Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 970 - le dernier en 1012



Mariage de Charles Ier le Gros avec Adélaïs de Vermandois

Charles Ier le Gros épouse vers 970 Adélaïs de Vermandois, fille de Robert Ier de Vermandois, Comte de Meaux et de Troyes, et d'Adélaïde de Chalon. (D'après Christian Settipani), Leur enfant est :



Naissance d'Othon II de Basse-Lotharingie

Othon II de Basse-Lotharingie naît vers 970, fils de Charles Ier le gros, Duc de Basse-Lotharingie.



Othon II de Basse-Lotharingie Régent de Basse-Lotharingie

L'élection Hugues Capet déclenche la réaction du prétendant carolingien, Charles Ier le Gros, Duc de Basse-Lotharingie.

Charles Ier le gros confie en 987 à Othon II de Basse-Lotharingie la régence du duché de Basse-Lotharingie, tandis qu'il part combattre Hugues Capet.



Mariage d'Othon II de Basse-Lotharingie

Othon II de Basse-Lotharingie a une épouse inconnue. Leur enfant est :



Mariage d'Albert Ier de Namur avec Ermengarde de Lothier

Albert Ier de Namur épouse vers 988 Ermengarde de Lothier, fille d'Othon II de Basse-Lotharingie, Duc de Basse-Lotharingie. Leurs enfants sont :



Mort de Charles Ier le Gros

Othon Duc de Basse-Lotharingie ou Lothier

Pour certains, Hugues Capet fait empoisonner Charles Ier le Gros qui meurt à Orléans en 992 ou le 22 juin 994.

Othon II de Basse-Lotharingie, fils de Charles Ier le Gros, devient Duc de Basse-Lotharingie ou Lothier en 992.

En 1666 la sépulture de Charles de Lorraine est retrouvée dans la basilique Saint-Servais à Maëstricht aux Pays Bas.

L'épitaphe de la pierre tombale, mentionnant l'année de sa mort en 1001, tend à prouver qu'il a été remis en liberté après sa captivité passée à Orléans et qu'il est mort à cette date.



Mort d'Othon III du Saint-Empire

Rencontre de Werla

Mort d'Ekkehard Ier de Misnie

Invasion de la Lusace et de la Misnie

Henri II le Saint Roi de Germanie

Épuisé par moins de 22 ans d'une vie particulièrement intense, Othon III du Saint-Empire meurt à Paterno sur le mont Soracte près de Viterbe en Italie le 23 ou le 24 janvier 1002 d'un simple accès de malaria.

Son corps est ramené d'Italie à Aix-la-Chapelle par ses proches dont Othon II de Basse-Lotharingie.

Sa mort met un terme au projet d'un condominium de l'empereur et du pape sur la chrétienté.

Othon III du Saint-Empire ne laisse pas de descendance

Les princes allemands se réunissent à Frohse, inclus dans l'actuelle cité de Schönebeck, pour élire un nouveau roi.

Les deux plus proches parents, Henri II le Saint et Othon de Carinthie, prétendants naturels, rencontrent une forte opposition.

Ezzon de Bonnegau, époux de Mathilde de Germanie, fille d'Othon II le Roux, revendique la couronne impériale, en vain.

Ekkehard Ier de Misnie est le candidat saxon le plus en vue. Une partie de la noblesse lui est opposée. Parmi ses rivaux se trouvent :

En avril 1002, la noblesse saxonne accepte d'organiser une nouvelle réunion dans la résidence royale de Werla.

Ekkehard Ier de Misnie reçoit la mission d'organiser le banquet de clôture de cette assemblée avec Bernard Ier de Saxe et l'évêque Arnulf de Halberstadt.

Ekkehard Ier de Misnie est honoré du titre royal par l'évêque Bernward d'Hildesheim lorsqu'il parvient dans le diocèse d'Hildesheim.

Ekkehard Ier de Misnie meurt à Pöhlde le 30 avril 1002 assassiné par des opposants saxons.

Il est inhumé dans la chapelle du monastère de la montagne du château au sud de Kleinjena près de Naumburg.

À sa mort la région est partagée :

Henri II le Saint bénéficie de l'appui de ses cousines, les sœurs du défunt Othon III du Saint-Empire :

Henri II le Saint est élu à Mayence Roi de Germanie le 7 juin 1002.

Profitant de la lutte pour le pouvoir dans le Saint Empire, Boleslas Ier de Pologne envahit la Lusace et la Misnie.



Mort d'Othon II de Basse-Lotharingie

Godefroy II de Verdun Duc de Basse-Lotharingie

Frédéric de Verdun Comte de Verdun

Othon II de Basse-Lotharingie meurt en 1006 (Selon les Chronica de Sigebert de Gembloux) ou en 1012.

Il est le dernier des carolingiens mâles issus de Louis Ier le Pieux.

Les seuls caroligiens encore vivant sont les Herbertiens de Vermandois, issu de Bernard, fils illégitime de Pépin, le fils aîné de Charlemagne.

Il est possible que Lambert Ier de Louvain revendique le duché de Basse-Lotharingie à la mort d'Othon II de Basse-Lotharingie, son beau-frère, mais rien ne permet de le certifier.

L'empereur Henri II le Saint nomme Godefroy II de Verdun Duc de Basse-Lotharingie sur la recommandation de Gerhard Ie, Évêque de Cambrai.

Il prend le nom de Godefroy Ier de Basse-Lotharingie.

Ce choix est conduit par diverses considérations :

Il bénéficie en outre du soutient de ses frères :

Godefroy II de Verdun confie alors le comté de Verdun à son frère Frédéric de Verdun.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !