pépin II d'Aquitaine, Charles II le Chauve accepte la couronne d'Aquitaine que lui offre l'aristocratie de ce royaume.

Le 6 juin 848 Charles II le Chauve se fait sacrer Roi d'Aquitaine et couronner à Orléans par l'archevêque de Sens Ganelon.

Mais refusant d'être déchut de son trône, Pépin II d'Aquitaine engage la lutte contre Charles II le Chauve.



Réconciliation de Charles II le Chauve avec Lothaire Ier

Devant faire face à sa lutte contre Pépin II d'Aquitaine, Charles II le Chauve se réconcilie avec son frère Lothaire Ier à Péronne en 849.



Prise de Toulouse

Charles II le Chauve fait prendre Toulouse sans combat en 849 par Frédelon de Toulouse.

Aléran de Troyes accompagne Charles II le Chauve au siège de Toulouse.

Pépin II d'Aquitaine, roi d'Aquitaine est vaincu.



Sanche II Sancion Mitarra Duc de Vasconie ou Gascogne, Comte de Fézensac

Vers 850, Sanche Mitarra ou Sancius-Mitarra ou Santxo Mitarra, second fils de Sanche-Loup de Gascogne, devient chef des Vascons. Mitarra signifie le Terrible

Ses qualités militaires mais aussi politiques le font triompher de Pépin II d'Aquitaine qui lui avait déclaré la guerre. Les troupes de Pépin II d'Aquitaine sont repoussées sur la rive droite de la Garonne.

Sanche Mitarra affranchit le duché de Vasconie de la tutelle carolingienne. Il établie sa capitale à Bordeaux.

68 ans après le coup de force de Charlemagne, la Vasconie retrouve ses anciennes frontières naturelles.



Pépin II d'Aquitaine prisonnier de Charles II le chauve

En 852, Charles II le chauve lance une seconde campagne militaire en Aquitaine.

Pépin II d'Aquitaine s'enhardit alors et pénètre sur les terres des Vascons, en 852. Mal lui en prend car Sanche Sancion Mitarra capture Pépin II d'Aquitaine et le livre à Charles II le Chauve.



Expédition de Louis II le Jeune en Aquitaine

Mort de l'Évêque Ebroin

Évasion de Pépin II d'Aquitaine

Devant l'impassibilité royale, Robert IV de Hesbaye se rebelle et appelle à son secours Louis II le Germanique qui lui envoie son fils Louis le Jeune en 854 avec une armée pour s'approprier l'Aquitaine

L'Évêque Ebroin, toujours partisan de Charles II le Chauve, est tué lors d'une émeute. Ramnulf Ier de Poitou prend alors la direction effective du Comté de Poitou.

L'évasion de Pépin II d'Aquitaine engendre le ralliement et la mobilisation de ses fidèles contre Charles II le Chauve qui est chassé de ce royaume et déchu de sa couronne.

Cependant, la maladresse de Pépin II d'Aquitaine et son incapacité à exercer un bon gouvernement le privent rapidement de tous ses soutiens.



Pépin II d'Aquitaine prisonnier

Mort de Pépin II d'Aquitaine

En 864 Ramnulf Ier de Poitou bat Pépin II d'Aquitaine, qui s'est associé aux Normands. Fait prisonnier, Pépin II d'Aquitaine est tonsuré et enfermé à Senlis.

Pépin II d'Aquitaine meurt à Senlis en 864 ou 865.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !