Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



30 événements affichés, le premier en 937 - le dernier en 1026



Mariage de Foulques II d'Anjou avec Gerberge du Maine

Foulques II d'Anjou épouse en 937 Gerberge du Maine de Gâtinais, fille de Hervé, Comte de Bretagne et du Maine, et Godehilde du Maine. Leurs enfants sont :



Mariage de Renaud de Roucy avec Albérade de Lorraine

Renaud de Roucy Seigneur de Roucy

Louis IV d'Outremer, pour récompenser Renaud de Roucy lui donne en mariage sa belle-fille.

Renaud de Roucy épouse vers 945 Albérade de Lotharingie. Leurs enfants sont :

Louis IV d'Outremer et lui donne en fief la terre de Roucy, située entre Reims et Laon, avec charge pour lui de bâtir une forteresse.



Mariage d'Adalbert II d'Ivrée avec Gerberge de Chalon

Adalbert II d'Ivrée épouse vers 956 Gerberge de Chalon. Leurs enfants sont :

Pour certains historiens, Gerberge est Gerberge de Mâcon la fille de Létald Ier, comte de Mâcon, et d'Ermengarde III de Châlon.

Elle est plus probablement la fille de Lambert de Chaunois, Comte de Chalon et d'Autun, et d'Adélaïde de Vergy dite de Were.



Naissance d'Otte-Guillaume

Othon-Guillaume ou Otte-Guillaume de Bourgogne ou d'Ivrée naît en Italie en 958 ou 959 ou 962 fils d'Adalbert II d'Ivrée et de Gerberge de Chalon.



Exil de Adalbert II d'Ivrée

Henri Ier de Bourgogne accueille à Autun le 30 avril 971, Adalbert II d'Ivrée, Roi déchu d'Italie, avec Gerberge de Chalon son épouse, et Otte-Guillaume de Bourgogne, leur fils.



Mariage d'Henri Ier de Bourgogne avec Gerberge de Chalon

Gerberge de Chalon est veuve d'Adalbert II d'Ivrée.

Henri Ier de Bourgogne, Duc de Bourgogne, épouse en 971 ou en 973 Gerberge de Chalon.

Henri Ier de Bourgogne élève Otte-Guillaume de Bourgogne, son beau-fils, et lui destine l'héritage du duché, car il n'a pas d'héritier.



Mariage de Geoffroy Ier Ferréol avec Béatrice de Mâcon

Geoffroy Ier Ferréol épouse vers 975 Béatrice de Mâcon. Leur enfant est :

Deux autres enfants sont proposés de manière hypothétique :

Cette fille est proposée pour expliquer la succession du comté de Mâcon, d'Albéric II de Mâcon à Guy Ier de Mâcon.

Une autre explication est possible : Guy est fils d'Otte-Guillaume, Comte de Bourgogne, et d'Ermentrude de Roucy, veuve d'Albéric II de Mâcon.



Naissance de Guy Ier de Mâcon

Guy Ier de Mâcon naît en 975, fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Mariage d'Otte-Guillaume de Bourgogne avec Ermentrude de Roucy

Ermentrude de Roucy est veuve d'Albéric II de Mâcon.

Otte-Guillaume de Bourgogne épouse en 976 ou en 982 Ermentrude de Roucy Leurs enfants sont :

Ermentrude de Roucy possède les comtés de Mâcon et d'Outre-Saône.



Naissance de Mathilde de Bourgogne-Comté

Mathilde de Bourgogne-Comté ou d'Ivrée naît en 978, fille d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Otte-Guillaume de Bourgogne Comte de Nevers et d'Oscheret

En 980, Henri Ier de Bourgogne remet le comté de Nevers à son beau-fils, Otte-Guillaume de Bourgogne.

De 980 à 989, Otte-Guillaume de Bourgogne devient Comte d'Oscheret.



Brun de Roucy évêque comte de Langres

En 980, Brun de Roucy, beau-frère de Otte-Guillaume de Bourgogne, est élu évêque comte de Langres.



Mort d'Albéric II de Mâcon

Ermentrude de Roucy Comtesse de Mâcon

Fondation du Comté de Bourgogne

Otte-Guillaume de Bourgogne Comte de Mâcon et de Besançon

Otte-Guillaume de Bourgogne Comte de Bourgogne

Albéric II de Mâcon meurt en 975 ou en 982. Ermentrude de Roucy hérite du comté de Mâcon.

Fort de l'appui de son beau-père Henri Ier de Bourgogne, Duc de Bourgogne, Otte-Guillaume de Bourgogne agit en maître.

Otte-Guillaume de Bourgogne devient premier Comte palatin du comté de Bourgogne fondé en 982.

Le comté se forme par la réunion des quatre circonscriptions administratives carolingiennes (les pagi de la Burgondia :

Otte-Guillaume de Bourgogne prend ainsi possession des terres d'Albéric II de Mâcon et gouverne les comtés de Mâcon et de Besançon, au nom de ses deux beau-fils, Liétaud et Aubri.

Il prend possession des comtés d'Outre-Saône et du Mâconnais, à la mort de ses deux beaux-fils.



Naissance de Gerberge de Bourgogne-Comté

Gerberge de Bourgogne-Comté naît en 985, fille d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Naissance de Renaud Ier de Bourgogne-Comté

Renaud Ier de Bourgogne-Comté naît en 985 ou 986, fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Mariage de Henri Ier de Bourgogne avec Gersende de Gascogne

Après la mort de Gerberge de Chalon, Henri Ier de Bourgogne épouse en secondes noces vers 986 Gersende, fille de Guillaume Ier de Gascogne et d'Urraca de Pampelune.

Otte-Guillaume de Bourgogne voit d'un mauvais œil le remariage de son beau-père.



Pouvoir d'Otte-Guillaume de Bourgogne sur les deux rives de la Saône

Dès 987, Brun, Évêque et Comte de Roucy, confie à son beau-frère les charges temporelles sur toute sa principauté ecclésiastique.

Le pouvoir d'Otte-Guillaume de Bourgogne s'étend sur les deux rives de la Saône.



Landry IV de Maers Comte de Nevers

Landry IV de Maers est nommé Comte de Nevers par Otte-Guillaume de Bourgogne en 989 ou 990.



Guy Ier de Mâcon associé au pouvoir des comtés de Bourgogne et de Mâcon

En 995, Otte-Guillaume de Bourgogne, associe Guy Ier de Mâcon, son fils, au pouvoir des comtés de Bourgogne et de Mâcon, en vue de sa succession.



Naissance d'Agnès de Bourgogne

Agnès de Bourgogne naît en 995, fille d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy.



Henri Ier de Bourgogne Comte d'Auxerre

Vers 996, Gersende de Gascogne retourne dans sa terre natale, répudiée ou pas par Henri Ier de Bourgogne, elle quitte la Bourgogne.

Il faut certainement voir ici l'œuvre de Otte-Guillaume de Bourgogne pour s'accaparer l'héritage du duché.

Henri Ier de Bourgogne devient Comte d'Auxerre en 996.


Blason des Ducs de Bourgogne

Mort de Henri Ier de Bourgogne

Otte-Guillaume de Bourgogne Duc de Bourgogne

Guerre de succession du duché de Bourgogne

Prise d'Auxerre

Henri Ier de Bourgogne meurt le 15 octobre 1002.

À la mort d'Henri Ier de Bourgogne, en 1002, Otte-Guillaume de Bourgogne, son fils adoptif, est nommé Duc par les nobles de Bourgogne.

Otte-Guillaume passe à l'action, avec l'appui de Landry IV de Maers, son gendre, et de Brun, son beau-frère l'Évêque Comte de Langres.

Il obtient la soumission des villes d'Autun, d'Avallon, de Dijon et de Beaune.

Landry IV de Maers prend possession d'Auxerre, profitant de l'absence d'Hugues, Comte de Chalon, qui est aussi l'Évêque souverain de cette cité, seul adversaire d'Otte-Guillaume de Bourgogne.

Par cet acte, Otte-Guillaume de Bourgogne peut reconstituer une partie de la Bourgogne d'origine, en rassemblant le duché et le comté de Bourgogne sous son autorité.

Robert II Le Pieux, fils d'Hugues Capet, neveu d'Henri Ier de Bourgogne, doit lutter contre les princes allemands désireux d'étendre leur suprématie (spécialement en Bourgogne), afin de maintenir l'unité du domaine capétien.

Il revendique lui aussi la succession.

Cette succession est importante car elle pose le problème de la suzeraineté française sur la Bourgogne franque.

Si l'union des deux Bourgognes se réalise le glissement vers l'empire germanique peut se produire, et le royaume de France est en danger.

Robert II Le Pieux réagit avec vigueur, soutenu par le Comte de Chalon sur Saône et par le Duc de Normandie Richard II l'Irascible et 30 000 hommes

Ils se présentent devant Auxerre, mais la cité résiste, alors les troupes royales se tournent vers l'abbaye de Saint-Germain qui jouxte la cité.

Là encore les assiégeants n'arrivent pas à prendre le lieu.

Robert II Le Pieux et ses alliés se retirent sur Paris.



Mariage de Guillaume II de Provence avec Gerberge de Bourgogne-Comté

Guillaume II de Provence épouse en 1002 Gerberge de Bourgogne-Comté, fille d'Otte-Guillaume de Bourgogne et d'Ermentrude de Roucy, Comtesse de Macon et de Besançon, dite de Reims.

Leurs enfants sont :



Renoncement d'Otte-Guillaume de Bourgogne au duché de Bourgogne

Maison des Capétiens direct

Robert II le Pieux Duc de Bourgogne

Mort de Guy Ier de Macon

Renaud Ier de Bourgogne-ComtéComte d'Amous, de Varais et de Portois

Othon II de Mâcon Comte de Mâcon.

Robert II le Pieux craint un glissement du duché de Bourgogne vers l'Empire.

Appuyé par les Normands de Richard II l'Irascible, Robert II le Pieux organise des expéditions en 1003 et 1005 qui lui permettent de garder la main sur ce territoire.

Otte-Guillaume de Bourgogne s'est joint au Roi, il a vraisemblablement fait sa soumission, et a renoncé au duché de Bourgogne et au Comté de Mâcon.

Deux raisons possibles :

En 1004, Robert II Le Pieux revient avec le Comte de Chalon sur Saône et le Duc de Normandie, et ils se dirigent vers Avallon détenu par des hommes de Landry IV de Maers.

Avallon est prise après 3 mois de résistance.

Otte-Guillaume de Bourgognese consacre à assurer son autorité sur les terres bourguignonnes à l'est de la Saône, au détriment de Rodolphe III le Fainéant.

Guy Ier de Mâcon meurt prématurément en 1004.

Otte-Guillaume de Bourgogne partage les terres de Guy Ier de Mâcon:

Otte-Guillaume de Bourgogne conserve ses droits sur les comtés de la Bourgogne Franque (Beaumont, Fouvent et Oscheret).

Les Comtes de Bourgogne conserveront pendant longtemps de nombreuses terres ou suzerainetés sur des comtés situés dans le duché de Bourgogne.

Durant 44 ans, Otte-Guillaume de Bourgogne est le maître souverain des comtés outre Saône avec ses fils, et il ruine le peu d'autorité du Roi Rodolphe sur ces territoires.



Prise de Bâle par Henri II le Saint

Le Roi de Germanie Henri II le Saint, fils de Gisèle, la sœur de Rodolphe prend possession en 1006, de la ville de Bâle qui appartient à son oncle.

En 1006, Otte-Guillaume de Bourgogne accompagne le Roi en Lorraine lors de la rencontre avec le souverain germanique Henri II le Saint.



Mariage d'Otte-Guillaume de Bourgogne avec Adélaïde d'Anjou

Adélaïde d'Anjou est veuve de Guillaume Ier le Libérateur.

Otte-Guillaume de Bourgogne épouse vers 1013 Adélaïde d'Anjou.

C'est une 'hypothèse qui repose sur 3 chartes attestant de l'existence d'une seconde épouse d'Otte-Guillaume du nom d'Adélaïde et sur une bulle du pape Benoît VIII adressée, entre autres, aux dirigeants séculiers de Bourgogne et de Provence.



Promesse de Rodolphe III le Fainéant à Henri II le Saint

En 1016, à Strasbourg, Rodolphe III le fainéant reconnaît comme protecteur et héritier, son neveu l'empereur Germanique Henri II le Saint.

Mais toutes les villes du comté de Bourgogne sous l'impulsion d'Otte-Guillaume de Bourgogne ferment les portes à l'empereur.

Otte-Guillaume de Bourgogne entre en rébellion contre son Roi pendant 10 ans.

Il est le principal opposant à l'expansion germanique.



Mariage de Renaud Ier de Bourgogne-Comté avec Adélaïde de Normandie

Renaud Ier de Bourgogne-Comté, fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne, épouse le 1er septembre 1016 Aélis ou Adélaïde de Normandie, fille de Richard II l'Irascible, Duc de Normandie, et de Judith de Bretagne.

Leurs enfants sont :

Renaud Ier de Bourgogne élève par ailleurs à sa cour Robert de Nevers fils de Renaud Ier de Nevers, son neveu.



Renouvellement de la promesse de Rodolphe III le Fainéant à Henri II le Saint

En 1018, Rodolphe III le Fainéant renouvelle à Henri II le Saint sa promesse.

Mieux que cela, il se comporte en véritable vassal de l'empereur.

Il lui remet en libre disposition les fiefs tenus par le Comte de Besançon, Otte-Guillaume de Bourgogne, et en se faisant investir par lui de sa couronne et de son sceptre.


Comté de Bourgogne vers 1026 Renaud Ier de Bourgogne-Comté - peinture de la cathédrale Saint-Jean de Besançon.

Mort de Otte-Guillaume de Bourgogne

Renaud Ier de Bourgogne-Comté Comte de Bourgogne

Otte-Guillaume de Bourgogne meurt à Lyons-la-Forêt dans l'Eure le 21 ou le 23 septembre 1026.

Il est inhumé dans l'église Saint-Bénigne de Dijon auprès de Guy Ier de Mâcon, son fils.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté, second fils d'Otte-Guillaume de Bourgogne, à la tête, de nombreux comtés, depuis une vingtaine d'année, devient le premier Comte palatin de Bourgogne le 21 octobre 1026.

Il poursuit la lutte engagée par son père.

L'exploitation des mines de sel de Salins et de Lons-Montmorot et le développement des routes commerciales à travers le Jura assurent la prospérité de la région.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté crée l'atelier monétaire de Lons le Saunier.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !