Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



30 événements affichés, le premier en 1746 - le dernier en 1864



Mariage de Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld avec Françoise de Soulzbach

Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld épouse en 1746 Françoise de Soulzbach, fille cadette du comte de Palatinat-Soulzbach. Leurs enfants sont :

Françoise de Soulzbach est sœur de l'Électrice Élisabeth-Auguste de Bavière.


Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt

Mariage de Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt avec Maria Louise de Leiningen-Dagsbourg-Falkenbourg

Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt épouse en 1748 Maria Louise de Leiningen-Dagsbourg-Falkenbourg. Leurs enfants sont :

Les fils resteront célibataires ou contractèrent des unions morganatiques ce qui met fin à cette branche cadette de la Maison de Hesse-Darmstadt.

Grâce à ce mariage, Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt reçoit les seigneuries de Broich, d'Oberstein, d'Aspermont, de Burgel et de Reipolzkirchen.

Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt habite au Vieux Palais de Darmstadt, qu'il reçoit de Louis VIII de Hesse-Darmstadt, son père, qui le préfère à Louis, son fils aîné.

Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt l'embellit et l'agrandit.



Naissance de Maximilien Ier Joseph de Bavière

Maximilien Ier Joseph de Bavière naît à Schwetzingen près de Mannheim le 27 mai 1756, fils de Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld et de Françoise de Soulzbach.

Issu de la branche des Wittelsbach Deux-Ponts, Maximilien Ier Joseph de Bavière grandit à Strasbourg dont le gouverneur est le breton Agathon Guinement.


Charles Louis de Bade

Mariage de Charles Louis de Bade avec Amélie de Hesse-Darmstadt

Charles Louis de Bade épouse le 15 juillet 1774 Amélie de Hesse-Darmstadt, fille Louis IX de Hesse-Darmstadt. Leurs enfants sont :



Maximilien Ier Joseph de Bavière Comte de Rappolstein

Maximilien Ier Joseph de Bavière devient Comte de Rappolstein en 1778.


Wilhelmine de Hesse-Darmstadt

Mariage de Maximilien Ier Joseph de Bavière avec Wilhelmine de Hesse-Darmstadt

Maximilien Ier Joseph de Bavière épouse en 1785 Wilhelmine de Hesse-Darmstadt, fille de Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt et de Louise de Linange ou Leiningen. Leurs enfants sont :



Naissance de Louis Ier de Bavière

Louis Ier de Bavière naît à Strasbourg le 25 août 1786, fils de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt.

Son père est alors officier au service de la France.

Louis XVI de France est son parrain.



Naissance d'Augusta-Amélie de Bavière

Augusta-Amélie de Bavière naît en 1788, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt.



Naissance de Caroline-Auguste de Bavière

Caroline-Auguste de Bavière naît en 1792, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt.



Maximilien Ier Joseph de Bavière Duc palatin des Deux-Ponts et Comte palatin de Birkenfeld

Maximilien Ier Joseph de Bavière devient Duc palatin des Deux-Ponts et Comte palatin de Birkenfeld en 1795.


Frederica Caroline Wilhelmina de Bade Filles cadettes de Maximilien Ier Joseph de Bavière – Ludovica - Sophie - Marie

Mariage de Maximilien Ier Joseph de Bavière avec Frederica Caroline Wilhelmina de Bade

Maximilien Ier Joseph de Bavière est veuf de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt.

Maximilien Ier Joseph de Bavière épouse en 1797 Frederica Caroline Wilhelmina de Bade, fille de Charles Louis de Bade et d'Amélie de Hesse-Darmstadt. Leurs enfants sont :



Mort de Charles Théodore de Bavière Électeur de Palatinat

Maximilien Ier Joseph de Bavière Électeur palatin du Rhin et Électeur de Bavière

Charles Théodore de Bavière meurt à Munich le 16 février 1799 sans postérité.

Ses États échoient à la Maison de Deux-Ponts.

Maximilien Ier Joseph de Bavière succède à son cousin Charles Théodore de Bavière et devient Électeur palatin du Rhin et Électeur de Bavière en 1799, sous le nom de Maximilien IV.

Dès son accession au pouvoir, il soutient politiquement et militairement la France napoléonienne face à la coalition européenne anti-française.

Marie-Léopoldine de Modène, veuve de Charles Théodore de Bavière, se retire au Château de Berg non sans avoir préservé son héritage, au bord du lac de Starnberg menant toujours une vie excentrique voire débauchée.

Enceinte, elle est exilée quelques mois à Ljubljana.

Enrichie par une gestion adroite de ses terres, elle se retire dans son don domaine de Stepperg.



Naissance d'Élisabeth Louise de Bavière

Naissance d'Amélie Augusta de Bavière

Élisabeth Louise de Bavière et Amélie Augusta de Bavière ou de Wittelsbach, sœurs jumelles, naîssent en 1801, filles de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade.



Traité de Lunéville

Ferdinand Ier de Parme Grand-duc de Toscane

Joseph Bonaparte signe la paix de Lunéville avec l'Autriche en février 1801.

François Ier d'Autriche perd toutes ses possessions sur la rive gauche du Rhin.

Maximilien Ier Joseph de Bavière est grandement récompensé par d'importantes annexions territoriales mais il doit toutefois céder à la France le Palatinat rhénan.

Ferdinand Ier de Parme reçoit le Grand-duché de Toscane.

Ferdinand III de Toscane se retire à Vienne. Il est dédommagé en recevant les terres de l'archidiocèse de Salzbourg et de plusieurs autres princes ecclésiastiques en Allemagne, et il est fait prince-électeur du Saint-Empire.



Naissance d'Élisabeth Louise de Bavière

Élisabeth Louise de Bavière naît à Munich le 13 novembre 1801, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade.



Naissance de Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière

Naissance de Marie Anne Léopoldine de Bavière

Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière et Marie Anna ou Marie Anne Léopoldine de Bavière, sœurs jumelles naîssent en 1805, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade.



Traité de Presbourg

Suite aux défaites autrichiennes à Ulm et à Austerlitz, le traité de Presbourg est signé au palais primatial à Presbourg (en slovaque Bratislava) le 26 décembre 1805 entre :

Napoléon désire affaiblir considérablement l'Autriche qu'il considère comme l'ennemi le plus résolu de la France avec le Royaume-Uni.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord préconise pourtant une paix modérée afin d'ouvrir la voie à une future alliance entre les deux puissances.

Des clauses établissent paix et amitié.

L'Autriche se retire de la troisième coalition.

Les gains des traités de Campo-Formio et de Lunéville sont confirmés.

Les possessions autrichiennes en Italie et Bavière sont cédées à la France.

La Vénétie orientale échoit au royaume d'Italie mais le traité précise que les couronnes française et italienne seraient à jamais séparées.

La Dalmatie et les bouches du Cattaro sont remises à la protection du royaume d'Italie.

L'Autriche conserve cependant Trieste.

L'Autriche doit payer une indemnité de 40 millions de livres à la France.

La France récompense également ses alliés du sud de l'Allemagne.

La Bavière obtient le Vorarlberg, le Tyrol et le Trentin ainsi que l'évêché sécularisé d'Eichstätt sur l'Autriche.

Elle s'accroît en outre des comtés de Rotherfels, de Függer et d'Öffingen.

François Ier d'Autriche reconnaît à Maximilien Ier Joseph de Bavière le titre de roi.

Bade annexe à l'Autriche l'Ortenau et le Brisgau et s'agrandit des principautés de Leiningen et de Fürfenberg.

François Ier d'Autriche reconnaît à Charles-Frédéric de Bade le titre de Grand-duc.

Enfin, le Wurtemberg obtient Constance et les possessions habsbourgeoises dispersées en Souabe ainsi que le comté de Limpurg et la principauté de Hohenlohe.

François Ier d'Autriche reconnaît à Frédéric de Wurtemberg le titre de roi.

En outre, François Ier d'Autriche reconnaît l'entière souveraineté de ces 3 États.

Au total, l'Autriche perd 4 millions de sujets sur 24 millions et rêve déjà de revanche.

L'Autriche doit renoncer à toutes prétentions sur les États allemands sans exception.

Le traité marque de facto la fin de l'Empire.

Une nouvelle entité, la Confédération du Rhin, sera créée dans les mois qui suivront.


Maximilien Ier Joseph de Bavière - par Joseph Stieler

Maximilien Ier Joseph de Bavière Roi de Bavière

Maximilien Ier Joseph de Bavière, Prince électeur de Bavière, prend le titre Roi de Bavière le 1er janvier 1806


Stéphanie de Beauharnais

Mariage d'Eugène de Beauharnais avec Augusta-Amélie de Bavière

Eugène de Beauharnais Prince de Venise

Stéphanie de Beauharnais Princesse impériale

Mariage de Charles II Frédéric de Bade avec Stéphanie de Beauharnais

Napoléon Ier veut marier Augusta-Amélie de Bavière à Eugène de Beauharnais, son fils adoptif.

Les fiançailles de Charles II Frédéric de Bade avec Augusta-Amélie de Bavière sont rompues sur les instances de Napoléon Ier.

En compensation, Napoléon Ier adopte Stéphanie de Beauharnais, une cousine d'Eugène de Beauharnais.

Napoléon Ier fait Stéphanie de Beauharnais princesse impériale en 1806.

Eugène de Beauharnais épouse le 14 janvier 1806 Augusta-Amélie de Bavière, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière. Leurs enfants sont :

Cette union est particulièrement heureuse.

Napoléon Ier investit Eugène de Beauharnais du titre de Prince de Venise, le déclare son fils adoptif et l'héritier présomptif de la couronne d'Italie.

Napoléon Ier donne à Claude de Beauharnais, père de Stéphanie de Beauharnais, la sénatorerie d'Amiens le 16 mars 1806.

Charles II Frédéric de Bade épouse le 8 avril 1806 Stéphanie de Beauharnais, fille de Claude de Beauharnais et de Claudine Françoise Adrienne Gabrielle de Lézay-Marnézia. Leurs enfants sont :

Aux commencements, le mariage n'est pas heureux, les deux époux étant plutôt immatures.

De plus Charles II Frédéric de Bade subit l'influence de son oncle Louis Ier de Bade, un débauché notoire qui l'entraîne dans ses excès.

Charles II Frédéric de Bade délaisse pendant 6 ans une épouse coquette.



Naissance de Ludovica de Bavière

Marie Louise ou Ludovica Wilhelmina ou Ludovika Wilhelmine ou Ludovica de Bavière naît à Munich le 30 août 1808, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Caroline de Bade.


Thérèse de Saxe-Hildburghausen

Mariage de Louis Ier de Bavière avec Thérèse de Saxe-Hildburghausen

Il acquiert très jeune un goût pour les arts, et effectue de nombreux voyages en Italie.

Louis Ier de Bavière prend part aux guerres napoléoniennes d'abord dans les troupes de Napoléon Ier.

Maximilien Ier Joseph de Bavière, son père, ne désire pas mésallier Louis Ier de Bavière avec une "napoléonide".

Louis Ier de Bavière épouse en 1810 Thérèse de Saxe-Hildburghausen. Leurs enfants sont :

Les festivités à l'occasion de ces noces sont à l'origine de la première Oktoberfest.


Congrès de Vienne - par Jean-Baptiste Isabey - Talleyrand deuxième homme assis en partant de la droite

Congrès de Vienne

Marie-Louise d'Autriche Duchesse de Parme, Plaisance et Guastalla

Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin

L'acte du Congrès de Vienne est signé le 9 juin 1815.

Victor-Emmanuel Ier de Savoie reçoit le territoire de la défunte république de Gênes

L'article 99 remet en cause les droits sur Parme de Napoléon II. Marie-Louise d'Autriche devient à titre viager duchesse de Parme, de Plaisance et de Guastalla, où elle règne jusqu'à sa mort.

Mais suite à la désastreuse Campagne de Russie et à la politique française de plus en plus répréssionnaire, Maximilien Ier Joseph de Bavière se range finalement du coté de la coalition antinapoléonienne.

Lors du Congrès de Vienne, Maximilien Ier Joseph de Bavière se voit reconnaître les annexions territoriales de 1801, son titre royal et retrouve le Palatinat rhénan.

Pour se venger de sa fidélité à Napoléon Ier, les Alliés enlèvent à Frédéric-Auguste III de Saxe le duché de Varsovie ainsi qu'une grande partie de ses États héréditaires qui sont attribuée à la Prusse.

Le partage de la Pologne de 1795 est confirmé.

Le congrès de Vienne attribue au tsar Alexandre Ier de Russie le duché de Varsovie.

La partie administrée par la Russie est agrandie.

Un royaume du Congrès est créé dont le tsar de Russie est le roi.

On parle même de donner le royaume entier à la Prusse, Frédéric-Auguste III de Saxe recevant en compensation la Rhénanie récemment libérée du joug Français. Il conserve son trône à grand peine.

Les négociateurs de Frédéric-Guillaume III de Prusse obtiennent de vastes territoires notamment en Rhénanie sauf l'annexion de toute la Saxe qu'il espérait.

La Prusse est désormais un état bipolaire séparé par les pays Hessois.

Ayant retrouvé son trône et sa pleine liberté d'action, Frédéric-Guillaume III de Prusse abandonne rapidement les promesses faites à son peuple de doter la Prusse d'une constitution.

Le Congrès de Vienne conserve la principauté de Sigmaringen indépendante et la laisse à Aloys Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen, son propriétaire légitime.

Après le congrès de Vienne, Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin devient Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin en 1815.

Le Congrès de Vienne élève Charles II de Mecklembourg-Strelitz au titre de Grand-duc de Mecklembourg-Strelitz.

Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld reçoit du Congrès de Vienne un petit territoire.

Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen rejoint la Confédération germanique.

Le Mecklembourg-Strelitz rejoint la Confédération germanique en 1815.



Mariage de François Ier d'Autriche avec Caroline-Auguste de Bavière

François Ier d'Autriche épouse en 1816 Caroline-Auguste de Bavière, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et d'Augusta Wilhelmine de Hesse-Darmstadt.

Caroline-Auguste de Bavière est la seconde grand-marâtre de Napoléon II.



Concordat du Royaume de Bavière avec Rome

Maximilien Ier Joseph de Bavière signe un Concordat avec Rome le 24 octobre 1817.



Constitution de la Bavière

Maximilien Ier Joseph de Bavière entreprend lors de son règne de nombreuses réformes libérales.

Le 26 mai 1818, Maximilien Ier Joseph de Bavière accorde à son peuple une Constitution établissant ainsi une Monarchie constitutionnelle parlementaire.


Louis Ier de Bade Palais de Mannheim

Mort de Charles II Frédéric de Bade

Louis Ier de Bade Grand-duc de Bade

Victime de ses excès, Charles II Frédéric de Bade meurt à Rastatt le 8 décembre 1818 apparemment sans héritier masculin.

Louis Ier de Bade, son oncle, lui succède et devient Grand-duc de Bade.

Charles II Frédéric de Bade laisse Stéphanie de Beauharnais, Grande-duchesse douairière de Bade, seule, sans appui au milieu d'une cour et d'une Europe hostile aux Napoléonides, avec 3 filles en bas âge.

Stéphanie de Beauharnais se réfugie à Mannheim, terre catholique, où sa conduite irréprochable, et puisée dans une foi profonde, lui attire le respect puis la sympathie de toutes les cours d'Europe.

Elle bénéficie notamment de la sympathie :

Lors de la création de la constitution de 1818, les droits à la succession des enfants de Louise-Caroline Geyer von Geyersberg et de Charles Ier Frédéric de Bade sont consolidés.

Ils portent le titre de princes et princesses de Bade avec le titre d'altesse grand-ducale de Bade.


François-Charles d'Autriche et Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière vers 1865

Mariage de François-Charles d'Autriche avec Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière

Peu brillant et d'un naturel effacé, François-Charles d'Autriche épouse en 1824 Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade Leurs enfants sont :

Cette union aurait été décidée lors du Congrès de Vienne.


Louis Ier de Bavière par Joseph Karl Stieler, 1826

Mort de Maximilien Ier Joseph de Bavière

Louis Ier de Bavière Roi de Bavière

Maximilien Ier Joseph de Bavière meurt à Munich le 13 octobre 1825.

Louis Ier de Bavière devient Roi de Bavière.


Ludovica de Bavière en 1836 avec ses 2 aînés Louis Guillaume et Hélène

Mariage de Maximilien Joseph de Wittelsbach avec Ludovica de Bavière

D'un caractère fantasque voire misanthrope, Maximilien Joseph de Wittelsbach mène une vie plutôt bohème.

Passant ses étés dans son domaine de Possenhofen et ses hivers dans son palais de Munich, il ne fréquente la cour royale de Bavière que contraint et forcé, lors des cérémonies officielles ou familiales et préfère de loin la compagnie des gens simples.

Maximilien Ier Joseph de Bavière décide de réconcilier les différentes branches de la famille de Bavière.

Maximilien Joseph de Wittelsbach épouse à Tegernsee le 9 septembre 1828 Ludovica de Bavière, sa cousine, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade. Leurs enfants sont :

Ludovica de Bavière passa sa nuit de noces enfermée dans une chambre, refusant d'aller retrouver son mari.

Maximilien Joseph de Wittelsbach se contentera de lui faire des enfants et lui laissera gérer la famille à sa guise, afin qu'elle le laisse vivre plus librement.

Veuve, la duchesse révélera que son mari n'eut aucune attention pour elle avant leurs noces d'or.

Fille du roi Maximilien Ier Joseph de Bavière, Ludovica de Bavière a à souffrir de ce mariage avec un prince de second rang alors que toutes ses sœurs épousent des têtes couronnées.


Louis II de Bavière

Mort de Maximilien II de Bavière

Louis II de Bavière Roi de Bavière

Maximilien II de Bavière meurt le 10 mars k. Il est inhumé à l'église des Théatins à Munich auprès de son grand-père le Roi Maximilien Ier Joseph de Bavière.

Maximilien II de Bavière mène dans son Royaume une politique libérale et cherche à unir autour de la Bavière les petits États allemands face à la Prusse et à l'Empire d'Autriche.

Maximilien II de Bavière aime les lettres et s'entoure de scientifiques dont il promeut les travaux, dont ceux de Gregor Mendel qui, étudiant des petits pois découvrira les lois de l'hérédité, mais aussi ceux de Charles Liebig qui fut à l'origine de la chimie agricole et invente le chloroforme.

Louis II de Bavière devient Roi de Bavière en 1864.

Les Bavarois accueillent avec liesse ce jeune Roi à la beauté fascinante.

Dès le début de son règne, il a la tâche de gérer la politique audacieuse d'Otto von Bismarck.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !