Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1635 - le dernier en 1706



Mariage de Georges de Vogüé avec Françoise de Grimoard du Roure

Georges de Vogüé épouse le 1er octobre 1635 Françoise de Grimoard de Beauvoir du Roure, fille de Jacques de Grimoard de Beauvoir du Roure (mort en 1637), Comte du Roure, et de Jacqueline de Maubec-Montlaur. Leurs enfants sont :



Naissance de Melchior II de Vogüé

Melchior II de Vogüé naît en 1639, fils de Georges de Vogüé et de Françoise de Grimoard du Roure.



Melchior II de Vogüé Capitaine au régiment des chevaux-légers

Melchior II de Vogüé consacre la plus grande partie de sa vie à la carrière militaire.

En 1656, Melchior II de Vogüé est Capitaine au régiment des chevau-légers.



Bataille de Novi

Melchior II de Vogüé participe à la bataille de Novi durant la campagne du Milanais en 1657.


Gabrielle de Motier de Champetières

Mariage de Melchior II de Vogüé avec Gabrielle de Motier de Champetières

Melchior II de Vogüé épouse le 10 novembre 1667 Gabrielle de Motier de Champetières de Lafayette ou de Mottier. Parmi leurs 7 ou 13 enfants citons :



Charles-Paris d'Orléans Candidat au trône de Pologne

Prise d'Orsoy, Wesel, Rhinberg, Burick

Franchissement du Rhin au gué Tolhuis

Mort de Charles-Paris d'Orléans

Occupation de Zwolle

Siège de Groenlo

Prise d'Arnheim

Mort d'Alexandre de Choiseul du Plessis-Praslin

Prise de Nimègue

Tentative de négociation des Hollandais avec Louis XIV

Charles-Paris d'Orléans est Duc de Longueville, d'Estouteville, Prince de Neufchâtel et de Valangin, Comte de Dunois et de Saint-Pol.

François de Callières travaille à faire élire Charles-Paris d'Orléans sur le trône vacant de Pologne. Il est près de l'emporter sur son compétiteur, Michel Wiecnowiecki.

En 1672, évitant les Pays-Bas espagnols, les Français entrent dans les Provinces-Unies.

Johan de Witt ne peut empêcher cette invasion.

Le 1er juin 1672, les troupes commandées par Bernhard von Galen, prince-évêque de Münster, contournent les défenses néerlandaises par le sud et envahissent l'est des Pays-Bas, assiégeant les villes d'Enschede, Almelo, Borculo et Groenlo ou Groningue, où les rejoignent les forces de France et de Cologne.

Les forces alliées comportent quelque 100 000 hommes.

Entourée de remparts et de fossés, Groenlo est bien fournie en provisions, et défendue par dix compagnies d'infanterie et une compagnie de cavalerie, soit 600 soldats commandés par le lieutenant-colonel d'infanterie Gustaff Tungel, disposant de 22 canons montés sur des nouveaux affûts.

La ville se rend le 10 juin 1672.

Les troupes de Bernhard von Galen détruisent les plus importantes fortifications de Groenlo. Elles occuperont la ville jusqu'en 1674.

Les alliés se tournent alors sur Deventer et d'autres villes.

Commencent alors ce que les néerlandais appelleront la Rampjaar, la pire année pour la République néerlandaise.

Louis XIV et Louis II de Bourbon-Condé prennent Orsoy, Wesel, la place forte de Rheinberg ou Rhinberg, Burick.

Le dimanche 12 juin 1672, ils passent le Rhin au gué de Tolhuis.

Melchior II de Vogüé participe à la bataille de Wesel et au passage du Rhin.

Charles-Paris d'Orléans passe le Rhin à la nage avec la cavalerie française.

Au sortir de ce fleuve, il attaque un corps retranché au fort de Tolhuis ou Toluys.

Charles-Paris d'Orléans meurt durant ce combat.

Louis Victor de Rochechouart se trouve au passage du Rhin. Son cheval, appelé Jean Le Blanc, fait au milieu du fleuve un faux pas qui faillit renverser son maître dans les flots. Tout beau, Jean Le Blanc, dit tranquillement Vivonne, voudrais-tu faire mourir en eau douce un général des galères ? Au même moment, Louis Victor de Rochechouart reçoit à l'épaule gauche un coup de feu dont il ne guérira jamais, et qui le forcera toujours à porter son bras en écharpe, mais il supportra gaiement cette disgrâce.

Pendant ce temps, François-Henri de Montmorency-Bouteville occupe Zwolle.

Henri de la Tour d'Auvergne-Bouillon prend Arnheim.

César III Auguste de Choiseul et Alexandre de Choiseul du Plessis-Praslin, son frère aîné, participent à la bataille d'Arnheim.

Alexandre de Choiseul du Plessis-Praslin meurt le 14 juin 1672 tué d'un coup de canon.

César III Auguste de Choiseul prend alors le titre de comte du Plessis-Praslin.

Henri de la Tour d'Auvergne-Bouillon prend Nimègue.

Mais sur les conseils de Louvois, Louis XIV ne marche pas sur Amsterdam pourtant à portée.

Dès le 16 juin 1672, débordés, les Hollandais envoient des négociateurs qui proposent de céder les villes du Rhin, Maastricht, le Brabant et la Flandre hollandaise avec en sus une indemnité de 10 000 000 de livres.

Mais Louis XIV exige plus de terrain et le rétablissement de la liberté du culte catholique, c'est la rupture.

Le 20 juin 1672, les Hollandais rompent les écluses de Muyden et provoquent l'inondation du pays.

Les Français ne peuvent plus avancer.


Melchior II de Vogüé

Mort de Georges de Vogüé

Melchior II de Vogüé le premier marquis de Vogüé

Georges de Vogüé meurt.

Melchior II de Vogüé devient le premier marquis de Vogüé.

Melchior II de Vogüé affirme ses privilèges sur les droits de pêche, les bateaux, les moulins, les fours et la feuille de mûrier, base de la culture du ver à soie.

Melchior II de Vogüé substitue le fermage au métayage tandis qu'il apporte d'importantes modifications aux châteaux de Rochecolombe et de Vogüé.



Melchior II de Vogüé Grand Bailli et Commissaire ordinaire du Roi aux États particuliers de Vivarais

Melchior II de Vogüé succède a son père en 1675 dans la charge de Grand Bailli et Commissaire ordinaire du Roi aux États particuliers de Vivarais.



Naissance de Cérice-François de Vogüé

Cérice François de Vogüé naît en 1683, fils de Melchior II de Vogüé et de Gabrielle de Motier de Champetières.



Melchior II de Vogüé Colonel

Melchior II de Vogüé devient colonel du régiment de Vogüé des milices provinciales créées par Louvois pour renforcer les troupes engagée dans la guerre de la Ligue d'Augsbourg



Reconstruction de l'église de Vogüé

Melchior II de Vogüé fait reconstruire l'église de Vogüé en 1691, telle qu'elle se présente aujourd'hui.

Dans un mur du clocher, Melchior II de Vogüé fait sceller l'écusson de sa famille.



Bataille de Torroella de Montgri

Prise de Gérone

En 1694, Louis XIV décide de mettre l'armée de Nicolas de Catinat dans le Piémont sur la défensive, et de réserver le gros de ses troupes pour faire un effort en Catalogne.

Juan Manuel Lopez Pacheco Acuña Giron y Portocarrero, Marquis de Villena, Duc d'Escalona, Vice-roi de Catalogne, capitaine général de l'armée espagnole, déploie le long des berges du fleuve Ter en Catalogne toute l'infanterie qu'il parvient à rassembler pour s'opposer au corps expéditionnaire français, mené par le maréchal Anne Jules de Noailles, qui a pour objectif de prendre Gérone.

Les deux armées sont approximativement de la même force : 20 000 fantassins et 4 à 5 000 cavaliers, mais les régiments français sont essentiellement composés de vétérans, alors que les forces espagnoles comptent un grand nombre de jeunes recrues et d'unités nouvellement constituées.

En outre l'armée française est supérieure en nombre et en puissance de feu des pièces d'artillerie, servies d'artilleurs et de servants qualifiés.

Melchior II de Vogüé sert comme colonel avec son régiment .

L'armée espagnole est divisée en 3 corps pour garder les gués et les berges le long de la rivière Ter :

Le 26 mai 1694, les Français essaient de traverser à Verges sans succès et se déplacent à Ullà.

Le 27 mai 1694, profitant d'un épais brouillard accroché au-dessus des rives du fleuve 2 000 dragons et cavaliers, suivi d'un grand nombre de grenadiers d'infanterie, chargent les positions de l'infanterie espagnole et traversent le fleuve à Torroella de Montgri.

Dès la première décharge de leurs mousquets les Espagnols ne peuvent s'opposer efficacement à l'approche de l'ennemi. Ils commencent à fuir le champ de bataille semant la panique dans le reste de l'armée. Beaucoup périssent sans même parvenir à s'opposer aux Français. La cavalerie et l'arrière-garde se sauve jusqu'à Gérone.

Les Espagnols subissent de lourdes pertes humaines et perdent bagages et artillerie.

Le vice-roi n'a pas d'autre choix que d'envoyer quelques troupes à Gérone et marcher avec le gros de son armée vers Barcelone, où il restera tout le mois de juin 1694.

En attendant, les Français s'emparent d'une dizaine de villages dans les environ du Ter.

Le 30 mai 1694, Anne Jules de Noailles commence le blocus par voie de terre et de mer de la forteresse de Palamós.

La forteresse de Palamós se rend le 10 juin 1694.

La ville de Gérone est prise le 29 juin 1694.

Barcelone est sauvée par les réductions du budget de l'armée, ordonnées par Louvois, ministre de la guerre et par l'approche de la flotte anglaise d'Édouard Russell.



Louis-Joseph de Vendôme Vice-roi de Catalogne

En 1697, Louis-Joseph de Vendôme conquiert Barcelone et devient vice-roi de Catalogne.

Melchior II de Vogüé sert à la prise de Barcelone.



Cession des terres de Montlaur, d'Aubenas et de la Baronnie de Saint-Remeze

L'acquisition que fait Melchior II de Vogüé au Comte d'Harcourt en 1700 des terres de Montlaur, d'Aubenas et de la Baronnie de Saint-Remeze lui donne entrée aux États Généraux du Languedoc comme Baron de tour du Vivarais.

Melchior II de Vogüé réside au château de Vogüé dont il aménage la façade sud et les jardins suspendus.


Cérice François de Vogüé

Mort de Melchior II de Vogüé

Cérice François de Vogüé Marquis de Vogüé

Melchior II de Vogüé meurt a Paris en 1706.

Il est inhumé à l'église Saint-Sulpice.

En 1706, Cérice François de Vogüé se trouva à la tête du domaine de la famille que lui légue sa mère.

Cérice François de Vogüé devient 2e marquis de Vogüé.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !