Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1544 - le dernier en 1624



Naissance de Nicolas Brûlart de Sillery

Nicolas Brûlart de Sillery naît en 1544, fils de Pierre Brûlart, Seigneur de Berny (mort en 1584) et de Marie Cauchon, Dame de Sillery. Il est issu d'une famille de magistrats.



Nicolas Brûlart de Sillery Conseiller au parlement de Paris

Nicolas Brûlart de Sillery devient conseiller au parlement de Paris en 1573,



Mariage de Nicolas Brûlart de Sillery avec Claude Prudhomme

Nicolas Brulart de Sillery épouse le 24 novembre 1574 Claude Prudhomme.

Leurs enfants sont :



Naissance de Pierre Brûlart

Pierre Brûlart naît vers 1583, fils de Nicolas Brûlart de Sillery et de Claude Prudhomme.



Traité de Vervins

Accablé par de nombreux revers, les armées de la Ligue et d'Espagne s'épuisent progressivement. La France et l'Espagne sont à bout de force.

Nicolas Brûlart de Sillery négocie le traité de Vervins qui est signé le 2 mai 1598 à Vervins dans l'Aisne entre Henri IV de France et Philippe II d'Espagne, mettant fin à la guerre avec l'Espagne.

Il confirme les clauses du traité franco-espagnol de Cateau-Cambrésis du 3 avril 1559 entre Philippe II d'Espagne et Henri II de France, en y ajoutant diverses clauses nouvelles fixant les limites entre l'Espagne et la France.

Clément VIII contribue beaucoup à cette paix.

Philippe II d'Espagne restitue à la France la plupart des places conquises en France et abandonne la Belgique.

Henri IV de France se refuse toutefois à entériner l'annexion de la Navarre espagnole, réalisée en 1512 par Ferdinand II d'Aragon, arrière-grand-père de Philippe II.

Ce traité marque la fin de la prépondérance espagnole. Malgré près de 40 ans de guerre civile en France, elle n'a pu s'imposer :

Philippe II d'Espagne décide d'octroyer leur indépendance aux Pays-Bas avec à leur tête Albert VII de Habsbourg lequel doit épouser Isabelle Claire Eugénie d'Espagne, sa fille.

Une clause du traité stipule que si le couple s'éteint sans descendance, les Pays-Bas redeviendront possession espagnole.

Or, il semble qu'Albert soit dans l'impossibilité physique d'engendrer.

Cette indépendance n'est qu'un tour de passe-passe politique permettant aux Pays-Bas de retrouver la paix avant de retourner dans le giron Espagnol.



Annulation du mariage d'Henri IV de France avec Marguerite de Valois

François de Joyeuse négocie l'annulation du mariage d'Henri IV de France avec Marguerite de Valois. Nicolas Brûlart de Sillery obtient cette annulation qui est prononcé par le pape Clément VIII le 17 décembre 1598.


Débarquement de Marie de Médicis à Marseille - par Pierre-Paul Rubens

Mariage d'Henri IV de France avec Marie de Médicis

Nicolas Brûlart de Sillery conclut le remariage du roi avec Marie de Médicis. Ce mariage répond à des préoccupations dynastiques et financières.

Les Médicis, banquiers créanciers du roi de France, promettent une dot d'un montant total de 600 000 écus d'or, ce qui donne à la reine le surnom de la grosse banquière.

Le contrat de mariage d'Henri IV de France et de Marie de Médicis est signé le 25 avril 1600 à Florence.

Le mariage est célébré par procuration à Florence le 15 juillet 1600.

Lors de l'arrivée de Marie de Médicis, ayant trouvé Antoinette de Pons plus vertueuse que jamais Henri IV de France lui déclare que puisqu'elle est véritablement dame d'honneur elle sera dame d'honneur de sa femme.

Antoinette de Pons est chargée d'accueillir Marie de Médicis à Marseille où elle débarque en France avec une suite de 2 000 personnes.

Henri IV de France épouse à Lyon, le16 ou 17 décembre 1600 Marie de Médicis, fille de François Ier de Médicis et de Jeanne de Habsbourg. Leurs enfants sont :

Ils passent leur première nuit de noce à Lyon.

Marie de Médicis est une femme de belle prestance, grande, grasse, de petits yeux, froide, hautaine, fastueuse, paresseuse, jalouse, vindicative, d'humeur acariâtre. Elle a un magnifique teint blanc, des cheveux châtains.

Marie de Médicis ne s'entend pas toujours avec Henri IV. D'un tempérament très jaloux, elle ne supporte pas les aventures féminines de son mari, et les nombreuses indélicatesses de ce dernier à son égard. En effet il l'oblige à côtoyer ses maîtresses, et lui refuse souvent l'argent nécessaire pour régler toutes les dépenses qu'elle entend réaliser pour manifester à tous son rang royal.

Des scènes de ménage ont lieu entre les deux époux, suivies de périodes de paix relative.

Catherine de Clèves sera dame d'honneur de Marie de Médicis.


Nicolas Brûlart de Sillery

Nicolas Brûlart de Sillery Garde des sceaux

Nicolas Brûlart de Sillery est nommé garde des sceaux en 1604.



Mariage de Nicolas de Bellièvre avec Claude Brûlart

Nicolas de Bellièvre épouse le 16 ou le 18 janvier 1605 Claude Brûlart, fille de Nicolas Brûlart de Sillery et de Claude Prudhomme. Leur enfant :



Nicolas Brûlart de Sillery Chancelier

Nicolas Brûlart de Sillery est nommé chancelier en 1607.



Nicolas Brûlart de Sillery écarté du conseil

Concino Concini écarte Nicolas Brûlart de Sillery du conseil en 1612.



Disgrâce de Nicolas Brûlart de Sillery

Richelieu Secrétaire d'État

Détesté par la noblesse et le peuple, Concino Concini voit néanmoins grandir son influence politique.

En 1616, Concino Concini obtient la disgrâce du chancelier et garde des sceaux, Nicolas Brûlart de Sillery.

Concino Concini fait nommer ministre Richelieu, Claude Mangot et Barbin.

Richelieu commence par servir le parti adverse de Louis XIII, sous l'autorité de Concino Concini, maréchal d'Ancre et de Marie de Médicis, la reine mère, dont il est d'abord le courtisan et le favori avant d'en devenir l'ennemi irréconciliable.

Le 25 novembre 1616, Richelieu, Grand Aumônier d'Anne d'Autriche, est nommé secrétaire d'État pour la guerre et les Affaires étrangères. Il le restera 5 mois.



Édit de Montpellier

Finalement un accord est conclu entre les deux parties.

Le 19 octobre 1622, Louis XIII signe l'Édit de Montpellier avec les protestants qui :

Louis XIII, décidé à participer davantage aux affaires de l'État et de se lier à un seul ministre, gouverne avec Nicolas Brûlart de Sillery et Pierre Brûlart, son fils, ainsi qu'avec La Vieuville qui sont vite disgraciés pour incompétence.

En grande faveur auprès de Marie de Médicis, Louis de Marillac est nommé capitaine des gens d'armes de la reine, lieutenant général des évêchés de Metz, Toul et Verdun et gouverneur de cette citadelle.



Nicolas Brûlart de Sillery à nouveau Garde des sceaux

Nicolas Brûlart de Sillery redevient Garde des sceaux en 1623.



Mort de Nicolas Brûlart de Sillery

Richelieu, inspiré par La Vieuville, retire le poste de Garde des sceaux à Nicolas Brûlart de Sillery en 1624.

Nicolas Brûlart de Sillery meurt le 1er octobre 1624.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !