Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 1585 - le dernier en 1766



Mariage de Charles-Emmanuel Ier de Savoie avec Catherine-Michelle d'Espagne

Charles-Emmanuel Ier de Savoie épouse à Saragosse le 11 mars 1585 Catherine-Michelle d'Espagne, fille de Philippe II d'Espagne, et d'Élisabeth de France. Leurs enfants sont :



Naissance de Maurice de Savoie

Maurice de Savoie naît à Turin le 10 janvier 1593, fils de Charles-Emmanuel Ier de Savoie et de Catherine-Michelle d'Espagne.


Maurice de Savoie

Maurice de Savoie Cardinal et Évêque de Verceil

Destiné dès son plus jeune âge à être ecclésiastique, le pape Paul V fait Maurice de Savoie Cardinal et Évêque de Verceil en 1607.



Maurice de Savoie Abbé d'Aulps

Maurice de Savoie devient Abbé d'Aulps en 1618.


Christine-Marie de France

Mariage de Victor-Amédée Ier de Savoie avec Christine-Marie de France

Charles d'Albert conseille à Louis XIII ce mariage.

Le contrat de mariage est signé le 11 janvier 1619.

Victor-Amédée Ier de Savoie épouse à Paris le 10 février 1619 Christine-Marie de France. Leurs enfants sont :

Victor-Amédée Ier de Savoie devient ainsi le beau-frère de Louis XIII de France, de Philippe IV d'Espagne et de Charles Ier Stuart.



François-Marie de Broglie Militaire

Maurice de Savoie prend François-Marie de Broglie comme page au sortir de l'enfance.

En 1625, François-Marie de Broglie commence à porter les armes.



Mariage de Thomas-François de Savoie-Carignan avec Marie de Bourbon-Condé

Thomas-François de Savoie-Carignan épouse à Paris le 14 avril 1625 Marie de Bourbon-Condé, fille de Charles de Bourbon-Soissons, Comte de Soissons et de Dreux, et d'Anne de Montafié. Leurs enfants sont :

Il est à l'origine de la branche de Savoie-Carignan au sein de la Maison de Savoie.



Bataille de Gavi

En 1626, François-Marie de Broglie participe à Gavi en Piémont à la lutte contre les Genevoix.

Peu après Maurice de Savoie le Cardinal le nomme gentilhomme de sa chambre puis capitaine des arquebusiers à cheval de la garde.



Maurice de Savoie Abbé de l'abbaye d'Abondance

Maurice de Savoie devient le 4 juin 1627 Abbé de l'abbaye d'Abondance.



Girolamo Colonna Légat du pape

Mazarin Secrétaire du Légat

Traité de Cherasco

Fin de la guerre de succession de Mantoue

Charles Ier Gonzague Duc de Mantoue et de Montferrat

Les événements d'Allemagne et l'intervention suédoise dans la guerre de Trente Ans, force Ferdinand II de Habsbourg à détourner son attention de Mantoue vers le principal théâtre d'opérations.

On envoie Girolamo Colonna dans le Montferrat en Italie, en qualité de légat du pape, pour traiter de la paix entre la France et l'Espagne.

Des deux côtés, on est prêt pour la bataille.

Girolamo Colonna obtient que Mazarin soit attaché à la légation au titre de secrétaire.

Le légat apostolique négocie la paix avec grand zèle.

Mazarin, comme secrétaire, va d'un camp à l'autre, pour hâter la conclusion d'un traité.

Jean de Saint-Bonnet, resté sur place, négocie pour la France.

Mazarin ne met pas longtemps à s'apercevoir que le marquis de Santa-Cruz, qui représente la couronne d'Espagne, a une peur violente de perdre son armée, et un ardent désir d'arriver à un accommodement.

Comprenant tout le parti qu'il peut tirer de cette faiblesse, Mazarin presse le général espagnol, lui représentant avec exagération la force des Français.

Les négociations de Mazarin aboutissent le 6 avril au traité de Cherasco ou de Querasque.

Les plénipotentiaires de Ferdinand II de Habsbourg, de Louis XIII et de Victor-Amédée Ier de Savoie règlent la question italienne dans la Valteline.

Ferdinand II de Habsbourg et Victor-Amédée Ier de Savoie reconnaissent :

Ce traité met fin à la guerre de succession de Mantoue.

Maurice de Savoie est envoyé en France pour négocier auprès deLouis XIII l'éclaircissement de quelques articles.

Un autre accord du 19 juin 1631 confirme le premier et édicte en outre de nouvelles dispositions concernant le déroulement du retrait des troupes.

Toutes les troupes étrangères doivent se retirer de la région en guerre ;

Victor-Amédée Ier de Savoie renonce à ses droits sur le duché de Montferrat et, en compensation, en reçoit près de la moitié d'une valeur de 15 000 écus.

Charles Ier Gonzague est indemnisé de la perte de ses territoires par un versement de Victor-Amédée Ier de Savoie fait en une fois et équivalant aux recettes totales annuelles de ces territoires.

Charles Ier Gonzague reçoit les territoires qui lui restent à titre de fief de l'empire.

Dès lors, partagé entre ses duchés italiens et sa principauté ardennaise, Charles Ier Gonzague consacre son énergie à gérer les premiers et à poursuivre la construction de Charleville.

Louis XIII et le cardinal de Richelieu sont tellement satisfaits qu'ils ont le vif désir de le connaître personnellement Mazarin.

Richelieu le mande à Paris, où il se rend avec un plaisir inexprimable.

Richelieu l'accueille avec de grandes démonstrations d'affection, l'engage par les plus belles promesses, et lui fait donner une chaîne d'or avec le portrait de Louis XIII, des bijoux et une épée d'une valeur considérable.



Mariage de Michel-Laurent Mancini avec Hiéronime Mazarin

Michele Lorenzo ou Michel-Laurent Mancini épouse le 6 août 1634 Hiéronime Mazarin, fille de Pierre Mazarin. Leurs enfants sont :



Naissance d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan naît à Chambéry le 2 mars 1635, fils de Thomas-François de Savoie-Carignan et de Marie de Bourbon-Condé, comtesse de Soissons.



Bataille de Mombaldone

Mort de Victor-Amédée Ier de Savoie

François-Hyacinthe de Savoie Duc de Savoie

François-Hyacinthe de Savoie Prince de Piémont

Christine-Marie de France Régente du duché de Savoie

Victor-Amédée Ier de Savoie remporte sur le Marquis de Léganés la bataille de Mombaldone le 5 octobre 1637.

Victor-Amédée Ier de Savoie meurt à Vercelli le 7 octobre 1637.

François-Hyacinthe de Savoie succède à son père et devient Duc de Savoie et Prince de Piémont.

La régence du duché de Savoie est disputée à Christine-Marie de France, par Thomas-François de Savoie-Carignan et Maurice de Savoie, ses beaux-frères, alliés aux Espagnols.

Mais Christine-Marie de France obtient cette régence avec le soutien de la France.



Prise de Chivasso

Prise du château Massimo

François-Marie de Broglie se signale à la prise de Chivasso en 1639.

François-Marie de Broglie s'empare du château Massimo et entre le premier à Villeneuse.

François-Marie de Broglie suit Maurice de Savoie aux expéditions de Revel, Bene, Saluces, Fossano et Cuneo.



Maurice de Savoie Prince d'Oneille

Mariage de Maurice de Savoie avec Louise-Christine de Savoie

Maurice de Savoie renonce au clergé en 1642.

Maurice de Savoie devient prince d'Oneille en 1642.

Maurice de Savoie épouse à Turin le 28 août 1642 Louise-Christine de Savoie, sa nièce, fille de Victor-Amédée Ier de Savoie et de Christine-Marie de France.



Maurice de Savoie Marquis de Berzezio

Maurice de Savoie devient Marquis de Berzezio en 1648.



Mort de Thomas-François de Savoie-Carignan

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan Comte de Soissons et de Dreux

Thomas-François de Savoie-Carignan entreprend une expédition pour secourir François Ier d'Este, duc de Modène, attaqué par les Espagnols.

Thomas-François de Savoie-Carignan meurt à Turin le 22 janvier 1656.

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan devient Comte de Soissons et de Dreux en 1656.



Mariage d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan avec Olympe Mancini

Certains s'imaginent que Louis XIV espère épouser Olympe Mancini, mais c'est compter sans Anne d'Autriche. Mazarin décide alors de marier Olympe Mancini au comte de Soissons.

Louis XIV ne s'en offusque pas.

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan épouse à Paris le 20 ou le 21 février 1657 Olympe Mancini, fille de Michel-Laurent Mancini et de Hiéronime Mazarin. Leurs enfants sont :

Le comte de Soissons est dépité de voir Louis XIV se détourner d'Olympe.



Naissance de Louis-Thomas de Savoie-Carignan

Louis-Thomas de Savoie-Carignan naît le 1er août 1657, fils de Louis XIV de France et d'Olympe Mancini (1638-1708), Comtesse de Soissons.

Il est supposé être fils naturel de Louis XIV, car il nait 6 mois après le mariage d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan et d'Olympe Mancini.



Mort de Maurice de Savoie

Maurice de Savoie meurt à Turin le 4 octobre 1657.



Mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche

Louis XIV est amoureux de Marie Mancini. Conscient des intérêts de la France et des siens, Mazarin préfère faire épouser Louis XIV et l'infante d'Espagne.

En 1670, Jean Racine s'inspirera de l'histoire du Roi et de Marie Mancini pour écrire "Bérénice".

Louis XIV accepte bon gré, mal gré de respecter une des clauses du traité des Pyrénées pour rapprocher la France de l'Espagne.

Antoine III de Gramont, Ambassadeur à Madrid, organise le mariage de Louis XIV

Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche se rencontrent sur l'île des Faisans en plein milieu la rivière de la Bidassoa.

Louis XIV épouse le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz l'infante Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne, et d'Élisabeth de France. Leurs enfants sont :

Il est à noter que les époux sont doublement cousins germains :

Louis XIV ne connaît sa femme que depuis 3 jours. Celle-ci ne parle pas un mot de français. Mais le Roi l'honore fougueusement et devant témoins dès la nuit de noce.

Marie Mancini tombe en disgrâce après le mariage du roi.

Olympe Mancini conserve l'estime du roi et demeure à la cour avec Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, son époux, et ses enfants.

Marie-Françoise de Paule de Béthisy est sous-gouvernante des filles d'honneur de la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Perrette Dufour devient femme de chambre de Marie-Thérèse d'Autriche.



Naissance d'Eugène-François de Savoie-Carignan

Eugène-François de Savoie-Carignan, connu sous le nom de Prince Eugène, naît à Paris en 1663 fils d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, Comte de Soissons, et d'Olympe Mancini, nièce du cardinal Mazarin.



Mort d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan meurt à Unna en Westphalie le 6 juin 1673.


La Voisin

L'affaire des poisons

En 1679 éclate l'affaire des poisons.

Catherine Deshayes, épouse de Monvoisin, est arrêtée car soupçonnée de sorcellerie.

Louis XIV décide de créer une cour d'exception, la Chambre Ardente, pour juger des actes commis par La Voisin et ses complices.

L'affaire est étouffée par le roi lorsqu'il apparaît que Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a pris part à ces agissements.

La favorite du roi ne peut être compromise sans compromettre les enfants qu'elle a eus avec le Roi.

Toutefois, cette affaire consomme la disgrâce dans laquelle la favorite était tombée quelques mois auparavant.

Louvois prétexte les anciennes expériences d'alchimiste de François-Henri de Montmorency-Bouteville pour l'accuser d'assassinat et de pacte avec le diable.

Compromise dans l'Affaire des poisons, Marie-Anne Mancini rentrera en grâce contrairement à sa sœur.

Olympe Mancini est accusée d'avoir fréquenté la Voisin et autres devineresses et est dite profonde en crimes et docteur en poisons.

La comtesse aurait résolu d'empoisonner Françoise Louise de La Baume Le Blanc, bien qu'elle soit au Carmel depuis plusieurs années, craignant que le roi la fasse revenir à la cour.

Olympe Mancini va jusqu'à menacer Louis XIV que s'il ne revenait pas à elle, il s'en repentirait.

Olympe Mancini est également soupçonnée d'avoir empoisonné, Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, son mari, pourtant complaisant, ainsi que Marie-Louise d'Orléans, fille d'Henriette-Anne Stuart et nièce de Louis XIV.

Antoinette Louise de Mesme est impliquée par La Voisin dans l'Affaire des Poisons, mais ne sera pas inquiétée sur ordre de Louis XIV.



Mariage de Louis-Thomas de Savoie-Carignan avec Uranie de la Cropte

Louis-Thomas de Savoie-Carignan épouse le 12 octobre 1680 Uranie de la Cropte (1655-1717).

Leurs enfants sont :



Mariage d'Albert-Casimir de Saxe-Teschen avec Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine

Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine est amoureuse d'Albert-Casimir de Saxe-Teschen.

Cette union est d'abord rejetée par Marie-Thérèse de Habsbourg, sa mère, comme peu prestigieuse. François III Étienne de Lorraine, son père, veut la marier à Charles-Maurice de Savoie, Comte de Chablais, fils de sa sœur défunte.

La mort inopinée de François III Étienne de Lorraine plonge Marie-Thérèse de Habsbourg dans une dépression profonde.

Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine profite de cette faiblesse momentanée pour arracher à sa mère l'autorisation de se marier par amour plutôt que par raison d'État.

Les mariages des enfants impériaux sont habituellement dictés par la diplomatie.

Aussi Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine sera-t-elle mal aimée de ses frères et sœurs.

Albert-Casimir de Saxe-Teschen épouse en 1766 Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine. Leur enfant est :

Albert-Casimir de Saxe-Teschen dont la famille ne règne plus sur la Pologne depuis la mort de son père, est un piètre parti pour une archiduchesse d'Autriche.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !