Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1105 - le dernier en 1196



Naissance de Maurice de Sully

Maurice de Sully naît à Sully-sur-Loire entre 1105 et 1120. D'origine humble, il serait selon son hagiographie fils de serfs ou de paysans au service de l'abbaye de Fleury.

Son père est bûcheron, sa mère fabrique des balais de genêt puis reprendra le métier de son mari à sa mort.

Maurice de Sully mendie et étudie à Paris dans sa jeunesse.



Maurice de Sully à l'université de Paris

Bénéficiant de l'enseignement des moines bénédictins de l'abbaye de Fleury, Maurice de Sully, brillant élève, est envoyé étudier vers 1140 à l'université de Paris en compagnie du futur Louis VII le jeune.



Début de la construction de l'abbaye d'Hérivaux

La construction des bâtiments définitifs de l'abbaye d'Hérivaux commence en 1160.

Maurice de Sully l'évêque de Paris demande le rattachement de l'abbaye à l'ordre des Augustins.



Maurice de Sully Évêque de Paris

De retour dans sa région avec ses titres universitaires, Maurice de Sully entre dans les ordres et devient chanoine au chapitre de Bourges.

Sa réputation lui vaut d'être ensuite nommé chanoine puis archidiacre de Paris.

Il enseigne la théologie à l'université.

Grâce à son érudition et à sa piété, Maurice de Sully devient Évêque de Paris le 12 octobre 1160.

L'accroissement de la population rend l'ancienne cathédrale Saint-Étienne de Paris insuffisante.

Dès l'année de son élection, Maurice de Sully décide de construire de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.


Ruines de l'église d'Hérivaux - Vers 1880 - Vue de l'intérieur de la nef sur le portail - À gauche, le logis de l'abbaye jouxtait l'église

Mort d'Ascelin de Marly

Ascelin de Marly meurt en 1188.

Le rattachement de l'abbaye d'Hérivaux à l'ordre des Augustins devient effectif.

Maurice de Sully déclare le lieu institution canonique et rattache l'abbaye à la juridiction de l'abbaye de Saint-Victor.

Maurice Sully se fait mécène de l'abbaye et finance l'église et le cloître, mais il encourage aussi les seigneurs des alentours d'aider l'abbaye.



Mort de Maurice de Sully

Maurice de Sully est le conseiller de la famille royale.

En 1196, Maurice de Sully se retire à l'abbaye Saint-Victor à Paris où il meurt le 11 septembre 1196 en récitant le Credo.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !