Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



27 événements affichés, le premier en -211 - le dernier en 68



Siège de Capoue

En 211 avant Jésus-Christ, Hannibal tente de forcer les Romains à lever le siège de Capoue qui est entourée d'un double fossé et d'une double palissade.

Il rebrousse chemin devant l'opiniâtre résistance de Claudius, Fulvius et Néron.



Frontière sur l'Èbre

Mais Gaius Marcus (ou L. Marcius ?), un officier de Gnaeus Scipio, rescapé de la bataille d'Illorca avec une petite troupe, a rassemblé les soldats éparpillés et les garnisons.

Élu par les soldats, le nouveau chef profite de la jalousie entre les commandants puniques et les refoule sur l'autre rive de l'Èbre. La ligne est maintenue jusqu'à l'envoi par Rome d'une solide légion de 12 000 soldats commandées par le propréteur Claudius Néron.

À la fin 211 avant Jésus-Christ, la situation en Espagne est revenue au point de départ d'Hannibal.

L'Èbre sépare les Romains au Nord des Carthaginois au Sud.



Bataille du Métaure et Mort d'Hasdrubal Barca

Hannibal appelle à l'aide son frère Hasdrubal Barca.

En 207 avant Jésus-Christ., Hasdrubal, à la tête de son armée, traverse la Gaule méridionale puis les Alpes par le mont Genèvre. Il pénètre en Gaule Cisalpine pour unir ses troupes espagnoles et des alliés gaulois à celles d'Hannibal.

Il perd un temps précieux à assiéger Plaisance qu'il ne réussit à prendre puis il descend vers le Picenum.

Les Romains se saisissent du courrier qu'il envoie à Hannibal.

Le consul Livius Salvinator dispose de 6 légions pour bloquer Hasdrubal tandis que le consul Claudius Nero commande autant de troupes pour retenir Hannibal.

Hannibal, ayant rassemblé ses soldats, reste très prudent. Claudius Nero, laissant un rideau de troupes devant lui, en profite pour rejoindre Salvinator avec ses meilleurs légionnaires.

Le 23 juin 207 avant Jésus-Christ., Hasdrubal Barca surpris par l'armée romaine sur les bords du lac Métaure (aujourd'hui : Metauro au centre de l'Italie).

Hasdrubal tente d'éviter le combat et de se glisser sur le flanc des ennemis mais il s'égare dans cette région inconnue. La cavalerie romaine le rejoint et le force à combattre. L'infanterie romaine suit et le combat est inévitable.

Derrière les éléphants, Hasdrubal place:

Le consul Livius Salvinator est repoussé par les Espagnols.

Mais Nero, séparé de la ligne ennemie par une colline qui empêche toute attaque :

L'armée punique dans l'incapacité de fuir est détruite.

Hasdrubal se voyant vaincu, se jette sur une cohorte romaine et est tué par le consul romain Néron. Sa tête est envoyée à Hannibal.

Les pertes sont :



Marc Antoine renvoie Octavie à Rome

Au début du printemps 35 avant Jésus-Christ, Octave envoie sa sœur Octavie, la femme légitime d'Antoine et la mère de ses deux filles :

rejoindre son mari.

Lorsque celle-ci parvient à Athènes, Antoine ordonne à sa femme, de rebrousser chemin.



Naissance de Claude

Claude naît à Lyon le 1 août 10 avant Jésus-Christ.

Il est le fils de Néron Drusus, (le frère de Tibère, l'oncle paternel de Caligula) et d'Antonia.



Mort de Drusus

Néron Drusus, frère de Tibère, meurt en 9 avant Jésus-Christ



Adoption de Germanicus par Tibère

En 4, Auguste oblige Tibère à adopter Germanicus, son neveu :

au détriment du propre fils de Tibère, Drusus.



Naissance de Tiberius Gemellus

En 19, Drusus, fils de Tibère et de Vispania et sa femme Liville eurent des jumeaux :

Tiberius Gemellus fut adopté par Tibère en même temps que Caius, le fils de Germanicus et d'Agrippine.

Drusus prit son second consulat avec son père en 21 et se vit conférer l'année suivante la puissance tribunitienne.

Liville, la cousine de Drusus, (fille de Néron Drusus et d'Antonia), était aussi la maîtresse du préfet du prétoire, Séjan.

Les amants empoisonnèrent Drusus âgé de 35 ans.

Julia, fille de Drusus épouse en 20 son cousin issu de germains Nero, fils de Germanicus.

Après la mort de Nero en 29, Tibère lui fait épouser Séjan.

On se souvient que Séjan avait été l'amant de Livilla, la mère de Julia, et que le couple adultère avait obtenu la condamnation du mari.



Naissance de Néron

Fils du consul Cneius Domitius Ahenobarbus et d'Agrippine la Jeune, arrière-petite-fille d'Auguste, Lucius Domitius Ahenobarbus est né en 37.



Mariage de Claude avec Agrippine la Jeune

En 49, l'empereur Claude Ier épouse sa nièce Agrippine la Jeune, soeur de Caligula, âgée alors environ de 34 ans.

Celle-ci avait déjà un fils d'un premier mariage, Lucius Domitius, plus connu sous le nom de Néron.



Adoption de Néron

Claude Ier se laissa dominer par Agrippine.

En 50, sur les conseils de l'affranchi Pallas, Agrippine contraint son époux à adopter Néron et le fait désigner comme héritier au détriment de son fils légitime Britannicus. la suite de cette adoption Agrippine modifie le nom de son fils en Lucius Domitius Claudius Nero.



Mariage de Néron

En 53, Claude donne sa fille Octavie en mariage à Néron



Mort de Claude

Mais Claude soutient encore trop Britannicus.

Anticipant une répudiation plus que probable, le 10 décembre 54, Agrippine décide alors d'empoisonner aux champignons son mari, avec la complicité de Locuste et du médecin même de l'empereur.


La paix romaine - Pax romana

Durant une assez longue période, la Pax Romana va permettre une lente assimilation des populations de la région à l'empire romain, à tel point que la Provincia est appelée par Pline "une autre Italie".

La Provence campagnarde et rustique devient urbaine et la prospérité permet la construction

A cette époque, de nombreux Provençaux font carrière à Rome :

De plus modestes s'engagent dans l'armée et reviennent jouir de leur retraite au pays, certains ont même accès à la garde prétorienne pourtant réservée aux Italiens.

La langue devient rapidement le Latin et des écoles s'ouvrent à Marseille et Arles.

Les anciens dieux ligures sont intégrés au Panthéon, Toutatis est assimilé à Mars, Belenos à Apollon...


L'empereur Néron - Buste du Capitole à Rome

Néron Empereur

En 54, la garde prétorienne, noyautée par Agrippine, proclame Néron empereur : il n'a que dix-sept ans.

Conseillé par ses tuteurs, Sextus Africanus Burrus, qui commande la garde prétorienne, et Sénèque, il fait preuve de modération et de clémence pendant les cinq premières années de son règne.



Assassinat de sa mère

En 59, ne supportant plus la tyrannie de sa mère, qui ose critiquer sa maîtresse, Poppée Sabine, Néron la fait assassiner.



Révolte dans l'île de Bretagne

Vers 60, la reine Boadicée ou Boudicca, veuve du roi des Icènes, se révolte contre les Romains. Les Brittons prennent Londres, capitale de la colonie romaine, et tuent 70 000 Romains ou alliés de Rome.

En 61, ils sont vaincus par une légion de Néron qui tue 80 000 Brittons. Boadicée s'empoisonne.



Assassinat de sa femme Octavie

Afin de pouvoir épouser Poppée, Néron répudie de sa femme Octavie, en 62 puis il la fait exécuter.



Mort de Burrus conseillé de Néron

Son tuteur Burrus meurt alors, peut-être empoisonné lui aussi, et Sénèque se retire : voilà Néron seul au pouvoir.



Lutte contre les parthes

Le trône d'Arménie était revendiqué par les Parthes. La guerre repart de plus belle.

Ces luttes se poursuivront jusqu'en 63, où Vologèse Ier obtint finalement par traité le contrôle de l'Arménie.

Tiridate fut sacré roi d'Arménie à Rome par Néron et fonda la seconde dynastie des rois arméniens, les Arsacides.

Ceux ci régnèrent de 66 à 428 dans une relative indépendance vis à vis de Rome.

Après la mort de Marco Giulio Cozio II en 63, Néron réduit le royaume au rang de province (Alpae Cozziae). Elle comprenait la Maurienne, le Briançonnais, toute la vallée de Suze jusqu'au Pô.

Constantin la fusionna avec la Ligurie en conservant le nom d'Alpes Cottiennes en 66.

Rome y installa 4 grandes voies:



Incendie de Rome

Célébration de lectisternes

En 64, plus de la moitié de Rome est détruite par un incendie, alors que Néron se trouve à Antium, ville du Latium où il est né, située à environ 80 kilomètres au sud de la cité impériale.

Certains récits anciens, mis en doute par les historiens modernes, l'accusent d'avoir lui-même ordonné l'incendie et d'en avoir rejeté la responsabilité sur les chrétiens, dont il est le premier persécuteur.

Quoi qu'il en soit, il procure un hébergement à ceux qui ont perdu leur habitation, pourvoit à la nourriture de la population en faisant distribuer du grain et fait reconstruire la ville de sorte qu'elle soit désormais à l'abri d'un incendie gigantesque.

En 64 pendant le grand incendie de Rome, au vu des livres sibyllins, on procède à des supplications adressées à Vulcain, à Cérès et Proserpine, et à Junon.

Des lectisternes sont célébrés lors de l'incendie de Rome en 64, et à l'initiative de Marc Aurèle, pendant 7 jours en préparatif de la guerre contre les Marcomans.



Règne de Néron

Ajouté aux spectacles que Néron organise, tout cela coûte fort cher. Néron organise donc le pillage de l'Italie et des provinces pour trouver les ressources nécessaires et se fait ainsi de nombreux ennemis.

À Rome même, Néron scandalise l'armée et l'aristocratie en se donnant lui-même en spectacle : se croyant un grand artiste visionnaire et un éminent poète mystique, Néron participe comme acteur à la représentation de drames religieux.

Les guerres que Néron mène pour protéger l'empire ne sont pas couronnées de succès.



Complot contre Néron

En 65, un complot contre Néron, fomenté par des aristocrates échoue : dix-huit des conjurés sont exécutés ou obligés de se suicider, dont son ancien tuteur Sénèque, et le neveu de celui-ci, le poète Lucain,



Vitellius proconsul en Afrique

Ayant su plaire à Caligula, Claude et Néron, Vitellius fut nommé proconsul en Afrique et y resta deux ans.



Assassinat de Poppée – mariage avec Messaline

Sa deuxième femme, Poppée, meurt des suites des sévices que Néron lui fait subir. Il épouse Statilia Messaline dont il a fait assassiner le mari.



Galba

Galba débuta sa carrière militaire dans les Gaules et la continua en Afrique.

Néron confia à Galba le Gouvernement de l'Espagne Tarragonaise. Ayant appris que Néron avait décidé de sa mort, il se souleva contre lui.



Mort de Néron

La révolte des légions d'Espagne et de Gaule, soutenues par la garde prétorienne, en 68, lui sera fatale. Obligé de fuir Rome, il est déclaré ennemi public par le sénat et se suicide en juin 68.



Vitellius légat de la Germanie inférieure

Après la chute de Néron, Vitellius fut envoyé par Galba en qualité de légat de la Germanie inférieure et prit le commandement des légions de Germanie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !